Théodore Monod, le pèlerin des sables cover
Théodore Monod, le pèlerin des sables cover
Pèlerins dans l'âme - avec Franck Ferrand et l'hebdomadaire le Pèlerin.

Théodore Monod, le pèlerin des sables

Théodore Monod, le pèlerin des sables

17min |20/06/2019
Listen
Théodore Monod, le pèlerin des sables cover
Théodore Monod, le pèlerin des sables cover
Pèlerins dans l'âme - avec Franck Ferrand et l'hebdomadaire le Pèlerin.

Théodore Monod, le pèlerin des sables

Théodore Monod, le pèlerin des sables

17min |20/06/2019
Listen

Description

« Une certaine nostalgie s’attache aux choses qui disparaissent,  écrivait Théodore Monod, quand on les a aimées. » C’est peu de dire de  ce naturaliste, professeur au Museum national d’histoire naturelle  disparu en l’an 2000, qu’il aura aimé le désert.

Parmi toutes ses pérégrinations, nous avons retenu celle de 1934-1935  à travers le Sahara occidental, au nord de la Mauritanie. Et recueilli  dans ses carnets, ou dans son livre, Méharées, les notations pleines de  justesses qui restituent sous sa plume les souffrances d’un marcheur,  l’éblouissement d’un scientifique et d’un poète.

Dans un autre ouvrage, L’émeraude des Garamantes, il écrit : «  L’entrée en religion implique la soumission à une règle. L’entrée “en”  Sahara place également le postulant devant un certain nombre  d’exigences, éléments d’un genre de vie spécifique et dont tout vieux  profès reconnaîtra les bienfaits. » Des bienfaits que le pèlerin des  sables ne garde pas pour lui ; lui, se veut prodigue des leçons qu’il a  reçues.


CRÉDITS

Un  podcast interprété par Franck Ferrand. Auteur : Christophe Dard.  Direction éditoriale et voix : Catherine Lalanne. Prise de son :  Emmanuel Viau, Nolwenn Thivault. Création sonore, montage et mixage :  Gabriel Fadavi. Production : Laurence Szabason. Création visuelle : Marc  Guillon. Edition : Cécile Picco et Anne-Lyne Cabarrou.  Musique  : « the Moldau DG » – Composé par Bedrich Smetana -(p) & © Chappell  recorded Music Library Ltd – Avec l’aimable autorisation d’Universal  Production Music France  Un podcast Le Pèlerin – 2019. 

Description

« Une certaine nostalgie s’attache aux choses qui disparaissent,  écrivait Théodore Monod, quand on les a aimées. » C’est peu de dire de  ce naturaliste, professeur au Museum national d’histoire naturelle  disparu en l’an 2000, qu’il aura aimé le désert.

Parmi toutes ses pérégrinations, nous avons retenu celle de 1934-1935  à travers le Sahara occidental, au nord de la Mauritanie. Et recueilli  dans ses carnets, ou dans son livre, Méharées, les notations pleines de  justesses qui restituent sous sa plume les souffrances d’un marcheur,  l’éblouissement d’un scientifique et d’un poète.

Dans un autre ouvrage, L’émeraude des Garamantes, il écrit : «  L’entrée en religion implique la soumission à une règle. L’entrée “en”  Sahara place également le postulant devant un certain nombre  d’exigences, éléments d’un genre de vie spécifique et dont tout vieux  profès reconnaîtra les bienfaits. » Des bienfaits que le pèlerin des  sables ne garde pas pour lui ; lui, se veut prodigue des leçons qu’il a  reçues.


CRÉDITS

Un  podcast interprété par Franck Ferrand. Auteur : Christophe Dard.  Direction éditoriale et voix : Catherine Lalanne. Prise de son :  Emmanuel Viau, Nolwenn Thivault. Création sonore, montage et mixage :  Gabriel Fadavi. Production : Laurence Szabason. Création visuelle : Marc  Guillon. Edition : Cécile Picco et Anne-Lyne Cabarrou.  Musique  : « the Moldau DG » – Composé par Bedrich Smetana -(p) & © Chappell  recorded Music Library Ltd – Avec l’aimable autorisation d’Universal  Production Music France  Un podcast Le Pèlerin – 2019. 

Share

Embed

To listen also

Description

« Une certaine nostalgie s’attache aux choses qui disparaissent,  écrivait Théodore Monod, quand on les a aimées. » C’est peu de dire de  ce naturaliste, professeur au Museum national d’histoire naturelle  disparu en l’an 2000, qu’il aura aimé le désert.

Parmi toutes ses pérégrinations, nous avons retenu celle de 1934-1935  à travers le Sahara occidental, au nord de la Mauritanie. Et recueilli  dans ses carnets, ou dans son livre, Méharées, les notations pleines de  justesses qui restituent sous sa plume les souffrances d’un marcheur,  l’éblouissement d’un scientifique et d’un poète.

Dans un autre ouvrage, L’émeraude des Garamantes, il écrit : «  L’entrée en religion implique la soumission à une règle. L’entrée “en”  Sahara place également le postulant devant un certain nombre  d’exigences, éléments d’un genre de vie spécifique et dont tout vieux  profès reconnaîtra les bienfaits. » Des bienfaits que le pèlerin des  sables ne garde pas pour lui ; lui, se veut prodigue des leçons qu’il a  reçues.


CRÉDITS

Un  podcast interprété par Franck Ferrand. Auteur : Christophe Dard.  Direction éditoriale et voix : Catherine Lalanne. Prise de son :  Emmanuel Viau, Nolwenn Thivault. Création sonore, montage et mixage :  Gabriel Fadavi. Production : Laurence Szabason. Création visuelle : Marc  Guillon. Edition : Cécile Picco et Anne-Lyne Cabarrou.  Musique  : « the Moldau DG » – Composé par Bedrich Smetana -(p) & © Chappell  recorded Music Library Ltd – Avec l’aimable autorisation d’Universal  Production Music France  Un podcast Le Pèlerin – 2019. 

Description

« Une certaine nostalgie s’attache aux choses qui disparaissent,  écrivait Théodore Monod, quand on les a aimées. » C’est peu de dire de  ce naturaliste, professeur au Museum national d’histoire naturelle  disparu en l’an 2000, qu’il aura aimé le désert.

Parmi toutes ses pérégrinations, nous avons retenu celle de 1934-1935  à travers le Sahara occidental, au nord de la Mauritanie. Et recueilli  dans ses carnets, ou dans son livre, Méharées, les notations pleines de  justesses qui restituent sous sa plume les souffrances d’un marcheur,  l’éblouissement d’un scientifique et d’un poète.

Dans un autre ouvrage, L’émeraude des Garamantes, il écrit : «  L’entrée en religion implique la soumission à une règle. L’entrée “en”  Sahara place également le postulant devant un certain nombre  d’exigences, éléments d’un genre de vie spécifique et dont tout vieux  profès reconnaîtra les bienfaits. » Des bienfaits que le pèlerin des  sables ne garde pas pour lui ; lui, se veut prodigue des leçons qu’il a  reçues.


CRÉDITS

Un  podcast interprété par Franck Ferrand. Auteur : Christophe Dard.  Direction éditoriale et voix : Catherine Lalanne. Prise de son :  Emmanuel Viau, Nolwenn Thivault. Création sonore, montage et mixage :  Gabriel Fadavi. Production : Laurence Szabason. Création visuelle : Marc  Guillon. Edition : Cécile Picco et Anne-Lyne Cabarrou.  Musique  : « the Moldau DG » – Composé par Bedrich Smetana -(p) & © Chappell  recorded Music Library Ltd – Avec l’aimable autorisation d’Universal  Production Music France  Un podcast Le Pèlerin – 2019. 

Share

Embed

To listen also