undefined cover
undefined cover
#31 - Tout est bon dans le cochon? Avec Ludovic Bouet cover
#31 - Tout est bon dans le cochon? Avec Ludovic Bouet cover
Sur le grill d'Ecotable

#31 - Tout est bon dans le cochon? Avec Ludovic Bouet

#31 - Tout est bon dans le cochon? Avec Ludovic Bouet

54min |17/03/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
#31 - Tout est bon dans le cochon? Avec Ludovic Bouet cover
#31 - Tout est bon dans le cochon? Avec Ludovic Bouet cover
Sur le grill d'Ecotable

#31 - Tout est bon dans le cochon? Avec Ludovic Bouet

#31 - Tout est bon dans le cochon? Avec Ludovic Bouet

54min |17/03/2021
Listen

Description

Le porc est la viande préférée des français. Chaque année, il est consommé en moyenne, en France, 33 kg de viande par personne. Ce sont plus particulièrement 14.000 élevages pour 23,8 millions de porcs qui répondent à ces besoins.

L’élevage de porc n’a pas toujours bonne réputation. On peut le comprendre puisque 95% des porcs sont élevés en élevage intensif, c’est à dire dans des locaux surpeuplés, sans espace extérieur et sans paille. Par ailleurs, l’élevage de porc est une source importante de gaz à effet de serre et de pollution des eaux et des sols. En effet, les déjections porcines contiennent une importante quantité d'azote, qui se retrouve souvent sous forme de nitrates dans l’environnement. Cela entraîne la prolifération d'algues vertes, mortelles pour l’homme, comme on peut le voir en Bretagne.

Enfin, la dernière question est celle de l’impact sanitaire de cette consommation de viande. En effet, les nitrites, conservateur très fréquent dans les produits à base de porcs, sont aujourd’hui considérés comme favorisant l’apparition du cancer colorectal et de l‘estomac.

Alors tout est-il vraiment bon dans le cochon?

Pour en parler et décrypter cette question, Fanny Giansetto reçoit Ludovic Bouet, dirigeant de la Maison Lartigue & Fils et Tradition vendée qui est réputée pour ses élevages de porc en plein air.

Description

Le porc est la viande préférée des français. Chaque année, il est consommé en moyenne, en France, 33 kg de viande par personne. Ce sont plus particulièrement 14.000 élevages pour 23,8 millions de porcs qui répondent à ces besoins.

L’élevage de porc n’a pas toujours bonne réputation. On peut le comprendre puisque 95% des porcs sont élevés en élevage intensif, c’est à dire dans des locaux surpeuplés, sans espace extérieur et sans paille. Par ailleurs, l’élevage de porc est une source importante de gaz à effet de serre et de pollution des eaux et des sols. En effet, les déjections porcines contiennent une importante quantité d'azote, qui se retrouve souvent sous forme de nitrates dans l’environnement. Cela entraîne la prolifération d'algues vertes, mortelles pour l’homme, comme on peut le voir en Bretagne.

Enfin, la dernière question est celle de l’impact sanitaire de cette consommation de viande. En effet, les nitrites, conservateur très fréquent dans les produits à base de porcs, sont aujourd’hui considérés comme favorisant l’apparition du cancer colorectal et de l‘estomac.

Alors tout est-il vraiment bon dans le cochon?

Pour en parler et décrypter cette question, Fanny Giansetto reçoit Ludovic Bouet, dirigeant de la Maison Lartigue & Fils et Tradition vendée qui est réputée pour ses élevages de porc en plein air.

Share

Embed

You may also like

Description

Le porc est la viande préférée des français. Chaque année, il est consommé en moyenne, en France, 33 kg de viande par personne. Ce sont plus particulièrement 14.000 élevages pour 23,8 millions de porcs qui répondent à ces besoins.

L’élevage de porc n’a pas toujours bonne réputation. On peut le comprendre puisque 95% des porcs sont élevés en élevage intensif, c’est à dire dans des locaux surpeuplés, sans espace extérieur et sans paille. Par ailleurs, l’élevage de porc est une source importante de gaz à effet de serre et de pollution des eaux et des sols. En effet, les déjections porcines contiennent une importante quantité d'azote, qui se retrouve souvent sous forme de nitrates dans l’environnement. Cela entraîne la prolifération d'algues vertes, mortelles pour l’homme, comme on peut le voir en Bretagne.

Enfin, la dernière question est celle de l’impact sanitaire de cette consommation de viande. En effet, les nitrites, conservateur très fréquent dans les produits à base de porcs, sont aujourd’hui considérés comme favorisant l’apparition du cancer colorectal et de l‘estomac.

Alors tout est-il vraiment bon dans le cochon?

Pour en parler et décrypter cette question, Fanny Giansetto reçoit Ludovic Bouet, dirigeant de la Maison Lartigue & Fils et Tradition vendée qui est réputée pour ses élevages de porc en plein air.

Description

Le porc est la viande préférée des français. Chaque année, il est consommé en moyenne, en France, 33 kg de viande par personne. Ce sont plus particulièrement 14.000 élevages pour 23,8 millions de porcs qui répondent à ces besoins.

L’élevage de porc n’a pas toujours bonne réputation. On peut le comprendre puisque 95% des porcs sont élevés en élevage intensif, c’est à dire dans des locaux surpeuplés, sans espace extérieur et sans paille. Par ailleurs, l’élevage de porc est une source importante de gaz à effet de serre et de pollution des eaux et des sols. En effet, les déjections porcines contiennent une importante quantité d'azote, qui se retrouve souvent sous forme de nitrates dans l’environnement. Cela entraîne la prolifération d'algues vertes, mortelles pour l’homme, comme on peut le voir en Bretagne.

Enfin, la dernière question est celle de l’impact sanitaire de cette consommation de viande. En effet, les nitrites, conservateur très fréquent dans les produits à base de porcs, sont aujourd’hui considérés comme favorisant l’apparition du cancer colorectal et de l‘estomac.

Alors tout est-il vraiment bon dans le cochon?

Pour en parler et décrypter cette question, Fanny Giansetto reçoit Ludovic Bouet, dirigeant de la Maison Lartigue & Fils et Tradition vendée qui est réputée pour ses élevages de porc en plein air.

Share

Embed

You may also like