Olivier Clertant, à la recherche d’une beauté qui touche cover
Olivier Clertant, à la recherche d’une beauté qui touche cover
Sous la fibre

Olivier Clertant, à la recherche d’une beauté qui touche

Olivier Clertant, à la recherche d’une beauté qui touche

39min |21/10/2020
Listen
Olivier Clertant, à la recherche d’une beauté qui touche cover
Olivier Clertant, à la recherche d’une beauté qui touche cover
Sous la fibre

Olivier Clertant, à la recherche d’une beauté qui touche

Olivier Clertant, à la recherche d’une beauté qui touche

39min |21/10/2020
Listen

Description

Plongée dans l'univers onirique et parfois énigmatique du photographe émergent Olivier Clertant. Celui-ci s'approprie les codes de la photographie de mode tout en défiant les genres et les standards. Drag queens, personnes racisées, femmes poilues et androgynéité sont ainsi célébrées devant son objectif. Selon l'artiste, l'esthétique doit se mettre au service de sujets qui émeuvent réellement les gens et les font réfléchir. 

Dans cet «audioportrait», Olivier nous parle d'identité. De celles des autres, mais aussi de la sienne, en tant qu'enfant adopté et homme asiatique victime d'un racisme souvent banalisé. L'artiste se questionne également sur la place que prennent les réseaux sociaux dans la démarche et la validation des artistes visuels. 

On découvre un jeune photographe dont l'engagement spontané et le désir de bâtir des espaces plus beaux, plus originaux, font vibrer nos émotions.

️ Vous écoutez cet épisode tout en regardant un écran? Jetez un oeil au compte Instagram du photographe

Création, conception, réalisation, montage: Claire-Marine Beha

Musique originale: Juliette Beha

Musiques additionnelles: «Wild Waves» de Grenada sous licence Creative Commons, «Memories» de Kuzzzo à partir de la plateforme Fugue, «The Glacier», sous licence standard. 

Un grand merci à Olivier Clertant, pour sa belle confiance et sa patience!

Description

Plongée dans l'univers onirique et parfois énigmatique du photographe émergent Olivier Clertant. Celui-ci s'approprie les codes de la photographie de mode tout en défiant les genres et les standards. Drag queens, personnes racisées, femmes poilues et androgynéité sont ainsi célébrées devant son objectif. Selon l'artiste, l'esthétique doit se mettre au service de sujets qui émeuvent réellement les gens et les font réfléchir. 

Dans cet «audioportrait», Olivier nous parle d'identité. De celles des autres, mais aussi de la sienne, en tant qu'enfant adopté et homme asiatique victime d'un racisme souvent banalisé. L'artiste se questionne également sur la place que prennent les réseaux sociaux dans la démarche et la validation des artistes visuels. 

On découvre un jeune photographe dont l'engagement spontané et le désir de bâtir des espaces plus beaux, plus originaux, font vibrer nos émotions.

️ Vous écoutez cet épisode tout en regardant un écran? Jetez un oeil au compte Instagram du photographe

Création, conception, réalisation, montage: Claire-Marine Beha

Musique originale: Juliette Beha

Musiques additionnelles: «Wild Waves» de Grenada sous licence Creative Commons, «Memories» de Kuzzzo à partir de la plateforme Fugue, «The Glacier», sous licence standard. 

Un grand merci à Olivier Clertant, pour sa belle confiance et sa patience!

Share

Embed

You may also like

Description

Plongée dans l'univers onirique et parfois énigmatique du photographe émergent Olivier Clertant. Celui-ci s'approprie les codes de la photographie de mode tout en défiant les genres et les standards. Drag queens, personnes racisées, femmes poilues et androgynéité sont ainsi célébrées devant son objectif. Selon l'artiste, l'esthétique doit se mettre au service de sujets qui émeuvent réellement les gens et les font réfléchir. 

Dans cet «audioportrait», Olivier nous parle d'identité. De celles des autres, mais aussi de la sienne, en tant qu'enfant adopté et homme asiatique victime d'un racisme souvent banalisé. L'artiste se questionne également sur la place que prennent les réseaux sociaux dans la démarche et la validation des artistes visuels. 

On découvre un jeune photographe dont l'engagement spontané et le désir de bâtir des espaces plus beaux, plus originaux, font vibrer nos émotions.

️ Vous écoutez cet épisode tout en regardant un écran? Jetez un oeil au compte Instagram du photographe

Création, conception, réalisation, montage: Claire-Marine Beha

Musique originale: Juliette Beha

Musiques additionnelles: «Wild Waves» de Grenada sous licence Creative Commons, «Memories» de Kuzzzo à partir de la plateforme Fugue, «The Glacier», sous licence standard. 

Un grand merci à Olivier Clertant, pour sa belle confiance et sa patience!

Description

Plongée dans l'univers onirique et parfois énigmatique du photographe émergent Olivier Clertant. Celui-ci s'approprie les codes de la photographie de mode tout en défiant les genres et les standards. Drag queens, personnes racisées, femmes poilues et androgynéité sont ainsi célébrées devant son objectif. Selon l'artiste, l'esthétique doit se mettre au service de sujets qui émeuvent réellement les gens et les font réfléchir. 

Dans cet «audioportrait», Olivier nous parle d'identité. De celles des autres, mais aussi de la sienne, en tant qu'enfant adopté et homme asiatique victime d'un racisme souvent banalisé. L'artiste se questionne également sur la place que prennent les réseaux sociaux dans la démarche et la validation des artistes visuels. 

On découvre un jeune photographe dont l'engagement spontané et le désir de bâtir des espaces plus beaux, plus originaux, font vibrer nos émotions.

️ Vous écoutez cet épisode tout en regardant un écran? Jetez un oeil au compte Instagram du photographe

Création, conception, réalisation, montage: Claire-Marine Beha

Musique originale: Juliette Beha

Musiques additionnelles: «Wild Waves» de Grenada sous licence Creative Commons, «Memories» de Kuzzzo à partir de la plateforme Fugue, «The Glacier», sous licence standard. 

Un grand merci à Olivier Clertant, pour sa belle confiance et sa patience!

Share

Embed

You may also like