undefined cover
undefined cover
Politistes dans la Cité cover
Politistes dans la Cité cover

Politistes dans la Cité

Politistes dans la Cité

Subscribe
undefined cover
undefined cover
Politistes dans la Cité cover
Politistes dans la Cité cover

Politistes dans la Cité

Politistes dans la Cité

Subscribe

Description

Chaque mois, dans Politistes dans la Cité, l’Association française de science politique vous propose une conversation avec une ou un politiste dont les recherches ont, à un moment donné, fait écho à l’actualité et contribué au débat public, sous des formats variés allant de l’expertise à la mobilisation en passant par l’innovation pédagogique ou des publications à destination du grand public. Et parce que la science politique n'est pas qu'une discipline mais aussi un métier, Politistes dans la Cité revient sur les parcours multiples d'enseignant.e.s chercheur.e.s et sur la manière dont se concilient la science, la recherche et l'enseignement, au quotidien. Bonne écoute, et n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions et réactions afin d’alimenter la réflexion !


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Chaque mois, dans Politistes dans la Cité, l’Association française de science politique vous propose une conversation avec une ou un politiste dont les recherches ont, à un moment donné, fait écho à l’actualité et contribué au débat public, sous des formats variés allant de l’expertise à la mobilisation en passant par l’innovation pédagogique ou des publications à destination du grand public. Et parce que la science politique n'est pas qu'une discipline mais aussi un métier, Politistes dans la Cité revient sur les parcours multiples d'enseignant.e.s chercheur.e.s et sur la manière dont se concilient la science, la recherche et l'enseignement, au quotidien. Bonne écoute, et n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions et réactions afin d’alimenter la réflexion !


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

36 episodes

    Season 4

  • #36-Fabien Escalona: De Sciences Po Grenoble à Mediapart cover
    #36-Fabien Escalona: De Sciences Po Grenoble à Mediapart cover
    #36-Fabien Escalona: De Sciences Po Grenoble à Mediapart

    Pour terminer la saison 4 de Politistes dans la Cité, nous vous proposons une mini-série en deux épisodes, spéciale Congrès de l’AFSP 2024 (https://www.afsp.info/congres/congres-2024/). A l’occasion de cette grande rencontre des politistes qui aura lieu cette année à Sciences Po Grenoble, du 2 au 4 juillet 2024, nous tendons le micro à deux politistes: un y ayant été formé, l'autre y ayant fait sa carrière. Pour ce premier épisode, nous avons le plaisir de recevoir Fabien Escalona, journaliste à Mediapart, et ancien de Sciences Po Grenoble, qu’il a connu comme étudiant pendant presque 10 ans, de la première année de Bachelor jusqu’au doctorat en science politique. Dans cet épisode, il a été question du choix des études dans un IEP, à Grenoble, de la formation et des enseignements marquants, jusqu’à la thèse que Fabien Escalona a consacré aux partis sociaux-démocrates, sous la direction de Pierre Martin.Il a aussi été question de bifurcation professionnelle, et des raisons qui ont poussé Fabien Escalona à renoncer à une carrière universitaire pour embrasser celle de journaliste, au sein du journal Mediapart. Dans cet entretien, nous sommes également revenus sur le contenu du métier de journaliste, du coût d’entrée lorsqu’on est formé à la recherche et à l’écriture académique, mais aussi des liens qu’il est possible de conserver avec les sciences sociales, notamment lorsqu’on est en charge du débat d’idées.Un grand merci à Fabien Escalona d’avoir accepté d’accompagner cette série spéciale Congrès de l’AFSP, et bonne écoute !Pour aller plus loinFabien Escalona, Une république à bout de souffle, (https://www.google.com/search?q=Fabien+Escalona%2C+Une+r%C3%A9publique+%C3%A0+bout+de+souffle%2C+Seuil%2C+2023.&oq=Fabien+Escalona%2C+Une+r%C3%A9publique+%C3%A0+bout+de+souffle%2C+Seuil%2C+2023.&aqs=chrome..69i57.550j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8) Seuil, 2023.Fabien Escalona, « Transformations et reconversions partisanes » in Florence Haegel et Simon Persico (dir.), Partis politiques, (https://www.larcier-intersentia.com/fr/partis-politiques-9782802767534.html) Larcier, 2023.Fabien Escalona, « Un totem nommé République. Le rapt conservateur des principes républicains », Revue du Crieur, (https://www.cairn.info/revue-du-crieur-2021-2-page-6.htm) n°19, 2021, p. 6-29.Fabien Escalona, La reconversion partisane de la social-démocratie européenne : du régime social-démocrate keynésien au régime social-démocrate du marché (https://www.boutique-dalloz.fr/la-reconversion-partisane-de-la-social-democratie-europeenne-p.html), Dalloz (coll. La Nouvelle bibliothèque des thèses), 2018. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    50min | Published on May 28, 2024

  • #35-Marie Bassi: S'engager sur le Soudan entre Paris, Nice et Le Caire cover
    #35-Marie Bassi: S'engager sur le Soudan entre Paris, Nice et Le Caire cover
    #35-Marie Bassi: S'engager sur le Soudan entre Paris, Nice et Le Caire

    Dans ce nouvel épisode de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Marie Bassi (https://univ-droit.fr/universitaires/27876-marie-bassi), maîtresse de conférences en science politique à l’Université Côte d’Azur à Nice, et actuellement en détachement en tant que coordinatrice du CEDEJ Khartoum (https://cedejsudan.hypotheses.org/) (le Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales sur le Soudan, provisoirement relocalisé au Caire). Elle est également Fellow de l’Institut Convergences Migrations. Spécialiste des politiques d’immigration et d’asile en Italie et des réseaux de solidarité envers les exilés, Marie Bassi a entamé, dès la fin de sa thèse, une  reconversion thématique en s’intéressant aux trajectoires migratoires et à l’engagement politique de la diaspora soudanaise. Cette reconversion a été concomitante aux mouvements de protestation qui traversent le Soudan depuis plusieurs années, et qui ont culminé en 2019, avec un soulèvement révolutionnaire qui aboutit à la chute du régime en place depuis 30 ans. 4 ans après, en avril 2023, une guerre d'une violence extrême éclate au Soudan et ravage le pays depuis lors.  Dans cet épisode, il a été question de la faible visibilité et du désintérêt des médias et de la communauté académique pour la question soudanaise, et de la façon dont on peut, en tant qu’enseignante-chercheuse, susciter cet intérêt et mobiliser un collectif, dans un cadre universitaire et scientifique. Il a aussi été question de la manière dont un engagement personnel et collectif peut accompagner une mutation en termes d’objet de recherche, des dilemmes inhérents à ce type de changement, et du besoin de mobilité dans l’enseignement supérieur et la recherche. Un grand merci à Marie Bassi pour cette riche conversation et bonne écoute !Pour aller plus loin:Marie Bassi, Pauline Brücker et Alice Franck, « Supporting a revolution from afar: The construction of unity between generation of Sudanese exiles in France », Mediterranean Politics (https://www.tandfonline.com/doi/citedby/10.1080/13629395.2022.2132363?scroll=top&needAccess=true), 2024, 29(2), 210–234.Marie Bassi, « La construction locale de l’encampement : les centres pour migrants au prisme de l’économie politique sicilienne (2010-2019) », Raisons politiques (https://www.cairn.info/revue-raisons-politiques-2022-2-page-43.htm), vol. 86, no. 2, 2022, p. 43-67.Marie Bassi et Farida Souiah, « La violence du régime des frontières et ses conséquences létales : récits et pratiques autour des morts et disparus par migration », Critique internationale, (https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2019-2-page-9.htm)2019, n°83, p. 9-19.Marie Bassi, « Mobiliser aux frontières de l’Europe ? La construction militante de l’enjeu migratoire en Sicile (1980-2010) », Critique internationale, (https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2018-4-page-149.htm) n°81, 2018, p. 149-171. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    51min | Published on April 23, 2024

  • #34-Damien Simonneau: Des murs au conflit israélo-palestinien cover
    #34-Damien Simonneau: Des murs au conflit israélo-palestinien cover
    #34-Damien Simonneau: Des murs au conflit israélo-palestinien

    Dans ce nouvel épisode de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Damien Simonneau, maître de conférences en science politique à l’INALCO où il enseigne notamment les relations internationales depuis 2021. Après un doctorat à Sciences Po Bordeaux sur les mobilisations pro-barrière en Israël et aux États-Unis publié en 2020 sous le titre L'obsession du mur : Politique de militarisation des frontières en Israël et aux États-Unis (Peter Lang, 2020), ses recherches ont croisé une réflexion sur les dispositifs de sécurité et la notion de frontière mis en lien avec les recompositions des sphères politiques nationales et des mobilisations sociales. A la suite des massacres du 7 octobre 2023, Damien Simonneau est intervenu dans les médias, fort de son expertise sur les murs, les dispositifs de sécurité, les mobilisations et la question de l'occupation. Au cours de cet entretien, nous avons abordé de nombreuses questions sur l'intervention en contexte de crise et de polarisation, où les chercheuses et chercheurs se trouvent pris dans un cadrage médiatique focalisé sur l'événement, où le chercheur évolue à l'ombre d'une logique de camps et sur les conditions à poser pour intervenir, quitte à refuser de le faire. Notre discussion a également longuement porté sur la question du rapport aux émotions et à la neutralité, sur la réflexivité à laquelle enjoignent de telles situations de crise, sur la nécessité de s'interroger sur ses valeurs, ses choix d'objets et d'éventuels angles morts. Il a également été question de réception auprès de publics divers, dont celui des étudiants. Un grand merci à Damien Simonneau d'avoir accepté de nous partager ses analyses et ses questionnements de politiste engagé dans la Cité et bonne écoute !Pour aller plus loinDamien Simonneau, Vers la recolonisation israélienne de Gaza ? Retour sur le désengagement de 2005, Yaani blog (https://www.yaani.fr/post/vers-la-recolonisation-isra%C3%A9lienne-de-gaza-retour-sur-le-d%C3%A9sengagement-de-2005), 9 mars 2024Damien Simonneau, « Quelle stratégie israélienne pour Gaza (https://theconversation.com/quelle-strategie-israelienne-pour-gaza-216050) », The Conversation, 22 octobre 2023Damien Simonneau, « Il y a un lien évident entre les attaques contre la démocratie et la poursuite de l’occupation (https://www.la-croix.com/Debats/Israel-Il-lien-evident-entre-attaques-contre-democratie-poursuite-loccupation-2023-07-25-1201276626) », Interview dans La Croix, 25 juillet 2023.Damien Simonneau, L'obsession du mur : Politique de militarisation des frontières en Israël et aux États-Unis, (https://www.peterlang.com/document/1114342) Peter Lang, 2020Damien Simonneau et Pietro Castelli Gattinara, « Prendre part aux logiques d’exclusion : les mobilisations anti-migrants en France, en Italie et aux États-Unis », Critique internationale (https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2019-3.htm), n°83, 2019.Damien Simonneau, « Construction de la menace et construction des problèmes publics: Les mobilisations pro-« barrière frontalière de l’Arizona », Études internationales (https://www.erudit.org/fr/revues/ei/2018-v49-n1-ei03892/1050543ar/), Vol.49, 2018 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    41min | Published on March 28, 2024

  • #33-Valérie Rosoux: Médiatrice du passé colonial cover
    #33-Valérie Rosoux: Médiatrice du passé colonial cover
    #33-Valérie Rosoux: Médiatrice du passé colonial

    Pour ce 33e épisode de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Valérie Rosoux, directrice de recherche du FNRS en Belgique et professeur à l’Université Catholique de Louvain (https://uclouvain.be/en/directories/valerie.rosoux) où elle enseigne la science politique et les relations internationales.Spécialiste du rôle de la mémoire et du poids du passé dans les processus de négociations et de médiation internationales, notamment dans les sociétés en proie à des violences de masse, Valérie Rosoux est la seule universitaire qui ait accompagné l’ensemble des travaux de la Commission parlementaire spéciale sur le passé colonial belge de 2020 à 2022. (https://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?language=fr&section=/pri/congo&story=audition.xml)Dans cet épisode, Valérie Rosoux est revenue sur les débats qui traversent la Belgique depuis quelques années dans la confrontation de son passé colonial (notamment en lien avec le Congo, le Rwanda et le Burundi) et comment elle s'est positionnée par rapport à eux. Pourquoi accepter d'intégrer une Commission spéciale que certains voulaient uniquement "de façade" ? Comment prendre des initiatives pour améliorer les dispositifs existants ? Comment se positionner par rapport aux nombreux dissensus qui ont jalonné le travail de cette commission pendant 2 ans et demi mais aussi comment gérer les émotions et la conflictualité qu'on ramène aussi chez soi ? Enfin, que retenir de ce travail alors même que la Commission n'a pas été en mesure de produire des recommandations, ce que beaucoup ont considéré comme un échec ?Ce sont de toutes ces thématiques que Valérie Rosoux a accepté de nous parler, en détail et avec franchise.Dans cet épisode, il a aussi été question de son positionnement dans la Cité, de la nécessaire modestie dont doivent faire preuve les chercheuses et chercheurs dans le rapport aux sociétés étudiées, sans chercher nécessairement à "avoir le dernier mot", et enfin de ce que permet le milieu académique belge, par rapport au système français, notamment de par son ouverture internationale mais aussi de par des conditions de vie et de travail qui rendent la Belgique francophone particulièrement attractive pour les jeunes chercheuses et chercheurs français.Un grand merci à Valérie Rosoux pour cet échange et très bonne écoute!Pour aller plus loin:Sur la Commission parlementaire sur le passé colonial belge:Site de la Commission avec la liste de toutes les auditions (videos et transcriptions intégrales (https://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?language=fr&section=/pri/congo&story=audition.xml)) Rapport initial des experts (https://www.dekamer.be/FLWB/PDF/55/1462/55K1462002.pdf) Rapport final des experts  (https://www.lachambre.be/kvvcr/pdf_sections/pri/congo/20221122%20Constats%20experts%20(002).pdf) Valérie Rosoux, Representing the Absent, Nomos, 2023 (ouvrage en open access (https://www.nomos-shop.de/en/nomos/title/representing-the-absent-id-117281/), co-dirigé avec Hélène Ruiz Fabri et Alessandra Donati) Valérie Rosoux, “How not to mediate conflict?”, (https://academic.oup.com/ia/article/98/5/1717/6686612) International Affairs, 2022 (article lauréat du Centenary Prize du Royal Institute of International Affairs)  Valérie Rosoux, "Negotiating on Behalf of Previous Generations: Justice in Post-Conflict Contexts", (https://dial.uclouvain.be/pr/boreal/object/boreal:225673) International Negotiation, 25, 2020. Valérie Rosoux, "Israeli and Palestinian stories. Can mediators reconfigure incompatible narratives?", (https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/1758-5899.12675) Global Policy, 10 (S2), 2019. Valérie Rosoux, "The Administration of Post-War Memory in the Franco-German and Franco-Algerian Negotiations (https://www.researchgate.net/publication/328972616_The_Administration_of_Post-War_Memory_in_the_Franco-German_and_Franco-Algerian_Negotiations)", International Journal of Politics, Culture and Society, 32 (2), 2019. Valérie Rosoux, "Reconciliation Narrative: Scope and Limits of the Pax Europeana", Journal of Contemporary European Studies, vol. 25 (3), 2017 (JCES Anniversary Prize). 

    56min | Published on February 9, 2024

  • #32-Hélène Thiollet: Comment (mieux) diffuser le savoir sur les migrations? cover
    #32-Hélène Thiollet: Comment (mieux) diffuser le savoir sur les migrations? cover
    #32-Hélène Thiollet: Comment (mieux) diffuser le savoir sur les migrations?

    Alors que l'année 2024 s'ouvre sur une actualité marquée par l'adoption d'une loi sur l'immigration largement décriée par la communauté académique (voir ici le communiqué de l'AFSP), Politistes dans la Cité donne la parole à Hélène Thiollet, chercheuse au CNRS (CERI, Sciences Po (https://www.sciencespo.fr/ceri/fr/cerispire-user/7130/1612_.html)), spécialiste des migrations au Moyen-Orient et dans la Corne de l'Afrique et très engagée dans la structuration d'un dialogue entre mondes académique, médiatique et politique, notamment autour de projets comme Desinfox Migrations (https://www.desinfoxmigrations.fr/) mais aussi l'émergent Groupe international d'experts sur les migrations (GIEM (https://www.sciencespo.fr/liepp/fr/content/groupe-international-dexperts-sur-les-migrations-giem.html)), inspiré du GIEC. Dans cet épisode, il a d'abord été question de la trajectoire d'Hélène Thiollet, imprégnée de pluridisciplinarité, de goût pour les lettres classiques, la mythologie et les terrains "lointains", avant d'arriver à la géographie puis à la science politique et à la manière dont celle-ci permet de comprendre et de déconstruire les représentations et "idées reçues" - un terme à repenser - sur le phénomène migratoire. Et parce que le "fact checking" n'est pas suffisant et que les connaissances sur les migrations ne manquent pas, Hélène Thiollet est revenue sur les différentes initiatives auxquelles elle a participé pour former les journalistes et les chercheurs à intervenir dans l'espace public afin de mieux faire circuler et diffuser ces connaissances. Comment sortir de la personnalisation des échanges entre chercheur.e.s, médias et décideurs? Comment faire intervenir le plus de chercheur.e.s possible en préservant leur autonomie? Et surtout comment rendre ces liens durables, surtout dans un contexte politique très polarisé sur la question et où les différents mondes nourrissent parfois des suspicions mutuelles?Dans cet épisode, il a aussi été question de conditions de travail, de ce que permet le statut de chercheur CNRS, notamment dans le temps qu'il offre à ses membres pour participer à de telles entreprises collectives.Merci à Hélène Thiollet pour cet épisode riche, bonne écoute, et bonne reprise!Pour aller plus loin:Site (https://sites.google.com/view/helenethiollet/home) d'Hélène Thiollet Site (https://www.desinfoxmigrations.fr/) de Desinfox MigrationsHélène Thiollet et Antoine Pécoud (dir.), Research Handbook on The Institutions of Migration Governance, Edward Elgar Publishing, 2023.Hélène Thiollet, Camille Schmoll, Catherine Lejeune et Delphine Pagès el Karoui, Migration, Urbanity and Cosmopolitanism in a Globalized World, Springer, 2021.Hélène Thiollet (dir.), Migrants. Migrations. 50 questions pour vous faire votre opinion, Armand Colin, 2016. Hélène Thiollet, Camille Schmoll et Catherine Wihtol de Wenden (dir.), Migrations en Méditerranée. Permanences et mutations à l’heure des revolutions et des crises, CNRS Editions, 2015. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    56min | Published on January 16, 2024

  • #31-François Gemenne: Un politiste au GIEC cover
    #31-François Gemenne: Un politiste au GIEC cover
    #31-François Gemenne: Un politiste au GIEC

    Pour terminer l'année 2023, et alors que la COP 28 remet la question climatique au cœur de l'actualité, nous avons le plaisir de nous entretenir avec François Gemenne (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Gemenne),  Chercheur à la Fondation nationale de la recherche scientifique, directeur de l'Observatoire Hugo (https://www.hugo.uliege.be/cms/c_4655083/en/hugo)  de l'Université de Liège en Belgique,  François Gémenne est aussi, et surtout dans le cadre de cet épisode, connu comme un expert du GIEC (https://www.ipcc.ch/languages-2/francais/), le  Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.   Co-auteur du dernier rapport réalisé en 2023, François Gémenne est revenu sur le rôle qu'il a joué dans la rédaction du chapitre consacré aux migrations, ainsi que sur la cuisine interne de cette "vaste revue de littérature" qu'est le rapport du GIEC, des dilemmes et des défis auxquels sont confrontés les panels d'auteurs, que ce soit vis-à-vis de leurs collègues et, surtout, des décideurs. Il a aussi été question de la place des sciences sociales et des critiques fréquentes de politisation dont elles font l'objet par rapport aux autres sciences qui ont, de longue date, investi les questions climatiques. Dans cet épisode, nous avons également évoqué le rôle politique joué par François Gemenne en tant que conseiller en campagne(s) présidentielle(s), dans l'équipe de Benoît Hamon (PS) en 2017 et de Yannick Jadot (EELV) en 2022 Comment tracer la ligne rouge entre activités politiques et scientifiques lorsqu'on n'aime pas être qualifié d'activiste ni de militant? Comment s'adresser à un large public quitte à être pris pour "quelqu'un de droite"? Et finalement, est-ce que cela change quelque chose d'évoluer en permanence entre la France et la Belgique? Ce sont toutes ces questions auxquelles François Gemenne a accepté de répondre et dont nous le remercions vivement. Attention, en raison des conditions d'enregistrement la qualité sonore est un peu moins bonne que d'habitude mais nous vous souhaitons néanmoins une très bonne écoute, et surtout une bonne fin d'année ! Pour aller plus loin: Quentin Girard, "François Gémenne, vert vénère", () Libération, 4 novembre 2022  François Gémenne, L'écologie n'est pas un consensus. Dépasser l'indignation, (https://www.fayard.fr/livre/lecologie-nest-pas-un-consensus-9782213717005/) Fayard, 2022.  François Gémenne, Géopolitique du climat. Les relations internationales dans un monde en surchauffe (https://www.dunod.com/histoire-geographie-et-sciences-politiques/geopolitique-du-climat-relations-internationales-dans-un), Armand Colin, 2021. François Gémenne, Mc Leman Robert (dir.), Routledge Handbook of Environmental Displacement and Migration, Routledge, 2018. François Gémenne (dir.), L'enjeu mondial: L'environnement, Presses de Sciences Po, 2015 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    38min | Published on December 11, 2023

  • #30-Yann Raison du Cleuziou: Le catholicisme, un objet encombrant? cover
    #30-Yann Raison du Cleuziou: Le catholicisme, un objet encombrant? cover
    #30-Yann Raison du Cleuziou: Le catholicisme, un objet encombrant?

    Pour ce 30e épisode de Politistes dans la Cité, nous donnons la parole à Yann Raison du Cleuziou, (https://irm.u-bordeaux.fr/L-Institut/Equipe/RAISON-DU-CLEUZIOU-Yann)  professeur de science politique à l'Université de Bordeaux, et chercheur à l'Institut de recherche Montesquieu.  (https://irm.u-bordeaux.fr/)  Spécialiste des religions et plus particulièrement du catholicisme en France, Yann Raison du Cleuziou analyse les transformations du monde catholique français, survenues notamment depuis La Manif pour Tous. Le retour en force d'un conservatisme de droite, voire d'affinités avec l'extrême-droite, constitue l'un des fils rouges de ses ouvrages récents comme Une contre-révolution catholique (Seuil, 2019) ou encore A la droite du père (Seuil, 2022). Dans cet épisode, il a été question de la place particulière de l'étude des religions et du catholicisme dans la science politique française, de la familiarité du chercheur à son objet mais aussi de sa manière de le mettre à distance. Nous avons aussi échangé sur la difficulté à faire dialoguer le monde des sciences sociales et celui des religions, mutuellement suspicieux, et de comment Yann Raison du Cleuziou se prête à un exercice de "traduction" entre ces espaces, que ce soit dans les médias ou dans ses recherches.  Enfin, fidèles à l'esprit de cette 4e saison, nous avons terminé cet entretien sur l'exercice du métier de politiste et sur les réflexions de notre invité après 15 ans de "turbo-prof" entre Paris et Bordeaux. Merci à Yann Raison du Cleuziou pour cet échange riche, dont nous vous souhaitons une très bonne écoute! Pour aller plus loin Yann Raison du Cleuziou, "Le Pape François représente-t-il les catholiques français", (https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-question-du-jour/le-pape-francois-represente-t-il-les-catholiques-francais-5585359)  France Culture, La question du jour, 22 septembre 2023.  Yann Raison du Cleuziou & Florian Michel (dir.), A la droite du père. Les catholiques et les droites de 1945 à nos jours (https://www.seuil.com/ouvrage/a-la-droite-du-pere-collectif/9782021472332) , Seuil, 2022 Yann Raison du Cleuziou, « Pour les catholiques conservateurs, l’adhésion au « grand remplacement » est un prolongement de la hantise du déclin », (https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/01/19/pour-les-catholiques-conservateurs-l-adhesion-au-grand-remplacement-est-un-prolongement-de-leur-hantise-du-declin_6110044_3232.html) Le Monde, 19 janvier 2022.   Yann Raison du Cleuziou, "National-populisme et christianismes. Les ressorts d’un ralliement paradoxal", (https://shs.hal.science/halshs-02536570)  Esprit, Le populisme en débat, 463, 2020. Yann Raison du Cleuziou, Une contre-révolution catholique. Aux origines de la Manif pour tous, (https://www.seuil.com/ouvrage/une-contre-revolution-catholique-yann-raison-du-cleuziou/9782021371932)  Seuil, 2019.   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    50min | Published on November 16, 2023

  • #29-Annabelle Allouch: Quand la turbo-prof met le mérite à l'épreuve cover
    #29-Annabelle Allouch: Quand la turbo-prof met le mérite à l'épreuve cover
    #29-Annabelle Allouch: Quand la turbo-prof met le mérite à l'épreuve

    Pour cet épisode de rentrée de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Annabelle Allouch, maîtresse de conférences en sociologie à l'Université Jules Vernes à Amiens et rattachée au CURAPP.  Sociologue de l'éducation, spécialiste des politiques éducatives et du rapport entre usagers et institutions scolaires dans une perspective comparée France/Royaume-Uni/Etats-Unis, notre invitée a été formée à la science politique depuis son entrée à l'IEP de Strasbourg, puis à Paris 1 et à l'EHESS et s'est emparée depuis son doctorat de la question du mérite et de la méritocratie.  Avec les réformes ayant touché l'enseignement supérieur et notamment l'instauration de la plateforme Parcoursup, Annabelle Allouch a été régulièrement sollicitée par les médias, et parfois prise à parti, sur des thèmes particulièrement sensibles, même si moins polarisés que par le passé selon notre invitée. De par ses ouvrages La société du concours  (Seuil, 2017) Mérite (Anamosa, 2021) ou encore Les nouvelles portes des grandes écoles (PUF, 2022), Annabelle Allouch est souvent présentée comme une sociologue critique voire une adversaire du mérite et des réformes en cours, thèmes sur lesquels nous sommes notamment revenues dans cet épisode.  Dans cet épisode, il a aussi été question de l'intervention sur des sujets apparemment "techniques", de style d'écriture, de la place des émotions en sciences sociales, et enfin, des conditions de travail.  En effet, en écho au titre de l'épisode, cette rentrée est aussi l'occasion d'alerter sur la dégradation des conditions de travail des enseignant.e.s-chercheur.e.s, et de la condition particulière des "turbo-profs", qui travaillent à des centaines de km de leur lieu de vie et de leurs familles, des entraves à la mutation et à la mobilité dans l'enseignement supérieur et la recherche.  Autant de thèmes importants et, nous l'espérons, mobilisateurs en ce début d'année, que nous vous souhaitons d'accompagner par l'écoute de ce podcast... Bonne rentrée! Pour aller plus loin MESRI, DGRH, Bilan de la mise en oeuvre du dispositif des mutations prioritaires des universitaires. 2015-2019. (https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/sites/default/files/content_migration/document/Bilan_de_la_mise_en_oeuvre_du_dispositif_des_mutations_prioritaires_des_universitaires_2015-2019_1386871.pdf)  Annabelle Allouch, Les nouvelles portes des Grandes écoles, (https://www.puf.com/content/Les_nouvelles_portes_des_grandes_%C3%A9coles) PUF, 2022.   Annabelle Allouch, Mérite, (https://anamosa.fr/livre/merite/) Anamos a, collection « Le mot est faible ». 2021.  Annabelle Allouch, « De l’individu au politique. L’angoisse comme régime d’expérience. (https://doi.org/10.4000/traces.11152)  » (avec Clémentine Vidal-Naquet et Christelle Rabier), in Tracés"Angoisse" (Dir. Annabelle Allouch, Christelle Rabier, Nicolas Rabain, Clémentine Vidal-Naquet); ,°38, 2021, p. 7-28. Annabelle Allouch, "Accès à l'université. Les réformes de l'angoisse" (https://aoc.media/analyse/2018/05/02/acces-a-luniversite-reformes-de-langoisse/) , AOC, 2 mai 2018. Annabelle Allouch, « L’ouverture sociale par le marché ? Sociologie de la captation des classes populaires à l’Université d’Oxford. (https://www.cairn.info/revue-francaise-de-sociologie-2017-2-page-233.htm)  », Revue française de Sociologie, n° 2, 2017, p.233-265 Annabelle Allouch, La société du concours. L’empire des classements scolaires, (https://www.seuil.com/ouvrage/la-societe-du-concours-annabelle-allouch/9782021350258) Paris : le Seuil/La République des idées, 2017.  Annabelle Allouch, « L’éthique des élites scolaires. Du mérite à la responsabilité chez les étudiants de l’Université d’Oxford et de Sciences Po (https://www.cairn.info/revue-l-annee-sociologique-2016-1-page-193.htm) », L’année sociologique, n°66, 2016, p.193-224.  Annabelle Allouch, "Self, Career and Nationhood: The contrasting aspirations of British and French elite graduates" (https://www.researchgate.net/publication/259250718_Self_Career_and_Nationhood_The_contrasting_aspirations_of_British_and_French_elite_graduates) (avec Sally Power, Phil Brown et Gerbrand Tholen), British Journal of Sociology, vol. 64, n° 4, 2013, p. 578-596.

    48min | Published on October 10, 2023

  • Season 3

  • #28-Manuel Cervera-Marzal: Précarité et exposition médiatique cover
    #28-Manuel Cervera-Marzal: Précarité et exposition médiatique cover
    #28-Manuel Cervera-Marzal: Précarité et exposition médiatique

    Pour ce dernier épisode de la saison 3 de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Manuel Cervera-Marzal,  chercheur qualifié FNRS et professeur associé à la faculté des sciences sociales de l' Université de Liège (https://www.uliege.be/cms/c_9054334/fr/repertoire?uid=u230072) , spécialiste de la désobéissance civile et du populisme, notamment du populisme de gauche, et dont les travaux s'inscrivent au croisement de la philosophie politique et de la sociologie politique.   A l'occasion des Rencontres de la science politique (https://www.afsp.info/activites/rencontres/) , qui se tiendront à Sciences Po Paris les 26 et 27 juin 2023, cet épisode vise à interroger la question de l'engagement dans l'espace public à l'aune de celle de la précarité des jeunes chercheur.e.s.  Derrière le CV et la trajectoire "d'excellence", l'enchaînement de contrats après la thèse, les publications foisonnantes (https://orbi.uliege.be/ph-search?uid=u230072)et un dynamisme apparemment à toute épreuve, Manuel Cervera-Marzal est régulièrement intervenu, notamment sur les réseaux sociaux, pour témoigner des dégats causés par la précarité financière et géographique et de ses liens ambivalents avec l'exposition médiatique. Dans cet épisode, nous sommes notamment revenus sur l'expérience de Manuel Cervera-Marzal au sein du Club des chroniqueurs de l'émission d'Arte 28 Minutes, qui a débouché sur un article publié sur le site AOC en janvier 2023 "Faut-il aller à la télé? (https://aoc.media/opinion/2023/01/26/faut-il-aller-a-la-tele-le-sociologue-et-les-sollicitations-mediatiques/)". Cela nous a permis d'aborder la question de l'engagement de l'intellectuel (total ou spécifique) dans la Cité, des étiquettes dont on peut faire l'objet lorsqu'on intervient dans les médias, de l'intérêt qu'il peut y avoir à s'exprimer sur des sujets dont on n'est pas spécialiste, mais aussi de la réprobation que peut susciter, dans le milieu universitaire, ce qui est perçu comme une surexposition médiatique et un pas de côté qui peut coûter cher lorsqu'on cherche à être recruté. Dans cet entretien, il a beaucoup été question des différentes facettes de la maltraitance institutionnelle dans le monde de l'enseignement supérieur et de la recherche, de la remise en question permanente, de la perte d'estime de soi, de la difficulté à se mobiliser lorsqu'on est dans la tourmente, et de ce que change, au bout de 7 ans, l'accès à un poste enfin stable, dans son cas en Belgique. Un grand merci à Manuel Cervera-Marzal d'avoir accepté d'intervenir sur ces nombreux sujets, et pour sa liberté de ton! Pour aller plus loin: Faut-il aller à la télé? Le sociologue et les sollicitations médiatiques, (https://aoc.media/opinion/2023/01/26/faut-il-aller-a-la-tele-le-sociologue-et-les-sollicitations-mediatiques/)AOC, 23 janvier 2023 (accès gratuit à raison d'un article par mois, sous  condition de renseignement d'une adresse e-mail)Lien (https://www.hors-serie.net/Aux-Sources/2023-04-08/Tout-savoir-sur-le-Conseil-constitutionnel-id537) ver s l'émission Hors-SérieManuel Cervera-Marzal,  "La France insoumise, un « mouvement » qui n’en a que le nom ? Effacement symbolique et transformations pratiques de la forme partisane", Politix: Revue des Sciences Sociales du Politique, 2023, 138, p. 45-70. Manuel Cervera-Marzal, Portrait du politiste en funambule, Le Bord de l'Eau, 2022. Manuel Cervera-Marzal, Les nouveaux désobéissants: Citoyens ou Hors-la-loi?, Le Bord de l'Eau, 2023.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    56min | Published on June 19, 2023

  • #27-Claire Sécail: A vos écrans ! Ou du danger politique de certaines émissions de "divertissement"... cover
    #27-Claire Sécail: A vos écrans ! Ou du danger politique de certaines émissions de "divertissement"... cover
    #27-Claire Sécail: A vos écrans ! Ou du danger politique de certaines émissions de "divertissement"...

    Dans ce nouvel épisode de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Claire Sécail, chargée de recherche au CERLIS/CNRS (https://www.cerlis.eu/), spécialiste des médias et de communication politique. Dans cet entretien, nous sommes revenues sur son parcours marqué par une forte interdisciplinarité, entre l'histoire, sa discipline d'origine, mais aussi les études de communication et la science politique. Bien que vantée et mise en avant par les institutions, et "évidente" du point de vue des objets qui sont les siens, cette interdisciplinarité a aussi constitué un défi pour la chercheuse dans son parcours de recrutement sur lequel elle est revenue dans la première partie de cette émission. Dans la seconde partie de l'entretien, nous sommes longuement revenues sur l'étude qu'elle a publiée sur la campagne présidentielle de 2022 vue par Cyril Hanouna, l'animateur de Touche pas à mon Poste (TPMP) sur C8, et qui a valu à Claire Sécail de faire l'objet d'une forte attention médiatique mais aussi de discours de haine pour avoir montré en quoi TPMP participait d'une extrême-droitisation du débat public. Comment travaille-t-on sur une telle émission ? Comment la construit-on comme un objet de science politique ? Comment gère-t-on la réception de son travail ? Quelle mission s'assigne-t-on en tant que chercheuse lorsqu'il est question de démocratie et de débat public ? Une conversation à nouveau très riche, qui se conclut comme toujours par une question insolite, cette fois-ci sur les émissions "du bon vieux temps".  Pour aller plus loin Claire Sécail, Emmanuelle Fantin, Valérie Schafer, « L’animal médiatique, au croisement des études animales et de l’histoire culturelle », Le Temps des médias, (https://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2023-1.htm) n° 40, printemps 2023.  Claire Sécail, « L’élection présidentielle 2022 vue par Cyril Hanouna. (https://lesfocusdulcp.wordpress.com/2022/11/08/lelection-presidentielle-2022-vue-par-cyril-hanouna-2-la-campagne-janvier-avril-2022/)  2.2 La campagne (janvier-avril 2022) », 9 novembre 2022.  Claire Sécail, « L’élection présidentielle 2022 vue par Cyril Hanouna. (https://lesfocusdulcp.wordpress.com/2022/01/26/lelection-presidentielle-2022-vue-par-cyril-hanouna-1-la-pre-campagne-automne-2021/)  1.2 La pré-campagne (septembre-décembre 2021) », 26 janvier 2022.  Claire Sécail, Les meetings électoraux. Scènes et coulisses de la présidentielle de 2017, (https://laviedesidees.fr/Battre-la-campagne) Presses universitaires du Septentrion, 2020.  Claire Sécail, Le Crime à l’écran. Le fait divers à la télévision française (1950-2010), INA/ Nouveau monde Editions, 2010.    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    55min | Published on May 11, 2023

  • 1
    2

    ...

    4

Description

Chaque mois, dans Politistes dans la Cité, l’Association française de science politique vous propose une conversation avec une ou un politiste dont les recherches ont, à un moment donné, fait écho à l’actualité et contribué au débat public, sous des formats variés allant de l’expertise à la mobilisation en passant par l’innovation pédagogique ou des publications à destination du grand public. Et parce que la science politique n'est pas qu'une discipline mais aussi un métier, Politistes dans la Cité revient sur les parcours multiples d'enseignant.e.s chercheur.e.s et sur la manière dont se concilient la science, la recherche et l'enseignement, au quotidien. Bonne écoute, et n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions et réactions afin d’alimenter la réflexion !


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Chaque mois, dans Politistes dans la Cité, l’Association française de science politique vous propose une conversation avec une ou un politiste dont les recherches ont, à un moment donné, fait écho à l’actualité et contribué au débat public, sous des formats variés allant de l’expertise à la mobilisation en passant par l’innovation pédagogique ou des publications à destination du grand public. Et parce que la science politique n'est pas qu'une discipline mais aussi un métier, Politistes dans la Cité revient sur les parcours multiples d'enseignant.e.s chercheur.e.s et sur la manière dont se concilient la science, la recherche et l'enseignement, au quotidien. Bonne écoute, et n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions et réactions afin d’alimenter la réflexion !


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

36 episodes

    Season 4

  • #36-Fabien Escalona: De Sciences Po Grenoble à Mediapart cover
    #36-Fabien Escalona: De Sciences Po Grenoble à Mediapart cover
    #36-Fabien Escalona: De Sciences Po Grenoble à Mediapart

    Pour terminer la saison 4 de Politistes dans la Cité, nous vous proposons une mini-série en deux épisodes, spéciale Congrès de l’AFSP 2024 (https://www.afsp.info/congres/congres-2024/). A l’occasion de cette grande rencontre des politistes qui aura lieu cette année à Sciences Po Grenoble, du 2 au 4 juillet 2024, nous tendons le micro à deux politistes: un y ayant été formé, l'autre y ayant fait sa carrière. Pour ce premier épisode, nous avons le plaisir de recevoir Fabien Escalona, journaliste à Mediapart, et ancien de Sciences Po Grenoble, qu’il a connu comme étudiant pendant presque 10 ans, de la première année de Bachelor jusqu’au doctorat en science politique. Dans cet épisode, il a été question du choix des études dans un IEP, à Grenoble, de la formation et des enseignements marquants, jusqu’à la thèse que Fabien Escalona a consacré aux partis sociaux-démocrates, sous la direction de Pierre Martin.Il a aussi été question de bifurcation professionnelle, et des raisons qui ont poussé Fabien Escalona à renoncer à une carrière universitaire pour embrasser celle de journaliste, au sein du journal Mediapart. Dans cet entretien, nous sommes également revenus sur le contenu du métier de journaliste, du coût d’entrée lorsqu’on est formé à la recherche et à l’écriture académique, mais aussi des liens qu’il est possible de conserver avec les sciences sociales, notamment lorsqu’on est en charge du débat d’idées.Un grand merci à Fabien Escalona d’avoir accepté d’accompagner cette série spéciale Congrès de l’AFSP, et bonne écoute !Pour aller plus loinFabien Escalona, Une république à bout de souffle, (https://www.google.com/search?q=Fabien+Escalona%2C+Une+r%C3%A9publique+%C3%A0+bout+de+souffle%2C+Seuil%2C+2023.&oq=Fabien+Escalona%2C+Une+r%C3%A9publique+%C3%A0+bout+de+souffle%2C+Seuil%2C+2023.&aqs=chrome..69i57.550j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8) Seuil, 2023.Fabien Escalona, « Transformations et reconversions partisanes » in Florence Haegel et Simon Persico (dir.), Partis politiques, (https://www.larcier-intersentia.com/fr/partis-politiques-9782802767534.html) Larcier, 2023.Fabien Escalona, « Un totem nommé République. Le rapt conservateur des principes républicains », Revue du Crieur, (https://www.cairn.info/revue-du-crieur-2021-2-page-6.htm) n°19, 2021, p. 6-29.Fabien Escalona, La reconversion partisane de la social-démocratie européenne : du régime social-démocrate keynésien au régime social-démocrate du marché (https://www.boutique-dalloz.fr/la-reconversion-partisane-de-la-social-democratie-europeenne-p.html), Dalloz (coll. La Nouvelle bibliothèque des thèses), 2018. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    50min | Published on May 28, 2024

  • #35-Marie Bassi: S'engager sur le Soudan entre Paris, Nice et Le Caire cover
    #35-Marie Bassi: S'engager sur le Soudan entre Paris, Nice et Le Caire cover
    #35-Marie Bassi: S'engager sur le Soudan entre Paris, Nice et Le Caire

    Dans ce nouvel épisode de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Marie Bassi (https://univ-droit.fr/universitaires/27876-marie-bassi), maîtresse de conférences en science politique à l’Université Côte d’Azur à Nice, et actuellement en détachement en tant que coordinatrice du CEDEJ Khartoum (https://cedejsudan.hypotheses.org/) (le Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales sur le Soudan, provisoirement relocalisé au Caire). Elle est également Fellow de l’Institut Convergences Migrations. Spécialiste des politiques d’immigration et d’asile en Italie et des réseaux de solidarité envers les exilés, Marie Bassi a entamé, dès la fin de sa thèse, une  reconversion thématique en s’intéressant aux trajectoires migratoires et à l’engagement politique de la diaspora soudanaise. Cette reconversion a été concomitante aux mouvements de protestation qui traversent le Soudan depuis plusieurs années, et qui ont culminé en 2019, avec un soulèvement révolutionnaire qui aboutit à la chute du régime en place depuis 30 ans. 4 ans après, en avril 2023, une guerre d'une violence extrême éclate au Soudan et ravage le pays depuis lors.  Dans cet épisode, il a été question de la faible visibilité et du désintérêt des médias et de la communauté académique pour la question soudanaise, et de la façon dont on peut, en tant qu’enseignante-chercheuse, susciter cet intérêt et mobiliser un collectif, dans un cadre universitaire et scientifique. Il a aussi été question de la manière dont un engagement personnel et collectif peut accompagner une mutation en termes d’objet de recherche, des dilemmes inhérents à ce type de changement, et du besoin de mobilité dans l’enseignement supérieur et la recherche. Un grand merci à Marie Bassi pour cette riche conversation et bonne écoute !Pour aller plus loin:Marie Bassi, Pauline Brücker et Alice Franck, « Supporting a revolution from afar: The construction of unity between generation of Sudanese exiles in France », Mediterranean Politics (https://www.tandfonline.com/doi/citedby/10.1080/13629395.2022.2132363?scroll=top&needAccess=true), 2024, 29(2), 210–234.Marie Bassi, « La construction locale de l’encampement : les centres pour migrants au prisme de l’économie politique sicilienne (2010-2019) », Raisons politiques (https://www.cairn.info/revue-raisons-politiques-2022-2-page-43.htm), vol. 86, no. 2, 2022, p. 43-67.Marie Bassi et Farida Souiah, « La violence du régime des frontières et ses conséquences létales : récits et pratiques autour des morts et disparus par migration », Critique internationale, (https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2019-2-page-9.htm)2019, n°83, p. 9-19.Marie Bassi, « Mobiliser aux frontières de l’Europe ? La construction militante de l’enjeu migratoire en Sicile (1980-2010) », Critique internationale, (https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2018-4-page-149.htm) n°81, 2018, p. 149-171. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    51min | Published on April 23, 2024

  • #34-Damien Simonneau: Des murs au conflit israélo-palestinien cover
    #34-Damien Simonneau: Des murs au conflit israélo-palestinien cover
    #34-Damien Simonneau: Des murs au conflit israélo-palestinien

    Dans ce nouvel épisode de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Damien Simonneau, maître de conférences en science politique à l’INALCO où il enseigne notamment les relations internationales depuis 2021. Après un doctorat à Sciences Po Bordeaux sur les mobilisations pro-barrière en Israël et aux États-Unis publié en 2020 sous le titre L'obsession du mur : Politique de militarisation des frontières en Israël et aux États-Unis (Peter Lang, 2020), ses recherches ont croisé une réflexion sur les dispositifs de sécurité et la notion de frontière mis en lien avec les recompositions des sphères politiques nationales et des mobilisations sociales. A la suite des massacres du 7 octobre 2023, Damien Simonneau est intervenu dans les médias, fort de son expertise sur les murs, les dispositifs de sécurité, les mobilisations et la question de l'occupation. Au cours de cet entretien, nous avons abordé de nombreuses questions sur l'intervention en contexte de crise et de polarisation, où les chercheuses et chercheurs se trouvent pris dans un cadrage médiatique focalisé sur l'événement, où le chercheur évolue à l'ombre d'une logique de camps et sur les conditions à poser pour intervenir, quitte à refuser de le faire. Notre discussion a également longuement porté sur la question du rapport aux émotions et à la neutralité, sur la réflexivité à laquelle enjoignent de telles situations de crise, sur la nécessité de s'interroger sur ses valeurs, ses choix d'objets et d'éventuels angles morts. Il a également été question de réception auprès de publics divers, dont celui des étudiants. Un grand merci à Damien Simonneau d'avoir accepté de nous partager ses analyses et ses questionnements de politiste engagé dans la Cité et bonne écoute !Pour aller plus loinDamien Simonneau, Vers la recolonisation israélienne de Gaza ? Retour sur le désengagement de 2005, Yaani blog (https://www.yaani.fr/post/vers-la-recolonisation-isra%C3%A9lienne-de-gaza-retour-sur-le-d%C3%A9sengagement-de-2005), 9 mars 2024Damien Simonneau, « Quelle stratégie israélienne pour Gaza (https://theconversation.com/quelle-strategie-israelienne-pour-gaza-216050) », The Conversation, 22 octobre 2023Damien Simonneau, « Il y a un lien évident entre les attaques contre la démocratie et la poursuite de l’occupation (https://www.la-croix.com/Debats/Israel-Il-lien-evident-entre-attaques-contre-democratie-poursuite-loccupation-2023-07-25-1201276626) », Interview dans La Croix, 25 juillet 2023.Damien Simonneau, L'obsession du mur : Politique de militarisation des frontières en Israël et aux États-Unis, (https://www.peterlang.com/document/1114342) Peter Lang, 2020Damien Simonneau et Pietro Castelli Gattinara, « Prendre part aux logiques d’exclusion : les mobilisations anti-migrants en France, en Italie et aux États-Unis », Critique internationale (https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2019-3.htm), n°83, 2019.Damien Simonneau, « Construction de la menace et construction des problèmes publics: Les mobilisations pro-« barrière frontalière de l’Arizona », Études internationales (https://www.erudit.org/fr/revues/ei/2018-v49-n1-ei03892/1050543ar/), Vol.49, 2018 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    41min | Published on March 28, 2024

  • #33-Valérie Rosoux: Médiatrice du passé colonial cover
    #33-Valérie Rosoux: Médiatrice du passé colonial cover
    #33-Valérie Rosoux: Médiatrice du passé colonial

    Pour ce 33e épisode de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Valérie Rosoux, directrice de recherche du FNRS en Belgique et professeur à l’Université Catholique de Louvain (https://uclouvain.be/en/directories/valerie.rosoux) où elle enseigne la science politique et les relations internationales.Spécialiste du rôle de la mémoire et du poids du passé dans les processus de négociations et de médiation internationales, notamment dans les sociétés en proie à des violences de masse, Valérie Rosoux est la seule universitaire qui ait accompagné l’ensemble des travaux de la Commission parlementaire spéciale sur le passé colonial belge de 2020 à 2022. (https://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?language=fr&section=/pri/congo&story=audition.xml)Dans cet épisode, Valérie Rosoux est revenue sur les débats qui traversent la Belgique depuis quelques années dans la confrontation de son passé colonial (notamment en lien avec le Congo, le Rwanda et le Burundi) et comment elle s'est positionnée par rapport à eux. Pourquoi accepter d'intégrer une Commission spéciale que certains voulaient uniquement "de façade" ? Comment prendre des initiatives pour améliorer les dispositifs existants ? Comment se positionner par rapport aux nombreux dissensus qui ont jalonné le travail de cette commission pendant 2 ans et demi mais aussi comment gérer les émotions et la conflictualité qu'on ramène aussi chez soi ? Enfin, que retenir de ce travail alors même que la Commission n'a pas été en mesure de produire des recommandations, ce que beaucoup ont considéré comme un échec ?Ce sont de toutes ces thématiques que Valérie Rosoux a accepté de nous parler, en détail et avec franchise.Dans cet épisode, il a aussi été question de son positionnement dans la Cité, de la nécessaire modestie dont doivent faire preuve les chercheuses et chercheurs dans le rapport aux sociétés étudiées, sans chercher nécessairement à "avoir le dernier mot", et enfin de ce que permet le milieu académique belge, par rapport au système français, notamment de par son ouverture internationale mais aussi de par des conditions de vie et de travail qui rendent la Belgique francophone particulièrement attractive pour les jeunes chercheuses et chercheurs français.Un grand merci à Valérie Rosoux pour cet échange et très bonne écoute!Pour aller plus loin:Sur la Commission parlementaire sur le passé colonial belge:Site de la Commission avec la liste de toutes les auditions (videos et transcriptions intégrales (https://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?language=fr&section=/pri/congo&story=audition.xml)) Rapport initial des experts (https://www.dekamer.be/FLWB/PDF/55/1462/55K1462002.pdf) Rapport final des experts  (https://www.lachambre.be/kvvcr/pdf_sections/pri/congo/20221122%20Constats%20experts%20(002).pdf) Valérie Rosoux, Representing the Absent, Nomos, 2023 (ouvrage en open access (https://www.nomos-shop.de/en/nomos/title/representing-the-absent-id-117281/), co-dirigé avec Hélène Ruiz Fabri et Alessandra Donati) Valérie Rosoux, “How not to mediate conflict?”, (https://academic.oup.com/ia/article/98/5/1717/6686612) International Affairs, 2022 (article lauréat du Centenary Prize du Royal Institute of International Affairs)  Valérie Rosoux, "Negotiating on Behalf of Previous Generations: Justice in Post-Conflict Contexts", (https://dial.uclouvain.be/pr/boreal/object/boreal:225673) International Negotiation, 25, 2020. Valérie Rosoux, "Israeli and Palestinian stories. Can mediators reconfigure incompatible narratives?", (https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/1758-5899.12675) Global Policy, 10 (S2), 2019. Valérie Rosoux, "The Administration of Post-War Memory in the Franco-German and Franco-Algerian Negotiations (https://www.researchgate.net/publication/328972616_The_Administration_of_Post-War_Memory_in_the_Franco-German_and_Franco-Algerian_Negotiations)", International Journal of Politics, Culture and Society, 32 (2), 2019. Valérie Rosoux, "Reconciliation Narrative: Scope and Limits of the Pax Europeana", Journal of Contemporary European Studies, vol. 25 (3), 2017 (JCES Anniversary Prize). 

    56min | Published on February 9, 2024

  • #32-Hélène Thiollet: Comment (mieux) diffuser le savoir sur les migrations? cover
    #32-Hélène Thiollet: Comment (mieux) diffuser le savoir sur les migrations? cover
    #32-Hélène Thiollet: Comment (mieux) diffuser le savoir sur les migrations?

    Alors que l'année 2024 s'ouvre sur une actualité marquée par l'adoption d'une loi sur l'immigration largement décriée par la communauté académique (voir ici le communiqué de l'AFSP), Politistes dans la Cité donne la parole à Hélène Thiollet, chercheuse au CNRS (CERI, Sciences Po (https://www.sciencespo.fr/ceri/fr/cerispire-user/7130/1612_.html)), spécialiste des migrations au Moyen-Orient et dans la Corne de l'Afrique et très engagée dans la structuration d'un dialogue entre mondes académique, médiatique et politique, notamment autour de projets comme Desinfox Migrations (https://www.desinfoxmigrations.fr/) mais aussi l'émergent Groupe international d'experts sur les migrations (GIEM (https://www.sciencespo.fr/liepp/fr/content/groupe-international-dexperts-sur-les-migrations-giem.html)), inspiré du GIEC. Dans cet épisode, il a d'abord été question de la trajectoire d'Hélène Thiollet, imprégnée de pluridisciplinarité, de goût pour les lettres classiques, la mythologie et les terrains "lointains", avant d'arriver à la géographie puis à la science politique et à la manière dont celle-ci permet de comprendre et de déconstruire les représentations et "idées reçues" - un terme à repenser - sur le phénomène migratoire. Et parce que le "fact checking" n'est pas suffisant et que les connaissances sur les migrations ne manquent pas, Hélène Thiollet est revenue sur les différentes initiatives auxquelles elle a participé pour former les journalistes et les chercheurs à intervenir dans l'espace public afin de mieux faire circuler et diffuser ces connaissances. Comment sortir de la personnalisation des échanges entre chercheur.e.s, médias et décideurs? Comment faire intervenir le plus de chercheur.e.s possible en préservant leur autonomie? Et surtout comment rendre ces liens durables, surtout dans un contexte politique très polarisé sur la question et où les différents mondes nourrissent parfois des suspicions mutuelles?Dans cet épisode, il a aussi été question de conditions de travail, de ce que permet le statut de chercheur CNRS, notamment dans le temps qu'il offre à ses membres pour participer à de telles entreprises collectives.Merci à Hélène Thiollet pour cet épisode riche, bonne écoute, et bonne reprise!Pour aller plus loin:Site (https://sites.google.com/view/helenethiollet/home) d'Hélène Thiollet Site (https://www.desinfoxmigrations.fr/) de Desinfox MigrationsHélène Thiollet et Antoine Pécoud (dir.), Research Handbook on The Institutions of Migration Governance, Edward Elgar Publishing, 2023.Hélène Thiollet, Camille Schmoll, Catherine Lejeune et Delphine Pagès el Karoui, Migration, Urbanity and Cosmopolitanism in a Globalized World, Springer, 2021.Hélène Thiollet (dir.), Migrants. Migrations. 50 questions pour vous faire votre opinion, Armand Colin, 2016. Hélène Thiollet, Camille Schmoll et Catherine Wihtol de Wenden (dir.), Migrations en Méditerranée. Permanences et mutations à l’heure des revolutions et des crises, CNRS Editions, 2015. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    56min | Published on January 16, 2024

  • #31-François Gemenne: Un politiste au GIEC cover
    #31-François Gemenne: Un politiste au GIEC cover
    #31-François Gemenne: Un politiste au GIEC

    Pour terminer l'année 2023, et alors que la COP 28 remet la question climatique au cœur de l'actualité, nous avons le plaisir de nous entretenir avec François Gemenne (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Gemenne),  Chercheur à la Fondation nationale de la recherche scientifique, directeur de l'Observatoire Hugo (https://www.hugo.uliege.be/cms/c_4655083/en/hugo)  de l'Université de Liège en Belgique,  François Gémenne est aussi, et surtout dans le cadre de cet épisode, connu comme un expert du GIEC (https://www.ipcc.ch/languages-2/francais/), le  Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.   Co-auteur du dernier rapport réalisé en 2023, François Gémenne est revenu sur le rôle qu'il a joué dans la rédaction du chapitre consacré aux migrations, ainsi que sur la cuisine interne de cette "vaste revue de littérature" qu'est le rapport du GIEC, des dilemmes et des défis auxquels sont confrontés les panels d'auteurs, que ce soit vis-à-vis de leurs collègues et, surtout, des décideurs. Il a aussi été question de la place des sciences sociales et des critiques fréquentes de politisation dont elles font l'objet par rapport aux autres sciences qui ont, de longue date, investi les questions climatiques. Dans cet épisode, nous avons également évoqué le rôle politique joué par François Gemenne en tant que conseiller en campagne(s) présidentielle(s), dans l'équipe de Benoît Hamon (PS) en 2017 et de Yannick Jadot (EELV) en 2022 Comment tracer la ligne rouge entre activités politiques et scientifiques lorsqu'on n'aime pas être qualifié d'activiste ni de militant? Comment s'adresser à un large public quitte à être pris pour "quelqu'un de droite"? Et finalement, est-ce que cela change quelque chose d'évoluer en permanence entre la France et la Belgique? Ce sont toutes ces questions auxquelles François Gemenne a accepté de répondre et dont nous le remercions vivement. Attention, en raison des conditions d'enregistrement la qualité sonore est un peu moins bonne que d'habitude mais nous vous souhaitons néanmoins une très bonne écoute, et surtout une bonne fin d'année ! Pour aller plus loin: Quentin Girard, "François Gémenne, vert vénère", () Libération, 4 novembre 2022  François Gémenne, L'écologie n'est pas un consensus. Dépasser l'indignation, (https://www.fayard.fr/livre/lecologie-nest-pas-un-consensus-9782213717005/) Fayard, 2022.  François Gémenne, Géopolitique du climat. Les relations internationales dans un monde en surchauffe (https://www.dunod.com/histoire-geographie-et-sciences-politiques/geopolitique-du-climat-relations-internationales-dans-un), Armand Colin, 2021. François Gémenne, Mc Leman Robert (dir.), Routledge Handbook of Environmental Displacement and Migration, Routledge, 2018. François Gémenne (dir.), L'enjeu mondial: L'environnement, Presses de Sciences Po, 2015 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    38min | Published on December 11, 2023

  • #30-Yann Raison du Cleuziou: Le catholicisme, un objet encombrant? cover
    #30-Yann Raison du Cleuziou: Le catholicisme, un objet encombrant? cover
    #30-Yann Raison du Cleuziou: Le catholicisme, un objet encombrant?

    Pour ce 30e épisode de Politistes dans la Cité, nous donnons la parole à Yann Raison du Cleuziou, (https://irm.u-bordeaux.fr/L-Institut/Equipe/RAISON-DU-CLEUZIOU-Yann)  professeur de science politique à l'Université de Bordeaux, et chercheur à l'Institut de recherche Montesquieu.  (https://irm.u-bordeaux.fr/)  Spécialiste des religions et plus particulièrement du catholicisme en France, Yann Raison du Cleuziou analyse les transformations du monde catholique français, survenues notamment depuis La Manif pour Tous. Le retour en force d'un conservatisme de droite, voire d'affinités avec l'extrême-droite, constitue l'un des fils rouges de ses ouvrages récents comme Une contre-révolution catholique (Seuil, 2019) ou encore A la droite du père (Seuil, 2022). Dans cet épisode, il a été question de la place particulière de l'étude des religions et du catholicisme dans la science politique française, de la familiarité du chercheur à son objet mais aussi de sa manière de le mettre à distance. Nous avons aussi échangé sur la difficulté à faire dialoguer le monde des sciences sociales et celui des religions, mutuellement suspicieux, et de comment Yann Raison du Cleuziou se prête à un exercice de "traduction" entre ces espaces, que ce soit dans les médias ou dans ses recherches.  Enfin, fidèles à l'esprit de cette 4e saison, nous avons terminé cet entretien sur l'exercice du métier de politiste et sur les réflexions de notre invité après 15 ans de "turbo-prof" entre Paris et Bordeaux. Merci à Yann Raison du Cleuziou pour cet échange riche, dont nous vous souhaitons une très bonne écoute! Pour aller plus loin Yann Raison du Cleuziou, "Le Pape François représente-t-il les catholiques français", (https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-question-du-jour/le-pape-francois-represente-t-il-les-catholiques-francais-5585359)  France Culture, La question du jour, 22 septembre 2023.  Yann Raison du Cleuziou & Florian Michel (dir.), A la droite du père. Les catholiques et les droites de 1945 à nos jours (https://www.seuil.com/ouvrage/a-la-droite-du-pere-collectif/9782021472332) , Seuil, 2022 Yann Raison du Cleuziou, « Pour les catholiques conservateurs, l’adhésion au « grand remplacement » est un prolongement de la hantise du déclin », (https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/01/19/pour-les-catholiques-conservateurs-l-adhesion-au-grand-remplacement-est-un-prolongement-de-leur-hantise-du-declin_6110044_3232.html) Le Monde, 19 janvier 2022.   Yann Raison du Cleuziou, "National-populisme et christianismes. Les ressorts d’un ralliement paradoxal", (https://shs.hal.science/halshs-02536570)  Esprit, Le populisme en débat, 463, 2020. Yann Raison du Cleuziou, Une contre-révolution catholique. Aux origines de la Manif pour tous, (https://www.seuil.com/ouvrage/une-contre-revolution-catholique-yann-raison-du-cleuziou/9782021371932)  Seuil, 2019.   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    50min | Published on November 16, 2023

  • #29-Annabelle Allouch: Quand la turbo-prof met le mérite à l'épreuve cover
    #29-Annabelle Allouch: Quand la turbo-prof met le mérite à l'épreuve cover
    #29-Annabelle Allouch: Quand la turbo-prof met le mérite à l'épreuve

    Pour cet épisode de rentrée de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Annabelle Allouch, maîtresse de conférences en sociologie à l'Université Jules Vernes à Amiens et rattachée au CURAPP.  Sociologue de l'éducation, spécialiste des politiques éducatives et du rapport entre usagers et institutions scolaires dans une perspective comparée France/Royaume-Uni/Etats-Unis, notre invitée a été formée à la science politique depuis son entrée à l'IEP de Strasbourg, puis à Paris 1 et à l'EHESS et s'est emparée depuis son doctorat de la question du mérite et de la méritocratie.  Avec les réformes ayant touché l'enseignement supérieur et notamment l'instauration de la plateforme Parcoursup, Annabelle Allouch a été régulièrement sollicitée par les médias, et parfois prise à parti, sur des thèmes particulièrement sensibles, même si moins polarisés que par le passé selon notre invitée. De par ses ouvrages La société du concours  (Seuil, 2017) Mérite (Anamosa, 2021) ou encore Les nouvelles portes des grandes écoles (PUF, 2022), Annabelle Allouch est souvent présentée comme une sociologue critique voire une adversaire du mérite et des réformes en cours, thèmes sur lesquels nous sommes notamment revenues dans cet épisode.  Dans cet épisode, il a aussi été question de l'intervention sur des sujets apparemment "techniques", de style d'écriture, de la place des émotions en sciences sociales, et enfin, des conditions de travail.  En effet, en écho au titre de l'épisode, cette rentrée est aussi l'occasion d'alerter sur la dégradation des conditions de travail des enseignant.e.s-chercheur.e.s, et de la condition particulière des "turbo-profs", qui travaillent à des centaines de km de leur lieu de vie et de leurs familles, des entraves à la mutation et à la mobilité dans l'enseignement supérieur et la recherche.  Autant de thèmes importants et, nous l'espérons, mobilisateurs en ce début d'année, que nous vous souhaitons d'accompagner par l'écoute de ce podcast... Bonne rentrée! Pour aller plus loin MESRI, DGRH, Bilan de la mise en oeuvre du dispositif des mutations prioritaires des universitaires. 2015-2019. (https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/sites/default/files/content_migration/document/Bilan_de_la_mise_en_oeuvre_du_dispositif_des_mutations_prioritaires_des_universitaires_2015-2019_1386871.pdf)  Annabelle Allouch, Les nouvelles portes des Grandes écoles, (https://www.puf.com/content/Les_nouvelles_portes_des_grandes_%C3%A9coles) PUF, 2022.   Annabelle Allouch, Mérite, (https://anamosa.fr/livre/merite/) Anamos a, collection « Le mot est faible ». 2021.  Annabelle Allouch, « De l’individu au politique. L’angoisse comme régime d’expérience. (https://doi.org/10.4000/traces.11152)  » (avec Clémentine Vidal-Naquet et Christelle Rabier), in Tracés"Angoisse" (Dir. Annabelle Allouch, Christelle Rabier, Nicolas Rabain, Clémentine Vidal-Naquet); ,°38, 2021, p. 7-28. Annabelle Allouch, "Accès à l'université. Les réformes de l'angoisse" (https://aoc.media/analyse/2018/05/02/acces-a-luniversite-reformes-de-langoisse/) , AOC, 2 mai 2018. Annabelle Allouch, « L’ouverture sociale par le marché ? Sociologie de la captation des classes populaires à l’Université d’Oxford. (https://www.cairn.info/revue-francaise-de-sociologie-2017-2-page-233.htm)  », Revue française de Sociologie, n° 2, 2017, p.233-265 Annabelle Allouch, La société du concours. L’empire des classements scolaires, (https://www.seuil.com/ouvrage/la-societe-du-concours-annabelle-allouch/9782021350258) Paris : le Seuil/La République des idées, 2017.  Annabelle Allouch, « L’éthique des élites scolaires. Du mérite à la responsabilité chez les étudiants de l’Université d’Oxford et de Sciences Po (https://www.cairn.info/revue-l-annee-sociologique-2016-1-page-193.htm) », L’année sociologique, n°66, 2016, p.193-224.  Annabelle Allouch, "Self, Career and Nationhood: The contrasting aspirations of British and French elite graduates" (https://www.researchgate.net/publication/259250718_Self_Career_and_Nationhood_The_contrasting_aspirations_of_British_and_French_elite_graduates) (avec Sally Power, Phil Brown et Gerbrand Tholen), British Journal of Sociology, vol. 64, n° 4, 2013, p. 578-596.

    48min | Published on October 10, 2023

  • Season 3

  • #28-Manuel Cervera-Marzal: Précarité et exposition médiatique cover
    #28-Manuel Cervera-Marzal: Précarité et exposition médiatique cover
    #28-Manuel Cervera-Marzal: Précarité et exposition médiatique

    Pour ce dernier épisode de la saison 3 de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Manuel Cervera-Marzal,  chercheur qualifié FNRS et professeur associé à la faculté des sciences sociales de l' Université de Liège (https://www.uliege.be/cms/c_9054334/fr/repertoire?uid=u230072) , spécialiste de la désobéissance civile et du populisme, notamment du populisme de gauche, et dont les travaux s'inscrivent au croisement de la philosophie politique et de la sociologie politique.   A l'occasion des Rencontres de la science politique (https://www.afsp.info/activites/rencontres/) , qui se tiendront à Sciences Po Paris les 26 et 27 juin 2023, cet épisode vise à interroger la question de l'engagement dans l'espace public à l'aune de celle de la précarité des jeunes chercheur.e.s.  Derrière le CV et la trajectoire "d'excellence", l'enchaînement de contrats après la thèse, les publications foisonnantes (https://orbi.uliege.be/ph-search?uid=u230072)et un dynamisme apparemment à toute épreuve, Manuel Cervera-Marzal est régulièrement intervenu, notamment sur les réseaux sociaux, pour témoigner des dégats causés par la précarité financière et géographique et de ses liens ambivalents avec l'exposition médiatique. Dans cet épisode, nous sommes notamment revenus sur l'expérience de Manuel Cervera-Marzal au sein du Club des chroniqueurs de l'émission d'Arte 28 Minutes, qui a débouché sur un article publié sur le site AOC en janvier 2023 "Faut-il aller à la télé? (https://aoc.media/opinion/2023/01/26/faut-il-aller-a-la-tele-le-sociologue-et-les-sollicitations-mediatiques/)". Cela nous a permis d'aborder la question de l'engagement de l'intellectuel (total ou spécifique) dans la Cité, des étiquettes dont on peut faire l'objet lorsqu'on intervient dans les médias, de l'intérêt qu'il peut y avoir à s'exprimer sur des sujets dont on n'est pas spécialiste, mais aussi de la réprobation que peut susciter, dans le milieu universitaire, ce qui est perçu comme une surexposition médiatique et un pas de côté qui peut coûter cher lorsqu'on cherche à être recruté. Dans cet entretien, il a beaucoup été question des différentes facettes de la maltraitance institutionnelle dans le monde de l'enseignement supérieur et de la recherche, de la remise en question permanente, de la perte d'estime de soi, de la difficulté à se mobiliser lorsqu'on est dans la tourmente, et de ce que change, au bout de 7 ans, l'accès à un poste enfin stable, dans son cas en Belgique. Un grand merci à Manuel Cervera-Marzal d'avoir accepté d'intervenir sur ces nombreux sujets, et pour sa liberté de ton! Pour aller plus loin: Faut-il aller à la télé? Le sociologue et les sollicitations médiatiques, (https://aoc.media/opinion/2023/01/26/faut-il-aller-a-la-tele-le-sociologue-et-les-sollicitations-mediatiques/)AOC, 23 janvier 2023 (accès gratuit à raison d'un article par mois, sous  condition de renseignement d'une adresse e-mail)Lien (https://www.hors-serie.net/Aux-Sources/2023-04-08/Tout-savoir-sur-le-Conseil-constitutionnel-id537) ver s l'émission Hors-SérieManuel Cervera-Marzal,  "La France insoumise, un « mouvement » qui n’en a que le nom ? Effacement symbolique et transformations pratiques de la forme partisane", Politix: Revue des Sciences Sociales du Politique, 2023, 138, p. 45-70. Manuel Cervera-Marzal, Portrait du politiste en funambule, Le Bord de l'Eau, 2022. Manuel Cervera-Marzal, Les nouveaux désobéissants: Citoyens ou Hors-la-loi?, Le Bord de l'Eau, 2023.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    56min | Published on June 19, 2023

  • #27-Claire Sécail: A vos écrans ! Ou du danger politique de certaines émissions de "divertissement"... cover
    #27-Claire Sécail: A vos écrans ! Ou du danger politique de certaines émissions de "divertissement"... cover
    #27-Claire Sécail: A vos écrans ! Ou du danger politique de certaines émissions de "divertissement"...

    Dans ce nouvel épisode de Politistes dans la Cité, nous tendons le micro à Claire Sécail, chargée de recherche au CERLIS/CNRS (https://www.cerlis.eu/), spécialiste des médias et de communication politique. Dans cet entretien, nous sommes revenues sur son parcours marqué par une forte interdisciplinarité, entre l'histoire, sa discipline d'origine, mais aussi les études de communication et la science politique. Bien que vantée et mise en avant par les institutions, et "évidente" du point de vue des objets qui sont les siens, cette interdisciplinarité a aussi constitué un défi pour la chercheuse dans son parcours de recrutement sur lequel elle est revenue dans la première partie de cette émission. Dans la seconde partie de l'entretien, nous sommes longuement revenues sur l'étude qu'elle a publiée sur la campagne présidentielle de 2022 vue par Cyril Hanouna, l'animateur de Touche pas à mon Poste (TPMP) sur C8, et qui a valu à Claire Sécail de faire l'objet d'une forte attention médiatique mais aussi de discours de haine pour avoir montré en quoi TPMP participait d'une extrême-droitisation du débat public. Comment travaille-t-on sur une telle émission ? Comment la construit-on comme un objet de science politique ? Comment gère-t-on la réception de son travail ? Quelle mission s'assigne-t-on en tant que chercheuse lorsqu'il est question de démocratie et de débat public ? Une conversation à nouveau très riche, qui se conclut comme toujours par une question insolite, cette fois-ci sur les émissions "du bon vieux temps".  Pour aller plus loin Claire Sécail, Emmanuelle Fantin, Valérie Schafer, « L’animal médiatique, au croisement des études animales et de l’histoire culturelle », Le Temps des médias, (https://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2023-1.htm) n° 40, printemps 2023.  Claire Sécail, « L’élection présidentielle 2022 vue par Cyril Hanouna. (https://lesfocusdulcp.wordpress.com/2022/11/08/lelection-presidentielle-2022-vue-par-cyril-hanouna-2-la-campagne-janvier-avril-2022/)  2.2 La campagne (janvier-avril 2022) », 9 novembre 2022.  Claire Sécail, « L’élection présidentielle 2022 vue par Cyril Hanouna. (https://lesfocusdulcp.wordpress.com/2022/01/26/lelection-presidentielle-2022-vue-par-cyril-hanouna-1-la-pre-campagne-automne-2021/)  1.2 La pré-campagne (septembre-décembre 2021) », 26 janvier 2022.  Claire Sécail, Les meetings électoraux. Scènes et coulisses de la présidentielle de 2017, (https://laviedesidees.fr/Battre-la-campagne) Presses universitaires du Septentrion, 2020.  Claire Sécail, Le Crime à l’écran. Le fait divers à la télévision française (1950-2010), INA/ Nouveau monde Editions, 2010.    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    55min | Published on May 11, 2023

  • 1
    2

    ...

    4