#4 – La génération loving you, le disque de la dépression et de la fragilité