Comment plaider la cause auprès des décideurs ? Le lobbying - Morgane Piederriere cover
Comment plaider la cause auprès des décideurs ? Le lobbying - Morgane Piederriere cover
Nouvelle Aube

Comment plaider la cause auprès des décideurs ? Le lobbying - Morgane Piederriere

Comment plaider la cause auprès des décideurs ? Le lobbying - Morgane Piederriere

43min |13/03/2021
Listen
Comment plaider la cause auprès des décideurs ? Le lobbying - Morgane Piederriere cover
Comment plaider la cause auprès des décideurs ? Le lobbying - Morgane Piederriere cover
Nouvelle Aube

Comment plaider la cause auprès des décideurs ? Le lobbying - Morgane Piederriere

Comment plaider la cause auprès des décideurs ? Le lobbying - Morgane Piederriere

43min |13/03/2021
Listen

Description

🏙️💰Quand on évoque le “lobbying” on peut penser action, pression de nature à influer sur les décisions des acteurs publics. 

On peut le voir comme une force positive de la démocratie, tout comme il peut également aider de puissants groupes à influencer les lois et régulations au détriment de l'intérêt public. 

🇬🇧Dans la conception anglo-saxonne, la démocratie est fondée sur des groupes sociaux qui sont en capacité de penser le bien public et l’intérêt général. C’est la concurrence entre ces groupes qui permet de limiter les excès et d'éviter qu’un groupe domine les autres et impose ses intérêts particuliers.

Pourtant dans le monde, 4️⃣citoyens sur 5️⃣pensent que le système ne fonctionne pas dans leur intérêt. Une des raisons principales réside dans l'impression généralisée que lorsqu'il s'agit de politique, c'est l'argent qui l'emporte. L’impression que les intérêts privés puissants exercent une influence excessive, capturent des politiques publiques, et les détournent de l'intérêt général. 

⚠️En effet le lobby peut conduire à des dérives sous diverses formes: opacité, conflits d’intérêts, pantouflage, trafic d’influence.

🇫🇷En résonance, le lobbying est considéré en France comme la défense d'intérêts particuliers contre l'intérêt général. L'intérêt général ne résulte pas de la somme des intérêts particuliers, il dépasse chaque individu et il est en quelque sorte l’émanation de la volonté de la collectivité des citoyens. Cette conception, exprimée par Jean-Jacques. Rousseau dans “Du contrat social” imprègne fortement la société française.

En conséquence, il ne peut être envisagé que des groupes d’intérêts particuliers puissent tenter d’influencer l'auteur de la loi, parlementaires ou Gouvernement. Dès lors le lobbyiste ne peut être que suspect et ses actions douteuses. En France, le lobbying  suscite suspicion et polémique.

📝🏛️L’Assemblée nationale et le Sénat ont créé en 2009 un registre public des représentants d'intérêts. La loi Sapin II a remplacé ce registre par le répertoire numérique national des représentants d'intérêts. Il s’agit du système mis en place par la France pour réguler le lobbying, un système d’identification des lobbyistes et de leurs actions. 

Plus de 2 193 entités y sont inscrites et le lobbying n’est pas seulement l’apanage des entreprises. On y retrouve autant des acteurs privés que des associations représentantes de la société civile. 

D'après le rapport d'activité 2019 de la HATVP, la plupart des actions de lobbying ont pour but d'influencer la rédaction de la loi. Les décideurs les plus visés sont le gouvernement et le Parlement (respectivement 56 et 67% des actions).

Le lobbying est une activité intensive. En 2018 l’entreprise du CAC40 qui déclare le plus de dépenses de lobbying est le groupe pétrolier Total, avec 2,6 millions d’euros de dépenses déclarées

🗣️🎤 Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Morgane Piederriere, responsable du plaidoyer et des relations institutionnelles chez France Nature Environnement, la fédération d’association de protection de l’environnement.

🎵Musique 🎵

KV - Leaf : https://youtu.be/f3Fuir6KQ5c 

KV : https://soundcloud.com/kvmusicprod/

Description

🏙️💰Quand on évoque le “lobbying” on peut penser action, pression de nature à influer sur les décisions des acteurs publics. 

On peut le voir comme une force positive de la démocratie, tout comme il peut également aider de puissants groupes à influencer les lois et régulations au détriment de l'intérêt public. 

🇬🇧Dans la conception anglo-saxonne, la démocratie est fondée sur des groupes sociaux qui sont en capacité de penser le bien public et l’intérêt général. C’est la concurrence entre ces groupes qui permet de limiter les excès et d'éviter qu’un groupe domine les autres et impose ses intérêts particuliers.

Pourtant dans le monde, 4️⃣citoyens sur 5️⃣pensent que le système ne fonctionne pas dans leur intérêt. Une des raisons principales réside dans l'impression généralisée que lorsqu'il s'agit de politique, c'est l'argent qui l'emporte. L’impression que les intérêts privés puissants exercent une influence excessive, capturent des politiques publiques, et les détournent de l'intérêt général. 

⚠️En effet le lobby peut conduire à des dérives sous diverses formes: opacité, conflits d’intérêts, pantouflage, trafic d’influence.

🇫🇷En résonance, le lobbying est considéré en France comme la défense d'intérêts particuliers contre l'intérêt général. L'intérêt général ne résulte pas de la somme des intérêts particuliers, il dépasse chaque individu et il est en quelque sorte l’émanation de la volonté de la collectivité des citoyens. Cette conception, exprimée par Jean-Jacques. Rousseau dans “Du contrat social” imprègne fortement la société française.

En conséquence, il ne peut être envisagé que des groupes d’intérêts particuliers puissent tenter d’influencer l'auteur de la loi, parlementaires ou Gouvernement. Dès lors le lobbyiste ne peut être que suspect et ses actions douteuses. En France, le lobbying  suscite suspicion et polémique.

📝🏛️L’Assemblée nationale et le Sénat ont créé en 2009 un registre public des représentants d'intérêts. La loi Sapin II a remplacé ce registre par le répertoire numérique national des représentants d'intérêts. Il s’agit du système mis en place par la France pour réguler le lobbying, un système d’identification des lobbyistes et de leurs actions. 

Plus de 2 193 entités y sont inscrites et le lobbying n’est pas seulement l’apanage des entreprises. On y retrouve autant des acteurs privés que des associations représentantes de la société civile. 

D'après le rapport d'activité 2019 de la HATVP, la plupart des actions de lobbying ont pour but d'influencer la rédaction de la loi. Les décideurs les plus visés sont le gouvernement et le Parlement (respectivement 56 et 67% des actions).

Le lobbying est une activité intensive. En 2018 l’entreprise du CAC40 qui déclare le plus de dépenses de lobbying est le groupe pétrolier Total, avec 2,6 millions d’euros de dépenses déclarées

🗣️🎤 Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Morgane Piederriere, responsable du plaidoyer et des relations institutionnelles chez France Nature Environnement, la fédération d’association de protection de l’environnement.

🎵Musique 🎵

KV - Leaf : https://youtu.be/f3Fuir6KQ5c 

KV : https://soundcloud.com/kvmusicprod/

Share

Embed

You may also like

Description

🏙️💰Quand on évoque le “lobbying” on peut penser action, pression de nature à influer sur les décisions des acteurs publics. 

On peut le voir comme une force positive de la démocratie, tout comme il peut également aider de puissants groupes à influencer les lois et régulations au détriment de l'intérêt public. 

🇬🇧Dans la conception anglo-saxonne, la démocratie est fondée sur des groupes sociaux qui sont en capacité de penser le bien public et l’intérêt général. C’est la concurrence entre ces groupes qui permet de limiter les excès et d'éviter qu’un groupe domine les autres et impose ses intérêts particuliers.

Pourtant dans le monde, 4️⃣citoyens sur 5️⃣pensent que le système ne fonctionne pas dans leur intérêt. Une des raisons principales réside dans l'impression généralisée que lorsqu'il s'agit de politique, c'est l'argent qui l'emporte. L’impression que les intérêts privés puissants exercent une influence excessive, capturent des politiques publiques, et les détournent de l'intérêt général. 

⚠️En effet le lobby peut conduire à des dérives sous diverses formes: opacité, conflits d’intérêts, pantouflage, trafic d’influence.

🇫🇷En résonance, le lobbying est considéré en France comme la défense d'intérêts particuliers contre l'intérêt général. L'intérêt général ne résulte pas de la somme des intérêts particuliers, il dépasse chaque individu et il est en quelque sorte l’émanation de la volonté de la collectivité des citoyens. Cette conception, exprimée par Jean-Jacques. Rousseau dans “Du contrat social” imprègne fortement la société française.

En conséquence, il ne peut être envisagé que des groupes d’intérêts particuliers puissent tenter d’influencer l'auteur de la loi, parlementaires ou Gouvernement. Dès lors le lobbyiste ne peut être que suspect et ses actions douteuses. En France, le lobbying  suscite suspicion et polémique.

📝🏛️L’Assemblée nationale et le Sénat ont créé en 2009 un registre public des représentants d'intérêts. La loi Sapin II a remplacé ce registre par le répertoire numérique national des représentants d'intérêts. Il s’agit du système mis en place par la France pour réguler le lobbying, un système d’identification des lobbyistes et de leurs actions. 

Plus de 2 193 entités y sont inscrites et le lobbying n’est pas seulement l’apanage des entreprises. On y retrouve autant des acteurs privés que des associations représentantes de la société civile. 

D'après le rapport d'activité 2019 de la HATVP, la plupart des actions de lobbying ont pour but d'influencer la rédaction de la loi. Les décideurs les plus visés sont le gouvernement et le Parlement (respectivement 56 et 67% des actions).

Le lobbying est une activité intensive. En 2018 l’entreprise du CAC40 qui déclare le plus de dépenses de lobbying est le groupe pétrolier Total, avec 2,6 millions d’euros de dépenses déclarées

🗣️🎤 Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Morgane Piederriere, responsable du plaidoyer et des relations institutionnelles chez France Nature Environnement, la fédération d’association de protection de l’environnement.

🎵Musique 🎵

KV - Leaf : https://youtu.be/f3Fuir6KQ5c 

KV : https://soundcloud.com/kvmusicprod/

Description

🏙️💰Quand on évoque le “lobbying” on peut penser action, pression de nature à influer sur les décisions des acteurs publics. 

On peut le voir comme une force positive de la démocratie, tout comme il peut également aider de puissants groupes à influencer les lois et régulations au détriment de l'intérêt public. 

🇬🇧Dans la conception anglo-saxonne, la démocratie est fondée sur des groupes sociaux qui sont en capacité de penser le bien public et l’intérêt général. C’est la concurrence entre ces groupes qui permet de limiter les excès et d'éviter qu’un groupe domine les autres et impose ses intérêts particuliers.

Pourtant dans le monde, 4️⃣citoyens sur 5️⃣pensent que le système ne fonctionne pas dans leur intérêt. Une des raisons principales réside dans l'impression généralisée que lorsqu'il s'agit de politique, c'est l'argent qui l'emporte. L’impression que les intérêts privés puissants exercent une influence excessive, capturent des politiques publiques, et les détournent de l'intérêt général. 

⚠️En effet le lobby peut conduire à des dérives sous diverses formes: opacité, conflits d’intérêts, pantouflage, trafic d’influence.

🇫🇷En résonance, le lobbying est considéré en France comme la défense d'intérêts particuliers contre l'intérêt général. L'intérêt général ne résulte pas de la somme des intérêts particuliers, il dépasse chaque individu et il est en quelque sorte l’émanation de la volonté de la collectivité des citoyens. Cette conception, exprimée par Jean-Jacques. Rousseau dans “Du contrat social” imprègne fortement la société française.

En conséquence, il ne peut être envisagé que des groupes d’intérêts particuliers puissent tenter d’influencer l'auteur de la loi, parlementaires ou Gouvernement. Dès lors le lobbyiste ne peut être que suspect et ses actions douteuses. En France, le lobbying  suscite suspicion et polémique.

📝🏛️L’Assemblée nationale et le Sénat ont créé en 2009 un registre public des représentants d'intérêts. La loi Sapin II a remplacé ce registre par le répertoire numérique national des représentants d'intérêts. Il s’agit du système mis en place par la France pour réguler le lobbying, un système d’identification des lobbyistes et de leurs actions. 

Plus de 2 193 entités y sont inscrites et le lobbying n’est pas seulement l’apanage des entreprises. On y retrouve autant des acteurs privés que des associations représentantes de la société civile. 

D'après le rapport d'activité 2019 de la HATVP, la plupart des actions de lobbying ont pour but d'influencer la rédaction de la loi. Les décideurs les plus visés sont le gouvernement et le Parlement (respectivement 56 et 67% des actions).

Le lobbying est une activité intensive. En 2018 l’entreprise du CAC40 qui déclare le plus de dépenses de lobbying est le groupe pétrolier Total, avec 2,6 millions d’euros de dépenses déclarées

🗣️🎤 Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Morgane Piederriere, responsable du plaidoyer et des relations institutionnelles chez France Nature Environnement, la fédération d’association de protection de l’environnement.

🎵Musique 🎵

KV - Leaf : https://youtu.be/f3Fuir6KQ5c 

KV : https://soundcloud.com/kvmusicprod/

Share

Embed

You may also like