Tips to the Top

#1 - Charlotte Toubeau "Je me suis sentie capable"

#1 - Charlotte Toubeau "Je me suis sentie capable"

06min |05/03/2020
Listen
Tips to the Top

#1 - Charlotte Toubeau "Je me suis sentie capable"

#1 - Charlotte Toubeau "Je me suis sentie capable"

06min |05/03/2020
Listen

Description

Charlotte Toubeau est Cheffe Patissière adjointe à la Grande Epicérie de Paris. Elle gère au quotidien une équipe de 25 personnes. 

Avant d'en arriver là, elle a fait des études de droit et de compta-gestion, a tout repris de zéro, passé son CAP et a gravi les échelons à Lyon, puis à Paris.

Quand Charlotte commence ce métier il y a une quinzaine d’années, il y a très peu de femmes. Cinq ans plus tard, le métier commence à se féminiser. Pour autant, les gros postes ne sont pas pour les femmes.

Un jour, en 2013, elle voit une annonce pour un poste de management au Koweit. Elle postule, comme on jette une bouteille à la mer. Et à sa grande surprise, elle est prise. La voilà qui débarque à 27 ans pour prendre la tête d’une équipe exclusivement masculine. En quinze secondes, le déclic se fait dans sa tête : « Si on t’a mis à ce poste, c’est que tu en as les capacités ».

Aujourd'hui, de retour en France, elle revient sur son expérience et nous raconte comment cette étape lui a permis de gagner en confiance, d'évoluer à des postes à responsabilité et d'affirmer ses méthodes de travail et de management. 

Description

Charlotte Toubeau est Cheffe Patissière adjointe à la Grande Epicérie de Paris. Elle gère au quotidien une équipe de 25 personnes. 

Avant d'en arriver là, elle a fait des études de droit et de compta-gestion, a tout repris de zéro, passé son CAP et a gravi les échelons à Lyon, puis à Paris.

Quand Charlotte commence ce métier il y a une quinzaine d’années, il y a très peu de femmes. Cinq ans plus tard, le métier commence à se féminiser. Pour autant, les gros postes ne sont pas pour les femmes.

Un jour, en 2013, elle voit une annonce pour un poste de management au Koweit. Elle postule, comme on jette une bouteille à la mer. Et à sa grande surprise, elle est prise. La voilà qui débarque à 27 ans pour prendre la tête d’une équipe exclusivement masculine. En quinze secondes, le déclic se fait dans sa tête : « Si on t’a mis à ce poste, c’est que tu en as les capacités ».

Aujourd'hui, de retour en France, elle revient sur son expérience et nous raconte comment cette étape lui a permis de gagner en confiance, d'évoluer à des postes à responsabilité et d'affirmer ses méthodes de travail et de management. 

Share

Embed

To listen also

Description

Charlotte Toubeau est Cheffe Patissière adjointe à la Grande Epicérie de Paris. Elle gère au quotidien une équipe de 25 personnes. 

Avant d'en arriver là, elle a fait des études de droit et de compta-gestion, a tout repris de zéro, passé son CAP et a gravi les échelons à Lyon, puis à Paris.

Quand Charlotte commence ce métier il y a une quinzaine d’années, il y a très peu de femmes. Cinq ans plus tard, le métier commence à se féminiser. Pour autant, les gros postes ne sont pas pour les femmes.

Un jour, en 2013, elle voit une annonce pour un poste de management au Koweit. Elle postule, comme on jette une bouteille à la mer. Et à sa grande surprise, elle est prise. La voilà qui débarque à 27 ans pour prendre la tête d’une équipe exclusivement masculine. En quinze secondes, le déclic se fait dans sa tête : « Si on t’a mis à ce poste, c’est que tu en as les capacités ».

Aujourd'hui, de retour en France, elle revient sur son expérience et nous raconte comment cette étape lui a permis de gagner en confiance, d'évoluer à des postes à responsabilité et d'affirmer ses méthodes de travail et de management. 

Description

Charlotte Toubeau est Cheffe Patissière adjointe à la Grande Epicérie de Paris. Elle gère au quotidien une équipe de 25 personnes. 

Avant d'en arriver là, elle a fait des études de droit et de compta-gestion, a tout repris de zéro, passé son CAP et a gravi les échelons à Lyon, puis à Paris.

Quand Charlotte commence ce métier il y a une quinzaine d’années, il y a très peu de femmes. Cinq ans plus tard, le métier commence à se féminiser. Pour autant, les gros postes ne sont pas pour les femmes.

Un jour, en 2013, elle voit une annonce pour un poste de management au Koweit. Elle postule, comme on jette une bouteille à la mer. Et à sa grande surprise, elle est prise. La voilà qui débarque à 27 ans pour prendre la tête d’une équipe exclusivement masculine. En quinze secondes, le déclic se fait dans sa tête : « Si on t’a mis à ce poste, c’est que tu en as les capacités ».

Aujourd'hui, de retour en France, elle revient sur son expérience et nous raconte comment cette étape lui a permis de gagner en confiance, d'évoluer à des postes à responsabilité et d'affirmer ses méthodes de travail et de management. 

Share

Embed

To listen also