#12 Âge et problèmes cognitifs cover
#12 Âge et problèmes cognitifs cover
65+ & santé mentale

#12 Âge et problèmes cognitifs

#12 Âge et problèmes cognitifs

13min |14/09/2021
Play
#12 Âge et problèmes cognitifs cover
#12 Âge et problèmes cognitifs cover
65+ & santé mentale

#12 Âge et problèmes cognitifs

#12 Âge et problèmes cognitifs

13min |14/09/2021
Play

Description

La mémoire peut devenir plus fragile lorsqu’on prend de l’âge : c’est une conséquence normale du vieillissement. Mais lorsque les oublis empêchent de mener à bien ses activités quotidiennes, ils pourraient être le signe d’un problème cognitif. S’il n’est pas possible de se protéger complètement contre ces problèmes, il existe des possibilités d’intervention permettant de les ralentir, voire de prévenir leur survenue. À quel moment faut-il s’inquiéter ? 

 

Entretien sur le sujet avec le Dr Stephan Eyer – médecin adjoint du Service de gériatrie et du Centre de la mémoire du Centre Hospitalier du Valais Romand, membre du comité de l’association Alzheimer Valais Wallis

Description

La mémoire peut devenir plus fragile lorsqu’on prend de l’âge : c’est une conséquence normale du vieillissement. Mais lorsque les oublis empêchent de mener à bien ses activités quotidiennes, ils pourraient être le signe d’un problème cognitif. S’il n’est pas possible de se protéger complètement contre ces problèmes, il existe des possibilités d’intervention permettant de les ralentir, voire de prévenir leur survenue. À quel moment faut-il s’inquiéter ? 

 

Entretien sur le sujet avec le Dr Stephan Eyer – médecin adjoint du Service de gériatrie et du Centre de la mémoire du Centre Hospitalier du Valais Romand, membre du comité de l’association Alzheimer Valais Wallis

Share

Embed

You may also like

Description

La mémoire peut devenir plus fragile lorsqu’on prend de l’âge : c’est une conséquence normale du vieillissement. Mais lorsque les oublis empêchent de mener à bien ses activités quotidiennes, ils pourraient être le signe d’un problème cognitif. S’il n’est pas possible de se protéger complètement contre ces problèmes, il existe des possibilités d’intervention permettant de les ralentir, voire de prévenir leur survenue. À quel moment faut-il s’inquiéter ? 

 

Entretien sur le sujet avec le Dr Stephan Eyer – médecin adjoint du Service de gériatrie et du Centre de la mémoire du Centre Hospitalier du Valais Romand, membre du comité de l’association Alzheimer Valais Wallis

Description

La mémoire peut devenir plus fragile lorsqu’on prend de l’âge : c’est une conséquence normale du vieillissement. Mais lorsque les oublis empêchent de mener à bien ses activités quotidiennes, ils pourraient être le signe d’un problème cognitif. S’il n’est pas possible de se protéger complètement contre ces problèmes, il existe des possibilités d’intervention permettant de les ralentir, voire de prévenir leur survenue. À quel moment faut-il s’inquiéter ? 

 

Entretien sur le sujet avec le Dr Stephan Eyer – médecin adjoint du Service de gériatrie et du Centre de la mémoire du Centre Hospitalier du Valais Romand, membre du comité de l’association Alzheimer Valais Wallis

Share

Embed

You may also like