Épisode 6 - La protéine animale, grande sacrifiée de l'inflation ? cover
Épisode 6 - La protéine animale, grande sacrifiée de l'inflation ? cover
Parlons Conso

Épisode 6 - La protéine animale, grande sacrifiée de l'inflation ?

Épisode 6 - La protéine animale, grande sacrifiée de l'inflation ?

22min |13/07/2023
Play
Épisode 6 - La protéine animale, grande sacrifiée de l'inflation ? cover
Épisode 6 - La protéine animale, grande sacrifiée de l'inflation ? cover
Parlons Conso

Épisode 6 - La protéine animale, grande sacrifiée de l'inflation ?

Épisode 6 - La protéine animale, grande sacrifiée de l'inflation ?

22min |13/07/2023
Play

Description

🍗 La consommation de viande au quotidien concerne de moins en moins de monde alors que le nombre de flexitariens ne cesse d’augmenter. 


En cause : des raisons liées à la santé, liées à une préoccupation du bien-être animal en hausse, des raisons écologiques, diététiques. Mais à cette baisse structurelle s’ajoute la conjoncture économique et le frein lié au prix, qui dessert les produits frais traditionnels et en premier lieu la viande et le poisson. 

La viande reste un pilier de nos assiettes : 40% de nos plats contiennent des protéines animales. 


Dans le même temps, force est de constater que la consommation de viande augmente toujours chez les enfants. 🥩


➡️ Voici une partie des insights que nous analysons dans notre dernier podcast, avec les regards croisés d’Anne-Sophie Bielak, Senior Knowledge Manager et Gaëlle Le Floch, Strategic Insight Director. 🔎


Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Gaëlle Le Floch à l'adresse email suivante : gaelle.lefloch@kantar.com  


Pour découvrir nos insights et nos offres, rendez-vous sur www.kantar.com/fr ou sur LinkedIn @WorldpanelByKantar.     

Description

🍗 La consommation de viande au quotidien concerne de moins en moins de monde alors que le nombre de flexitariens ne cesse d’augmenter. 


En cause : des raisons liées à la santé, liées à une préoccupation du bien-être animal en hausse, des raisons écologiques, diététiques. Mais à cette baisse structurelle s’ajoute la conjoncture économique et le frein lié au prix, qui dessert les produits frais traditionnels et en premier lieu la viande et le poisson. 

La viande reste un pilier de nos assiettes : 40% de nos plats contiennent des protéines animales. 


Dans le même temps, force est de constater que la consommation de viande augmente toujours chez les enfants. 🥩


➡️ Voici une partie des insights que nous analysons dans notre dernier podcast, avec les regards croisés d’Anne-Sophie Bielak, Senior Knowledge Manager et Gaëlle Le Floch, Strategic Insight Director. 🔎


Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Gaëlle Le Floch à l'adresse email suivante : gaelle.lefloch@kantar.com  


Pour découvrir nos insights et nos offres, rendez-vous sur www.kantar.com/fr ou sur LinkedIn @WorldpanelByKantar.     

Share

Embed

You may also like

Description

🍗 La consommation de viande au quotidien concerne de moins en moins de monde alors que le nombre de flexitariens ne cesse d’augmenter. 


En cause : des raisons liées à la santé, liées à une préoccupation du bien-être animal en hausse, des raisons écologiques, diététiques. Mais à cette baisse structurelle s’ajoute la conjoncture économique et le frein lié au prix, qui dessert les produits frais traditionnels et en premier lieu la viande et le poisson. 

La viande reste un pilier de nos assiettes : 40% de nos plats contiennent des protéines animales. 


Dans le même temps, force est de constater que la consommation de viande augmente toujours chez les enfants. 🥩


➡️ Voici une partie des insights que nous analysons dans notre dernier podcast, avec les regards croisés d’Anne-Sophie Bielak, Senior Knowledge Manager et Gaëlle Le Floch, Strategic Insight Director. 🔎


Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Gaëlle Le Floch à l'adresse email suivante : gaelle.lefloch@kantar.com  


Pour découvrir nos insights et nos offres, rendez-vous sur www.kantar.com/fr ou sur LinkedIn @WorldpanelByKantar.     

Description

🍗 La consommation de viande au quotidien concerne de moins en moins de monde alors que le nombre de flexitariens ne cesse d’augmenter. 


En cause : des raisons liées à la santé, liées à une préoccupation du bien-être animal en hausse, des raisons écologiques, diététiques. Mais à cette baisse structurelle s’ajoute la conjoncture économique et le frein lié au prix, qui dessert les produits frais traditionnels et en premier lieu la viande et le poisson. 

La viande reste un pilier de nos assiettes : 40% de nos plats contiennent des protéines animales. 


Dans le même temps, force est de constater que la consommation de viande augmente toujours chez les enfants. 🥩


➡️ Voici une partie des insights que nous analysons dans notre dernier podcast, avec les regards croisés d’Anne-Sophie Bielak, Senior Knowledge Manager et Gaëlle Le Floch, Strategic Insight Director. 🔎


Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Gaëlle Le Floch à l'adresse email suivante : gaelle.lefloch@kantar.com  


Pour découvrir nos insights et nos offres, rendez-vous sur www.kantar.com/fr ou sur LinkedIn @WorldpanelByKantar.     

Share

Embed

You may also like

undefined cover
undefined cover