Vaccin AstraZeneca - Tshisekedi a-t-il raison d'émettre des réserves ? cover
Vaccin AstraZeneca - Tshisekedi a-t-il raison d'émettre des réserves ? cover
🎙Po na GEC

Vaccin AstraZeneca - Tshisekedi a-t-il raison d'émettre des réserves ?

Vaccin AstraZeneca - Tshisekedi a-t-il raison d'émettre des réserves ?

02min |09/07/2021
Listen
Vaccin AstraZeneca - Tshisekedi a-t-il raison d'émettre des réserves ? cover
Vaccin AstraZeneca - Tshisekedi a-t-il raison d'émettre des réserves ? cover
🎙Po na GEC

Vaccin AstraZeneca - Tshisekedi a-t-il raison d'émettre des réserves ?

Vaccin AstraZeneca - Tshisekedi a-t-il raison d'émettre des réserves ?

02min |09/07/2021
Listen

Description

"J'ai bien fait de ne pas me faire vacciner". Ce sont les mots du prĂ©sident FĂ©lix Tshisekedi dans une interview accordĂ©e aux mĂ©dias congolais le 1er juillet, affirmant que l'opinion scientifique Ă©tait divisĂ©e sur le vaccin Astrazeneca et qu'il attendrait un autre vaccin. Pourtant, le pays a lancĂ© une campagne nationale de vaccination il y a deux mois et demi, encourageant tous les Congolais Ă  se faire vacciner par Astrazeneca. Son propre ministre de la santĂ© vient de se faire vacciner. Tshisekedi le chef de l'État avait-il raison d'Ă©mettre cette rĂ©serve ?

Bonjour ! Nous sommes le vendredi 9 juillet. Je m'appelle Jason Stearns, et je suis le directeur du Groupe d'étude sur le Congo, projet de recherche indépendant basé à l'Université de New York. Vous écoutez le 21e numéro de Po na GEC, notre capsule audio qui tente d'éclairer l'actualité de la RDC.

De nombreux Congolais semblent partager le scepticisme du PrĂ©sident Tshisekedi. Seules quelque 60 000 personnes ont Ă©tĂ© vaccinĂ©es dans le pays, bien que celui-ci ait reçu 1,7 million de doses d'Astrazeneca de la part de Covax, la coalition internationale des vaccins. Cette rĂ©ticence a Ă©tĂ© accentuĂ©e par des rapports faisant Ă©tat de caillots sanguins liĂ©s Ă  ce vaccin particulier - dans de nombreux pays europĂ©ens, il n'est administrĂ© qu'Ă  certains groupes d'Ăąge, et aux États-Unis et en Suisse, il n'a pas encore Ă©tĂ© autorisĂ©.

Le fait que l'Union européenne ait annoncé la semaine derniÚre que les personnes vaccinées avec le vaccin Astrazeneca produit en Inde - contrairement au vaccin biologiquement identique produit au Royaume-Uni - n'échapperaient pas automatiquement à la quarantaine lorsqu'elles voyagent en Europe n'a rien arrangé.

NĂ©anmoins, le vaccin d'Astrazeneca est le principal vaccin disponible pour la plupart des pays africains dans le cadre de l'initiative Covax. Cela s'explique en grande partie par le fait qu'il est moins cher et que, contrairement aux vaccins produits par Pfizer et Moderna, qui doivent ĂȘtre stockĂ©s dans des conditions ultra-froides, le vaccin AstraZeneca peut ĂȘtre conservĂ© dans des rĂ©frigĂ©rateurs classiques.

Plus de 400 millions de doses d'Astrazeneca ont Ă©tĂ© administrĂ©es dans le monde, dont plus de 30 millions au Royaume-Uni et 6 millions en France. Il est utilisĂ© dans 178 pays du monde et son utilisation a Ă©tĂ© approuvĂ©e par l'Organisation mondiale de la santĂ©. Selon diverses Ă©tudes, le vaccin est efficace Ă  plus de 60 % pour prĂ©venir tout symptĂŽme de Covid et offre une protection de plus de 90 % contre le dĂ©cĂšs et l'hospitalisation. L'OMS a dĂ©clarĂ© que ces avantages continuent de l'emporter sur les risques. C'est aussi vrai dans un pays comme le Congo, qui est sĂ©couĂ© actuellement par une troisiĂšme vague de la pandĂ©mie et oĂč les hĂŽpitaux de Kinshasa sont presque pleins.

Le prĂ©sident Tshisekedi n'est pas le seul parmi les dirigeants congolais Ă  exprimer ses doutes. Parmi les principaux leaders des partis politiques, seul Martin Fayulu s'est fait vacciner publiquement. Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi et Joseph Kabila ne se sont pas exprimĂ©s sur la question. Pas plus que d'autres leaders d'opinion, comme le prix Nobel Denis Mukwege, ou les chefs religieux. NĂ©anmoins, en tant que garant de la nation, et compte tenu du danger posĂ© par le virus et le fait qu’il avait dĂ©jĂ  autorisĂ© le vaccin dans son pays, Tshisekedi aurait pu s'exprimer autrement,.

Pour recevoir Po na GEC chaque vendredi sur votre téléphone, rejoignez notre fil WhatsApp en envoyant " GEC ", G, E, C, au +243 894 110 542. A trÚs vite !




Description

"J'ai bien fait de ne pas me faire vacciner". Ce sont les mots du prĂ©sident FĂ©lix Tshisekedi dans une interview accordĂ©e aux mĂ©dias congolais le 1er juillet, affirmant que l'opinion scientifique Ă©tait divisĂ©e sur le vaccin Astrazeneca et qu'il attendrait un autre vaccin. Pourtant, le pays a lancĂ© une campagne nationale de vaccination il y a deux mois et demi, encourageant tous les Congolais Ă  se faire vacciner par Astrazeneca. Son propre ministre de la santĂ© vient de se faire vacciner. Tshisekedi le chef de l'État avait-il raison d'Ă©mettre cette rĂ©serve ?

Bonjour ! Nous sommes le vendredi 9 juillet. Je m'appelle Jason Stearns, et je suis le directeur du Groupe d'étude sur le Congo, projet de recherche indépendant basé à l'Université de New York. Vous écoutez le 21e numéro de Po na GEC, notre capsule audio qui tente d'éclairer l'actualité de la RDC.

De nombreux Congolais semblent partager le scepticisme du PrĂ©sident Tshisekedi. Seules quelque 60 000 personnes ont Ă©tĂ© vaccinĂ©es dans le pays, bien que celui-ci ait reçu 1,7 million de doses d'Astrazeneca de la part de Covax, la coalition internationale des vaccins. Cette rĂ©ticence a Ă©tĂ© accentuĂ©e par des rapports faisant Ă©tat de caillots sanguins liĂ©s Ă  ce vaccin particulier - dans de nombreux pays europĂ©ens, il n'est administrĂ© qu'Ă  certains groupes d'Ăąge, et aux États-Unis et en Suisse, il n'a pas encore Ă©tĂ© autorisĂ©.

Le fait que l'Union européenne ait annoncé la semaine derniÚre que les personnes vaccinées avec le vaccin Astrazeneca produit en Inde - contrairement au vaccin biologiquement identique produit au Royaume-Uni - n'échapperaient pas automatiquement à la quarantaine lorsqu'elles voyagent en Europe n'a rien arrangé.

NĂ©anmoins, le vaccin d'Astrazeneca est le principal vaccin disponible pour la plupart des pays africains dans le cadre de l'initiative Covax. Cela s'explique en grande partie par le fait qu'il est moins cher et que, contrairement aux vaccins produits par Pfizer et Moderna, qui doivent ĂȘtre stockĂ©s dans des conditions ultra-froides, le vaccin AstraZeneca peut ĂȘtre conservĂ© dans des rĂ©frigĂ©rateurs classiques.

Plus de 400 millions de doses d'Astrazeneca ont Ă©tĂ© administrĂ©es dans le monde, dont plus de 30 millions au Royaume-Uni et 6 millions en France. Il est utilisĂ© dans 178 pays du monde et son utilisation a Ă©tĂ© approuvĂ©e par l'Organisation mondiale de la santĂ©. Selon diverses Ă©tudes, le vaccin est efficace Ă  plus de 60 % pour prĂ©venir tout symptĂŽme de Covid et offre une protection de plus de 90 % contre le dĂ©cĂšs et l'hospitalisation. L'OMS a dĂ©clarĂ© que ces avantages continuent de l'emporter sur les risques. C'est aussi vrai dans un pays comme le Congo, qui est sĂ©couĂ© actuellement par une troisiĂšme vague de la pandĂ©mie et oĂč les hĂŽpitaux de Kinshasa sont presque pleins.

Le prĂ©sident Tshisekedi n'est pas le seul parmi les dirigeants congolais Ă  exprimer ses doutes. Parmi les principaux leaders des partis politiques, seul Martin Fayulu s'est fait vacciner publiquement. Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi et Joseph Kabila ne se sont pas exprimĂ©s sur la question. Pas plus que d'autres leaders d'opinion, comme le prix Nobel Denis Mukwege, ou les chefs religieux. NĂ©anmoins, en tant que garant de la nation, et compte tenu du danger posĂ© par le virus et le fait qu’il avait dĂ©jĂ  autorisĂ© le vaccin dans son pays, Tshisekedi aurait pu s'exprimer autrement,.

Pour recevoir Po na GEC chaque vendredi sur votre téléphone, rejoignez notre fil WhatsApp en envoyant " GEC ", G, E, C, au +243 894 110 542. A trÚs vite !




Share

Embed

You may also like

Description

"J'ai bien fait de ne pas me faire vacciner". Ce sont les mots du prĂ©sident FĂ©lix Tshisekedi dans une interview accordĂ©e aux mĂ©dias congolais le 1er juillet, affirmant que l'opinion scientifique Ă©tait divisĂ©e sur le vaccin Astrazeneca et qu'il attendrait un autre vaccin. Pourtant, le pays a lancĂ© une campagne nationale de vaccination il y a deux mois et demi, encourageant tous les Congolais Ă  se faire vacciner par Astrazeneca. Son propre ministre de la santĂ© vient de se faire vacciner. Tshisekedi le chef de l'État avait-il raison d'Ă©mettre cette rĂ©serve ?

Bonjour ! Nous sommes le vendredi 9 juillet. Je m'appelle Jason Stearns, et je suis le directeur du Groupe d'étude sur le Congo, projet de recherche indépendant basé à l'Université de New York. Vous écoutez le 21e numéro de Po na GEC, notre capsule audio qui tente d'éclairer l'actualité de la RDC.

De nombreux Congolais semblent partager le scepticisme du PrĂ©sident Tshisekedi. Seules quelque 60 000 personnes ont Ă©tĂ© vaccinĂ©es dans le pays, bien que celui-ci ait reçu 1,7 million de doses d'Astrazeneca de la part de Covax, la coalition internationale des vaccins. Cette rĂ©ticence a Ă©tĂ© accentuĂ©e par des rapports faisant Ă©tat de caillots sanguins liĂ©s Ă  ce vaccin particulier - dans de nombreux pays europĂ©ens, il n'est administrĂ© qu'Ă  certains groupes d'Ăąge, et aux États-Unis et en Suisse, il n'a pas encore Ă©tĂ© autorisĂ©.

Le fait que l'Union européenne ait annoncé la semaine derniÚre que les personnes vaccinées avec le vaccin Astrazeneca produit en Inde - contrairement au vaccin biologiquement identique produit au Royaume-Uni - n'échapperaient pas automatiquement à la quarantaine lorsqu'elles voyagent en Europe n'a rien arrangé.

NĂ©anmoins, le vaccin d'Astrazeneca est le principal vaccin disponible pour la plupart des pays africains dans le cadre de l'initiative Covax. Cela s'explique en grande partie par le fait qu'il est moins cher et que, contrairement aux vaccins produits par Pfizer et Moderna, qui doivent ĂȘtre stockĂ©s dans des conditions ultra-froides, le vaccin AstraZeneca peut ĂȘtre conservĂ© dans des rĂ©frigĂ©rateurs classiques.

Plus de 400 millions de doses d'Astrazeneca ont Ă©tĂ© administrĂ©es dans le monde, dont plus de 30 millions au Royaume-Uni et 6 millions en France. Il est utilisĂ© dans 178 pays du monde et son utilisation a Ă©tĂ© approuvĂ©e par l'Organisation mondiale de la santĂ©. Selon diverses Ă©tudes, le vaccin est efficace Ă  plus de 60 % pour prĂ©venir tout symptĂŽme de Covid et offre une protection de plus de 90 % contre le dĂ©cĂšs et l'hospitalisation. L'OMS a dĂ©clarĂ© que ces avantages continuent de l'emporter sur les risques. C'est aussi vrai dans un pays comme le Congo, qui est sĂ©couĂ© actuellement par une troisiĂšme vague de la pandĂ©mie et oĂč les hĂŽpitaux de Kinshasa sont presque pleins.

Le prĂ©sident Tshisekedi n'est pas le seul parmi les dirigeants congolais Ă  exprimer ses doutes. Parmi les principaux leaders des partis politiques, seul Martin Fayulu s'est fait vacciner publiquement. Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi et Joseph Kabila ne se sont pas exprimĂ©s sur la question. Pas plus que d'autres leaders d'opinion, comme le prix Nobel Denis Mukwege, ou les chefs religieux. NĂ©anmoins, en tant que garant de la nation, et compte tenu du danger posĂ© par le virus et le fait qu’il avait dĂ©jĂ  autorisĂ© le vaccin dans son pays, Tshisekedi aurait pu s'exprimer autrement,.

Pour recevoir Po na GEC chaque vendredi sur votre téléphone, rejoignez notre fil WhatsApp en envoyant " GEC ", G, E, C, au +243 894 110 542. A trÚs vite !




Description

"J'ai bien fait de ne pas me faire vacciner". Ce sont les mots du prĂ©sident FĂ©lix Tshisekedi dans une interview accordĂ©e aux mĂ©dias congolais le 1er juillet, affirmant que l'opinion scientifique Ă©tait divisĂ©e sur le vaccin Astrazeneca et qu'il attendrait un autre vaccin. Pourtant, le pays a lancĂ© une campagne nationale de vaccination il y a deux mois et demi, encourageant tous les Congolais Ă  se faire vacciner par Astrazeneca. Son propre ministre de la santĂ© vient de se faire vacciner. Tshisekedi le chef de l'État avait-il raison d'Ă©mettre cette rĂ©serve ?

Bonjour ! Nous sommes le vendredi 9 juillet. Je m'appelle Jason Stearns, et je suis le directeur du Groupe d'étude sur le Congo, projet de recherche indépendant basé à l'Université de New York. Vous écoutez le 21e numéro de Po na GEC, notre capsule audio qui tente d'éclairer l'actualité de la RDC.

De nombreux Congolais semblent partager le scepticisme du PrĂ©sident Tshisekedi. Seules quelque 60 000 personnes ont Ă©tĂ© vaccinĂ©es dans le pays, bien que celui-ci ait reçu 1,7 million de doses d'Astrazeneca de la part de Covax, la coalition internationale des vaccins. Cette rĂ©ticence a Ă©tĂ© accentuĂ©e par des rapports faisant Ă©tat de caillots sanguins liĂ©s Ă  ce vaccin particulier - dans de nombreux pays europĂ©ens, il n'est administrĂ© qu'Ă  certains groupes d'Ăąge, et aux États-Unis et en Suisse, il n'a pas encore Ă©tĂ© autorisĂ©.

Le fait que l'Union européenne ait annoncé la semaine derniÚre que les personnes vaccinées avec le vaccin Astrazeneca produit en Inde - contrairement au vaccin biologiquement identique produit au Royaume-Uni - n'échapperaient pas automatiquement à la quarantaine lorsqu'elles voyagent en Europe n'a rien arrangé.

NĂ©anmoins, le vaccin d'Astrazeneca est le principal vaccin disponible pour la plupart des pays africains dans le cadre de l'initiative Covax. Cela s'explique en grande partie par le fait qu'il est moins cher et que, contrairement aux vaccins produits par Pfizer et Moderna, qui doivent ĂȘtre stockĂ©s dans des conditions ultra-froides, le vaccin AstraZeneca peut ĂȘtre conservĂ© dans des rĂ©frigĂ©rateurs classiques.

Plus de 400 millions de doses d'Astrazeneca ont Ă©tĂ© administrĂ©es dans le monde, dont plus de 30 millions au Royaume-Uni et 6 millions en France. Il est utilisĂ© dans 178 pays du monde et son utilisation a Ă©tĂ© approuvĂ©e par l'Organisation mondiale de la santĂ©. Selon diverses Ă©tudes, le vaccin est efficace Ă  plus de 60 % pour prĂ©venir tout symptĂŽme de Covid et offre une protection de plus de 90 % contre le dĂ©cĂšs et l'hospitalisation. L'OMS a dĂ©clarĂ© que ces avantages continuent de l'emporter sur les risques. C'est aussi vrai dans un pays comme le Congo, qui est sĂ©couĂ© actuellement par une troisiĂšme vague de la pandĂ©mie et oĂč les hĂŽpitaux de Kinshasa sont presque pleins.

Le prĂ©sident Tshisekedi n'est pas le seul parmi les dirigeants congolais Ă  exprimer ses doutes. Parmi les principaux leaders des partis politiques, seul Martin Fayulu s'est fait vacciner publiquement. Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi et Joseph Kabila ne se sont pas exprimĂ©s sur la question. Pas plus que d'autres leaders d'opinion, comme le prix Nobel Denis Mukwege, ou les chefs religieux. NĂ©anmoins, en tant que garant de la nation, et compte tenu du danger posĂ© par le virus et le fait qu’il avait dĂ©jĂ  autorisĂ© le vaccin dans son pays, Tshisekedi aurait pu s'exprimer autrement,.

Pour recevoir Po na GEC chaque vendredi sur votre téléphone, rejoignez notre fil WhatsApp en envoyant " GEC ", G, E, C, au +243 894 110 542. A trÚs vite !




Share

Embed

You may also like