PSG-Dortmund, l’indispensable huis clos ? cover
PSG-Dortmund, l’indispensable huis clos ? cover
Roustan Foot

PSG-Dortmund, l’indispensable huis clos ?

PSG-Dortmund, l’indispensable huis clos ?

1h08 |10/03/2020
Listen
PSG-Dortmund, l’indispensable huis clos ? cover
PSG-Dortmund, l’indispensable huis clos ? cover
Roustan Foot

PSG-Dortmund, l’indispensable huis clos ?

PSG-Dortmund, l’indispensable huis clos ?

1h08 |10/03/2020
Listen

Description

.. alors j’étais parti pour vous parler des récentes performances des 2 Olympiques (oui, oui je sais il n’y a pour certains qu’un Olympique, mais bon on s’en fout et ce n’est pas ici le sujet..).. et de l’incroyable titre de champion d’Argentine de Boca, avec comme cerise sur le gâteau le retour del Pibe de Oro dans son jardin de la Bombonera.. remarquez je vais un peu évoquer tout ça, mais finalement pas avec la même « profondeur » souhaitée.. il sera même question au passage de quelques anecdotes avec notamment Puskas et Altafini.. mais après un petit détour vers le match du siècle, sorte de tremblement de terre à l’époque, le sujet du jour de ce podcast 53 sera finalement tout autre, actualité oblige.. l’instant est grave chers Braves, enfin grave, ne rajoutons pas une couche à toutes les couches, disons que l’instant est muy especial.. ce match que l’on attendait tant, ce match au goût de sang, ce match sans alternative, puisqu’il était alors écrit que ça passerait ou ça casserait, et bien ce match se jouera de la manière la pire qui soit, puisque ça sera devant des tribunes vides.. stupeur !! certes c’était un peu dans l’air du temps mais quand on pense que tous nos matchs de la dernière journée de L1 se sont disputés dans des conditions normales (sauf le Strasbourg-PSG il est vrai, tiens déjà le PSG..), disons que pour beaucoup d’aficionados cela a du mal à passer.. et à définitivement penser au passage que ce club du PSG a été sérieusement marabouté depuis quelques années.. la compétition est en tout cas (et pas que pour le PSG..) qu’on le veuille ou non faussée.. alors ce huis clos était-il réellement indispensable et surtout n’y avait-il pas une meilleure, ou moins pire on dira, solution à trouver ? pas facile certes mais peut-être.. peut-être pas.. on en parle ici en tout cas.. bon visionnage à tous et, plus que jamais sans doute pour beaucoup par les temps qui courent, prenez bien soin de vous..

Description

.. alors j’étais parti pour vous parler des récentes performances des 2 Olympiques (oui, oui je sais il n’y a pour certains qu’un Olympique, mais bon on s’en fout et ce n’est pas ici le sujet..).. et de l’incroyable titre de champion d’Argentine de Boca, avec comme cerise sur le gâteau le retour del Pibe de Oro dans son jardin de la Bombonera.. remarquez je vais un peu évoquer tout ça, mais finalement pas avec la même « profondeur » souhaitée.. il sera même question au passage de quelques anecdotes avec notamment Puskas et Altafini.. mais après un petit détour vers le match du siècle, sorte de tremblement de terre à l’époque, le sujet du jour de ce podcast 53 sera finalement tout autre, actualité oblige.. l’instant est grave chers Braves, enfin grave, ne rajoutons pas une couche à toutes les couches, disons que l’instant est muy especial.. ce match que l’on attendait tant, ce match au goût de sang, ce match sans alternative, puisqu’il était alors écrit que ça passerait ou ça casserait, et bien ce match se jouera de la manière la pire qui soit, puisque ça sera devant des tribunes vides.. stupeur !! certes c’était un peu dans l’air du temps mais quand on pense que tous nos matchs de la dernière journée de L1 se sont disputés dans des conditions normales (sauf le Strasbourg-PSG il est vrai, tiens déjà le PSG..), disons que pour beaucoup d’aficionados cela a du mal à passer.. et à définitivement penser au passage que ce club du PSG a été sérieusement marabouté depuis quelques années.. la compétition est en tout cas (et pas que pour le PSG..) qu’on le veuille ou non faussée.. alors ce huis clos était-il réellement indispensable et surtout n’y avait-il pas une meilleure, ou moins pire on dira, solution à trouver ? pas facile certes mais peut-être.. peut-être pas.. on en parle ici en tout cas.. bon visionnage à tous et, plus que jamais sans doute pour beaucoup par les temps qui courent, prenez bien soin de vous..

Share

Embed

To listen also

Description

.. alors j’étais parti pour vous parler des récentes performances des 2 Olympiques (oui, oui je sais il n’y a pour certains qu’un Olympique, mais bon on s’en fout et ce n’est pas ici le sujet..).. et de l’incroyable titre de champion d’Argentine de Boca, avec comme cerise sur le gâteau le retour del Pibe de Oro dans son jardin de la Bombonera.. remarquez je vais un peu évoquer tout ça, mais finalement pas avec la même « profondeur » souhaitée.. il sera même question au passage de quelques anecdotes avec notamment Puskas et Altafini.. mais après un petit détour vers le match du siècle, sorte de tremblement de terre à l’époque, le sujet du jour de ce podcast 53 sera finalement tout autre, actualité oblige.. l’instant est grave chers Braves, enfin grave, ne rajoutons pas une couche à toutes les couches, disons que l’instant est muy especial.. ce match que l’on attendait tant, ce match au goût de sang, ce match sans alternative, puisqu’il était alors écrit que ça passerait ou ça casserait, et bien ce match se jouera de la manière la pire qui soit, puisque ça sera devant des tribunes vides.. stupeur !! certes c’était un peu dans l’air du temps mais quand on pense que tous nos matchs de la dernière journée de L1 se sont disputés dans des conditions normales (sauf le Strasbourg-PSG il est vrai, tiens déjà le PSG..), disons que pour beaucoup d’aficionados cela a du mal à passer.. et à définitivement penser au passage que ce club du PSG a été sérieusement marabouté depuis quelques années.. la compétition est en tout cas (et pas que pour le PSG..) qu’on le veuille ou non faussée.. alors ce huis clos était-il réellement indispensable et surtout n’y avait-il pas une meilleure, ou moins pire on dira, solution à trouver ? pas facile certes mais peut-être.. peut-être pas.. on en parle ici en tout cas.. bon visionnage à tous et, plus que jamais sans doute pour beaucoup par les temps qui courent, prenez bien soin de vous..

Description

.. alors j’étais parti pour vous parler des récentes performances des 2 Olympiques (oui, oui je sais il n’y a pour certains qu’un Olympique, mais bon on s’en fout et ce n’est pas ici le sujet..).. et de l’incroyable titre de champion d’Argentine de Boca, avec comme cerise sur le gâteau le retour del Pibe de Oro dans son jardin de la Bombonera.. remarquez je vais un peu évoquer tout ça, mais finalement pas avec la même « profondeur » souhaitée.. il sera même question au passage de quelques anecdotes avec notamment Puskas et Altafini.. mais après un petit détour vers le match du siècle, sorte de tremblement de terre à l’époque, le sujet du jour de ce podcast 53 sera finalement tout autre, actualité oblige.. l’instant est grave chers Braves, enfin grave, ne rajoutons pas une couche à toutes les couches, disons que l’instant est muy especial.. ce match que l’on attendait tant, ce match au goût de sang, ce match sans alternative, puisqu’il était alors écrit que ça passerait ou ça casserait, et bien ce match se jouera de la manière la pire qui soit, puisque ça sera devant des tribunes vides.. stupeur !! certes c’était un peu dans l’air du temps mais quand on pense que tous nos matchs de la dernière journée de L1 se sont disputés dans des conditions normales (sauf le Strasbourg-PSG il est vrai, tiens déjà le PSG..), disons que pour beaucoup d’aficionados cela a du mal à passer.. et à définitivement penser au passage que ce club du PSG a été sérieusement marabouté depuis quelques années.. la compétition est en tout cas (et pas que pour le PSG..) qu’on le veuille ou non faussée.. alors ce huis clos était-il réellement indispensable et surtout n’y avait-il pas une meilleure, ou moins pire on dira, solution à trouver ? pas facile certes mais peut-être.. peut-être pas.. on en parle ici en tout cas.. bon visionnage à tous et, plus que jamais sans doute pour beaucoup par les temps qui courent, prenez bien soin de vous..

Share

Embed

To listen also