undefined cover
undefined cover
Avec Florent Marchet cover
Avec Florent Marchet cover
Place des Fêtes

Avec Florent Marchet

Avec Florent Marchet

52min |27/09/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Avec Florent Marchet cover
Avec Florent Marchet cover
Place des Fêtes

Avec Florent Marchet

Avec Florent Marchet

52min |27/09/2022
Play

Description

C'est à une drôle de Garden Party que l'invité de Place des Fêtes aujourd'hui nous convie. Ses dernières nouvelles discographiques remontent à 2014. Il était alors à bord de Bambi Galaxie, un vaisseau spatial aux relents groove en quête d'une planète habitable pour lui et sa famille. Huit après, le retour sur le plancher des vaches est implacable. Florent Marchet, regarde à l'intérieur de nos pavillons, à travers les rideaux, et ausculte la vie de ses compatriotes, avec tendresse mais aussi un peu d'inquiétude. Garden Party c'est une galerie de portraits de cette France qu'on dit périphérique, pas vraiment pauvre, mais pas du tout riche. Une ode à notre quotidien banal, parfois brutal, où il faut bien trouver un peu de tendresse et de poésie. Un peu comme à ses débuts avec Gargilesse, Rio Baril ou Courchevel, Florent Marchet chante notre époque avec beaucoup de justesse. La grâce des mélodies et l'élégance d'arrangements qui n'en font pas des tonnes et donnent à nos larmes un peu d'espoir et de réconfort. Comme il le dit si bien sur la chanson qui referme le disque : "laissons l'enfer aux milliardaires". Et ça tombe parce qu'ici on n'est pas en enfer, on est Place des Fêtes et on s'y retrouve, "En famille", avec Florent Marchet.

Description

C'est à une drôle de Garden Party que l'invité de Place des Fêtes aujourd'hui nous convie. Ses dernières nouvelles discographiques remontent à 2014. Il était alors à bord de Bambi Galaxie, un vaisseau spatial aux relents groove en quête d'une planète habitable pour lui et sa famille. Huit après, le retour sur le plancher des vaches est implacable. Florent Marchet, regarde à l'intérieur de nos pavillons, à travers les rideaux, et ausculte la vie de ses compatriotes, avec tendresse mais aussi un peu d'inquiétude. Garden Party c'est une galerie de portraits de cette France qu'on dit périphérique, pas vraiment pauvre, mais pas du tout riche. Une ode à notre quotidien banal, parfois brutal, où il faut bien trouver un peu de tendresse et de poésie. Un peu comme à ses débuts avec Gargilesse, Rio Baril ou Courchevel, Florent Marchet chante notre époque avec beaucoup de justesse. La grâce des mélodies et l'élégance d'arrangements qui n'en font pas des tonnes et donnent à nos larmes un peu d'espoir et de réconfort. Comme il le dit si bien sur la chanson qui referme le disque : "laissons l'enfer aux milliardaires". Et ça tombe parce qu'ici on n'est pas en enfer, on est Place des Fêtes et on s'y retrouve, "En famille", avec Florent Marchet.

Share

Embed

You may also like

Description

C'est à une drôle de Garden Party que l'invité de Place des Fêtes aujourd'hui nous convie. Ses dernières nouvelles discographiques remontent à 2014. Il était alors à bord de Bambi Galaxie, un vaisseau spatial aux relents groove en quête d'une planète habitable pour lui et sa famille. Huit après, le retour sur le plancher des vaches est implacable. Florent Marchet, regarde à l'intérieur de nos pavillons, à travers les rideaux, et ausculte la vie de ses compatriotes, avec tendresse mais aussi un peu d'inquiétude. Garden Party c'est une galerie de portraits de cette France qu'on dit périphérique, pas vraiment pauvre, mais pas du tout riche. Une ode à notre quotidien banal, parfois brutal, où il faut bien trouver un peu de tendresse et de poésie. Un peu comme à ses débuts avec Gargilesse, Rio Baril ou Courchevel, Florent Marchet chante notre époque avec beaucoup de justesse. La grâce des mélodies et l'élégance d'arrangements qui n'en font pas des tonnes et donnent à nos larmes un peu d'espoir et de réconfort. Comme il le dit si bien sur la chanson qui referme le disque : "laissons l'enfer aux milliardaires". Et ça tombe parce qu'ici on n'est pas en enfer, on est Place des Fêtes et on s'y retrouve, "En famille", avec Florent Marchet.

Description

C'est à une drôle de Garden Party que l'invité de Place des Fêtes aujourd'hui nous convie. Ses dernières nouvelles discographiques remontent à 2014. Il était alors à bord de Bambi Galaxie, un vaisseau spatial aux relents groove en quête d'une planète habitable pour lui et sa famille. Huit après, le retour sur le plancher des vaches est implacable. Florent Marchet, regarde à l'intérieur de nos pavillons, à travers les rideaux, et ausculte la vie de ses compatriotes, avec tendresse mais aussi un peu d'inquiétude. Garden Party c'est une galerie de portraits de cette France qu'on dit périphérique, pas vraiment pauvre, mais pas du tout riche. Une ode à notre quotidien banal, parfois brutal, où il faut bien trouver un peu de tendresse et de poésie. Un peu comme à ses débuts avec Gargilesse, Rio Baril ou Courchevel, Florent Marchet chante notre époque avec beaucoup de justesse. La grâce des mélodies et l'élégance d'arrangements qui n'en font pas des tonnes et donnent à nos larmes un peu d'espoir et de réconfort. Comme il le dit si bien sur la chanson qui referme le disque : "laissons l'enfer aux milliardaires". Et ça tombe parce qu'ici on n'est pas en enfer, on est Place des Fêtes et on s'y retrouve, "En famille", avec Florent Marchet.

Share

Embed

You may also like