EP#3 Gabriel Karlsson-La vulnérabilité comme force dans l'engagement humanitaire cover
EP#3 Gabriel Karlsson-La vulnérabilité comme force dans l'engagement humanitaire cover
Pacify Your Mind-Le bien-être au coeur de votre mission d'expatrié(e)

EP#3 Gabriel Karlsson-La vulnérabilité comme force dans l'engagement humanitaire

EP#3 Gabriel Karlsson-La vulnérabilité comme force dans l'engagement humanitaire

32min |19/04/2021
Listen
EP#3 Gabriel Karlsson-La vulnérabilité comme force dans l'engagement humanitaire cover
EP#3 Gabriel Karlsson-La vulnérabilité comme force dans l'engagement humanitaire cover
Pacify Your Mind-Le bien-être au coeur de votre mission d'expatrié(e)

EP#3 Gabriel Karlsson-La vulnérabilité comme force dans l'engagement humanitaire

EP#3 Gabriel Karlsson-La vulnérabilité comme force dans l'engagement humanitaire

32min |19/04/2021
Listen

Description

Cette interview fait partie d’une série dédiée aux professionnels humanitaires intitulée:

« Help the helpers ». Aider les aidants. L’accompagnement en termes de santé mentale des humanitaires est aussi important que celui donné aux bénéficiaires de l’aide humanitaire.

Pour en parler aujourd’hui, je suis ravie d’accueillir aujourd’hui Gabriel Karlsson, professionnel humanitaire suédois, actuellement basé à Bagdad.

👉Comme il le dit si bien les humanitaires agissent comme « des pompiers « sur le terrain. Soulager la souffrance des personnes sans endommager sa propre santé mentale. Tel est ce jeu d’équilibriste intense qui se joue chaque jour pour ces hommes et femmes engagés comme lui sur le terrain.

👉 Gabriel raconte son engagement humanitaire comme processus de guérison, les risques encourus pour sa santé mentale avec un seul mot d’ordre : PREVENTION à l’encontre d’autres professionnels de terrain comme lui.

👉Il partage ici sa propre vulnérabilité parce qu’il est important de parler de sa santé mentale et de ne pas rester seul avec ses difficultés.

Admettre que l’on a besoin d’aide est un premier pas pour accomplir au mieux son travail sur le terrain

Je tiens à le remercier pour la confiance qu’il m’a donnée pour cette interview enregistrée entre Bagdad et Bruxelles.

Vous pouvez contacter Gabriel sur sa page linkedin.

https://www.linkedin.com/in/gabrielkarlsson/

Pour me poser des questions et suivre les aventures de Pacify Your Mind retrouvez moi sur mes comptes Adeline Torcol :

Sur linkedin :

https://www.linkedin.com/in/adelinetorcol/

Sur instagram :

https://www.instagram.com/adelinetorcol/?hl=fr

Description

Cette interview fait partie d’une série dédiée aux professionnels humanitaires intitulée:

« Help the helpers ». Aider les aidants. L’accompagnement en termes de santé mentale des humanitaires est aussi important que celui donné aux bénéficiaires de l’aide humanitaire.

Pour en parler aujourd’hui, je suis ravie d’accueillir aujourd’hui Gabriel Karlsson, professionnel humanitaire suédois, actuellement basé à Bagdad.

👉Comme il le dit si bien les humanitaires agissent comme « des pompiers « sur le terrain. Soulager la souffrance des personnes sans endommager sa propre santé mentale. Tel est ce jeu d’équilibriste intense qui se joue chaque jour pour ces hommes et femmes engagés comme lui sur le terrain.

👉 Gabriel raconte son engagement humanitaire comme processus de guérison, les risques encourus pour sa santé mentale avec un seul mot d’ordre : PREVENTION à l’encontre d’autres professionnels de terrain comme lui.

👉Il partage ici sa propre vulnérabilité parce qu’il est important de parler de sa santé mentale et de ne pas rester seul avec ses difficultés.

Admettre que l’on a besoin d’aide est un premier pas pour accomplir au mieux son travail sur le terrain

Je tiens à le remercier pour la confiance qu’il m’a donnée pour cette interview enregistrée entre Bagdad et Bruxelles.

Vous pouvez contacter Gabriel sur sa page linkedin.

https://www.linkedin.com/in/gabrielkarlsson/

Pour me poser des questions et suivre les aventures de Pacify Your Mind retrouvez moi sur mes comptes Adeline Torcol :

Sur linkedin :

https://www.linkedin.com/in/adelinetorcol/

Sur instagram :

https://www.instagram.com/adelinetorcol/?hl=fr

Share

Embed

You may also like

Description

Cette interview fait partie d’une série dédiée aux professionnels humanitaires intitulée:

« Help the helpers ». Aider les aidants. L’accompagnement en termes de santé mentale des humanitaires est aussi important que celui donné aux bénéficiaires de l’aide humanitaire.

Pour en parler aujourd’hui, je suis ravie d’accueillir aujourd’hui Gabriel Karlsson, professionnel humanitaire suédois, actuellement basé à Bagdad.

👉Comme il le dit si bien les humanitaires agissent comme « des pompiers « sur le terrain. Soulager la souffrance des personnes sans endommager sa propre santé mentale. Tel est ce jeu d’équilibriste intense qui se joue chaque jour pour ces hommes et femmes engagés comme lui sur le terrain.

👉 Gabriel raconte son engagement humanitaire comme processus de guérison, les risques encourus pour sa santé mentale avec un seul mot d’ordre : PREVENTION à l’encontre d’autres professionnels de terrain comme lui.

👉Il partage ici sa propre vulnérabilité parce qu’il est important de parler de sa santé mentale et de ne pas rester seul avec ses difficultés.

Admettre que l’on a besoin d’aide est un premier pas pour accomplir au mieux son travail sur le terrain

Je tiens à le remercier pour la confiance qu’il m’a donnée pour cette interview enregistrée entre Bagdad et Bruxelles.

Vous pouvez contacter Gabriel sur sa page linkedin.

https://www.linkedin.com/in/gabrielkarlsson/

Pour me poser des questions et suivre les aventures de Pacify Your Mind retrouvez moi sur mes comptes Adeline Torcol :

Sur linkedin :

https://www.linkedin.com/in/adelinetorcol/

Sur instagram :

https://www.instagram.com/adelinetorcol/?hl=fr

Description

Cette interview fait partie d’une série dédiée aux professionnels humanitaires intitulée:

« Help the helpers ». Aider les aidants. L’accompagnement en termes de santé mentale des humanitaires est aussi important que celui donné aux bénéficiaires de l’aide humanitaire.

Pour en parler aujourd’hui, je suis ravie d’accueillir aujourd’hui Gabriel Karlsson, professionnel humanitaire suédois, actuellement basé à Bagdad.

👉Comme il le dit si bien les humanitaires agissent comme « des pompiers « sur le terrain. Soulager la souffrance des personnes sans endommager sa propre santé mentale. Tel est ce jeu d’équilibriste intense qui se joue chaque jour pour ces hommes et femmes engagés comme lui sur le terrain.

👉 Gabriel raconte son engagement humanitaire comme processus de guérison, les risques encourus pour sa santé mentale avec un seul mot d’ordre : PREVENTION à l’encontre d’autres professionnels de terrain comme lui.

👉Il partage ici sa propre vulnérabilité parce qu’il est important de parler de sa santé mentale et de ne pas rester seul avec ses difficultés.

Admettre que l’on a besoin d’aide est un premier pas pour accomplir au mieux son travail sur le terrain

Je tiens à le remercier pour la confiance qu’il m’a donnée pour cette interview enregistrée entre Bagdad et Bruxelles.

Vous pouvez contacter Gabriel sur sa page linkedin.

https://www.linkedin.com/in/gabrielkarlsson/

Pour me poser des questions et suivre les aventures de Pacify Your Mind retrouvez moi sur mes comptes Adeline Torcol :

Sur linkedin :

https://www.linkedin.com/in/adelinetorcol/

Sur instagram :

https://www.instagram.com/adelinetorcol/?hl=fr

Share

Embed

You may also like