L'orpaillage en Guyane - Jeanne Bonacina Lhommet (avocate) cover
L'orpaillage en Guyane - Jeanne Bonacina Lhommet (avocate) cover
Nouvelle Aube

L'orpaillage en Guyane - Jeanne Bonacina Lhommet (avocate)

L'orpaillage en Guyane - Jeanne Bonacina Lhommet (avocate)

47min |23/02/2021
Play
L'orpaillage en Guyane - Jeanne Bonacina Lhommet (avocate) cover
L'orpaillage en Guyane - Jeanne Bonacina Lhommet (avocate) cover
Nouvelle Aube

L'orpaillage en Guyane - Jeanne Bonacina Lhommet (avocate)

L'orpaillage en Guyane - Jeanne Bonacina Lhommet (avocate)

47min |23/02/2021
Play

Description

đŸ’°đŸ’đŸ“± Il est partout que ce soit sous forme de bijoux, de piĂšces, de lingots ou encore dans nos tĂ©lĂ©phones, l'Or brille, mais pas toujours de mille feux. 

đŸ‘·â€â™‚ïžL’histoire de l’or en Guyane française remonte Ă  sa dĂ©couverte en 1855 dans un affluent de l’Approuague. Cette dĂ©couverte a suscitĂ© une ruĂ©e vers l’or, qui s’est progressivement Ă©tendu Ă  tout le territoire. AprĂšs une pĂ©riode faste de 1880 Ă  1930, l’activitĂ© s’est estompĂ©e.

đŸ‡§đŸ‡· Puis Ă  la fin des annĂ©es 80, l’invention de nouvelles techniques d’exploitation plus efficaces au BrĂ©sil, pays minier, vont permettre de retourner travailler sur les anciens sites et d'extraire de l’or de plus en plus fin. Tout le plateau sera progressivement concernĂ© par la reprise des activitĂ©s aurifĂšres, du Guyana au nord du BrĂ©sil.

En Guyane, l’inventaire des ressources minĂ©rales effectuĂ© par le Bureau de Recherches GĂ©ologiques et MiniĂšres (BRGM) tout comme les hausses importantes du cours de l’or, ont contribuĂ© Ă  la reprise de la ruĂ©e vers l’Or. đŸƒâ€â™‚ïžđŸƒâ€â™€ïž

📊 En 2017, dans le Monde, les 4 108 t d'or demandĂ©es ont Ă©tĂ© utilisĂ©es Ă  52,6 % pour la bijouterie, 30,2 % pour des investissements (lingots, piĂšces, mĂ©dailles, ETF et achats des banques centrales) et 7,7% par l'industrie, essentiellement dans le secteur de l'Ă©lectronique.

⛏ 🚁 De nos jours, les projets miniers se multiplient en Guyane. Ils s’appellent Montagne d’Or, Crique Nelson, ou encore AuPlata... 

đŸ˜·đŸŒŽđŸ’ đŸ›ąïžMais l’exploitation aurifĂšre lĂ©gale et illĂ©gale n’est pas sans consĂ©quences environnementales, sanitaires, sociales dans ce joyaux amazonien : violence, drogue, pollution, dĂ©forestation, destruction d’espĂšces protĂ©gĂ©es, droit des populations autochtones... 

đŸ—ŁïžđŸŽ€ Nous avons rendez-vous avec Me Jeanne Bonacina Lhommet, investie sur plusieurs dossiers relatifs Ă  la question de l’or en Guyane et le droit minier. C’est une femme engagĂ©e activement pour la protection de l’environnement et les droits humains.


đŸŽ”Musique đŸŽ”

KV - Leaf : https://youtu.be/f3Fuir6KQ5c 

KV : https://soundcloud.com/kvmusicprod/

Description

đŸ’°đŸ’đŸ“± Il est partout que ce soit sous forme de bijoux, de piĂšces, de lingots ou encore dans nos tĂ©lĂ©phones, l'Or brille, mais pas toujours de mille feux. 

đŸ‘·â€â™‚ïžL’histoire de l’or en Guyane française remonte Ă  sa dĂ©couverte en 1855 dans un affluent de l’Approuague. Cette dĂ©couverte a suscitĂ© une ruĂ©e vers l’or, qui s’est progressivement Ă©tendu Ă  tout le territoire. AprĂšs une pĂ©riode faste de 1880 Ă  1930, l’activitĂ© s’est estompĂ©e.

đŸ‡§đŸ‡· Puis Ă  la fin des annĂ©es 80, l’invention de nouvelles techniques d’exploitation plus efficaces au BrĂ©sil, pays minier, vont permettre de retourner travailler sur les anciens sites et d'extraire de l’or de plus en plus fin. Tout le plateau sera progressivement concernĂ© par la reprise des activitĂ©s aurifĂšres, du Guyana au nord du BrĂ©sil.

En Guyane, l’inventaire des ressources minĂ©rales effectuĂ© par le Bureau de Recherches GĂ©ologiques et MiniĂšres (BRGM) tout comme les hausses importantes du cours de l’or, ont contribuĂ© Ă  la reprise de la ruĂ©e vers l’Or. đŸƒâ€â™‚ïžđŸƒâ€â™€ïž

📊 En 2017, dans le Monde, les 4 108 t d'or demandĂ©es ont Ă©tĂ© utilisĂ©es Ă  52,6 % pour la bijouterie, 30,2 % pour des investissements (lingots, piĂšces, mĂ©dailles, ETF et achats des banques centrales) et 7,7% par l'industrie, essentiellement dans le secteur de l'Ă©lectronique.

⛏ 🚁 De nos jours, les projets miniers se multiplient en Guyane. Ils s’appellent Montagne d’Or, Crique Nelson, ou encore AuPlata... 

đŸ˜·đŸŒŽđŸ’ đŸ›ąïžMais l’exploitation aurifĂšre lĂ©gale et illĂ©gale n’est pas sans consĂ©quences environnementales, sanitaires, sociales dans ce joyaux amazonien : violence, drogue, pollution, dĂ©forestation, destruction d’espĂšces protĂ©gĂ©es, droit des populations autochtones... 

đŸ—ŁïžđŸŽ€ Nous avons rendez-vous avec Me Jeanne Bonacina Lhommet, investie sur plusieurs dossiers relatifs Ă  la question de l’or en Guyane et le droit minier. C’est une femme engagĂ©e activement pour la protection de l’environnement et les droits humains.


đŸŽ”Musique đŸŽ”

KV - Leaf : https://youtu.be/f3Fuir6KQ5c 

KV : https://soundcloud.com/kvmusicprod/

Share

Embed

You may also like

Description

đŸ’°đŸ’đŸ“± Il est partout que ce soit sous forme de bijoux, de piĂšces, de lingots ou encore dans nos tĂ©lĂ©phones, l'Or brille, mais pas toujours de mille feux. 

đŸ‘·â€â™‚ïžL’histoire de l’or en Guyane française remonte Ă  sa dĂ©couverte en 1855 dans un affluent de l’Approuague. Cette dĂ©couverte a suscitĂ© une ruĂ©e vers l’or, qui s’est progressivement Ă©tendu Ă  tout le territoire. AprĂšs une pĂ©riode faste de 1880 Ă  1930, l’activitĂ© s’est estompĂ©e.

đŸ‡§đŸ‡· Puis Ă  la fin des annĂ©es 80, l’invention de nouvelles techniques d’exploitation plus efficaces au BrĂ©sil, pays minier, vont permettre de retourner travailler sur les anciens sites et d'extraire de l’or de plus en plus fin. Tout le plateau sera progressivement concernĂ© par la reprise des activitĂ©s aurifĂšres, du Guyana au nord du BrĂ©sil.

En Guyane, l’inventaire des ressources minĂ©rales effectuĂ© par le Bureau de Recherches GĂ©ologiques et MiniĂšres (BRGM) tout comme les hausses importantes du cours de l’or, ont contribuĂ© Ă  la reprise de la ruĂ©e vers l’Or. đŸƒâ€â™‚ïžđŸƒâ€â™€ïž

📊 En 2017, dans le Monde, les 4 108 t d'or demandĂ©es ont Ă©tĂ© utilisĂ©es Ă  52,6 % pour la bijouterie, 30,2 % pour des investissements (lingots, piĂšces, mĂ©dailles, ETF et achats des banques centrales) et 7,7% par l'industrie, essentiellement dans le secteur de l'Ă©lectronique.

⛏ 🚁 De nos jours, les projets miniers se multiplient en Guyane. Ils s’appellent Montagne d’Or, Crique Nelson, ou encore AuPlata... 

đŸ˜·đŸŒŽđŸ’ đŸ›ąïžMais l’exploitation aurifĂšre lĂ©gale et illĂ©gale n’est pas sans consĂ©quences environnementales, sanitaires, sociales dans ce joyaux amazonien : violence, drogue, pollution, dĂ©forestation, destruction d’espĂšces protĂ©gĂ©es, droit des populations autochtones... 

đŸ—ŁïžđŸŽ€ Nous avons rendez-vous avec Me Jeanne Bonacina Lhommet, investie sur plusieurs dossiers relatifs Ă  la question de l’or en Guyane et le droit minier. C’est une femme engagĂ©e activement pour la protection de l’environnement et les droits humains.


đŸŽ”Musique đŸŽ”

KV - Leaf : https://youtu.be/f3Fuir6KQ5c 

KV : https://soundcloud.com/kvmusicprod/

Description

đŸ’°đŸ’đŸ“± Il est partout que ce soit sous forme de bijoux, de piĂšces, de lingots ou encore dans nos tĂ©lĂ©phones, l'Or brille, mais pas toujours de mille feux. 

đŸ‘·â€â™‚ïžL’histoire de l’or en Guyane française remonte Ă  sa dĂ©couverte en 1855 dans un affluent de l’Approuague. Cette dĂ©couverte a suscitĂ© une ruĂ©e vers l’or, qui s’est progressivement Ă©tendu Ă  tout le territoire. AprĂšs une pĂ©riode faste de 1880 Ă  1930, l’activitĂ© s’est estompĂ©e.

đŸ‡§đŸ‡· Puis Ă  la fin des annĂ©es 80, l’invention de nouvelles techniques d’exploitation plus efficaces au BrĂ©sil, pays minier, vont permettre de retourner travailler sur les anciens sites et d'extraire de l’or de plus en plus fin. Tout le plateau sera progressivement concernĂ© par la reprise des activitĂ©s aurifĂšres, du Guyana au nord du BrĂ©sil.

En Guyane, l’inventaire des ressources minĂ©rales effectuĂ© par le Bureau de Recherches GĂ©ologiques et MiniĂšres (BRGM) tout comme les hausses importantes du cours de l’or, ont contribuĂ© Ă  la reprise de la ruĂ©e vers l’Or. đŸƒâ€â™‚ïžđŸƒâ€â™€ïž

📊 En 2017, dans le Monde, les 4 108 t d'or demandĂ©es ont Ă©tĂ© utilisĂ©es Ă  52,6 % pour la bijouterie, 30,2 % pour des investissements (lingots, piĂšces, mĂ©dailles, ETF et achats des banques centrales) et 7,7% par l'industrie, essentiellement dans le secteur de l'Ă©lectronique.

⛏ 🚁 De nos jours, les projets miniers se multiplient en Guyane. Ils s’appellent Montagne d’Or, Crique Nelson, ou encore AuPlata... 

đŸ˜·đŸŒŽđŸ’ đŸ›ąïžMais l’exploitation aurifĂšre lĂ©gale et illĂ©gale n’est pas sans consĂ©quences environnementales, sanitaires, sociales dans ce joyaux amazonien : violence, drogue, pollution, dĂ©forestation, destruction d’espĂšces protĂ©gĂ©es, droit des populations autochtones... 

đŸ—ŁïžđŸŽ€ Nous avons rendez-vous avec Me Jeanne Bonacina Lhommet, investie sur plusieurs dossiers relatifs Ă  la question de l’or en Guyane et le droit minier. C’est une femme engagĂ©e activement pour la protection de l’environnement et les droits humains.


đŸŽ”Musique đŸŽ”

KV - Leaf : https://youtu.be/f3Fuir6KQ5c 

KV : https://soundcloud.com/kvmusicprod/

Share

Embed

You may also like