MAEVA FORET, peut-on s'habiller avec des vêtements responsables quand on fait plus d'un 44 ? cover
MAEVA FORET, peut-on s'habiller avec des vêtements responsables quand on fait plus d'un 44 ? cover
NOUVEAU MODELE

MAEVA FORET, peut-on s'habiller avec des vêtements responsables quand on fait plus d'un 44 ?

MAEVA FORET, peut-on s'habiller avec des vêtements responsables quand on fait plus d'un 44 ?

47min |09/06/2021
Listen
MAEVA FORET, peut-on s'habiller avec des vêtements responsables quand on fait plus d'un 44 ? cover
MAEVA FORET, peut-on s'habiller avec des vêtements responsables quand on fait plus d'un 44 ? cover
NOUVEAU MODELE

MAEVA FORET, peut-on s'habiller avec des vêtements responsables quand on fait plus d'un 44 ?

MAEVA FORET, peut-on s'habiller avec des vêtements responsables quand on fait plus d'un 44 ?

47min |09/06/2021
Listen

Description

Dans cet épisode je reçois Maeva Foret la créatrice de Bold Shapes, un site commercialisant des marques grandes tailles haut de gamme.

Au fur et à mesure des discussions que j’ai pu mener sur ce podcast j’ai réalisé que c’était très très difficile de trouver des vêtements grandes tailles et éco-responsables. Pourtant, près de la moitié des femmes en France font du 42 ou plus. Mais cette exclusion des femmes grosses dans la mode n’est pas surprenante et elle porte un nom, celui de la grossophobie.

Pour vous donner un exemple et d’après un article de Marie-Claire, seules 19 mannequins grandes tailles ont foulé les podiums lors de la Fashion Week automne-hiver 2021, toutes capitales confondues.

La mode efface les corps gros, et ce dès le stylisme et le patronage. Mais c’est aussi vrai dans la mode éthique… et beaucoup de femmes qui ne font pas entre du 36 et du 40 sont obligées de se tourner vers la fast-fashion.

Avec Maeva nous avons parlé de toutes ces problématiques, de son propre rapport au corps, et de la série américaine « This is us ».  

Je vous souhaite une très belle écoute !


——

Références : 


——

Mixage : Thomas Lenglain

Description

Dans cet épisode je reçois Maeva Foret la créatrice de Bold Shapes, un site commercialisant des marques grandes tailles haut de gamme.

Au fur et à mesure des discussions que j’ai pu mener sur ce podcast j’ai réalisé que c’était très très difficile de trouver des vêtements grandes tailles et éco-responsables. Pourtant, près de la moitié des femmes en France font du 42 ou plus. Mais cette exclusion des femmes grosses dans la mode n’est pas surprenante et elle porte un nom, celui de la grossophobie.

Pour vous donner un exemple et d’après un article de Marie-Claire, seules 19 mannequins grandes tailles ont foulé les podiums lors de la Fashion Week automne-hiver 2021, toutes capitales confondues.

La mode efface les corps gros, et ce dès le stylisme et le patronage. Mais c’est aussi vrai dans la mode éthique… et beaucoup de femmes qui ne font pas entre du 36 et du 40 sont obligées de se tourner vers la fast-fashion.

Avec Maeva nous avons parlé de toutes ces problématiques, de son propre rapport au corps, et de la série américaine « This is us ».  

Je vous souhaite une très belle écoute !


——

Références : 


——

Mixage : Thomas Lenglain

Share

Embed

You may also like

Description

Dans cet épisode je reçois Maeva Foret la créatrice de Bold Shapes, un site commercialisant des marques grandes tailles haut de gamme.

Au fur et à mesure des discussions que j’ai pu mener sur ce podcast j’ai réalisé que c’était très très difficile de trouver des vêtements grandes tailles et éco-responsables. Pourtant, près de la moitié des femmes en France font du 42 ou plus. Mais cette exclusion des femmes grosses dans la mode n’est pas surprenante et elle porte un nom, celui de la grossophobie.

Pour vous donner un exemple et d’après un article de Marie-Claire, seules 19 mannequins grandes tailles ont foulé les podiums lors de la Fashion Week automne-hiver 2021, toutes capitales confondues.

La mode efface les corps gros, et ce dès le stylisme et le patronage. Mais c’est aussi vrai dans la mode éthique… et beaucoup de femmes qui ne font pas entre du 36 et du 40 sont obligées de se tourner vers la fast-fashion.

Avec Maeva nous avons parlé de toutes ces problématiques, de son propre rapport au corps, et de la série américaine « This is us ».  

Je vous souhaite une très belle écoute !


——

Références : 


——

Mixage : Thomas Lenglain

Description

Dans cet épisode je reçois Maeva Foret la créatrice de Bold Shapes, un site commercialisant des marques grandes tailles haut de gamme.

Au fur et à mesure des discussions que j’ai pu mener sur ce podcast j’ai réalisé que c’était très très difficile de trouver des vêtements grandes tailles et éco-responsables. Pourtant, près de la moitié des femmes en France font du 42 ou plus. Mais cette exclusion des femmes grosses dans la mode n’est pas surprenante et elle porte un nom, celui de la grossophobie.

Pour vous donner un exemple et d’après un article de Marie-Claire, seules 19 mannequins grandes tailles ont foulé les podiums lors de la Fashion Week automne-hiver 2021, toutes capitales confondues.

La mode efface les corps gros, et ce dès le stylisme et le patronage. Mais c’est aussi vrai dans la mode éthique… et beaucoup de femmes qui ne font pas entre du 36 et du 40 sont obligées de se tourner vers la fast-fashion.

Avec Maeva nous avons parlé de toutes ces problématiques, de son propre rapport au corps, et de la série américaine « This is us ».  

Je vous souhaite une très belle écoute !


——

Références : 


——

Mixage : Thomas Lenglain

Share

Embed

You may also like