#8 – Séraphine Dhellemmes « Je suis là où je dois être » cover
#8 – Séraphine Dhellemmes « Je suis là où je dois être » cover
Tips to the Top

#8 – Séraphine Dhellemmes « Je suis là où je dois être »

#8 – Séraphine Dhellemmes « Je suis là où je dois être »

06min |09/04/2020
Listen
#8 – Séraphine Dhellemmes « Je suis là où je dois être » cover
#8 – Séraphine Dhellemmes « Je suis là où je dois être » cover
Tips to the Top

#8 – Séraphine Dhellemmes « Je suis là où je dois être »

#8 – Séraphine Dhellemmes « Je suis là où je dois être »

06min |09/04/2020
Listen

Description

Pour Séraphine Dhellemmes, depuis 2015 et la fin de ses études d’ingénieur, tout s’est enchainé très vite, naturellement, « avec de la chance et sans [qu’elle] l’ait vraiment cherché ». 

Quand son stage dans le secteur des cosmétiques pour LVMH Recherche se transforme en CDI, elle a le sentiment que ce qui lui arrive est un cadeau. Mais un cadeau qu’elle n’aurait pas eu le temps de désirer.

Alors après quelques années à son poste, elle s’autorise à réfléchir à ce qu’elle veut vraiment pour la suite de sa carrière.

En 2019, forte de ses expériences au sein de LVMH Recherche, elle trouve la confiance nécessaire pour s’affirmer. Elle entreprend alors une série de rencontres avec des personnes aux métiers qui l’inspirent en lien avec le secteur de la mode et de la maroquinerie et reçoit une proposition. C’est la suite logique de son parcours mais surtout, c’est son choix. Elle intègre alors les équipes de LVMH Métiers d’Art et devient leur Ambassadrice. 

En charge de la coordination du développement des tanneries des Maisons du Groupe, elle prend le temps de s’imprégner de leurs savoir-faire et traditions orales séculaires. Pour elle, c’est en confrontant « la naïveté d’un regard plus jeune et extérieur » à des traditions plus anciennes qu’on arrive à créer des nouveautés et à faire aboutir collectivement de beaux projets.

Aujourd’hui, elle se sent vraiment à sa place, elle est là où « [elle] voulait être »...Et ce n’est que le début d’une grande aventure. 

Description

Pour Séraphine Dhellemmes, depuis 2015 et la fin de ses études d’ingénieur, tout s’est enchainé très vite, naturellement, « avec de la chance et sans [qu’elle] l’ait vraiment cherché ». 

Quand son stage dans le secteur des cosmétiques pour LVMH Recherche se transforme en CDI, elle a le sentiment que ce qui lui arrive est un cadeau. Mais un cadeau qu’elle n’aurait pas eu le temps de désirer.

Alors après quelques années à son poste, elle s’autorise à réfléchir à ce qu’elle veut vraiment pour la suite de sa carrière.

En 2019, forte de ses expériences au sein de LVMH Recherche, elle trouve la confiance nécessaire pour s’affirmer. Elle entreprend alors une série de rencontres avec des personnes aux métiers qui l’inspirent en lien avec le secteur de la mode et de la maroquinerie et reçoit une proposition. C’est la suite logique de son parcours mais surtout, c’est son choix. Elle intègre alors les équipes de LVMH Métiers d’Art et devient leur Ambassadrice. 

En charge de la coordination du développement des tanneries des Maisons du Groupe, elle prend le temps de s’imprégner de leurs savoir-faire et traditions orales séculaires. Pour elle, c’est en confrontant « la naïveté d’un regard plus jeune et extérieur » à des traditions plus anciennes qu’on arrive à créer des nouveautés et à faire aboutir collectivement de beaux projets.

Aujourd’hui, elle se sent vraiment à sa place, elle est là où « [elle] voulait être »...Et ce n’est que le début d’une grande aventure. 

Share

Embed

You may also like

Description

Pour Séraphine Dhellemmes, depuis 2015 et la fin de ses études d’ingénieur, tout s’est enchainé très vite, naturellement, « avec de la chance et sans [qu’elle] l’ait vraiment cherché ». 

Quand son stage dans le secteur des cosmétiques pour LVMH Recherche se transforme en CDI, elle a le sentiment que ce qui lui arrive est un cadeau. Mais un cadeau qu’elle n’aurait pas eu le temps de désirer.

Alors après quelques années à son poste, elle s’autorise à réfléchir à ce qu’elle veut vraiment pour la suite de sa carrière.

En 2019, forte de ses expériences au sein de LVMH Recherche, elle trouve la confiance nécessaire pour s’affirmer. Elle entreprend alors une série de rencontres avec des personnes aux métiers qui l’inspirent en lien avec le secteur de la mode et de la maroquinerie et reçoit une proposition. C’est la suite logique de son parcours mais surtout, c’est son choix. Elle intègre alors les équipes de LVMH Métiers d’Art et devient leur Ambassadrice. 

En charge de la coordination du développement des tanneries des Maisons du Groupe, elle prend le temps de s’imprégner de leurs savoir-faire et traditions orales séculaires. Pour elle, c’est en confrontant « la naïveté d’un regard plus jeune et extérieur » à des traditions plus anciennes qu’on arrive à créer des nouveautés et à faire aboutir collectivement de beaux projets.

Aujourd’hui, elle se sent vraiment à sa place, elle est là où « [elle] voulait être »...Et ce n’est que le début d’une grande aventure. 

Description

Pour Séraphine Dhellemmes, depuis 2015 et la fin de ses études d’ingénieur, tout s’est enchainé très vite, naturellement, « avec de la chance et sans [qu’elle] l’ait vraiment cherché ». 

Quand son stage dans le secteur des cosmétiques pour LVMH Recherche se transforme en CDI, elle a le sentiment que ce qui lui arrive est un cadeau. Mais un cadeau qu’elle n’aurait pas eu le temps de désirer.

Alors après quelques années à son poste, elle s’autorise à réfléchir à ce qu’elle veut vraiment pour la suite de sa carrière.

En 2019, forte de ses expériences au sein de LVMH Recherche, elle trouve la confiance nécessaire pour s’affirmer. Elle entreprend alors une série de rencontres avec des personnes aux métiers qui l’inspirent en lien avec le secteur de la mode et de la maroquinerie et reçoit une proposition. C’est la suite logique de son parcours mais surtout, c’est son choix. Elle intègre alors les équipes de LVMH Métiers d’Art et devient leur Ambassadrice. 

En charge de la coordination du développement des tanneries des Maisons du Groupe, elle prend le temps de s’imprégner de leurs savoir-faire et traditions orales séculaires. Pour elle, c’est en confrontant « la naïveté d’un regard plus jeune et extérieur » à des traditions plus anciennes qu’on arrive à créer des nouveautés et à faire aboutir collectivement de beaux projets.

Aujourd’hui, elle se sent vraiment à sa place, elle est là où « [elle] voulait être »...Et ce n’est que le début d’une grande aventure. 

Share

Embed

You may also like