undefined cover
undefined cover
PLAFF cover
PLAFF cover

PLAFF

PLAFF

Subscribe
undefined cover
undefined cover
PLAFF cover
PLAFF cover

PLAFF

PLAFF

Subscribe

Description

Plaff, c’est un podcast pour faire entendre et combattre les discriminations dans l’emploi subies par les femmes de ± 50 ans. Dans le dernier tiers de leur vie professionnelle, elles sont confrontées à une double peine, à la fois victimes des préjugés attachés à tous les senior·e·s et vulnérabilisées par les inégalités femmes-hommes plus que jamais persistantes.

Je m’appelle Claire Flury et suis retraitée, bénévole accompagnatrice de chercheurs d’emploi à Solidarités nouvelles face au chômage.

Chaque mois, je choisis une thématique liée à l’emploi que je décline en 3 épisodes de 20 mn.

Le 8, je donne la parole à des femmes confrontées à une situation particulière sur le marché du travail.

Le 18, je mets à l’honneur des personnes salariées, entrepreneurs ou bénévoles engagées pour faciliter l’évolution ou le retour à l’activité des femmes en fin de carrière.

Le 28, j’interroge des expertes ou des militantes afin de comprendre l’environnement culturel, économique, sociologique et politique qui fragilise le maintien ou l’accès à l’emploi des femmes que j’ai choisi de rebaptiser en « majoractives ».  


http://plaffpodcast.fr/  


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Plaff, c’est un podcast pour faire entendre et combattre les discriminations dans l’emploi subies par les femmes de ± 50 ans. Dans le dernier tiers de leur vie professionnelle, elles sont confrontées à une double peine, à la fois victimes des préjugés attachés à tous les senior·e·s et vulnérabilisées par les inégalités femmes-hommes plus que jamais persistantes.

Je m’appelle Claire Flury et suis retraitée, bénévole accompagnatrice de chercheurs d’emploi à Solidarités nouvelles face au chômage.

Chaque mois, je choisis une thématique liée à l’emploi que je décline en 3 épisodes de 20 mn.

Le 8, je donne la parole à des femmes confrontées à une situation particulière sur le marché du travail.

Le 18, je mets à l’honneur des personnes salariées, entrepreneurs ou bénévoles engagées pour faciliter l’évolution ou le retour à l’activité des femmes en fin de carrière.

Le 28, j’interroge des expertes ou des militantes afin de comprendre l’environnement culturel, économique, sociologique et politique qui fragilise le maintien ou l’accès à l’emploi des femmes que j’ai choisi de rebaptiser en « majoractives ».  


http://plaffpodcast.fr/  


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

79 episodes

  • [REDIFF 2/10] Ep. 16 La Suède, championne du taux d'emploi des 60-64 ans cover
    [REDIFF 2/10] Ep. 16 La Suède, championne du taux d'emploi des 60-64 ans cover
    [REDIFF 2/10] Ep. 16 La Suède, championne du taux d'emploi des 60-64 ans

    Dominique Acker a été conseillère sociale auprès de l’Ambassadeur de France à Stockholm et présente dans cet épisode de février 2022 ce qui différencie ces deux pays.Sur 100 personnes âgées de 60 à 64 ans, 70 sont encore en emploi en Suède et 31 en France.Quelles sont les raisons qui expliquent cette performance suédoise et, en regard, les piètres résultats français ? Tout d’abord, l’accueil des enfants en bas âge et autres adaptations qui favorisent l’emploi des femmes qui sont plus nombreuses que chez nous à travailler. Ensuite, une implantation syndicale dans toutes les entreprises, une tradition de la négociation qui se traduit par des lois protectrices et une adaptation des postes de travail pour les salariés les plus âgés.Le choix d’une production de produits et de services haut de gamme assurée par des travailleurs formés en formation continue, jusque dans les dernières années de la vie professionnelle.Enfin, un regard moins négatif porté aux aînés et une conception de la vie moins axée sur le travail et la carrière.Depuis, la droite conservatrice, alliée à l'extrême droite est au pouvoir en Suède. Il n'en reste pas moins que certaines composantes "vivre ensemble" peuvent continuer de nous inspirer. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    20min | Published on July 11, 2024

  • [REDIFF 1/10] ép. 52 Retrouver du travail près 54 ans – Trois femmes témoignent cover
    [REDIFF 1/10] ép. 52 Retrouver du travail près 54 ans – Trois femmes témoignent cover
    [REDIFF 1/10] ép. 52 Retrouver du travail près 54 ans – Trois femmes témoignent

    Ursula, Pascale, Séverine racontent comment elles sont parvenues à retrouver du travail, malgré tous les pièges de l'âgisme auxquels elles ont été confrontées. Ursula a vite compris que l'envoi de CV ne lui ouvrirait aucune porte. Elle a préféré activer le réseau qu'elle s'était créé depuis le début de sa vie professionnelle et a finalement été recommandée et embauchée dans un emploi de DRH. Pascale, retraitée, poursuit deux activités professionnelles, fondées sur son statut d'expatriée aux E-U et son expérience de coach. Séverine, après son départ en Bourgogne, ne pensait pas devoir s'habituer à vivre avec le RSA. Jusqu'au jour où un de ces posts "trop vieille pour travailler ?" est devenu viral sur LinkedIn et lui a apporté des milliers de contacts et des propositions de collaboration. Les conseils de ces 3 témoins, publiés en avril 23, n'ont malheureusement pas perdu de leur actualité et restent très précieux. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    22min | Published on July 4, 2024

  • # 77 – Bilan de 3 saisons de Plaff : les femmes en première ligne cover
    # 77 – Bilan de 3 saisons de Plaff : les femmes en première ligne cover
    # 77 – Bilan de 3 saisons de Plaff : les femmes en première ligne

    Après les dernières élections, je me suis posée cette question : serait-il possible de dresser un panorama de la place réservée aux femmes seniores dans notre société à partir des nombreux témoignages recueillis sur Plaff depuis 3 ans ? Que s’est-il passé pour elles ces dernières années, sur le front du chômage, de l’emploi et de la retraite ?Je vous fais entendre 6 extraits d’épisodes déjà publiés.- Patricia (http://plaffpodcast.fr/40-patricia-jamais-CDI/) sans emploi à 58 ans n’a jamais signé de CDI de toute sa vie professionnelle. - Alexandra d’Agostino (https://plaffpodcast.fr/3-alexandra/), chercheuse au CEREQ, a réalisé une étude sur l’emploi éclaté durablement précaire. - Bruno Palier (http://plaffpodcast.fr/66-bruno-que-sait-on-travail/), du CNRS, présente les conséquences de la stratégie du low cost suivie depuis 30 ans - Catherine et Nathalie (http://plaffpodcast.fr/47-11-temoins-discriminations/),  recherchent du travail et se heurtent aux stéréotypes sexâgistes des recruteurs.- Valérie (http://plaffpodcast.fr/45-valerie-g-seniors-service/), dirigeante de Seniors à votre service, explique pourquoi des retraités continuent de travailler. - Leopoldine (http://plaffpodcast.fr/64-amandine-plie/) lit le pitch qu’elle a préparé pour retrouver une emploi d’agent d’entretien.Tous ces récits poignants et études convergent : les femmes, et plus spécialement encore les femmes + 50 ans, sont en première ligne de la précarité (mal payées, temps partiel, faibles retraites) et des liens sociaux (elles contribuent majoritairement aux soins sans lesquels notre société ne pourrait survivre).  Bonne écoute ! Vous pouvez, avec les liens, réécouter l'intégralité de épisodes. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    24min | Published on June 22, 2024

  • # 76 – Gaëlle Pineda, sémiologue, dévoile l’inconscient collectif associé aux mots « vieux » et « vieille » cover
    # 76 – Gaëlle Pineda, sémiologue, dévoile l’inconscient collectif associé aux mots « vieux » et « vieille » cover
    # 76 – Gaëlle Pineda, sémiologue, dévoile l’inconscient collectif associé aux mots « vieux » et « vieille »

    Le cabinet conseil Sémiosine (https://semiosine.com/), dont Gaëlle est co-fondatrice, a réalisé en 2022 une étude (https://aafa-asso.info/etude-semiologique-des-representations-des-femmes-de-plus-de-50-ans-dans-les-films-francais-du-box-office-2022/)sur les représentations des femmes de plus de 50 ans dans les films français du box office 2022. J’avais beaucoup de questions à poser à cette experte en sémiologie, capable de mettre à jour le « dessous des cartes » des mots que nous échangeons pour parler de la vieillesse.Qu’est-ce que la sémiologie ?Qu’est-ce que nous disent les 2 étymologies du mot vieux ?D’où vient l’usage du mot senior ? Y a-t-il des mots à privilégier pour désigner la classe d’âge de celles et ceux qui ne sont plus jeunes ?Que penses-tu de la féminisation des noms de métiers ?A quelles représentations est associé le mot « vieille » ? Quelles sont les conclusions de l’étude réalisée pour l’AAFA-Tunnel de la comédienne de 50 ans ?Les observations les plus récentes de Gaëlle ne manquent pas de bousculer les idées communément admises. Je la cite " en investissant le mot vieux - ce qui chahute le stéréotype - on va le remplir de nouvelles représentations, plus en phase avec ce que sont réellement les vieux qui prennent la parole aujourd'hui et rendent compte d'une vieillesse élargie" . C'est tout le bien qu'on nous souhaite .... Bonne écoute ! Si vous avez aimé cet épisode, vous pouvez le commenter et lui donner des étoiles. REFERENCES Sur le podcast Plaff, deux épisodes enregistrés avec deux comédiennes de l'AAFAFemmes invisibles, la disparition des femmes de + 50 ans dans les fictionsEpisode 1 (http://plaffpodcast.fr/19-catherine-anne-tunnel/)9 et Episode 20 (http://plaffpodcast.fr/20-catherine-anne-tunnel-comedienne-50/)C'est pas demain la vieille travail photographique de Sandrine Alouf à consulter sur InstagramPodcast de 12 épisodes de Laetitia Vitaud, Katerina Zekopoulos et Caroline TaconnetVieilles en puissance (https://www.vieillesenpuissance.com/about)  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    22min | Published on June 8, 2024

  • #75 Vers la retraite : dans quelles conditions s’effectue ce changement de rythme et de rôle social ? cover
    #75 Vers la retraite : dans quelles conditions s’effectue ce changement de rythme et de rôle social ? cover
    #75 Vers la retraite : dans quelles conditions s’effectue ce changement de rythme et de rôle social ?

    Mélissa-Asli PETIT a choisi comme thème de sa thèse de sociologie « les modes de vie des jeunes retraités » et, depuis, a fondé le bureau d’études Mixing generations (https://www.mixinggenerations.com/) autour des questions du vieillissement. Elle écrit régulièrement des articles sur les femmes âgées.Dans cet épisode, je l’interroge sur les paramètres qui conditionnent le passage de l’activité à la retraite. Tous les futurs retraités ne sont pas logés à la même enseigne.Beaucoup de variables sont à prendre en compte :-        Est-ce que le travailleur était encore en emploi le jour de la liquidation de sa retraite ? (seulement 1 sur 2)-        Est-ce que l’employeur s’est soucié de transmettre ses compétences ?-        Comment est son état de santé ? (dépend de la CSP)-        Quelle est le montant de sa pension ?-        Une femme ou un homme ?A partir des nombreux interviews qu’elle a réalisés auprès des jeunes retraités, elle est en mesure de nous présenter quelques bonnes pratiques qui facilitent le départ et permettent d’envisager cette nouvelle période de vie avec sérénité. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    23min | Published on May 22, 2024

  • # 74 – Duo for a job, un programme intergénérationnel au profit de jeunes issus de l’immigration cover
    # 74 – Duo for a job, un programme intergénérationnel au profit de jeunes issus de l’immigration cover
    # 74 – Duo for a job, un programme intergénérationnel au profit de jeunes issus de l’immigration

    Duo est une association créée il y a  + 10 ans en Belgique sur l’idée de mettre en relation des bénévoles de + 50 ans, les mentors, avec des jeunes en recherche d’emploi, les mentees.Ce programme intergénérationnel et interculturel a deux objectifs : - aider les jeunes issus de l’immigration qui peinent deux fois plus que les jeunes dont les deux parents sont nés en France à accéder à l’emploi,- valoriser les compétences des personnes de + 50 ans, en activité ou en retraite.Je vous inviter à écouter deux femmes qui y interviennent, l’une comme salariée, la seconde comme bénévole.- La Directrice de la communication France, Jana El-Assaad, nous présente les clés du succès de Duo qui, aujourd’hui, est présent en France, à Paris, Marseille et Lille. Les bons résultats obtenus en termes d’insertion des mentees et de satisfaction des mentors s’explique par un parcours d’accompagnement en 8 étapes enthousiasmant et professionnel.- Gaëlle Bellec, mentore depuis 6 mois, s’est engagée à suivre Tara, jeune femme franco-tibétaine. Elle nous raconte comment elle a vécu cette aventure humaine.Je suis très heureuse d’avoir pu mettre à l’honneur cette belle association qui contribue à lutter contre les discriminations en recréant du lien social, de la compréhension et de la solidarité de proximité.REFERENCESDuo for a job, intergenerationnal coaching (https://www.duoforajob.fr/fr/accueil/)Les immigrés et leurs descendants surexposés au chômage (https://inegalites.fr/Les-immigres-et-leurs-descendants-surexposes-au-chomage)Observatoire des inégalités - avril 23 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    23min | Published on May 8, 2024

  • # 73 – La voix des femmes, une construction sociale et culturelle cover
    # 73 – La voix des femmes, une construction sociale et culturelle cover
    # 73 – La voix des femmes, une construction sociale et culturelle

    Pourquoi n’entend-on pas les voix des femmes ? Aline Jalliet (https://alinejalliet.com/), coach de voix, répond à cette question complexe et très rarement abordée dans son essai de 350 pages « Une voix à soi », édité 2024 aux Ed. Guy Tredaniel. Ses analyses sont percutantes et documentées. Elle ouvre des perspectives de réflexion et d’action porteuses d’espoir. Après cet épisode, vous écouterez autrement !Je l’ai interrogée sur les raisons culturelles et sociales qui façonnent nos oreilles et les empêchent d’écouter les voix féminines. Elle nous en donne plusieurs, parmi lesquelles : la norme de voix crédible et légitime est une voix masculine ; les femmes sont éduquées à ne pas lever la voix ; entrevent leur prise de parole. Quelles sont les conséquences du vieillissement sur la voix des femmes ? Aline ne pense pas que les femmes seraient mieux entendues dès lors qu’elles seraient moins regardées. Au contraire, l’âge semble plutôt les maintenir dans l’obligation de « rester dans le cadre », sous peine d’être cataloguée sorcières ou folles.La conclusion renverse la table. Pour Aline, les femmes doivent sortir de la culpabilité d’avoir une voix qu’on entend mal et, au contraire, apprendre à aimer leur voix. D’ailleurs, la voix des femmes, plus respectueuse et plus sensible, ne devrait-elle devenir pas une norme à adopter pour tous ? Je vous laisse découvrir ses arguments. Bonne écoute !  REFERENCESLe site d’Aline Jalliet (https://alinejalliet.com/) Le sketch d’Antonia de Rendinger (https://www.facebook.com/parispremiere/videos/les-diff%C3%A9rents-%C3%A2ges-de-la-vie-en-1-minute-par-antonia-de-rendinger/1147984842753597/) Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    23min | Published on April 22, 2024

  • #72 – Caroline met en lumière les biais d’âge des IA génératives cover
    #72 – Caroline met en lumière les biais d’âge des IA génératives cover
    #72 – Caroline met en lumière les biais d’âge des IA génératives

    Caroline Jean-Pierre a contribué à la rédaction du livre blanc (https://dataforgood.fr/iagenerative) de Data for good (https://dataforgood.fr/) « Les grands défis de l’intelligence artificielle (IA) générative » avec l’objectif d’analyser les biais algorithmiques âgistes. Pour ce faire, elle a demandé à Dall-E de générer des images associées à des adjectifs supposés caractériser des personnes âgées.  L’analyse des images produites pour son enquête aboutit aux mêmes conclusions que pour les biais sexistes et racistes qui sont déjà dénoncés par ailleurs.Caroline nous explique les raisons.Les algorithmes des IA génératives sont bâtis à partir de jeux de données qui ne sont pas représentatifs de la diversité humaine et culturelle.Ils reconduisent les stéréotypes qui circulent dans nos sociétés.Les développeurs sont en très grand majorité des hommes jeunes.Les IA reproduisent les données du passé existantes, sans les questionner. Caroline donne des exemples où ChatGPT produit des résultats, soit complètement inverses de la réalité, soit qui en amplifient les biais. Toutes les initiatives qui sont faites pour lutter contre les inégalités et discriminations risquent de passer à l’as.Caroline conclut en insistant sur l’importance de comprendre les limites des résultats produits par les IA génératives qu’il faut évaluer et faire valider par des êtres humains.REFERENCESLes grands défis de l’IA générative (https://dataforgood.fr/iagenerative)Harvard Business Review France Lutter contre la discrimination des seniors à l'ère de l'IA, un enjeu économique (https://www.hbrfrance.fr/strategie/lutter-contre-la-discrimination-des-seniors-a-lere-de-lia-un-enjeu-economique-60491)Jeu Bataille de l’intelligence artificielle (https://batailledelia.org/)Heetch tacle les clichés sur la banlieue en incitant Midjourney à corriger son IA... avec des cartes postales. (https://betc.com/fr/socit/greetings-from-la-banlieue) Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    22min | Published on April 8, 2024

  • # 71 Odile, 62 ans, accompagnante des élèves en situation de handicap (AESH) depuis 7 ans, témoigne. cover
    # 71 Odile, 62 ans, accompagnante des élèves en situation de handicap (AESH) depuis 7 ans, témoigne. cover
    # 71 Odile, 62 ans, accompagnante des élèves en situation de handicap (AESH) depuis 7 ans, témoigne.

    Depuis 2005, l’État garantit l’accès à une scolarité adaptée à tous les élèves, y compris ceux en situation de handicap et, dans ce but, l’Éducation nationale a recruté en grand nombre des AESH qui travaillent dans les classes auprès des enseignants.  Je donne la parole à Odile, qui est entrée dans ce métier après une longue période d’interruption dans sa vie professionnelle.Elle nous décrit son cadre de travail : la formation initiale limitée à 60 heures, son statut, ses horaires, sa rémunération, ses relations avec les directeurs et professeurs des écoles.Au travers de notre conversation, apparaît un « système qui craque » : le nombre d’enfants à accompagner croît plus vite que les moyens financiers et humains dédiés à l’école inclusive. Les AESH sont précaires, mal payées, fatiguées. Compte tenu des conditions de travail qui leur sont proposées, l’EN peine à recruter des AESH dont le nombre est insuffisant pour couvrir les besoins. Les parents se désespèrent ne pas pouvoir scolariser leurs enfants. Les enseignants souffrent de devoir aussi accueillir des enfants dont les pathologies très lourdes relèveraient de structures spécialisées elles-mêmes débordées.Cet épisode se veut un hommage à toutes ces femmes qui travaillent dans le « care », sans lesquelles notre société ne pourrait survivre et qui, pourtant, ne bénéficient ni de la visibilité, ni de la reconnaissance, ni d’une valorisation suffisante de leur travail.Merci à Odile, et aux milliers d’Odile qui, grâce à leur conscience professionnelle et à l’amour qu’elles ont pour leur métier, permettent que le système ne craque pas. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    22min | Published on March 22, 2024

  • # 70 Ma petite-fille Mila 19 ans m’interroge : dialogue intergénérationnel en direct cover
    # 70 Ma petite-fille Mila 19 ans m’interroge : dialogue intergénérationnel en direct cover
    # 70 Ma petite-fille Mila 19 ans m’interroge : dialogue intergénérationnel en direct

    Comment lutter contre l’âgisme, ce raccourci intellectuel qui attribue à toutes les personnes d’une tranche d’âge des caractéristiques identiques ? En faisant l’effort de mieux se connaître, pour découvrir les singularités et les expériences de chacun. J’ai proposé à ma petite-fille Mila de répondre aux questions qu’elle pouvait se poser concernant la vie d’une femme née en 1951 qu’elle ne voit que sous l’angle d’une grand-mère. Elle s’est prêtée avec enthousiasme à l’exercice et j’ai essayé d’y répondre sans fard.- Quelles ont été mes raison personnelles de me lancer dans un podcast il y a 3 ans ? - Est-ce que c’est encore possible d’évoluer à 70 ans ? - Est-ce que j’ai souffert du regard qui se détourne des femmes aux alentours de la ménopause ? - Quelle importance j’accorde à mon apparence physique ? - Quelles sont les valeurs que je voudrais transmettre à mes filles ? - Comment j’étais quand j’avais 19 ans ?Bonne écoute ! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    24min | Published on March 8, 2024

  • 1
    2

    ...

    8

Description

Plaff, c’est un podcast pour faire entendre et combattre les discriminations dans l’emploi subies par les femmes de ± 50 ans. Dans le dernier tiers de leur vie professionnelle, elles sont confrontées à une double peine, à la fois victimes des préjugés attachés à tous les senior·e·s et vulnérabilisées par les inégalités femmes-hommes plus que jamais persistantes.

Je m’appelle Claire Flury et suis retraitée, bénévole accompagnatrice de chercheurs d’emploi à Solidarités nouvelles face au chômage.

Chaque mois, je choisis une thématique liée à l’emploi que je décline en 3 épisodes de 20 mn.

Le 8, je donne la parole à des femmes confrontées à une situation particulière sur le marché du travail.

Le 18, je mets à l’honneur des personnes salariées, entrepreneurs ou bénévoles engagées pour faciliter l’évolution ou le retour à l’activité des femmes en fin de carrière.

Le 28, j’interroge des expertes ou des militantes afin de comprendre l’environnement culturel, économique, sociologique et politique qui fragilise le maintien ou l’accès à l’emploi des femmes que j’ai choisi de rebaptiser en « majoractives ».  


http://plaffpodcast.fr/  


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Plaff, c’est un podcast pour faire entendre et combattre les discriminations dans l’emploi subies par les femmes de ± 50 ans. Dans le dernier tiers de leur vie professionnelle, elles sont confrontées à une double peine, à la fois victimes des préjugés attachés à tous les senior·e·s et vulnérabilisées par les inégalités femmes-hommes plus que jamais persistantes.

Je m’appelle Claire Flury et suis retraitée, bénévole accompagnatrice de chercheurs d’emploi à Solidarités nouvelles face au chômage.

Chaque mois, je choisis une thématique liée à l’emploi que je décline en 3 épisodes de 20 mn.

Le 8, je donne la parole à des femmes confrontées à une situation particulière sur le marché du travail.

Le 18, je mets à l’honneur des personnes salariées, entrepreneurs ou bénévoles engagées pour faciliter l’évolution ou le retour à l’activité des femmes en fin de carrière.

Le 28, j’interroge des expertes ou des militantes afin de comprendre l’environnement culturel, économique, sociologique et politique qui fragilise le maintien ou l’accès à l’emploi des femmes que j’ai choisi de rebaptiser en « majoractives ».  


http://plaffpodcast.fr/  


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

79 episodes

  • [REDIFF 2/10] Ep. 16 La Suède, championne du taux d'emploi des 60-64 ans cover
    [REDIFF 2/10] Ep. 16 La Suède, championne du taux d'emploi des 60-64 ans cover
    [REDIFF 2/10] Ep. 16 La Suède, championne du taux d'emploi des 60-64 ans

    Dominique Acker a été conseillère sociale auprès de l’Ambassadeur de France à Stockholm et présente dans cet épisode de février 2022 ce qui différencie ces deux pays.Sur 100 personnes âgées de 60 à 64 ans, 70 sont encore en emploi en Suède et 31 en France.Quelles sont les raisons qui expliquent cette performance suédoise et, en regard, les piètres résultats français ? Tout d’abord, l’accueil des enfants en bas âge et autres adaptations qui favorisent l’emploi des femmes qui sont plus nombreuses que chez nous à travailler. Ensuite, une implantation syndicale dans toutes les entreprises, une tradition de la négociation qui se traduit par des lois protectrices et une adaptation des postes de travail pour les salariés les plus âgés.Le choix d’une production de produits et de services haut de gamme assurée par des travailleurs formés en formation continue, jusque dans les dernières années de la vie professionnelle.Enfin, un regard moins négatif porté aux aînés et une conception de la vie moins axée sur le travail et la carrière.Depuis, la droite conservatrice, alliée à l'extrême droite est au pouvoir en Suède. Il n'en reste pas moins que certaines composantes "vivre ensemble" peuvent continuer de nous inspirer. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    20min | Published on July 11, 2024

  • [REDIFF 1/10] ép. 52 Retrouver du travail près 54 ans – Trois femmes témoignent cover
    [REDIFF 1/10] ép. 52 Retrouver du travail près 54 ans – Trois femmes témoignent cover
    [REDIFF 1/10] ép. 52 Retrouver du travail près 54 ans – Trois femmes témoignent

    Ursula, Pascale, Séverine racontent comment elles sont parvenues à retrouver du travail, malgré tous les pièges de l'âgisme auxquels elles ont été confrontées. Ursula a vite compris que l'envoi de CV ne lui ouvrirait aucune porte. Elle a préféré activer le réseau qu'elle s'était créé depuis le début de sa vie professionnelle et a finalement été recommandée et embauchée dans un emploi de DRH. Pascale, retraitée, poursuit deux activités professionnelles, fondées sur son statut d'expatriée aux E-U et son expérience de coach. Séverine, après son départ en Bourgogne, ne pensait pas devoir s'habituer à vivre avec le RSA. Jusqu'au jour où un de ces posts "trop vieille pour travailler ?" est devenu viral sur LinkedIn et lui a apporté des milliers de contacts et des propositions de collaboration. Les conseils de ces 3 témoins, publiés en avril 23, n'ont malheureusement pas perdu de leur actualité et restent très précieux. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    22min | Published on July 4, 2024

  • # 77 – Bilan de 3 saisons de Plaff : les femmes en première ligne cover
    # 77 – Bilan de 3 saisons de Plaff : les femmes en première ligne cover
    # 77 – Bilan de 3 saisons de Plaff : les femmes en première ligne

    Après les dernières élections, je me suis posée cette question : serait-il possible de dresser un panorama de la place réservée aux femmes seniores dans notre société à partir des nombreux témoignages recueillis sur Plaff depuis 3 ans ? Que s’est-il passé pour elles ces dernières années, sur le front du chômage, de l’emploi et de la retraite ?Je vous fais entendre 6 extraits d’épisodes déjà publiés.- Patricia (http://plaffpodcast.fr/40-patricia-jamais-CDI/) sans emploi à 58 ans n’a jamais signé de CDI de toute sa vie professionnelle. - Alexandra d’Agostino (https://plaffpodcast.fr/3-alexandra/), chercheuse au CEREQ, a réalisé une étude sur l’emploi éclaté durablement précaire. - Bruno Palier (http://plaffpodcast.fr/66-bruno-que-sait-on-travail/), du CNRS, présente les conséquences de la stratégie du low cost suivie depuis 30 ans - Catherine et Nathalie (http://plaffpodcast.fr/47-11-temoins-discriminations/),  recherchent du travail et se heurtent aux stéréotypes sexâgistes des recruteurs.- Valérie (http://plaffpodcast.fr/45-valerie-g-seniors-service/), dirigeante de Seniors à votre service, explique pourquoi des retraités continuent de travailler. - Leopoldine (http://plaffpodcast.fr/64-amandine-plie/) lit le pitch qu’elle a préparé pour retrouver une emploi d’agent d’entretien.Tous ces récits poignants et études convergent : les femmes, et plus spécialement encore les femmes + 50 ans, sont en première ligne de la précarité (mal payées, temps partiel, faibles retraites) et des liens sociaux (elles contribuent majoritairement aux soins sans lesquels notre société ne pourrait survivre).  Bonne écoute ! Vous pouvez, avec les liens, réécouter l'intégralité de épisodes. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    24min | Published on June 22, 2024

  • # 76 – Gaëlle Pineda, sémiologue, dévoile l’inconscient collectif associé aux mots « vieux » et « vieille » cover
    # 76 – Gaëlle Pineda, sémiologue, dévoile l’inconscient collectif associé aux mots « vieux » et « vieille » cover
    # 76 – Gaëlle Pineda, sémiologue, dévoile l’inconscient collectif associé aux mots « vieux » et « vieille »

    Le cabinet conseil Sémiosine (https://semiosine.com/), dont Gaëlle est co-fondatrice, a réalisé en 2022 une étude (https://aafa-asso.info/etude-semiologique-des-representations-des-femmes-de-plus-de-50-ans-dans-les-films-francais-du-box-office-2022/)sur les représentations des femmes de plus de 50 ans dans les films français du box office 2022. J’avais beaucoup de questions à poser à cette experte en sémiologie, capable de mettre à jour le « dessous des cartes » des mots que nous échangeons pour parler de la vieillesse.Qu’est-ce que la sémiologie ?Qu’est-ce que nous disent les 2 étymologies du mot vieux ?D’où vient l’usage du mot senior ? Y a-t-il des mots à privilégier pour désigner la classe d’âge de celles et ceux qui ne sont plus jeunes ?Que penses-tu de la féminisation des noms de métiers ?A quelles représentations est associé le mot « vieille » ? Quelles sont les conclusions de l’étude réalisée pour l’AAFA-Tunnel de la comédienne de 50 ans ?Les observations les plus récentes de Gaëlle ne manquent pas de bousculer les idées communément admises. Je la cite " en investissant le mot vieux - ce qui chahute le stéréotype - on va le remplir de nouvelles représentations, plus en phase avec ce que sont réellement les vieux qui prennent la parole aujourd'hui et rendent compte d'une vieillesse élargie" . C'est tout le bien qu'on nous souhaite .... Bonne écoute ! Si vous avez aimé cet épisode, vous pouvez le commenter et lui donner des étoiles. REFERENCES Sur le podcast Plaff, deux épisodes enregistrés avec deux comédiennes de l'AAFAFemmes invisibles, la disparition des femmes de + 50 ans dans les fictionsEpisode 1 (http://plaffpodcast.fr/19-catherine-anne-tunnel/)9 et Episode 20 (http://plaffpodcast.fr/20-catherine-anne-tunnel-comedienne-50/)C'est pas demain la vieille travail photographique de Sandrine Alouf à consulter sur InstagramPodcast de 12 épisodes de Laetitia Vitaud, Katerina Zekopoulos et Caroline TaconnetVieilles en puissance (https://www.vieillesenpuissance.com/about)  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    22min | Published on June 8, 2024

  • #75 Vers la retraite : dans quelles conditions s’effectue ce changement de rythme et de rôle social ? cover
    #75 Vers la retraite : dans quelles conditions s’effectue ce changement de rythme et de rôle social ? cover
    #75 Vers la retraite : dans quelles conditions s’effectue ce changement de rythme et de rôle social ?

    Mélissa-Asli PETIT a choisi comme thème de sa thèse de sociologie « les modes de vie des jeunes retraités » et, depuis, a fondé le bureau d’études Mixing generations (https://www.mixinggenerations.com/) autour des questions du vieillissement. Elle écrit régulièrement des articles sur les femmes âgées.Dans cet épisode, je l’interroge sur les paramètres qui conditionnent le passage de l’activité à la retraite. Tous les futurs retraités ne sont pas logés à la même enseigne.Beaucoup de variables sont à prendre en compte :-        Est-ce que le travailleur était encore en emploi le jour de la liquidation de sa retraite ? (seulement 1 sur 2)-        Est-ce que l’employeur s’est soucié de transmettre ses compétences ?-        Comment est son état de santé ? (dépend de la CSP)-        Quelle est le montant de sa pension ?-        Une femme ou un homme ?A partir des nombreux interviews qu’elle a réalisés auprès des jeunes retraités, elle est en mesure de nous présenter quelques bonnes pratiques qui facilitent le départ et permettent d’envisager cette nouvelle période de vie avec sérénité. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    23min | Published on May 22, 2024

  • # 74 – Duo for a job, un programme intergénérationnel au profit de jeunes issus de l’immigration cover
    # 74 – Duo for a job, un programme intergénérationnel au profit de jeunes issus de l’immigration cover
    # 74 – Duo for a job, un programme intergénérationnel au profit de jeunes issus de l’immigration

    Duo est une association créée il y a  + 10 ans en Belgique sur l’idée de mettre en relation des bénévoles de + 50 ans, les mentors, avec des jeunes en recherche d’emploi, les mentees.Ce programme intergénérationnel et interculturel a deux objectifs : - aider les jeunes issus de l’immigration qui peinent deux fois plus que les jeunes dont les deux parents sont nés en France à accéder à l’emploi,- valoriser les compétences des personnes de + 50 ans, en activité ou en retraite.Je vous inviter à écouter deux femmes qui y interviennent, l’une comme salariée, la seconde comme bénévole.- La Directrice de la communication France, Jana El-Assaad, nous présente les clés du succès de Duo qui, aujourd’hui, est présent en France, à Paris, Marseille et Lille. Les bons résultats obtenus en termes d’insertion des mentees et de satisfaction des mentors s’explique par un parcours d’accompagnement en 8 étapes enthousiasmant et professionnel.- Gaëlle Bellec, mentore depuis 6 mois, s’est engagée à suivre Tara, jeune femme franco-tibétaine. Elle nous raconte comment elle a vécu cette aventure humaine.Je suis très heureuse d’avoir pu mettre à l’honneur cette belle association qui contribue à lutter contre les discriminations en recréant du lien social, de la compréhension et de la solidarité de proximité.REFERENCESDuo for a job, intergenerationnal coaching (https://www.duoforajob.fr/fr/accueil/)Les immigrés et leurs descendants surexposés au chômage (https://inegalites.fr/Les-immigres-et-leurs-descendants-surexposes-au-chomage)Observatoire des inégalités - avril 23 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    23min | Published on May 8, 2024

  • # 73 – La voix des femmes, une construction sociale et culturelle cover
    # 73 – La voix des femmes, une construction sociale et culturelle cover
    # 73 – La voix des femmes, une construction sociale et culturelle

    Pourquoi n’entend-on pas les voix des femmes ? Aline Jalliet (https://alinejalliet.com/), coach de voix, répond à cette question complexe et très rarement abordée dans son essai de 350 pages « Une voix à soi », édité 2024 aux Ed. Guy Tredaniel. Ses analyses sont percutantes et documentées. Elle ouvre des perspectives de réflexion et d’action porteuses d’espoir. Après cet épisode, vous écouterez autrement !Je l’ai interrogée sur les raisons culturelles et sociales qui façonnent nos oreilles et les empêchent d’écouter les voix féminines. Elle nous en donne plusieurs, parmi lesquelles : la norme de voix crédible et légitime est une voix masculine ; les femmes sont éduquées à ne pas lever la voix ; entrevent leur prise de parole. Quelles sont les conséquences du vieillissement sur la voix des femmes ? Aline ne pense pas que les femmes seraient mieux entendues dès lors qu’elles seraient moins regardées. Au contraire, l’âge semble plutôt les maintenir dans l’obligation de « rester dans le cadre », sous peine d’être cataloguée sorcières ou folles.La conclusion renverse la table. Pour Aline, les femmes doivent sortir de la culpabilité d’avoir une voix qu’on entend mal et, au contraire, apprendre à aimer leur voix. D’ailleurs, la voix des femmes, plus respectueuse et plus sensible, ne devrait-elle devenir pas une norme à adopter pour tous ? Je vous laisse découvrir ses arguments. Bonne écoute !  REFERENCESLe site d’Aline Jalliet (https://alinejalliet.com/) Le sketch d’Antonia de Rendinger (https://www.facebook.com/parispremiere/videos/les-diff%C3%A9rents-%C3%A2ges-de-la-vie-en-1-minute-par-antonia-de-rendinger/1147984842753597/) Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    23min | Published on April 22, 2024

  • #72 – Caroline met en lumière les biais d’âge des IA génératives cover
    #72 – Caroline met en lumière les biais d’âge des IA génératives cover
    #72 – Caroline met en lumière les biais d’âge des IA génératives

    Caroline Jean-Pierre a contribué à la rédaction du livre blanc (https://dataforgood.fr/iagenerative) de Data for good (https://dataforgood.fr/) « Les grands défis de l’intelligence artificielle (IA) générative » avec l’objectif d’analyser les biais algorithmiques âgistes. Pour ce faire, elle a demandé à Dall-E de générer des images associées à des adjectifs supposés caractériser des personnes âgées.  L’analyse des images produites pour son enquête aboutit aux mêmes conclusions que pour les biais sexistes et racistes qui sont déjà dénoncés par ailleurs.Caroline nous explique les raisons.Les algorithmes des IA génératives sont bâtis à partir de jeux de données qui ne sont pas représentatifs de la diversité humaine et culturelle.Ils reconduisent les stéréotypes qui circulent dans nos sociétés.Les développeurs sont en très grand majorité des hommes jeunes.Les IA reproduisent les données du passé existantes, sans les questionner. Caroline donne des exemples où ChatGPT produit des résultats, soit complètement inverses de la réalité, soit qui en amplifient les biais. Toutes les initiatives qui sont faites pour lutter contre les inégalités et discriminations risquent de passer à l’as.Caroline conclut en insistant sur l’importance de comprendre les limites des résultats produits par les IA génératives qu’il faut évaluer et faire valider par des êtres humains.REFERENCESLes grands défis de l’IA générative (https://dataforgood.fr/iagenerative)Harvard Business Review France Lutter contre la discrimination des seniors à l'ère de l'IA, un enjeu économique (https://www.hbrfrance.fr/strategie/lutter-contre-la-discrimination-des-seniors-a-lere-de-lia-un-enjeu-economique-60491)Jeu Bataille de l’intelligence artificielle (https://batailledelia.org/)Heetch tacle les clichés sur la banlieue en incitant Midjourney à corriger son IA... avec des cartes postales. (https://betc.com/fr/socit/greetings-from-la-banlieue) Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    22min | Published on April 8, 2024

  • # 71 Odile, 62 ans, accompagnante des élèves en situation de handicap (AESH) depuis 7 ans, témoigne. cover
    # 71 Odile, 62 ans, accompagnante des élèves en situation de handicap (AESH) depuis 7 ans, témoigne. cover
    # 71 Odile, 62 ans, accompagnante des élèves en situation de handicap (AESH) depuis 7 ans, témoigne.

    Depuis 2005, l’État garantit l’accès à une scolarité adaptée à tous les élèves, y compris ceux en situation de handicap et, dans ce but, l’Éducation nationale a recruté en grand nombre des AESH qui travaillent dans les classes auprès des enseignants.  Je donne la parole à Odile, qui est entrée dans ce métier après une longue période d’interruption dans sa vie professionnelle.Elle nous décrit son cadre de travail : la formation initiale limitée à 60 heures, son statut, ses horaires, sa rémunération, ses relations avec les directeurs et professeurs des écoles.Au travers de notre conversation, apparaît un « système qui craque » : le nombre d’enfants à accompagner croît plus vite que les moyens financiers et humains dédiés à l’école inclusive. Les AESH sont précaires, mal payées, fatiguées. Compte tenu des conditions de travail qui leur sont proposées, l’EN peine à recruter des AESH dont le nombre est insuffisant pour couvrir les besoins. Les parents se désespèrent ne pas pouvoir scolariser leurs enfants. Les enseignants souffrent de devoir aussi accueillir des enfants dont les pathologies très lourdes relèveraient de structures spécialisées elles-mêmes débordées.Cet épisode se veut un hommage à toutes ces femmes qui travaillent dans le « care », sans lesquelles notre société ne pourrait survivre et qui, pourtant, ne bénéficient ni de la visibilité, ni de la reconnaissance, ni d’une valorisation suffisante de leur travail.Merci à Odile, et aux milliers d’Odile qui, grâce à leur conscience professionnelle et à l’amour qu’elles ont pour leur métier, permettent que le système ne craque pas. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    22min | Published on March 22, 2024

  • # 70 Ma petite-fille Mila 19 ans m’interroge : dialogue intergénérationnel en direct cover
    # 70 Ma petite-fille Mila 19 ans m’interroge : dialogue intergénérationnel en direct cover
    # 70 Ma petite-fille Mila 19 ans m’interroge : dialogue intergénérationnel en direct

    Comment lutter contre l’âgisme, ce raccourci intellectuel qui attribue à toutes les personnes d’une tranche d’âge des caractéristiques identiques ? En faisant l’effort de mieux se connaître, pour découvrir les singularités et les expériences de chacun. J’ai proposé à ma petite-fille Mila de répondre aux questions qu’elle pouvait se poser concernant la vie d’une femme née en 1951 qu’elle ne voit que sous l’angle d’une grand-mère. Elle s’est prêtée avec enthousiasme à l’exercice et j’ai essayé d’y répondre sans fard.- Quelles ont été mes raison personnelles de me lancer dans un podcast il y a 3 ans ? - Est-ce que c’est encore possible d’évoluer à 70 ans ? - Est-ce que j’ai souffert du regard qui se détourne des femmes aux alentours de la ménopause ? - Quelle importance j’accorde à mon apparence physique ? - Quelles sont les valeurs que je voudrais transmettre à mes filles ? - Comment j’étais quand j’avais 19 ans ?Bonne écoute ! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    24min | Published on March 8, 2024

  • 1
    2

    ...

    8