« Didier, il est parti Diego.. » cover
« Didier, il est parti Diego.. » cover
Roustan Foot

« Didier, il est parti Diego.. »

« Didier, il est parti Diego.. »

2h01 |09/12/2020
Listen
« Didier, il est parti Diego.. » cover
« Didier, il est parti Diego.. » cover
Roustan Foot

« Didier, il est parti Diego.. »

« Didier, il est parti Diego.. »

2h01 |09/12/2020
Listen

Description

Partir, revenir (Volver chantait Carlos Gardel.. « REVENIR avec le front fané, les neiges du temps ont argenté mes tempes.. SENTIR, que la vie est un souffle, que 20 ans ce n’est rien, que le regard fébrile, errant parmi les ombres, te cherche et te nomme.. VIVRE, avec l’âme agrippée, à un doux souvenir, que je pleure à nouveau.. ».. pfff magnifique !! ), c’est un peu la vie de Diego.. une vie aux 1000 vies avec ses très hauts et ses très bas, un visage aux 100 visages tel un David Bowie indien.. et un puzzle aux centaines de pièces qui, outre son génie, laissera l’image d’un homme très complexe.. je ne dis pas un footballeur, mais un homme, car Maradona (déjà ça pète hein, tel Maracana, Guadalajara, Azteca.. tu le vois arriver de loin le feu d’artifice, le cerf-volant cosmique - Barrilete cosmico.. - !!! ) est bien plus qu’un footballeur.. il est la pluie, il est le vent.. le soleil et le tonnerre aussi parfois.. l’ombre et la lumière.. il est surtout en fait.. un sentiment.. un sentiment souvent diffus pour ceux qui ne possèdent que certaines pièces du puzzle, les éternelles qu’on nous brandit à tout bout de champ.. et pourtant.. oui il y a les excès, les paradoxes (encore qu’en s’y attardant de plus près..), les équinoxes, car avec lui effectivement c’est le jour ou la nuit, le blanc ou le noir, et rarement le gris.. sa vie aura été un délicieux et enivrant printemps, un douloureux et désespérant automne, mais l’homme à travers ses montagnes russes aura été, sur le fond, dans les valeurs et les sentiments, bien plus noble et constant (qui ne semble pourtant pas le mot approprié le concernant hahaha..) qu’il n’y parait.. je ne suis pas dupe de certaines zones d’ombre mais à travers ce podcast je vous donne d’autres pièces du puzzle, essentielles à mes yeux, qui vous aideront je crois à vous faire une impression plus nette de l’œuvre finale.. celle de la vie d’un homme, hors du commun, qui mérite vraiment, au-delà de ses défauts, le plus grand respect, la plus grande considération.. pour moi en tout cas, pour vous aussi peut-être.. peut-être pas.. c’est vous qui voyez.. Bonne écoute à tous les Braves..

Description

Partir, revenir (Volver chantait Carlos Gardel.. « REVENIR avec le front fané, les neiges du temps ont argenté mes tempes.. SENTIR, que la vie est un souffle, que 20 ans ce n’est rien, que le regard fébrile, errant parmi les ombres, te cherche et te nomme.. VIVRE, avec l’âme agrippée, à un doux souvenir, que je pleure à nouveau.. ».. pfff magnifique !! ), c’est un peu la vie de Diego.. une vie aux 1000 vies avec ses très hauts et ses très bas, un visage aux 100 visages tel un David Bowie indien.. et un puzzle aux centaines de pièces qui, outre son génie, laissera l’image d’un homme très complexe.. je ne dis pas un footballeur, mais un homme, car Maradona (déjà ça pète hein, tel Maracana, Guadalajara, Azteca.. tu le vois arriver de loin le feu d’artifice, le cerf-volant cosmique - Barrilete cosmico.. - !!! ) est bien plus qu’un footballeur.. il est la pluie, il est le vent.. le soleil et le tonnerre aussi parfois.. l’ombre et la lumière.. il est surtout en fait.. un sentiment.. un sentiment souvent diffus pour ceux qui ne possèdent que certaines pièces du puzzle, les éternelles qu’on nous brandit à tout bout de champ.. et pourtant.. oui il y a les excès, les paradoxes (encore qu’en s’y attardant de plus près..), les équinoxes, car avec lui effectivement c’est le jour ou la nuit, le blanc ou le noir, et rarement le gris.. sa vie aura été un délicieux et enivrant printemps, un douloureux et désespérant automne, mais l’homme à travers ses montagnes russes aura été, sur le fond, dans les valeurs et les sentiments, bien plus noble et constant (qui ne semble pourtant pas le mot approprié le concernant hahaha..) qu’il n’y parait.. je ne suis pas dupe de certaines zones d’ombre mais à travers ce podcast je vous donne d’autres pièces du puzzle, essentielles à mes yeux, qui vous aideront je crois à vous faire une impression plus nette de l’œuvre finale.. celle de la vie d’un homme, hors du commun, qui mérite vraiment, au-delà de ses défauts, le plus grand respect, la plus grande considération.. pour moi en tout cas, pour vous aussi peut-être.. peut-être pas.. c’est vous qui voyez.. Bonne écoute à tous les Braves..

Share

Embed

You may also like

Description

Partir, revenir (Volver chantait Carlos Gardel.. « REVENIR avec le front fané, les neiges du temps ont argenté mes tempes.. SENTIR, que la vie est un souffle, que 20 ans ce n’est rien, que le regard fébrile, errant parmi les ombres, te cherche et te nomme.. VIVRE, avec l’âme agrippée, à un doux souvenir, que je pleure à nouveau.. ».. pfff magnifique !! ), c’est un peu la vie de Diego.. une vie aux 1000 vies avec ses très hauts et ses très bas, un visage aux 100 visages tel un David Bowie indien.. et un puzzle aux centaines de pièces qui, outre son génie, laissera l’image d’un homme très complexe.. je ne dis pas un footballeur, mais un homme, car Maradona (déjà ça pète hein, tel Maracana, Guadalajara, Azteca.. tu le vois arriver de loin le feu d’artifice, le cerf-volant cosmique - Barrilete cosmico.. - !!! ) est bien plus qu’un footballeur.. il est la pluie, il est le vent.. le soleil et le tonnerre aussi parfois.. l’ombre et la lumière.. il est surtout en fait.. un sentiment.. un sentiment souvent diffus pour ceux qui ne possèdent que certaines pièces du puzzle, les éternelles qu’on nous brandit à tout bout de champ.. et pourtant.. oui il y a les excès, les paradoxes (encore qu’en s’y attardant de plus près..), les équinoxes, car avec lui effectivement c’est le jour ou la nuit, le blanc ou le noir, et rarement le gris.. sa vie aura été un délicieux et enivrant printemps, un douloureux et désespérant automne, mais l’homme à travers ses montagnes russes aura été, sur le fond, dans les valeurs et les sentiments, bien plus noble et constant (qui ne semble pourtant pas le mot approprié le concernant hahaha..) qu’il n’y parait.. je ne suis pas dupe de certaines zones d’ombre mais à travers ce podcast je vous donne d’autres pièces du puzzle, essentielles à mes yeux, qui vous aideront je crois à vous faire une impression plus nette de l’œuvre finale.. celle de la vie d’un homme, hors du commun, qui mérite vraiment, au-delà de ses défauts, le plus grand respect, la plus grande considération.. pour moi en tout cas, pour vous aussi peut-être.. peut-être pas.. c’est vous qui voyez.. Bonne écoute à tous les Braves..

Description

Partir, revenir (Volver chantait Carlos Gardel.. « REVENIR avec le front fané, les neiges du temps ont argenté mes tempes.. SENTIR, que la vie est un souffle, que 20 ans ce n’est rien, que le regard fébrile, errant parmi les ombres, te cherche et te nomme.. VIVRE, avec l’âme agrippée, à un doux souvenir, que je pleure à nouveau.. ».. pfff magnifique !! ), c’est un peu la vie de Diego.. une vie aux 1000 vies avec ses très hauts et ses très bas, un visage aux 100 visages tel un David Bowie indien.. et un puzzle aux centaines de pièces qui, outre son génie, laissera l’image d’un homme très complexe.. je ne dis pas un footballeur, mais un homme, car Maradona (déjà ça pète hein, tel Maracana, Guadalajara, Azteca.. tu le vois arriver de loin le feu d’artifice, le cerf-volant cosmique - Barrilete cosmico.. - !!! ) est bien plus qu’un footballeur.. il est la pluie, il est le vent.. le soleil et le tonnerre aussi parfois.. l’ombre et la lumière.. il est surtout en fait.. un sentiment.. un sentiment souvent diffus pour ceux qui ne possèdent que certaines pièces du puzzle, les éternelles qu’on nous brandit à tout bout de champ.. et pourtant.. oui il y a les excès, les paradoxes (encore qu’en s’y attardant de plus près..), les équinoxes, car avec lui effectivement c’est le jour ou la nuit, le blanc ou le noir, et rarement le gris.. sa vie aura été un délicieux et enivrant printemps, un douloureux et désespérant automne, mais l’homme à travers ses montagnes russes aura été, sur le fond, dans les valeurs et les sentiments, bien plus noble et constant (qui ne semble pourtant pas le mot approprié le concernant hahaha..) qu’il n’y parait.. je ne suis pas dupe de certaines zones d’ombre mais à travers ce podcast je vous donne d’autres pièces du puzzle, essentielles à mes yeux, qui vous aideront je crois à vous faire une impression plus nette de l’œuvre finale.. celle de la vie d’un homme, hors du commun, qui mérite vraiment, au-delà de ses défauts, le plus grand respect, la plus grande considération.. pour moi en tout cas, pour vous aussi peut-être.. peut-être pas.. c’est vous qui voyez.. Bonne écoute à tous les Braves..

Share

Embed

You may also like