undefined cover
undefined cover
Serge, l'émission avec Vincent Delerm cover
Serge, l'émission avec Vincent Delerm cover
Serge, l'émission

Serge, l'émission avec Vincent Delerm

Serge, l'émission avec Vincent Delerm

1h50 |10/10/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Serge, l'émission avec Vincent Delerm cover
Serge, l'émission avec Vincent Delerm cover
Serge, l'émission

Serge, l'émission avec Vincent Delerm

Serge, l'émission avec Vincent Delerm

1h50 |10/10/2022
Play

Description

Tous les mois, les trois amoureux de chanson que nous sommes vous faisons découvrir nos coups de cœur d'hier et surtout d'aujourd'hui. Mais de temps à autres, nous invitons des amis. Des artistes qui nous accompagnent depuis de nombreuses années, qu'on a croisés de festival en émission de radio ou en salle de concert. Au printemps 2002, Jeanne et Vincent faisaient leurs débuts parisiens sur la scène du théâtre de l'Européen alors que "Tes parents" était déjà en haute rotation sur France Inter. Dans ce début de siècle troublé par les attentats et la guerre - ce qui n'a malheureusement pas beaucoup changé - Delerm débarque avec ses chansons intimistes. S'il irrite quelques grincheux, nombreux vont tomber sous le charme de sa tendresse, de son humour et de sa plume. Il faut aller voir Vincent Delerm sur scène, est alors une phrase qu'on attend répétée à l'envi par celles et ceux qui sont allés le découvrir à son piano. 20 ans après et toujours sans autotune, Delerm reste un artiste à part sur la scène française qui fait - ce qu'on aime bien par ici - tomber quelques barrières et valser les étiquettes. Il a collaboré avec le producteur techno French 79, il est photographe, il a écrit des livres-jeunesse dont un lu par Jean Rochefort, il a réalisé un film, "Je ne sais pas si c'est tout le monde" en 2019, composé des bandes originales et monté un très beau spectacle, "Memory" créé en 2011 aux Bouffes du Nord avec Macha Makeïeff. Celui dont un des vêtements préférés est le col roulé d'Antoine Doisnel dans les 400 coups de Truffaut (coucou Monsieur le Ministre) vient ce soir dans Serge, l'émission, fêter ses 20 ans de carrière. Avant la sortie d'un très beau coffret collector, comme il sait si bien les faire, le 28 octobre chez Tôt ou Tard. Et pour se souvenir de ses débuts à l'Européen avec Jeanne Cherhal, je vous propose qu'on lui laisse la parole.

Description

Tous les mois, les trois amoureux de chanson que nous sommes vous faisons découvrir nos coups de cœur d'hier et surtout d'aujourd'hui. Mais de temps à autres, nous invitons des amis. Des artistes qui nous accompagnent depuis de nombreuses années, qu'on a croisés de festival en émission de radio ou en salle de concert. Au printemps 2002, Jeanne et Vincent faisaient leurs débuts parisiens sur la scène du théâtre de l'Européen alors que "Tes parents" était déjà en haute rotation sur France Inter. Dans ce début de siècle troublé par les attentats et la guerre - ce qui n'a malheureusement pas beaucoup changé - Delerm débarque avec ses chansons intimistes. S'il irrite quelques grincheux, nombreux vont tomber sous le charme de sa tendresse, de son humour et de sa plume. Il faut aller voir Vincent Delerm sur scène, est alors une phrase qu'on attend répétée à l'envi par celles et ceux qui sont allés le découvrir à son piano. 20 ans après et toujours sans autotune, Delerm reste un artiste à part sur la scène française qui fait - ce qu'on aime bien par ici - tomber quelques barrières et valser les étiquettes. Il a collaboré avec le producteur techno French 79, il est photographe, il a écrit des livres-jeunesse dont un lu par Jean Rochefort, il a réalisé un film, "Je ne sais pas si c'est tout le monde" en 2019, composé des bandes originales et monté un très beau spectacle, "Memory" créé en 2011 aux Bouffes du Nord avec Macha Makeïeff. Celui dont un des vêtements préférés est le col roulé d'Antoine Doisnel dans les 400 coups de Truffaut (coucou Monsieur le Ministre) vient ce soir dans Serge, l'émission, fêter ses 20 ans de carrière. Avant la sortie d'un très beau coffret collector, comme il sait si bien les faire, le 28 octobre chez Tôt ou Tard. Et pour se souvenir de ses débuts à l'Européen avec Jeanne Cherhal, je vous propose qu'on lui laisse la parole.

Share

Embed

You may also like

Description

Tous les mois, les trois amoureux de chanson que nous sommes vous faisons découvrir nos coups de cœur d'hier et surtout d'aujourd'hui. Mais de temps à autres, nous invitons des amis. Des artistes qui nous accompagnent depuis de nombreuses années, qu'on a croisés de festival en émission de radio ou en salle de concert. Au printemps 2002, Jeanne et Vincent faisaient leurs débuts parisiens sur la scène du théâtre de l'Européen alors que "Tes parents" était déjà en haute rotation sur France Inter. Dans ce début de siècle troublé par les attentats et la guerre - ce qui n'a malheureusement pas beaucoup changé - Delerm débarque avec ses chansons intimistes. S'il irrite quelques grincheux, nombreux vont tomber sous le charme de sa tendresse, de son humour et de sa plume. Il faut aller voir Vincent Delerm sur scène, est alors une phrase qu'on attend répétée à l'envi par celles et ceux qui sont allés le découvrir à son piano. 20 ans après et toujours sans autotune, Delerm reste un artiste à part sur la scène française qui fait - ce qu'on aime bien par ici - tomber quelques barrières et valser les étiquettes. Il a collaboré avec le producteur techno French 79, il est photographe, il a écrit des livres-jeunesse dont un lu par Jean Rochefort, il a réalisé un film, "Je ne sais pas si c'est tout le monde" en 2019, composé des bandes originales et monté un très beau spectacle, "Memory" créé en 2011 aux Bouffes du Nord avec Macha Makeïeff. Celui dont un des vêtements préférés est le col roulé d'Antoine Doisnel dans les 400 coups de Truffaut (coucou Monsieur le Ministre) vient ce soir dans Serge, l'émission, fêter ses 20 ans de carrière. Avant la sortie d'un très beau coffret collector, comme il sait si bien les faire, le 28 octobre chez Tôt ou Tard. Et pour se souvenir de ses débuts à l'Européen avec Jeanne Cherhal, je vous propose qu'on lui laisse la parole.

Description

Tous les mois, les trois amoureux de chanson que nous sommes vous faisons découvrir nos coups de cœur d'hier et surtout d'aujourd'hui. Mais de temps à autres, nous invitons des amis. Des artistes qui nous accompagnent depuis de nombreuses années, qu'on a croisés de festival en émission de radio ou en salle de concert. Au printemps 2002, Jeanne et Vincent faisaient leurs débuts parisiens sur la scène du théâtre de l'Européen alors que "Tes parents" était déjà en haute rotation sur France Inter. Dans ce début de siècle troublé par les attentats et la guerre - ce qui n'a malheureusement pas beaucoup changé - Delerm débarque avec ses chansons intimistes. S'il irrite quelques grincheux, nombreux vont tomber sous le charme de sa tendresse, de son humour et de sa plume. Il faut aller voir Vincent Delerm sur scène, est alors une phrase qu'on attend répétée à l'envi par celles et ceux qui sont allés le découvrir à son piano. 20 ans après et toujours sans autotune, Delerm reste un artiste à part sur la scène française qui fait - ce qu'on aime bien par ici - tomber quelques barrières et valser les étiquettes. Il a collaboré avec le producteur techno French 79, il est photographe, il a écrit des livres-jeunesse dont un lu par Jean Rochefort, il a réalisé un film, "Je ne sais pas si c'est tout le monde" en 2019, composé des bandes originales et monté un très beau spectacle, "Memory" créé en 2011 aux Bouffes du Nord avec Macha Makeïeff. Celui dont un des vêtements préférés est le col roulé d'Antoine Doisnel dans les 400 coups de Truffaut (coucou Monsieur le Ministre) vient ce soir dans Serge, l'émission, fêter ses 20 ans de carrière. Avant la sortie d'un très beau coffret collector, comme il sait si bien les faire, le 28 octobre chez Tôt ou Tard. Et pour se souvenir de ses débuts à l'Européen avec Jeanne Cherhal, je vous propose qu'on lui laisse la parole.

Share

Embed

You may also like