Episode 3 - Marguerite Yourcenar, Humeurs vagabondes cover
Episode 3 - Marguerite Yourcenar, Humeurs vagabondes cover
PORTRAITS par Lire Magazine Littéraire

Episode 3 - Marguerite Yourcenar, Humeurs vagabondes

Episode 3 - Marguerite Yourcenar, Humeurs vagabondes

12min |29/11/2021
Play
Episode 3 - Marguerite Yourcenar, Humeurs vagabondes cover
Episode 3 - Marguerite Yourcenar, Humeurs vagabondes cover
PORTRAITS par Lire Magazine Littéraire

Episode 3 - Marguerite Yourcenar, Humeurs vagabondes

Episode 3 - Marguerite Yourcenar, Humeurs vagabondes

12min |29/11/2021
Play

Description

Première femme à siéger à l’Académie française, Marguerite Yourcenar mit sa culture humaniste au service de récits nomades. Entre histoire et autobiographie, elle sut allier une grande érudition à l’art de se transporter à l’intérieur des consciences et des civilisations.


Une nuit de décembre 1987, le 17, vers 21 h 30, Marguerite Yourcenar mourait aux États-Unis. En France, le matin du 18, toutes les radios ouvraient leurs journaux d’information sur la nouvelle : la mort de la première femme admise à l’Académie française, en 1980. C’était un singulier parcours dans le siècle qui s’achevait...


Description

Première femme à siéger à l’Académie française, Marguerite Yourcenar mit sa culture humaniste au service de récits nomades. Entre histoire et autobiographie, elle sut allier une grande érudition à l’art de se transporter à l’intérieur des consciences et des civilisations.


Une nuit de décembre 1987, le 17, vers 21 h 30, Marguerite Yourcenar mourait aux États-Unis. En France, le matin du 18, toutes les radios ouvraient leurs journaux d’information sur la nouvelle : la mort de la première femme admise à l’Académie française, en 1980. C’était un singulier parcours dans le siècle qui s’achevait...


Share

Embed

You may also like

Description

Première femme à siéger à l’Académie française, Marguerite Yourcenar mit sa culture humaniste au service de récits nomades. Entre histoire et autobiographie, elle sut allier une grande érudition à l’art de se transporter à l’intérieur des consciences et des civilisations.


Une nuit de décembre 1987, le 17, vers 21 h 30, Marguerite Yourcenar mourait aux États-Unis. En France, le matin du 18, toutes les radios ouvraient leurs journaux d’information sur la nouvelle : la mort de la première femme admise à l’Académie française, en 1980. C’était un singulier parcours dans le siècle qui s’achevait...


Description

Première femme à siéger à l’Académie française, Marguerite Yourcenar mit sa culture humaniste au service de récits nomades. Entre histoire et autobiographie, elle sut allier une grande érudition à l’art de se transporter à l’intérieur des consciences et des civilisations.


Une nuit de décembre 1987, le 17, vers 21 h 30, Marguerite Yourcenar mourait aux États-Unis. En France, le matin du 18, toutes les radios ouvraient leurs journaux d’information sur la nouvelle : la mort de la première femme admise à l’Académie française, en 1980. C’était un singulier parcours dans le siècle qui s’achevait...


Share

Embed

You may also like