undefined cover
undefined cover
La gestion des pensées limitantes : Comment surmonter les barrières mentales ? cover
La gestion des pensées limitantes : Comment surmonter les barrières mentales ? cover
Tenter le coup by Elle Aime Media

La gestion des pensées limitantes : Comment surmonter les barrières mentales ?

La gestion des pensées limitantes : Comment surmonter les barrières mentales ?

11min |17/04/2024|

18

Play
undefined cover
undefined cover
La gestion des pensées limitantes : Comment surmonter les barrières mentales ? cover
La gestion des pensées limitantes : Comment surmonter les barrières mentales ? cover
Tenter le coup by Elle Aime Media

La gestion des pensées limitantes : Comment surmonter les barrières mentales ?

La gestion des pensées limitantes : Comment surmonter les barrières mentales ?

11min |17/04/2024|

18

Play

Description

Bienvenue dans "Tenter le coup”, le podcast by elle aime media aka la plateforme sur laquelle tu retrouves des portraits de femmes qui ont transformé ce qu’elles aiment en business.


Nous sommes Leslie et Lassiny et ici, on donne la parole à des femmes qui ont tenté le coup. 


Sur un coup de tête ou pas, ces femmes se sont lancées dans l'entrepreneuriat et ont donné vie à leurs idées. D’un seul coup, leur quotidien a pris une tournure différente. 


On espère que ça va te donner le coup de motivation qu’il te faut et te pousser à te lancer aussi. N’oublie pas, si elles l’ont fait, toi aussi tu peux le faire !


On reste en contact ?


. Instagram elle aime media     


. Site elle aime media   


 Newsletter : http://eepurl.com/hi1T5f  


Si l'épisode t'a plu, n'hésite pas à laisser un petit commentaire sur Apple Podcast et mets 5 étoiles, merci d'avance 😀


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bienvenue dans Tentez le coup, le podcast by LL Media, a.k.a. la plateforme sur laquelle tu retrouves des portraits de femmes qui ont transformé ce qu'elles aiment en business. Nous sommes Leslie et Lassini.

  • Speaker #1

    Et ici, on donne la parole à des femmes qui ont tenté le coup. Sur un coup de tête ou pas, ces femmes se sont lancées dans l'entrepreneuriat et ont donné vie à leurs idées. D'un seul coup, leur quotidien a pris une tournure différente.

  • Speaker #0

    On espère que ça va te donner le coup de motivation qu'il te faut et te pousser à te lancer aussi. N'oublie pas, si elles l'ont fait, toi aussi tu peux le faire.

  • Speaker #1

    Allez, c'est parti, place à nos invités du jour !

  • Speaker #0

    Et les invités du jour,

  • Speaker #1

    c'est nous !

  • Speaker #0

    Oui, alors on est toujours en plein dans notre challenge, notre défi Tentez le coup, qui dure du 1er avril au 30 juin.

  • Speaker #1

    C'est ça, et le but c'est vraiment de sortir de ta zone de confort, de démarrer quelque chose de nouveau durant cette période.

  • Speaker #0

    Et nous, on a décidé de sortir un épisode chaque semaine, soit 13 épisodes. On en parle dans l'épisode explicatif sur le challenge.

  • Speaker #1

    Donc n'hésite pas à aller l'écouter pour toi aussi faire le défi et inscris-toi surtout à notre newsletter pour suivre toute notre aventure.

  • Speaker #0

    On est en plein dedans et on est plutôt fiers de nous. Donc si tu as écouté notre épisode sur la procrastination la semaine dernière, tu te rappelles qu'on a fini en parlant des pensées limitantes.

  • Speaker #1

    C'est ça et on n'a pas du tout exploré le sujet pour ne pas faire du hors-sujet. Du coup, let's go deep dans cet épisode.

  • Speaker #0

    Qu'on a appelé la gestion des pensées limitantes, comment surmonter les barrières mentales ?

  • Speaker #1

    Alors, par où on commence ?

  • Speaker #0

    Déjà par dire qu'en tant qu'entrepreneur ou toute personne désireuse d'avoir un réel impact sur cette terre et dans cette vie, c'est hyper important de surmonter les barrières et de ne pas se laisser stopper par des pensées limitantes.

  • Speaker #1

    Oui, et puis je pense qu'on en a toutes. Je crois que la première pensée limitante qu'on peut avoir, c'est la peur de l'échec. Tu sais cette petite voix là dans ta tête qui te dit que t'es pas assez bon, que t'es pas assez bien, que tu réussiras pas ?

  • Speaker #0

    Je vois très bien de quoi tu parles à ce moment-là. Bon Dieu merci, ça fait longtemps que je l'ai pas entendue, j'entends autre chose. Puis sérieusement, cette voix là, on la connaît et parfois on s'y est même habitué. Du coup, elle s'installe en nous. Au début, c'était rien. C'était qu'une petite voix, voilà, qui embêtait de temps en temps. Et après... Plus le temps passe, c'est très subtil, ça devient comme un mur, une forteresse qui emprisonne et empêche réellement d'accomplir des choses.

  • Speaker #1

    Et franchement, c'est vraiment pas un truc à prendre à la légère. Ce qu'on entend dans notre tête, ça influence trop. Ça peut vraiment te paralyser et plus te faire avancer, toi et ton entreprise en fait.

  • Speaker #0

    Non mais c'est trop sérieux. Surtout qu'après, comme cette pensée elle est établie en toi, en nous, parce que voilà ça nous est déjà arrivé, tu vas commencer à croire que c'est la réalité, donc tu vas en faire ta réalité. Sauf qu'il y a vraiment une différence entre la réalité et la vérité. Ça c'est vraiment quelque chose à ne pas oublier. Donc je disais que tu vas en faire ta réalité, alors qu'en vrai c'est juste un mensonge qui est dans ta tête, mais auquel tu crois à 100% comme si c'était la vérité. C'est hyper subtil, mais c'est tellement faux. de croire qu'on réussira jamais.

  • Speaker #1

    Quand on y pense, les six, ça n'a pas de sens. Parce qu'à partir du moment où tu as commencé le truc, t'as déjà réussi, en fait.

  • Speaker #0

    Mais clairement ! Si aujourd'hui, tu es plus loin que là où tu étais hier, c'est tout bon. Je crois vraiment, la cynique, il faudrait qu'on parle de ton permis. Oh !

  • Speaker #1

    C'est une histoire assez marquante pour moi. Quand j'ai passé le permis, déjà, il faut savoir, j'étais jamais sûre de moi. La monitrice me disait, tu es prête. Tu peux y aller, passer ton examen, mais j'étais pas sûre à 100%. Il fallait que je sois... J'avais cette petite voix qui me disait, non, t'es pas prête, il te faut encore des heures et des heures. Vous allez pas me croire, j'ai fait 50 heures. Alors que je pense que c'est du budget, donc j'ai perdu beaucoup d'argent. Alors que j'aurais pu en finir avec 30 heures. Mais j'avais cette voix qui me disait, non, t'es pas prête, t'es pas encore assez bonne pour conduire. T'avais cette peur aussi. Oui, j'avais cette peur en fait. Et finalement, je l'ai passée, je l'ai eu du premier coup.

  • Speaker #0

    Peur de quoi ? Peur de rater ?

  • Speaker #1

    Oui, complètement.

  • Speaker #0

    Peur de quoi ?

  • Speaker #1

    Peur de... Oui, d'écraser quelqu'un. D'écraser quelqu'un. Ou non, tout simplement, de pas l'avoir du premier coup. refaire et donc j'ai préféré passer plusieurs heures supplémentaires pour être sûre que j'allais être prête. Une fois après le permis, je n'osais même plus toucher la voiture. J'avais peur parce que justement j'avais cette petite voix qui me disait, si je prends le volant... Il va se passer un truc. Et donc, je n'ai pas touché à une voiture pendant 2-3 ans, facile.

  • Speaker #0

    Donc en fait, tu as eu le permis. Tu l'as eu parce que tu étais assez préparée et tout s'est bien passé, malgré toutes les voix que tu entendais. Mais malgré ça, tu as passé le cap. Sauf qu'une fois que tu as eu ton permis, tu es restée 2-3 ans. sans conduire. C'est-à-dire que les pensées, elles ont quand même eu un effet après l'action faite.

  • Speaker #1

    C'est ça. Je savais que j'avais peur de conduire, mais en même temps, je voulais un métier où je ne voulais pas être sédentaire, aller dans un bureau, mais au contraire, bouger d'endroit en endroit, aller voir les médecins, aller dans chaque hôpitaux, discuter. Mais pour ça, en fait, il faut être véhiculé. Et j'ai postulé pour un poste où il fallait justement conduire. Et là, je me suis dit, ok, est-ce que je passe le cap ou pas ? Et j'avais encore cette voix, je vous mens pas, qui me disait, non, reste dans le poste où t'es, derrière un écran, c'est mieux. Comme ça, tu restes dans ta zone de confort. Et bien, je me suis dit, non, je ne vais pas écouter, je vais foncer. Et je vous assure aujourd'hui, je suis ravie.

  • Speaker #0

    On en parle justement dans l'épisode Side of Soul et dans la pause forcée, on revient là-dessus. Juste comme ça, vous... Vous pouvez savoir un peu ce que fait la CINI, les voyages, les déplacements. Et moi, je suis très contente parce que la CINI, ça fait des années qu'on se connaît. Et donc, cette période de... Je vais juste raconter le fait que moi aussi, j'ai eu un peu peur de monter dans sa voiture au début. Parce que forcément, quand quelqu'un n'est pas en confiance, ça impacte. Mais vraiment, je suis très contente parce qu'aujourd'hui, elle conduit super bien. Et surtout, elle n'a pas raté la superbe opportunité de ce job qu'elle aime tant et dans lequel elle exploite tout son plein potentiel. A cause de ça, quoi, elle a passé le cap. Et aujourd'hui, elle conduit des heures et des heures et des heures très bien. Et d'ailleurs, ce poste, je tiens à le dire parce que je suis aussi très contente, lui a permis d'avoir une superbe voiture. Il faut le dire. Je vois pas si t'es la marque et tout. Mais franchement, tout ça pour dire que si elle avait pas... passer le cap si elle était restée enfermée, emprisonnée à cause de toutes ces voix-là. C'était important, je pense, de le dire très concrètement. Voilà ce que peuvent faire les pensées limitantes. Mais on peut passer au-dessus, vraiment.

  • Speaker #1

    Ouais, ouais, ouais. Je crois qu'il y a aussi une autre petite voix qu'on peut avoir dans notre tête. C'est la voix de la... peur du jugement des autres.

  • Speaker #0

    Non mais ça, ce sont en fait les meilleurs scénarios qu'on se fait malgré nous et tout seul. On ne connaît pas les gens, mais on va se faire des scènes dans lesquelles on imagine ce qu'ils vont dire si notre idée ne fonctionne pas, si on lance notre projet, si on commence à écrire ce livre, si on ouvre ce compte Instagram. C'est quand même incroyable quand même.

  • Speaker #1

    Si ça échoue, les gens vont dire ça, ils vont penser ci. Franchement, écouter ces voix, ça freine énormément les actions. Ce sont des pensées limitantes qui peuvent... peser très lourd, et quand on en a plusieurs, en fait, ça devient compliqué, quoi.

  • Speaker #0

    Non, mais ça peut être même invivable. On parlait tout à l'heure vraiment genre de forteresse et de mur invivable. Comme la Cigny, il ne faut pas rester dans cet état. C'est bien de le reconnaître et tout, mais perso, moi je pense que... Voilà, il ne faut pas les accepter. Moi perso, je n'accepte pas ces pensées-là. Ça ne doit pas rester.

  • Speaker #1

    Ouais. Mais rentrons dans le vif du sujet. Comment on fait pour surmonter toutes ces petites voix-là qui viennent nous limiter ?

  • Speaker #0

    Honnêtement, pour moi, il n'y a qu'une seule chose à faire. En fait, il faut se dire que les voix qu'on entend, ce n'est pas nous. C'est pas notre voix en fait. T'es pas assez belle, t'es nulle. Oui parce que les pensées limitantes touchent tous les domaines sans exception. D'ailleurs pour info, elles sont provoquées généralement par quelque chose, un événement, une situation. Donc si on fait rien, elles s'installent, elles demeurent. Et au début c'est si subtil comme on l'a dit et après ça devient vraiment des murs qui emprisonnent. Du coup je disais que c'est pas ta voix que tu entends. Donc la clé c'est de reconnaître la pensée dès qu'elle surgit et de la défier. Voilà, il faut la défier.

  • Speaker #1

    C'est-à-dire la défier... Comment on défie une voix dans sa tête ?

  • Speaker #0

    Il faut, pour moi, la remplacer directement par une affirmation positive.

  • Speaker #1

    Ah oui, un peu comme... Je vais pas y arriver par... Si, je vais y arriver en fait.

  • Speaker #0

    C'est ça. Et directement, j'irai même plus loin, il faut se rappeler que ces vérités, c'est-à-dire, enfin, ces vérités, nos propres vérités, c'est-à-dire pourquoi tu vas y arriver, les raisons, les faits, ce sont des vérités et elles sont basées sur des réussites passées. Tu l'as fait, tu as déjà fait, tu as prouvé que tu étais capable. Pour revenir juste sur le permis. En fait, le permis, c'est quoi ? C'est un examen. La Cine, t'as déjà passé un examen ? Avant le permis.

  • Speaker #1

    Et j'ai vu que j'en étais capable. Et donc, c'est pour ça que je me suis dit, mais en fait, j'ai fait plein de choses beaucoup plus compliquées. Et c'est pas ça qui va me bloquer, quoi. C'était ça, le cap. C'était, j'en suis capable. Et puis, qu'est-ce que je perds ? Voilà, je teste et puis je verrai, quoi.

  • Speaker #0

    Exactement. Et ça, c'est la vérité. Ce sont des faits. T'as déjà passé l'examen. T'as déjà eu ton bac. T'as déjà fait plein de trucs. T'as déjà su gérer le stress d'un examen. Ça c'est la vérité, mais la réalité c'est que tu n'as jamais conduit, c'est tout. Mais la vérité c'est que tu es capable parce que tu l'as déjà fait.

  • Speaker #1

    C'est ça. Mettre le focus sur les réussites passées plutôt que sur les échecs potentiels.

  • Speaker #0

    Et c'est bien de le faire à haute voix. Parce que ces pensées limitantes en fait dans la tête, elles font du bruit. Donc surtout il ne faut pas hésiter à déclarer haut et fort à... ...affirmé haut et fort.

  • Speaker #1

    Et c'est vrai qu'en plus, il y a des personnes qui, chaque matin, débutent la journée par des affirmations positives.

  • Speaker #0

    Ah, mais moi, je trouve que c'est vraiment une méthode vraiment efficace, parce que ce qu'on se dit, et les paroles qu'on entend, quand on parle à voix haute, à haute voix, elles ont un impact incroyable sur nous. On finit par croire ce qu'on entend, et aussi devenir ce qu'on entend.

  • Speaker #1

    Ouais. Et en plus, si tu te dis chaque jour que t'es la meilleure, ou que ça va être une bonne journée, parce que tu l'as dit, et que tu y crois, ça va forcément finir par avoir un impact.

  • Speaker #0

    Chaque parole prononcée a un impact, bon ou mauvais, les mots ont une puissance, faut s'en rappeler.

  • Speaker #1

    C'est pour ça qu'il faut aussi entendre de bonnes choses des gens qui nous entourent. Je trouve ça hyper important d'être entouré de personnes positives, encourageantes, comme des mentors ou des amis qui croient en vous. Même personnellement, le soutien des amis ou de la famille m'a vraiment aidé à garder le cap, même lorsque j'avais des doutes. Quoi ?

  • Speaker #0

    Je crois qu'il est temps de faire des dédicaces aux personnes de notre entourage qui ne laissent aucune pensée limitante nous atteindre. Je commence. Non, je rigole. Non. Sérieusement, c'est trop important. Et si tu écoutes ce podcast, ensemble, brisons toutes les voies qui veulent nous empêcher d'avancer.

  • Speaker #1

    Surtout, ne sous-estimons jamais notre propre potentiel.

  • Speaker #0

    Nous sommes capables de réaliser de grandes et belles choses, mais ça commence par croire en nous-mêmes et en nos rêves.

  • Speaker #1

    Et rappelle-toi, il est normal d'avoir des tout... Et ce qui compte, c'est de ne pas les laisser vous arrêter.

  • Speaker #0

    Alors on continue à avancer et même si c'est un petit pas à la fois, c'est pas grave. Pour finir, dans la newsletter, on va partager des affirmations positives de notre kit, le kit du Vision Board, donc inscris-toi !

  • Speaker #1

    Si cet épisode t'a plu, n'hésite pas à laisser une note positive à ce podcast et un commentaire. Merci d'avance.

  • Speaker #0

    N'oublie pas de follow notre compte Instagram, LinkedIn et de t'inscrire à notre newsletter.

  • Speaker #1

    Et on te dit à bientôt pour le prochain épisode de Tentez le coup. Bye bye !

Description

Bienvenue dans "Tenter le coup”, le podcast by elle aime media aka la plateforme sur laquelle tu retrouves des portraits de femmes qui ont transformé ce qu’elles aiment en business.


Nous sommes Leslie et Lassiny et ici, on donne la parole à des femmes qui ont tenté le coup. 


Sur un coup de tête ou pas, ces femmes se sont lancées dans l'entrepreneuriat et ont donné vie à leurs idées. D’un seul coup, leur quotidien a pris une tournure différente. 


On espère que ça va te donner le coup de motivation qu’il te faut et te pousser à te lancer aussi. N’oublie pas, si elles l’ont fait, toi aussi tu peux le faire !


On reste en contact ?


. Instagram elle aime media     


. Site elle aime media   


 Newsletter : http://eepurl.com/hi1T5f  


Si l'épisode t'a plu, n'hésite pas à laisser un petit commentaire sur Apple Podcast et mets 5 étoiles, merci d'avance 😀


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bienvenue dans Tentez le coup, le podcast by LL Media, a.k.a. la plateforme sur laquelle tu retrouves des portraits de femmes qui ont transformé ce qu'elles aiment en business. Nous sommes Leslie et Lassini.

  • Speaker #1

    Et ici, on donne la parole à des femmes qui ont tenté le coup. Sur un coup de tête ou pas, ces femmes se sont lancées dans l'entrepreneuriat et ont donné vie à leurs idées. D'un seul coup, leur quotidien a pris une tournure différente.

  • Speaker #0

    On espère que ça va te donner le coup de motivation qu'il te faut et te pousser à te lancer aussi. N'oublie pas, si elles l'ont fait, toi aussi tu peux le faire.

  • Speaker #1

    Allez, c'est parti, place à nos invités du jour !

  • Speaker #0

    Et les invités du jour,

  • Speaker #1

    c'est nous !

  • Speaker #0

    Oui, alors on est toujours en plein dans notre challenge, notre défi Tentez le coup, qui dure du 1er avril au 30 juin.

  • Speaker #1

    C'est ça, et le but c'est vraiment de sortir de ta zone de confort, de démarrer quelque chose de nouveau durant cette période.

  • Speaker #0

    Et nous, on a décidé de sortir un épisode chaque semaine, soit 13 épisodes. On en parle dans l'épisode explicatif sur le challenge.

  • Speaker #1

    Donc n'hésite pas à aller l'écouter pour toi aussi faire le défi et inscris-toi surtout à notre newsletter pour suivre toute notre aventure.

  • Speaker #0

    On est en plein dedans et on est plutôt fiers de nous. Donc si tu as écouté notre épisode sur la procrastination la semaine dernière, tu te rappelles qu'on a fini en parlant des pensées limitantes.

  • Speaker #1

    C'est ça et on n'a pas du tout exploré le sujet pour ne pas faire du hors-sujet. Du coup, let's go deep dans cet épisode.

  • Speaker #0

    Qu'on a appelé la gestion des pensées limitantes, comment surmonter les barrières mentales ?

  • Speaker #1

    Alors, par où on commence ?

  • Speaker #0

    Déjà par dire qu'en tant qu'entrepreneur ou toute personne désireuse d'avoir un réel impact sur cette terre et dans cette vie, c'est hyper important de surmonter les barrières et de ne pas se laisser stopper par des pensées limitantes.

  • Speaker #1

    Oui, et puis je pense qu'on en a toutes. Je crois que la première pensée limitante qu'on peut avoir, c'est la peur de l'échec. Tu sais cette petite voix là dans ta tête qui te dit que t'es pas assez bon, que t'es pas assez bien, que tu réussiras pas ?

  • Speaker #0

    Je vois très bien de quoi tu parles à ce moment-là. Bon Dieu merci, ça fait longtemps que je l'ai pas entendue, j'entends autre chose. Puis sérieusement, cette voix là, on la connaît et parfois on s'y est même habitué. Du coup, elle s'installe en nous. Au début, c'était rien. C'était qu'une petite voix, voilà, qui embêtait de temps en temps. Et après... Plus le temps passe, c'est très subtil, ça devient comme un mur, une forteresse qui emprisonne et empêche réellement d'accomplir des choses.

  • Speaker #1

    Et franchement, c'est vraiment pas un truc à prendre à la légère. Ce qu'on entend dans notre tête, ça influence trop. Ça peut vraiment te paralyser et plus te faire avancer, toi et ton entreprise en fait.

  • Speaker #0

    Non mais c'est trop sérieux. Surtout qu'après, comme cette pensée elle est établie en toi, en nous, parce que voilà ça nous est déjà arrivé, tu vas commencer à croire que c'est la réalité, donc tu vas en faire ta réalité. Sauf qu'il y a vraiment une différence entre la réalité et la vérité. Ça c'est vraiment quelque chose à ne pas oublier. Donc je disais que tu vas en faire ta réalité, alors qu'en vrai c'est juste un mensonge qui est dans ta tête, mais auquel tu crois à 100% comme si c'était la vérité. C'est hyper subtil, mais c'est tellement faux. de croire qu'on réussira jamais.

  • Speaker #1

    Quand on y pense, les six, ça n'a pas de sens. Parce qu'à partir du moment où tu as commencé le truc, t'as déjà réussi, en fait.

  • Speaker #0

    Mais clairement ! Si aujourd'hui, tu es plus loin que là où tu étais hier, c'est tout bon. Je crois vraiment, la cynique, il faudrait qu'on parle de ton permis. Oh !

  • Speaker #1

    C'est une histoire assez marquante pour moi. Quand j'ai passé le permis, déjà, il faut savoir, j'étais jamais sûre de moi. La monitrice me disait, tu es prête. Tu peux y aller, passer ton examen, mais j'étais pas sûre à 100%. Il fallait que je sois... J'avais cette petite voix qui me disait, non, t'es pas prête, il te faut encore des heures et des heures. Vous allez pas me croire, j'ai fait 50 heures. Alors que je pense que c'est du budget, donc j'ai perdu beaucoup d'argent. Alors que j'aurais pu en finir avec 30 heures. Mais j'avais cette voix qui me disait, non, t'es pas prête, t'es pas encore assez bonne pour conduire. T'avais cette peur aussi. Oui, j'avais cette peur en fait. Et finalement, je l'ai passée, je l'ai eu du premier coup.

  • Speaker #0

    Peur de quoi ? Peur de rater ?

  • Speaker #1

    Oui, complètement.

  • Speaker #0

    Peur de quoi ?

  • Speaker #1

    Peur de... Oui, d'écraser quelqu'un. D'écraser quelqu'un. Ou non, tout simplement, de pas l'avoir du premier coup. refaire et donc j'ai préféré passer plusieurs heures supplémentaires pour être sûre que j'allais être prête. Une fois après le permis, je n'osais même plus toucher la voiture. J'avais peur parce que justement j'avais cette petite voix qui me disait, si je prends le volant... Il va se passer un truc. Et donc, je n'ai pas touché à une voiture pendant 2-3 ans, facile.

  • Speaker #0

    Donc en fait, tu as eu le permis. Tu l'as eu parce que tu étais assez préparée et tout s'est bien passé, malgré toutes les voix que tu entendais. Mais malgré ça, tu as passé le cap. Sauf qu'une fois que tu as eu ton permis, tu es restée 2-3 ans. sans conduire. C'est-à-dire que les pensées, elles ont quand même eu un effet après l'action faite.

  • Speaker #1

    C'est ça. Je savais que j'avais peur de conduire, mais en même temps, je voulais un métier où je ne voulais pas être sédentaire, aller dans un bureau, mais au contraire, bouger d'endroit en endroit, aller voir les médecins, aller dans chaque hôpitaux, discuter. Mais pour ça, en fait, il faut être véhiculé. Et j'ai postulé pour un poste où il fallait justement conduire. Et là, je me suis dit, ok, est-ce que je passe le cap ou pas ? Et j'avais encore cette voix, je vous mens pas, qui me disait, non, reste dans le poste où t'es, derrière un écran, c'est mieux. Comme ça, tu restes dans ta zone de confort. Et bien, je me suis dit, non, je ne vais pas écouter, je vais foncer. Et je vous assure aujourd'hui, je suis ravie.

  • Speaker #0

    On en parle justement dans l'épisode Side of Soul et dans la pause forcée, on revient là-dessus. Juste comme ça, vous... Vous pouvez savoir un peu ce que fait la CINI, les voyages, les déplacements. Et moi, je suis très contente parce que la CINI, ça fait des années qu'on se connaît. Et donc, cette période de... Je vais juste raconter le fait que moi aussi, j'ai eu un peu peur de monter dans sa voiture au début. Parce que forcément, quand quelqu'un n'est pas en confiance, ça impacte. Mais vraiment, je suis très contente parce qu'aujourd'hui, elle conduit super bien. Et surtout, elle n'a pas raté la superbe opportunité de ce job qu'elle aime tant et dans lequel elle exploite tout son plein potentiel. A cause de ça, quoi, elle a passé le cap. Et aujourd'hui, elle conduit des heures et des heures et des heures très bien. Et d'ailleurs, ce poste, je tiens à le dire parce que je suis aussi très contente, lui a permis d'avoir une superbe voiture. Il faut le dire. Je vois pas si t'es la marque et tout. Mais franchement, tout ça pour dire que si elle avait pas... passer le cap si elle était restée enfermée, emprisonnée à cause de toutes ces voix-là. C'était important, je pense, de le dire très concrètement. Voilà ce que peuvent faire les pensées limitantes. Mais on peut passer au-dessus, vraiment.

  • Speaker #1

    Ouais, ouais, ouais. Je crois qu'il y a aussi une autre petite voix qu'on peut avoir dans notre tête. C'est la voix de la... peur du jugement des autres.

  • Speaker #0

    Non mais ça, ce sont en fait les meilleurs scénarios qu'on se fait malgré nous et tout seul. On ne connaît pas les gens, mais on va se faire des scènes dans lesquelles on imagine ce qu'ils vont dire si notre idée ne fonctionne pas, si on lance notre projet, si on commence à écrire ce livre, si on ouvre ce compte Instagram. C'est quand même incroyable quand même.

  • Speaker #1

    Si ça échoue, les gens vont dire ça, ils vont penser ci. Franchement, écouter ces voix, ça freine énormément les actions. Ce sont des pensées limitantes qui peuvent... peser très lourd, et quand on en a plusieurs, en fait, ça devient compliqué, quoi.

  • Speaker #0

    Non, mais ça peut être même invivable. On parlait tout à l'heure vraiment genre de forteresse et de mur invivable. Comme la Cigny, il ne faut pas rester dans cet état. C'est bien de le reconnaître et tout, mais perso, moi je pense que... Voilà, il ne faut pas les accepter. Moi perso, je n'accepte pas ces pensées-là. Ça ne doit pas rester.

  • Speaker #1

    Ouais. Mais rentrons dans le vif du sujet. Comment on fait pour surmonter toutes ces petites voix-là qui viennent nous limiter ?

  • Speaker #0

    Honnêtement, pour moi, il n'y a qu'une seule chose à faire. En fait, il faut se dire que les voix qu'on entend, ce n'est pas nous. C'est pas notre voix en fait. T'es pas assez belle, t'es nulle. Oui parce que les pensées limitantes touchent tous les domaines sans exception. D'ailleurs pour info, elles sont provoquées généralement par quelque chose, un événement, une situation. Donc si on fait rien, elles s'installent, elles demeurent. Et au début c'est si subtil comme on l'a dit et après ça devient vraiment des murs qui emprisonnent. Du coup je disais que c'est pas ta voix que tu entends. Donc la clé c'est de reconnaître la pensée dès qu'elle surgit et de la défier. Voilà, il faut la défier.

  • Speaker #1

    C'est-à-dire la défier... Comment on défie une voix dans sa tête ?

  • Speaker #0

    Il faut, pour moi, la remplacer directement par une affirmation positive.

  • Speaker #1

    Ah oui, un peu comme... Je vais pas y arriver par... Si, je vais y arriver en fait.

  • Speaker #0

    C'est ça. Et directement, j'irai même plus loin, il faut se rappeler que ces vérités, c'est-à-dire, enfin, ces vérités, nos propres vérités, c'est-à-dire pourquoi tu vas y arriver, les raisons, les faits, ce sont des vérités et elles sont basées sur des réussites passées. Tu l'as fait, tu as déjà fait, tu as prouvé que tu étais capable. Pour revenir juste sur le permis. En fait, le permis, c'est quoi ? C'est un examen. La Cine, t'as déjà passé un examen ? Avant le permis.

  • Speaker #1

    Et j'ai vu que j'en étais capable. Et donc, c'est pour ça que je me suis dit, mais en fait, j'ai fait plein de choses beaucoup plus compliquées. Et c'est pas ça qui va me bloquer, quoi. C'était ça, le cap. C'était, j'en suis capable. Et puis, qu'est-ce que je perds ? Voilà, je teste et puis je verrai, quoi.

  • Speaker #0

    Exactement. Et ça, c'est la vérité. Ce sont des faits. T'as déjà passé l'examen. T'as déjà eu ton bac. T'as déjà fait plein de trucs. T'as déjà su gérer le stress d'un examen. Ça c'est la vérité, mais la réalité c'est que tu n'as jamais conduit, c'est tout. Mais la vérité c'est que tu es capable parce que tu l'as déjà fait.

  • Speaker #1

    C'est ça. Mettre le focus sur les réussites passées plutôt que sur les échecs potentiels.

  • Speaker #0

    Et c'est bien de le faire à haute voix. Parce que ces pensées limitantes en fait dans la tête, elles font du bruit. Donc surtout il ne faut pas hésiter à déclarer haut et fort à... ...affirmé haut et fort.

  • Speaker #1

    Et c'est vrai qu'en plus, il y a des personnes qui, chaque matin, débutent la journée par des affirmations positives.

  • Speaker #0

    Ah, mais moi, je trouve que c'est vraiment une méthode vraiment efficace, parce que ce qu'on se dit, et les paroles qu'on entend, quand on parle à voix haute, à haute voix, elles ont un impact incroyable sur nous. On finit par croire ce qu'on entend, et aussi devenir ce qu'on entend.

  • Speaker #1

    Ouais. Et en plus, si tu te dis chaque jour que t'es la meilleure, ou que ça va être une bonne journée, parce que tu l'as dit, et que tu y crois, ça va forcément finir par avoir un impact.

  • Speaker #0

    Chaque parole prononcée a un impact, bon ou mauvais, les mots ont une puissance, faut s'en rappeler.

  • Speaker #1

    C'est pour ça qu'il faut aussi entendre de bonnes choses des gens qui nous entourent. Je trouve ça hyper important d'être entouré de personnes positives, encourageantes, comme des mentors ou des amis qui croient en vous. Même personnellement, le soutien des amis ou de la famille m'a vraiment aidé à garder le cap, même lorsque j'avais des doutes. Quoi ?

  • Speaker #0

    Je crois qu'il est temps de faire des dédicaces aux personnes de notre entourage qui ne laissent aucune pensée limitante nous atteindre. Je commence. Non, je rigole. Non. Sérieusement, c'est trop important. Et si tu écoutes ce podcast, ensemble, brisons toutes les voies qui veulent nous empêcher d'avancer.

  • Speaker #1

    Surtout, ne sous-estimons jamais notre propre potentiel.

  • Speaker #0

    Nous sommes capables de réaliser de grandes et belles choses, mais ça commence par croire en nous-mêmes et en nos rêves.

  • Speaker #1

    Et rappelle-toi, il est normal d'avoir des tout... Et ce qui compte, c'est de ne pas les laisser vous arrêter.

  • Speaker #0

    Alors on continue à avancer et même si c'est un petit pas à la fois, c'est pas grave. Pour finir, dans la newsletter, on va partager des affirmations positives de notre kit, le kit du Vision Board, donc inscris-toi !

  • Speaker #1

    Si cet épisode t'a plu, n'hésite pas à laisser une note positive à ce podcast et un commentaire. Merci d'avance.

  • Speaker #0

    N'oublie pas de follow notre compte Instagram, LinkedIn et de t'inscrire à notre newsletter.

  • Speaker #1

    Et on te dit à bientôt pour le prochain épisode de Tentez le coup. Bye bye !

Share

Embed

You may also like

Description

Bienvenue dans "Tenter le coup”, le podcast by elle aime media aka la plateforme sur laquelle tu retrouves des portraits de femmes qui ont transformé ce qu’elles aiment en business.


Nous sommes Leslie et Lassiny et ici, on donne la parole à des femmes qui ont tenté le coup. 


Sur un coup de tête ou pas, ces femmes se sont lancées dans l'entrepreneuriat et ont donné vie à leurs idées. D’un seul coup, leur quotidien a pris une tournure différente. 


On espère que ça va te donner le coup de motivation qu’il te faut et te pousser à te lancer aussi. N’oublie pas, si elles l’ont fait, toi aussi tu peux le faire !


On reste en contact ?


. Instagram elle aime media     


. Site elle aime media   


 Newsletter : http://eepurl.com/hi1T5f  


Si l'épisode t'a plu, n'hésite pas à laisser un petit commentaire sur Apple Podcast et mets 5 étoiles, merci d'avance 😀


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bienvenue dans Tentez le coup, le podcast by LL Media, a.k.a. la plateforme sur laquelle tu retrouves des portraits de femmes qui ont transformé ce qu'elles aiment en business. Nous sommes Leslie et Lassini.

  • Speaker #1

    Et ici, on donne la parole à des femmes qui ont tenté le coup. Sur un coup de tête ou pas, ces femmes se sont lancées dans l'entrepreneuriat et ont donné vie à leurs idées. D'un seul coup, leur quotidien a pris une tournure différente.

  • Speaker #0

    On espère que ça va te donner le coup de motivation qu'il te faut et te pousser à te lancer aussi. N'oublie pas, si elles l'ont fait, toi aussi tu peux le faire.

  • Speaker #1

    Allez, c'est parti, place à nos invités du jour !

  • Speaker #0

    Et les invités du jour,

  • Speaker #1

    c'est nous !

  • Speaker #0

    Oui, alors on est toujours en plein dans notre challenge, notre défi Tentez le coup, qui dure du 1er avril au 30 juin.

  • Speaker #1

    C'est ça, et le but c'est vraiment de sortir de ta zone de confort, de démarrer quelque chose de nouveau durant cette période.

  • Speaker #0

    Et nous, on a décidé de sortir un épisode chaque semaine, soit 13 épisodes. On en parle dans l'épisode explicatif sur le challenge.

  • Speaker #1

    Donc n'hésite pas à aller l'écouter pour toi aussi faire le défi et inscris-toi surtout à notre newsletter pour suivre toute notre aventure.

  • Speaker #0

    On est en plein dedans et on est plutôt fiers de nous. Donc si tu as écouté notre épisode sur la procrastination la semaine dernière, tu te rappelles qu'on a fini en parlant des pensées limitantes.

  • Speaker #1

    C'est ça et on n'a pas du tout exploré le sujet pour ne pas faire du hors-sujet. Du coup, let's go deep dans cet épisode.

  • Speaker #0

    Qu'on a appelé la gestion des pensées limitantes, comment surmonter les barrières mentales ?

  • Speaker #1

    Alors, par où on commence ?

  • Speaker #0

    Déjà par dire qu'en tant qu'entrepreneur ou toute personne désireuse d'avoir un réel impact sur cette terre et dans cette vie, c'est hyper important de surmonter les barrières et de ne pas se laisser stopper par des pensées limitantes.

  • Speaker #1

    Oui, et puis je pense qu'on en a toutes. Je crois que la première pensée limitante qu'on peut avoir, c'est la peur de l'échec. Tu sais cette petite voix là dans ta tête qui te dit que t'es pas assez bon, que t'es pas assez bien, que tu réussiras pas ?

  • Speaker #0

    Je vois très bien de quoi tu parles à ce moment-là. Bon Dieu merci, ça fait longtemps que je l'ai pas entendue, j'entends autre chose. Puis sérieusement, cette voix là, on la connaît et parfois on s'y est même habitué. Du coup, elle s'installe en nous. Au début, c'était rien. C'était qu'une petite voix, voilà, qui embêtait de temps en temps. Et après... Plus le temps passe, c'est très subtil, ça devient comme un mur, une forteresse qui emprisonne et empêche réellement d'accomplir des choses.

  • Speaker #1

    Et franchement, c'est vraiment pas un truc à prendre à la légère. Ce qu'on entend dans notre tête, ça influence trop. Ça peut vraiment te paralyser et plus te faire avancer, toi et ton entreprise en fait.

  • Speaker #0

    Non mais c'est trop sérieux. Surtout qu'après, comme cette pensée elle est établie en toi, en nous, parce que voilà ça nous est déjà arrivé, tu vas commencer à croire que c'est la réalité, donc tu vas en faire ta réalité. Sauf qu'il y a vraiment une différence entre la réalité et la vérité. Ça c'est vraiment quelque chose à ne pas oublier. Donc je disais que tu vas en faire ta réalité, alors qu'en vrai c'est juste un mensonge qui est dans ta tête, mais auquel tu crois à 100% comme si c'était la vérité. C'est hyper subtil, mais c'est tellement faux. de croire qu'on réussira jamais.

  • Speaker #1

    Quand on y pense, les six, ça n'a pas de sens. Parce qu'à partir du moment où tu as commencé le truc, t'as déjà réussi, en fait.

  • Speaker #0

    Mais clairement ! Si aujourd'hui, tu es plus loin que là où tu étais hier, c'est tout bon. Je crois vraiment, la cynique, il faudrait qu'on parle de ton permis. Oh !

  • Speaker #1

    C'est une histoire assez marquante pour moi. Quand j'ai passé le permis, déjà, il faut savoir, j'étais jamais sûre de moi. La monitrice me disait, tu es prête. Tu peux y aller, passer ton examen, mais j'étais pas sûre à 100%. Il fallait que je sois... J'avais cette petite voix qui me disait, non, t'es pas prête, il te faut encore des heures et des heures. Vous allez pas me croire, j'ai fait 50 heures. Alors que je pense que c'est du budget, donc j'ai perdu beaucoup d'argent. Alors que j'aurais pu en finir avec 30 heures. Mais j'avais cette voix qui me disait, non, t'es pas prête, t'es pas encore assez bonne pour conduire. T'avais cette peur aussi. Oui, j'avais cette peur en fait. Et finalement, je l'ai passée, je l'ai eu du premier coup.

  • Speaker #0

    Peur de quoi ? Peur de rater ?

  • Speaker #1

    Oui, complètement.

  • Speaker #0

    Peur de quoi ?

  • Speaker #1

    Peur de... Oui, d'écraser quelqu'un. D'écraser quelqu'un. Ou non, tout simplement, de pas l'avoir du premier coup. refaire et donc j'ai préféré passer plusieurs heures supplémentaires pour être sûre que j'allais être prête. Une fois après le permis, je n'osais même plus toucher la voiture. J'avais peur parce que justement j'avais cette petite voix qui me disait, si je prends le volant... Il va se passer un truc. Et donc, je n'ai pas touché à une voiture pendant 2-3 ans, facile.

  • Speaker #0

    Donc en fait, tu as eu le permis. Tu l'as eu parce que tu étais assez préparée et tout s'est bien passé, malgré toutes les voix que tu entendais. Mais malgré ça, tu as passé le cap. Sauf qu'une fois que tu as eu ton permis, tu es restée 2-3 ans. sans conduire. C'est-à-dire que les pensées, elles ont quand même eu un effet après l'action faite.

  • Speaker #1

    C'est ça. Je savais que j'avais peur de conduire, mais en même temps, je voulais un métier où je ne voulais pas être sédentaire, aller dans un bureau, mais au contraire, bouger d'endroit en endroit, aller voir les médecins, aller dans chaque hôpitaux, discuter. Mais pour ça, en fait, il faut être véhiculé. Et j'ai postulé pour un poste où il fallait justement conduire. Et là, je me suis dit, ok, est-ce que je passe le cap ou pas ? Et j'avais encore cette voix, je vous mens pas, qui me disait, non, reste dans le poste où t'es, derrière un écran, c'est mieux. Comme ça, tu restes dans ta zone de confort. Et bien, je me suis dit, non, je ne vais pas écouter, je vais foncer. Et je vous assure aujourd'hui, je suis ravie.

  • Speaker #0

    On en parle justement dans l'épisode Side of Soul et dans la pause forcée, on revient là-dessus. Juste comme ça, vous... Vous pouvez savoir un peu ce que fait la CINI, les voyages, les déplacements. Et moi, je suis très contente parce que la CINI, ça fait des années qu'on se connaît. Et donc, cette période de... Je vais juste raconter le fait que moi aussi, j'ai eu un peu peur de monter dans sa voiture au début. Parce que forcément, quand quelqu'un n'est pas en confiance, ça impacte. Mais vraiment, je suis très contente parce qu'aujourd'hui, elle conduit super bien. Et surtout, elle n'a pas raté la superbe opportunité de ce job qu'elle aime tant et dans lequel elle exploite tout son plein potentiel. A cause de ça, quoi, elle a passé le cap. Et aujourd'hui, elle conduit des heures et des heures et des heures très bien. Et d'ailleurs, ce poste, je tiens à le dire parce que je suis aussi très contente, lui a permis d'avoir une superbe voiture. Il faut le dire. Je vois pas si t'es la marque et tout. Mais franchement, tout ça pour dire que si elle avait pas... passer le cap si elle était restée enfermée, emprisonnée à cause de toutes ces voix-là. C'était important, je pense, de le dire très concrètement. Voilà ce que peuvent faire les pensées limitantes. Mais on peut passer au-dessus, vraiment.

  • Speaker #1

    Ouais, ouais, ouais. Je crois qu'il y a aussi une autre petite voix qu'on peut avoir dans notre tête. C'est la voix de la... peur du jugement des autres.

  • Speaker #0

    Non mais ça, ce sont en fait les meilleurs scénarios qu'on se fait malgré nous et tout seul. On ne connaît pas les gens, mais on va se faire des scènes dans lesquelles on imagine ce qu'ils vont dire si notre idée ne fonctionne pas, si on lance notre projet, si on commence à écrire ce livre, si on ouvre ce compte Instagram. C'est quand même incroyable quand même.

  • Speaker #1

    Si ça échoue, les gens vont dire ça, ils vont penser ci. Franchement, écouter ces voix, ça freine énormément les actions. Ce sont des pensées limitantes qui peuvent... peser très lourd, et quand on en a plusieurs, en fait, ça devient compliqué, quoi.

  • Speaker #0

    Non, mais ça peut être même invivable. On parlait tout à l'heure vraiment genre de forteresse et de mur invivable. Comme la Cigny, il ne faut pas rester dans cet état. C'est bien de le reconnaître et tout, mais perso, moi je pense que... Voilà, il ne faut pas les accepter. Moi perso, je n'accepte pas ces pensées-là. Ça ne doit pas rester.

  • Speaker #1

    Ouais. Mais rentrons dans le vif du sujet. Comment on fait pour surmonter toutes ces petites voix-là qui viennent nous limiter ?

  • Speaker #0

    Honnêtement, pour moi, il n'y a qu'une seule chose à faire. En fait, il faut se dire que les voix qu'on entend, ce n'est pas nous. C'est pas notre voix en fait. T'es pas assez belle, t'es nulle. Oui parce que les pensées limitantes touchent tous les domaines sans exception. D'ailleurs pour info, elles sont provoquées généralement par quelque chose, un événement, une situation. Donc si on fait rien, elles s'installent, elles demeurent. Et au début c'est si subtil comme on l'a dit et après ça devient vraiment des murs qui emprisonnent. Du coup je disais que c'est pas ta voix que tu entends. Donc la clé c'est de reconnaître la pensée dès qu'elle surgit et de la défier. Voilà, il faut la défier.

  • Speaker #1

    C'est-à-dire la défier... Comment on défie une voix dans sa tête ?

  • Speaker #0

    Il faut, pour moi, la remplacer directement par une affirmation positive.

  • Speaker #1

    Ah oui, un peu comme... Je vais pas y arriver par... Si, je vais y arriver en fait.

  • Speaker #0

    C'est ça. Et directement, j'irai même plus loin, il faut se rappeler que ces vérités, c'est-à-dire, enfin, ces vérités, nos propres vérités, c'est-à-dire pourquoi tu vas y arriver, les raisons, les faits, ce sont des vérités et elles sont basées sur des réussites passées. Tu l'as fait, tu as déjà fait, tu as prouvé que tu étais capable. Pour revenir juste sur le permis. En fait, le permis, c'est quoi ? C'est un examen. La Cine, t'as déjà passé un examen ? Avant le permis.

  • Speaker #1

    Et j'ai vu que j'en étais capable. Et donc, c'est pour ça que je me suis dit, mais en fait, j'ai fait plein de choses beaucoup plus compliquées. Et c'est pas ça qui va me bloquer, quoi. C'était ça, le cap. C'était, j'en suis capable. Et puis, qu'est-ce que je perds ? Voilà, je teste et puis je verrai, quoi.

  • Speaker #0

    Exactement. Et ça, c'est la vérité. Ce sont des faits. T'as déjà passé l'examen. T'as déjà eu ton bac. T'as déjà fait plein de trucs. T'as déjà su gérer le stress d'un examen. Ça c'est la vérité, mais la réalité c'est que tu n'as jamais conduit, c'est tout. Mais la vérité c'est que tu es capable parce que tu l'as déjà fait.

  • Speaker #1

    C'est ça. Mettre le focus sur les réussites passées plutôt que sur les échecs potentiels.

  • Speaker #0

    Et c'est bien de le faire à haute voix. Parce que ces pensées limitantes en fait dans la tête, elles font du bruit. Donc surtout il ne faut pas hésiter à déclarer haut et fort à... ...affirmé haut et fort.

  • Speaker #1

    Et c'est vrai qu'en plus, il y a des personnes qui, chaque matin, débutent la journée par des affirmations positives.

  • Speaker #0

    Ah, mais moi, je trouve que c'est vraiment une méthode vraiment efficace, parce que ce qu'on se dit, et les paroles qu'on entend, quand on parle à voix haute, à haute voix, elles ont un impact incroyable sur nous. On finit par croire ce qu'on entend, et aussi devenir ce qu'on entend.

  • Speaker #1

    Ouais. Et en plus, si tu te dis chaque jour que t'es la meilleure, ou que ça va être une bonne journée, parce que tu l'as dit, et que tu y crois, ça va forcément finir par avoir un impact.

  • Speaker #0

    Chaque parole prononcée a un impact, bon ou mauvais, les mots ont une puissance, faut s'en rappeler.

  • Speaker #1

    C'est pour ça qu'il faut aussi entendre de bonnes choses des gens qui nous entourent. Je trouve ça hyper important d'être entouré de personnes positives, encourageantes, comme des mentors ou des amis qui croient en vous. Même personnellement, le soutien des amis ou de la famille m'a vraiment aidé à garder le cap, même lorsque j'avais des doutes. Quoi ?

  • Speaker #0

    Je crois qu'il est temps de faire des dédicaces aux personnes de notre entourage qui ne laissent aucune pensée limitante nous atteindre. Je commence. Non, je rigole. Non. Sérieusement, c'est trop important. Et si tu écoutes ce podcast, ensemble, brisons toutes les voies qui veulent nous empêcher d'avancer.

  • Speaker #1

    Surtout, ne sous-estimons jamais notre propre potentiel.

  • Speaker #0

    Nous sommes capables de réaliser de grandes et belles choses, mais ça commence par croire en nous-mêmes et en nos rêves.

  • Speaker #1

    Et rappelle-toi, il est normal d'avoir des tout... Et ce qui compte, c'est de ne pas les laisser vous arrêter.

  • Speaker #0

    Alors on continue à avancer et même si c'est un petit pas à la fois, c'est pas grave. Pour finir, dans la newsletter, on va partager des affirmations positives de notre kit, le kit du Vision Board, donc inscris-toi !

  • Speaker #1

    Si cet épisode t'a plu, n'hésite pas à laisser une note positive à ce podcast et un commentaire. Merci d'avance.

  • Speaker #0

    N'oublie pas de follow notre compte Instagram, LinkedIn et de t'inscrire à notre newsletter.

  • Speaker #1

    Et on te dit à bientôt pour le prochain épisode de Tentez le coup. Bye bye !

Description

Bienvenue dans "Tenter le coup”, le podcast by elle aime media aka la plateforme sur laquelle tu retrouves des portraits de femmes qui ont transformé ce qu’elles aiment en business.


Nous sommes Leslie et Lassiny et ici, on donne la parole à des femmes qui ont tenté le coup. 


Sur un coup de tête ou pas, ces femmes se sont lancées dans l'entrepreneuriat et ont donné vie à leurs idées. D’un seul coup, leur quotidien a pris une tournure différente. 


On espère que ça va te donner le coup de motivation qu’il te faut et te pousser à te lancer aussi. N’oublie pas, si elles l’ont fait, toi aussi tu peux le faire !


On reste en contact ?


. Instagram elle aime media     


. Site elle aime media   


 Newsletter : http://eepurl.com/hi1T5f  


Si l'épisode t'a plu, n'hésite pas à laisser un petit commentaire sur Apple Podcast et mets 5 étoiles, merci d'avance 😀


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bienvenue dans Tentez le coup, le podcast by LL Media, a.k.a. la plateforme sur laquelle tu retrouves des portraits de femmes qui ont transformé ce qu'elles aiment en business. Nous sommes Leslie et Lassini.

  • Speaker #1

    Et ici, on donne la parole à des femmes qui ont tenté le coup. Sur un coup de tête ou pas, ces femmes se sont lancées dans l'entrepreneuriat et ont donné vie à leurs idées. D'un seul coup, leur quotidien a pris une tournure différente.

  • Speaker #0

    On espère que ça va te donner le coup de motivation qu'il te faut et te pousser à te lancer aussi. N'oublie pas, si elles l'ont fait, toi aussi tu peux le faire.

  • Speaker #1

    Allez, c'est parti, place à nos invités du jour !

  • Speaker #0

    Et les invités du jour,

  • Speaker #1

    c'est nous !

  • Speaker #0

    Oui, alors on est toujours en plein dans notre challenge, notre défi Tentez le coup, qui dure du 1er avril au 30 juin.

  • Speaker #1

    C'est ça, et le but c'est vraiment de sortir de ta zone de confort, de démarrer quelque chose de nouveau durant cette période.

  • Speaker #0

    Et nous, on a décidé de sortir un épisode chaque semaine, soit 13 épisodes. On en parle dans l'épisode explicatif sur le challenge.

  • Speaker #1

    Donc n'hésite pas à aller l'écouter pour toi aussi faire le défi et inscris-toi surtout à notre newsletter pour suivre toute notre aventure.

  • Speaker #0

    On est en plein dedans et on est plutôt fiers de nous. Donc si tu as écouté notre épisode sur la procrastination la semaine dernière, tu te rappelles qu'on a fini en parlant des pensées limitantes.

  • Speaker #1

    C'est ça et on n'a pas du tout exploré le sujet pour ne pas faire du hors-sujet. Du coup, let's go deep dans cet épisode.

  • Speaker #0

    Qu'on a appelé la gestion des pensées limitantes, comment surmonter les barrières mentales ?

  • Speaker #1

    Alors, par où on commence ?

  • Speaker #0

    Déjà par dire qu'en tant qu'entrepreneur ou toute personne désireuse d'avoir un réel impact sur cette terre et dans cette vie, c'est hyper important de surmonter les barrières et de ne pas se laisser stopper par des pensées limitantes.

  • Speaker #1

    Oui, et puis je pense qu'on en a toutes. Je crois que la première pensée limitante qu'on peut avoir, c'est la peur de l'échec. Tu sais cette petite voix là dans ta tête qui te dit que t'es pas assez bon, que t'es pas assez bien, que tu réussiras pas ?

  • Speaker #0

    Je vois très bien de quoi tu parles à ce moment-là. Bon Dieu merci, ça fait longtemps que je l'ai pas entendue, j'entends autre chose. Puis sérieusement, cette voix là, on la connaît et parfois on s'y est même habitué. Du coup, elle s'installe en nous. Au début, c'était rien. C'était qu'une petite voix, voilà, qui embêtait de temps en temps. Et après... Plus le temps passe, c'est très subtil, ça devient comme un mur, une forteresse qui emprisonne et empêche réellement d'accomplir des choses.

  • Speaker #1

    Et franchement, c'est vraiment pas un truc à prendre à la légère. Ce qu'on entend dans notre tête, ça influence trop. Ça peut vraiment te paralyser et plus te faire avancer, toi et ton entreprise en fait.

  • Speaker #0

    Non mais c'est trop sérieux. Surtout qu'après, comme cette pensée elle est établie en toi, en nous, parce que voilà ça nous est déjà arrivé, tu vas commencer à croire que c'est la réalité, donc tu vas en faire ta réalité. Sauf qu'il y a vraiment une différence entre la réalité et la vérité. Ça c'est vraiment quelque chose à ne pas oublier. Donc je disais que tu vas en faire ta réalité, alors qu'en vrai c'est juste un mensonge qui est dans ta tête, mais auquel tu crois à 100% comme si c'était la vérité. C'est hyper subtil, mais c'est tellement faux. de croire qu'on réussira jamais.

  • Speaker #1

    Quand on y pense, les six, ça n'a pas de sens. Parce qu'à partir du moment où tu as commencé le truc, t'as déjà réussi, en fait.

  • Speaker #0

    Mais clairement ! Si aujourd'hui, tu es plus loin que là où tu étais hier, c'est tout bon. Je crois vraiment, la cynique, il faudrait qu'on parle de ton permis. Oh !

  • Speaker #1

    C'est une histoire assez marquante pour moi. Quand j'ai passé le permis, déjà, il faut savoir, j'étais jamais sûre de moi. La monitrice me disait, tu es prête. Tu peux y aller, passer ton examen, mais j'étais pas sûre à 100%. Il fallait que je sois... J'avais cette petite voix qui me disait, non, t'es pas prête, il te faut encore des heures et des heures. Vous allez pas me croire, j'ai fait 50 heures. Alors que je pense que c'est du budget, donc j'ai perdu beaucoup d'argent. Alors que j'aurais pu en finir avec 30 heures. Mais j'avais cette voix qui me disait, non, t'es pas prête, t'es pas encore assez bonne pour conduire. T'avais cette peur aussi. Oui, j'avais cette peur en fait. Et finalement, je l'ai passée, je l'ai eu du premier coup.

  • Speaker #0

    Peur de quoi ? Peur de rater ?

  • Speaker #1

    Oui, complètement.

  • Speaker #0

    Peur de quoi ?

  • Speaker #1

    Peur de... Oui, d'écraser quelqu'un. D'écraser quelqu'un. Ou non, tout simplement, de pas l'avoir du premier coup. refaire et donc j'ai préféré passer plusieurs heures supplémentaires pour être sûre que j'allais être prête. Une fois après le permis, je n'osais même plus toucher la voiture. J'avais peur parce que justement j'avais cette petite voix qui me disait, si je prends le volant... Il va se passer un truc. Et donc, je n'ai pas touché à une voiture pendant 2-3 ans, facile.

  • Speaker #0

    Donc en fait, tu as eu le permis. Tu l'as eu parce que tu étais assez préparée et tout s'est bien passé, malgré toutes les voix que tu entendais. Mais malgré ça, tu as passé le cap. Sauf qu'une fois que tu as eu ton permis, tu es restée 2-3 ans. sans conduire. C'est-à-dire que les pensées, elles ont quand même eu un effet après l'action faite.

  • Speaker #1

    C'est ça. Je savais que j'avais peur de conduire, mais en même temps, je voulais un métier où je ne voulais pas être sédentaire, aller dans un bureau, mais au contraire, bouger d'endroit en endroit, aller voir les médecins, aller dans chaque hôpitaux, discuter. Mais pour ça, en fait, il faut être véhiculé. Et j'ai postulé pour un poste où il fallait justement conduire. Et là, je me suis dit, ok, est-ce que je passe le cap ou pas ? Et j'avais encore cette voix, je vous mens pas, qui me disait, non, reste dans le poste où t'es, derrière un écran, c'est mieux. Comme ça, tu restes dans ta zone de confort. Et bien, je me suis dit, non, je ne vais pas écouter, je vais foncer. Et je vous assure aujourd'hui, je suis ravie.

  • Speaker #0

    On en parle justement dans l'épisode Side of Soul et dans la pause forcée, on revient là-dessus. Juste comme ça, vous... Vous pouvez savoir un peu ce que fait la CINI, les voyages, les déplacements. Et moi, je suis très contente parce que la CINI, ça fait des années qu'on se connaît. Et donc, cette période de... Je vais juste raconter le fait que moi aussi, j'ai eu un peu peur de monter dans sa voiture au début. Parce que forcément, quand quelqu'un n'est pas en confiance, ça impacte. Mais vraiment, je suis très contente parce qu'aujourd'hui, elle conduit super bien. Et surtout, elle n'a pas raté la superbe opportunité de ce job qu'elle aime tant et dans lequel elle exploite tout son plein potentiel. A cause de ça, quoi, elle a passé le cap. Et aujourd'hui, elle conduit des heures et des heures et des heures très bien. Et d'ailleurs, ce poste, je tiens à le dire parce que je suis aussi très contente, lui a permis d'avoir une superbe voiture. Il faut le dire. Je vois pas si t'es la marque et tout. Mais franchement, tout ça pour dire que si elle avait pas... passer le cap si elle était restée enfermée, emprisonnée à cause de toutes ces voix-là. C'était important, je pense, de le dire très concrètement. Voilà ce que peuvent faire les pensées limitantes. Mais on peut passer au-dessus, vraiment.

  • Speaker #1

    Ouais, ouais, ouais. Je crois qu'il y a aussi une autre petite voix qu'on peut avoir dans notre tête. C'est la voix de la... peur du jugement des autres.

  • Speaker #0

    Non mais ça, ce sont en fait les meilleurs scénarios qu'on se fait malgré nous et tout seul. On ne connaît pas les gens, mais on va se faire des scènes dans lesquelles on imagine ce qu'ils vont dire si notre idée ne fonctionne pas, si on lance notre projet, si on commence à écrire ce livre, si on ouvre ce compte Instagram. C'est quand même incroyable quand même.

  • Speaker #1

    Si ça échoue, les gens vont dire ça, ils vont penser ci. Franchement, écouter ces voix, ça freine énormément les actions. Ce sont des pensées limitantes qui peuvent... peser très lourd, et quand on en a plusieurs, en fait, ça devient compliqué, quoi.

  • Speaker #0

    Non, mais ça peut être même invivable. On parlait tout à l'heure vraiment genre de forteresse et de mur invivable. Comme la Cigny, il ne faut pas rester dans cet état. C'est bien de le reconnaître et tout, mais perso, moi je pense que... Voilà, il ne faut pas les accepter. Moi perso, je n'accepte pas ces pensées-là. Ça ne doit pas rester.

  • Speaker #1

    Ouais. Mais rentrons dans le vif du sujet. Comment on fait pour surmonter toutes ces petites voix-là qui viennent nous limiter ?

  • Speaker #0

    Honnêtement, pour moi, il n'y a qu'une seule chose à faire. En fait, il faut se dire que les voix qu'on entend, ce n'est pas nous. C'est pas notre voix en fait. T'es pas assez belle, t'es nulle. Oui parce que les pensées limitantes touchent tous les domaines sans exception. D'ailleurs pour info, elles sont provoquées généralement par quelque chose, un événement, une situation. Donc si on fait rien, elles s'installent, elles demeurent. Et au début c'est si subtil comme on l'a dit et après ça devient vraiment des murs qui emprisonnent. Du coup je disais que c'est pas ta voix que tu entends. Donc la clé c'est de reconnaître la pensée dès qu'elle surgit et de la défier. Voilà, il faut la défier.

  • Speaker #1

    C'est-à-dire la défier... Comment on défie une voix dans sa tête ?

  • Speaker #0

    Il faut, pour moi, la remplacer directement par une affirmation positive.

  • Speaker #1

    Ah oui, un peu comme... Je vais pas y arriver par... Si, je vais y arriver en fait.

  • Speaker #0

    C'est ça. Et directement, j'irai même plus loin, il faut se rappeler que ces vérités, c'est-à-dire, enfin, ces vérités, nos propres vérités, c'est-à-dire pourquoi tu vas y arriver, les raisons, les faits, ce sont des vérités et elles sont basées sur des réussites passées. Tu l'as fait, tu as déjà fait, tu as prouvé que tu étais capable. Pour revenir juste sur le permis. En fait, le permis, c'est quoi ? C'est un examen. La Cine, t'as déjà passé un examen ? Avant le permis.

  • Speaker #1

    Et j'ai vu que j'en étais capable. Et donc, c'est pour ça que je me suis dit, mais en fait, j'ai fait plein de choses beaucoup plus compliquées. Et c'est pas ça qui va me bloquer, quoi. C'était ça, le cap. C'était, j'en suis capable. Et puis, qu'est-ce que je perds ? Voilà, je teste et puis je verrai, quoi.

  • Speaker #0

    Exactement. Et ça, c'est la vérité. Ce sont des faits. T'as déjà passé l'examen. T'as déjà eu ton bac. T'as déjà fait plein de trucs. T'as déjà su gérer le stress d'un examen. Ça c'est la vérité, mais la réalité c'est que tu n'as jamais conduit, c'est tout. Mais la vérité c'est que tu es capable parce que tu l'as déjà fait.

  • Speaker #1

    C'est ça. Mettre le focus sur les réussites passées plutôt que sur les échecs potentiels.

  • Speaker #0

    Et c'est bien de le faire à haute voix. Parce que ces pensées limitantes en fait dans la tête, elles font du bruit. Donc surtout il ne faut pas hésiter à déclarer haut et fort à... ...affirmé haut et fort.

  • Speaker #1

    Et c'est vrai qu'en plus, il y a des personnes qui, chaque matin, débutent la journée par des affirmations positives.

  • Speaker #0

    Ah, mais moi, je trouve que c'est vraiment une méthode vraiment efficace, parce que ce qu'on se dit, et les paroles qu'on entend, quand on parle à voix haute, à haute voix, elles ont un impact incroyable sur nous. On finit par croire ce qu'on entend, et aussi devenir ce qu'on entend.

  • Speaker #1

    Ouais. Et en plus, si tu te dis chaque jour que t'es la meilleure, ou que ça va être une bonne journée, parce que tu l'as dit, et que tu y crois, ça va forcément finir par avoir un impact.

  • Speaker #0

    Chaque parole prononcée a un impact, bon ou mauvais, les mots ont une puissance, faut s'en rappeler.

  • Speaker #1

    C'est pour ça qu'il faut aussi entendre de bonnes choses des gens qui nous entourent. Je trouve ça hyper important d'être entouré de personnes positives, encourageantes, comme des mentors ou des amis qui croient en vous. Même personnellement, le soutien des amis ou de la famille m'a vraiment aidé à garder le cap, même lorsque j'avais des doutes. Quoi ?

  • Speaker #0

    Je crois qu'il est temps de faire des dédicaces aux personnes de notre entourage qui ne laissent aucune pensée limitante nous atteindre. Je commence. Non, je rigole. Non. Sérieusement, c'est trop important. Et si tu écoutes ce podcast, ensemble, brisons toutes les voies qui veulent nous empêcher d'avancer.

  • Speaker #1

    Surtout, ne sous-estimons jamais notre propre potentiel.

  • Speaker #0

    Nous sommes capables de réaliser de grandes et belles choses, mais ça commence par croire en nous-mêmes et en nos rêves.

  • Speaker #1

    Et rappelle-toi, il est normal d'avoir des tout... Et ce qui compte, c'est de ne pas les laisser vous arrêter.

  • Speaker #0

    Alors on continue à avancer et même si c'est un petit pas à la fois, c'est pas grave. Pour finir, dans la newsletter, on va partager des affirmations positives de notre kit, le kit du Vision Board, donc inscris-toi !

  • Speaker #1

    Si cet épisode t'a plu, n'hésite pas à laisser une note positive à ce podcast et un commentaire. Merci d'avance.

  • Speaker #0

    N'oublie pas de follow notre compte Instagram, LinkedIn et de t'inscrire à notre newsletter.

  • Speaker #1

    Et on te dit à bientôt pour le prochain épisode de Tentez le coup. Bye bye !

Share

Embed

You may also like