undefined cover
undefined cover
Loïc, parcours d'un repreneur d'entreprise cover
Loïc, parcours d'un repreneur d'entreprise cover
Métiers en Immersion

Loïc, parcours d'un repreneur d'entreprise

Loïc, parcours d'un repreneur d'entreprise

18min |08/12/2021|

93

Play
undefined cover
undefined cover
Loïc, parcours d'un repreneur d'entreprise cover
Loïc, parcours d'un repreneur d'entreprise cover
Métiers en Immersion

Loïc, parcours d'un repreneur d'entreprise

Loïc, parcours d'un repreneur d'entreprise

18min |08/12/2021|

93

Play

Description

A bien y réfléchir, depuis que je suis entrepreneuse, je suis sollicitée par divers salons pour la création et la reprise d’entreprise.

Bizarrement, c’est comme si j’avais rayé le mot « reprise » de mon champ de vision. Et de fait, autour de moi, que de créateurs, free-lances ou startupeurs.


Pourtant, mes pas ont déjà croisé la route professionnelle d’un futur repreneur. C’était en 2014, chez Renault. Un jeune collègue de 29 ans s’apprêtait à quitter l’entreprise avec le projet de reprendre une société. A l’aube de mes 40 ans, sa confiance et sa détermination me semblaient extraordinaires.


Nous voilà 7 ans plus tard. Je crée mon entreprise et je retrouve Loïc, égal à lui-même ; une famille, un associé et une entreprise de 10 personnes en plus. Il s’exprime avec la même fluidité qu’avant. Je le sens toujours curieux, confiant, à l’écoute et humble.


Il a accepté de partager son expérience de repreneur d’entreprise parce qu’il a, lui-même, bénéficié d’aide et de conseils extérieurs. Apporter sa pierre à l’édifice lui semble donc un juste retour. En revanche, il a insisté sur une chose « je suis un type comme les autres : je descends les poubelles et je vais chercher ma fille à l’école. Je ne veux pas qu’on parle de moi ; c’est l’expérience qui compte, pas l’homme ». 


Je ne suis pas tout à fait d’accord mais je respecte. C’est pourquoi, je me suis permise, ici, le minimum syndical de la présentation d’intervenant. 


Je vous laisse écouter Loïc, raconter la reprise de l’entreprise Radermecker, dont il est co-gérant avec Nicolas, depuis 6 ans. Dans cet épisode, il explique le parcours du repreneur et partage des conseils, tirés de son expérience. 


Si vous avez des questions, contactez-moi ou laissez des commentaires sur l'épisode.


Bonne écoute.



Références de l’épisode :

https://www.radermecker.com/

https://www.cra.asso.fr


Crédits.

Identité visuelle du podcast : Monsieur Alfred - Graphic Design & Art Director 

Musique originale : Olivier Guérin.


Page du podcast hébergée par Ausha


Description

A bien y réfléchir, depuis que je suis entrepreneuse, je suis sollicitée par divers salons pour la création et la reprise d’entreprise.

Bizarrement, c’est comme si j’avais rayé le mot « reprise » de mon champ de vision. Et de fait, autour de moi, que de créateurs, free-lances ou startupeurs.


Pourtant, mes pas ont déjà croisé la route professionnelle d’un futur repreneur. C’était en 2014, chez Renault. Un jeune collègue de 29 ans s’apprêtait à quitter l’entreprise avec le projet de reprendre une société. A l’aube de mes 40 ans, sa confiance et sa détermination me semblaient extraordinaires.


Nous voilà 7 ans plus tard. Je crée mon entreprise et je retrouve Loïc, égal à lui-même ; une famille, un associé et une entreprise de 10 personnes en plus. Il s’exprime avec la même fluidité qu’avant. Je le sens toujours curieux, confiant, à l’écoute et humble.


Il a accepté de partager son expérience de repreneur d’entreprise parce qu’il a, lui-même, bénéficié d’aide et de conseils extérieurs. Apporter sa pierre à l’édifice lui semble donc un juste retour. En revanche, il a insisté sur une chose « je suis un type comme les autres : je descends les poubelles et je vais chercher ma fille à l’école. Je ne veux pas qu’on parle de moi ; c’est l’expérience qui compte, pas l’homme ». 


Je ne suis pas tout à fait d’accord mais je respecte. C’est pourquoi, je me suis permise, ici, le minimum syndical de la présentation d’intervenant. 


Je vous laisse écouter Loïc, raconter la reprise de l’entreprise Radermecker, dont il est co-gérant avec Nicolas, depuis 6 ans. Dans cet épisode, il explique le parcours du repreneur et partage des conseils, tirés de son expérience. 


Si vous avez des questions, contactez-moi ou laissez des commentaires sur l'épisode.


Bonne écoute.



Références de l’épisode :

https://www.radermecker.com/

https://www.cra.asso.fr


Crédits.

Identité visuelle du podcast : Monsieur Alfred - Graphic Design & Art Director 

Musique originale : Olivier Guérin.


Page du podcast hébergée par Ausha


You may also like

Description

A bien y réfléchir, depuis que je suis entrepreneuse, je suis sollicitée par divers salons pour la création et la reprise d’entreprise.

Bizarrement, c’est comme si j’avais rayé le mot « reprise » de mon champ de vision. Et de fait, autour de moi, que de créateurs, free-lances ou startupeurs.


Pourtant, mes pas ont déjà croisé la route professionnelle d’un futur repreneur. C’était en 2014, chez Renault. Un jeune collègue de 29 ans s’apprêtait à quitter l’entreprise avec le projet de reprendre une société. A l’aube de mes 40 ans, sa confiance et sa détermination me semblaient extraordinaires.


Nous voilà 7 ans plus tard. Je crée mon entreprise et je retrouve Loïc, égal à lui-même ; une famille, un associé et une entreprise de 10 personnes en plus. Il s’exprime avec la même fluidité qu’avant. Je le sens toujours curieux, confiant, à l’écoute et humble.


Il a accepté de partager son expérience de repreneur d’entreprise parce qu’il a, lui-même, bénéficié d’aide et de conseils extérieurs. Apporter sa pierre à l’édifice lui semble donc un juste retour. En revanche, il a insisté sur une chose « je suis un type comme les autres : je descends les poubelles et je vais chercher ma fille à l’école. Je ne veux pas qu’on parle de moi ; c’est l’expérience qui compte, pas l’homme ». 


Je ne suis pas tout à fait d’accord mais je respecte. C’est pourquoi, je me suis permise, ici, le minimum syndical de la présentation d’intervenant. 


Je vous laisse écouter Loïc, raconter la reprise de l’entreprise Radermecker, dont il est co-gérant avec Nicolas, depuis 6 ans. Dans cet épisode, il explique le parcours du repreneur et partage des conseils, tirés de son expérience. 


Si vous avez des questions, contactez-moi ou laissez des commentaires sur l'épisode.


Bonne écoute.



Références de l’épisode :

https://www.radermecker.com/

https://www.cra.asso.fr


Crédits.

Identité visuelle du podcast : Monsieur Alfred - Graphic Design & Art Director 

Musique originale : Olivier Guérin.


Page du podcast hébergée par Ausha


Description

A bien y réfléchir, depuis que je suis entrepreneuse, je suis sollicitée par divers salons pour la création et la reprise d’entreprise.

Bizarrement, c’est comme si j’avais rayé le mot « reprise » de mon champ de vision. Et de fait, autour de moi, que de créateurs, free-lances ou startupeurs.


Pourtant, mes pas ont déjà croisé la route professionnelle d’un futur repreneur. C’était en 2014, chez Renault. Un jeune collègue de 29 ans s’apprêtait à quitter l’entreprise avec le projet de reprendre une société. A l’aube de mes 40 ans, sa confiance et sa détermination me semblaient extraordinaires.


Nous voilà 7 ans plus tard. Je crée mon entreprise et je retrouve Loïc, égal à lui-même ; une famille, un associé et une entreprise de 10 personnes en plus. Il s’exprime avec la même fluidité qu’avant. Je le sens toujours curieux, confiant, à l’écoute et humble.


Il a accepté de partager son expérience de repreneur d’entreprise parce qu’il a, lui-même, bénéficié d’aide et de conseils extérieurs. Apporter sa pierre à l’édifice lui semble donc un juste retour. En revanche, il a insisté sur une chose « je suis un type comme les autres : je descends les poubelles et je vais chercher ma fille à l’école. Je ne veux pas qu’on parle de moi ; c’est l’expérience qui compte, pas l’homme ». 


Je ne suis pas tout à fait d’accord mais je respecte. C’est pourquoi, je me suis permise, ici, le minimum syndical de la présentation d’intervenant. 


Je vous laisse écouter Loïc, raconter la reprise de l’entreprise Radermecker, dont il est co-gérant avec Nicolas, depuis 6 ans. Dans cet épisode, il explique le parcours du repreneur et partage des conseils, tirés de son expérience. 


Si vous avez des questions, contactez-moi ou laissez des commentaires sur l'épisode.


Bonne écoute.



Références de l’épisode :

https://www.radermecker.com/

https://www.cra.asso.fr


Crédits.

Identité visuelle du podcast : Monsieur Alfred - Graphic Design & Art Director 

Musique originale : Olivier Guérin.


Page du podcast hébergée par Ausha


You may also like