undefined cover
undefined cover
Loi sécurité globale : Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes cover
Loi sécurité globale : Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes cover
L'actu des luttes - Radio Parleur

Loi sécurité globale : Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes

Loi sécurité globale : Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes

13min |23/11/2020
Listen
undefined cover
undefined cover
Loi sécurité globale : Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes cover
Loi sécurité globale : Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes cover
L'actu des luttes - Radio Parleur

Loi sécurité globale : Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes

Loi sécurité globale : Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes

13min |23/11/2020
Listen

Description

Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes. Samedi 21 novembre, à l'appel du Club de la presse de Bretagne et des syndicats de journalistes, plus de 1 000 personnes ont investi la place de la République, à Rennes. La réécriture de l'article 24 de la proposition de loi sur la sécurité globale, qui met en péril la liberté de filmer les forces de l'ordre, n'a pas calmé les inquiétudes quant aux libertés fondamentales sous un régime censément démocratique.


 Soutenez notre journalisme, faites un don à Radio Parleur ! 

Description

Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes. Samedi 21 novembre, à l'appel du Club de la presse de Bretagne et des syndicats de journalistes, plus de 1 000 personnes ont investi la place de la République, à Rennes. La réécriture de l'article 24 de la proposition de loi sur la sécurité globale, qui met en péril la liberté de filmer les forces de l'ordre, n'a pas calmé les inquiétudes quant aux libertés fondamentales sous un régime censément démocratique.


 Soutenez notre journalisme, faites un don à Radio Parleur ! 

Share

Embed

You may also like

Description

Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes. Samedi 21 novembre, à l'appel du Club de la presse de Bretagne et des syndicats de journalistes, plus de 1 000 personnes ont investi la place de la République, à Rennes. La réécriture de l'article 24 de la proposition de loi sur la sécurité globale, qui met en péril la liberté de filmer les forces de l'ordre, n'a pas calmé les inquiétudes quant aux libertés fondamentales sous un régime censément démocratique.


 Soutenez notre journalisme, faites un don à Radio Parleur ! 

Description

Filmer les policiers, ce n'est pas qu'une affaire de journalistes. Samedi 21 novembre, à l'appel du Club de la presse de Bretagne et des syndicats de journalistes, plus de 1 000 personnes ont investi la place de la République, à Rennes. La réécriture de l'article 24 de la proposition de loi sur la sécurité globale, qui met en péril la liberté de filmer les forces de l'ordre, n'a pas calmé les inquiétudes quant aux libertés fondamentales sous un régime censément démocratique.


 Soutenez notre journalisme, faites un don à Radio Parleur ! 

Share

Embed

You may also like