undefined cover
undefined cover
#30 - Y'a quoi à la cantine aujourd'hui? Avec Sandra Franrenet cover
#30 - Y'a quoi à la cantine aujourd'hui? Avec Sandra Franrenet cover
Sur le grill d'Ecotable

#30 - Y'a quoi à la cantine aujourd'hui? Avec Sandra Franrenet

#30 - Y'a quoi à la cantine aujourd'hui? Avec Sandra Franrenet

48min |03/03/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
#30 - Y'a quoi à la cantine aujourd'hui? Avec Sandra Franrenet cover
#30 - Y'a quoi à la cantine aujourd'hui? Avec Sandra Franrenet cover
Sur le grill d'Ecotable

#30 - Y'a quoi à la cantine aujourd'hui? Avec Sandra Franrenet

#30 - Y'a quoi à la cantine aujourd'hui? Avec Sandra Franrenet

48min |03/03/2021
Listen

Description

De la maternelle au lycée, ce sont plus d’un milliard de repas qui sont servis chaque année à 12 millions d’élèves. Cette alimentation est d’autant plus importante qu’elle est offerte à tous les enfants, sans distinction de revenus. Cependant, la qualité de ces repas est décriée. Le fonctionnement des cantines contraint bien souvent celles-ci à acheter du tout préparé faute de place et de moyens. Ce sont alors des repas industriels, trop salés et sucrés qui sont servis aux enfants. Les teneurs en protéines y sont trop élevées et les options végétariennes encore trop rares. À cela s’ajoute le gaspillage alimentaire puisqu’en moyenne 25% d’un plat servi à la cantine est jeté.

Au regard de ce constat, on n’est pas surpris d’apprendre que seulement 23% des enfants auraient une alimentation saine et variée. 

Alors qu’en est-il réellement ? Que mangent les enfants aujourd’hui à la cantine ?

Pour en parler, Fanny Giansetto reçoit Sandra Franrenet, journaliste et auteure de “Le livre noir des cantines scolaires”.

Description

De la maternelle au lycée, ce sont plus d’un milliard de repas qui sont servis chaque année à 12 millions d’élèves. Cette alimentation est d’autant plus importante qu’elle est offerte à tous les enfants, sans distinction de revenus. Cependant, la qualité de ces repas est décriée. Le fonctionnement des cantines contraint bien souvent celles-ci à acheter du tout préparé faute de place et de moyens. Ce sont alors des repas industriels, trop salés et sucrés qui sont servis aux enfants. Les teneurs en protéines y sont trop élevées et les options végétariennes encore trop rares. À cela s’ajoute le gaspillage alimentaire puisqu’en moyenne 25% d’un plat servi à la cantine est jeté.

Au regard de ce constat, on n’est pas surpris d’apprendre que seulement 23% des enfants auraient une alimentation saine et variée. 

Alors qu’en est-il réellement ? Que mangent les enfants aujourd’hui à la cantine ?

Pour en parler, Fanny Giansetto reçoit Sandra Franrenet, journaliste et auteure de “Le livre noir des cantines scolaires”.

Share

Embed

You may also like

Description

De la maternelle au lycée, ce sont plus d’un milliard de repas qui sont servis chaque année à 12 millions d’élèves. Cette alimentation est d’autant plus importante qu’elle est offerte à tous les enfants, sans distinction de revenus. Cependant, la qualité de ces repas est décriée. Le fonctionnement des cantines contraint bien souvent celles-ci à acheter du tout préparé faute de place et de moyens. Ce sont alors des repas industriels, trop salés et sucrés qui sont servis aux enfants. Les teneurs en protéines y sont trop élevées et les options végétariennes encore trop rares. À cela s’ajoute le gaspillage alimentaire puisqu’en moyenne 25% d’un plat servi à la cantine est jeté.

Au regard de ce constat, on n’est pas surpris d’apprendre que seulement 23% des enfants auraient une alimentation saine et variée. 

Alors qu’en est-il réellement ? Que mangent les enfants aujourd’hui à la cantine ?

Pour en parler, Fanny Giansetto reçoit Sandra Franrenet, journaliste et auteure de “Le livre noir des cantines scolaires”.

Description

De la maternelle au lycée, ce sont plus d’un milliard de repas qui sont servis chaque année à 12 millions d’élèves. Cette alimentation est d’autant plus importante qu’elle est offerte à tous les enfants, sans distinction de revenus. Cependant, la qualité de ces repas est décriée. Le fonctionnement des cantines contraint bien souvent celles-ci à acheter du tout préparé faute de place et de moyens. Ce sont alors des repas industriels, trop salés et sucrés qui sont servis aux enfants. Les teneurs en protéines y sont trop élevées et les options végétariennes encore trop rares. À cela s’ajoute le gaspillage alimentaire puisqu’en moyenne 25% d’un plat servi à la cantine est jeté.

Au regard de ce constat, on n’est pas surpris d’apprendre que seulement 23% des enfants auraient une alimentation saine et variée. 

Alors qu’en est-il réellement ? Que mangent les enfants aujourd’hui à la cantine ?

Pour en parler, Fanny Giansetto reçoit Sandra Franrenet, journaliste et auteure de “Le livre noir des cantines scolaires”.

Share

Embed

You may also like