Episode 16 - Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire cover
Episode 16 - Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire cover
PORTRAITS par Lire Magazine Littéraire

Episode 16 - Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire

Episode 16 - Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire

18min |28/03/2022
Play
Episode 16 - Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire cover
Episode 16 - Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire cover
PORTRAITS par Lire Magazine Littéraire

Episode 16 - Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire

Episode 16 - Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire

18min |28/03/2022
Play

Description

Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire 


Paradoxal, Rousseau ! Au début de ses Rêveries, son dernier ouvrage, il se décrit comme « le plus sociable et les plus aimant des humains » et admet avoir été « proscrit par un accord unanime » de la société de ses semblables.  

Comprendre Rousseau, indissolublement l’homme, l’écrivain et le penseur, revient d’abord à voir comment toutes ces apparentes contradictions se sont nouées en lui. Toute vie a ses retournements, celle de 
Rousseau n’en manque pas. Les biographes disposent
 dans son cas d’un ensemble
de textes – Les Lettres à 
M. de Malesherbes, les Confessions, Rousseau,
 juge de Jean-Jacques, les 
Rêveries d’un promeneur 
solitaire – dans lesquels Jean-Jacques fait retour sur
sa vie. 

C’est là un fait unique
 pour un auteur antérieur à
 l’essor de la littérature autobiographique qu’il a par ailleurs grandement contribué à susciter.   

Description

Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire 


Paradoxal, Rousseau ! Au début de ses Rêveries, son dernier ouvrage, il se décrit comme « le plus sociable et les plus aimant des humains » et admet avoir été « proscrit par un accord unanime » de la société de ses semblables.  

Comprendre Rousseau, indissolublement l’homme, l’écrivain et le penseur, revient d’abord à voir comment toutes ces apparentes contradictions se sont nouées en lui. Toute vie a ses retournements, celle de 
Rousseau n’en manque pas. Les biographes disposent
 dans son cas d’un ensemble
de textes – Les Lettres à 
M. de Malesherbes, les Confessions, Rousseau,
 juge de Jean-Jacques, les 
Rêveries d’un promeneur 
solitaire – dans lesquels Jean-Jacques fait retour sur
sa vie. 

C’est là un fait unique
 pour un auteur antérieur à
 l’essor de la littérature autobiographique qu’il a par ailleurs grandement contribué à susciter.   

Share

Embed

You may also like

Description

Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire 


Paradoxal, Rousseau ! Au début de ses Rêveries, son dernier ouvrage, il se décrit comme « le plus sociable et les plus aimant des humains » et admet avoir été « proscrit par un accord unanime » de la société de ses semblables.  

Comprendre Rousseau, indissolublement l’homme, l’écrivain et le penseur, revient d’abord à voir comment toutes ces apparentes contradictions se sont nouées en lui. Toute vie a ses retournements, celle de 
Rousseau n’en manque pas. Les biographes disposent
 dans son cas d’un ensemble
de textes – Les Lettres à 
M. de Malesherbes, les Confessions, Rousseau,
 juge de Jean-Jacques, les 
Rêveries d’un promeneur 
solitaire – dans lesquels Jean-Jacques fait retour sur
sa vie. 

C’est là un fait unique
 pour un auteur antérieur à
 l’essor de la littérature autobiographique qu’il a par ailleurs grandement contribué à susciter.   

Description

Jean-Jacques Rousseau, Confessions d’un penseur solitaire 


Paradoxal, Rousseau ! Au début de ses Rêveries, son dernier ouvrage, il se décrit comme « le plus sociable et les plus aimant des humains » et admet avoir été « proscrit par un accord unanime » de la société de ses semblables.  

Comprendre Rousseau, indissolublement l’homme, l’écrivain et le penseur, revient d’abord à voir comment toutes ces apparentes contradictions se sont nouées en lui. Toute vie a ses retournements, celle de 
Rousseau n’en manque pas. Les biographes disposent
 dans son cas d’un ensemble
de textes – Les Lettres à 
M. de Malesherbes, les Confessions, Rousseau,
 juge de Jean-Jacques, les 
Rêveries d’un promeneur 
solitaire – dans lesquels Jean-Jacques fait retour sur
sa vie. 

C’est là un fait unique
 pour un auteur antérieur à
 l’essor de la littérature autobiographique qu’il a par ailleurs grandement contribué à susciter.   

Share

Embed

You may also like