Transition(s)

Philippe, ancien cadre dans un ministère, est devenu sophrologue et livreur de couches

Philippe, ancien cadre dans un ministère, est devenu sophrologue et livreur de couches

20min |13/03/2020
Listen
Transition(s)

Philippe, ancien cadre dans un ministère, est devenu sophrologue et livreur de couches

Philippe, ancien cadre dans un ministère, est devenu sophrologue et livreur de couches

20min |13/03/2020
Listen

Description

Pour ce onzième numéro de ce podcast sur les basculements vers la transition écologique, Philippe Braquier est à mon micro.

Philippe était cadre en informatique dans un ministère depuis 30 ans, c'est sous sa douche qu'il a pris sa décision : démissionner de la fonction publique et faire un métier qui lui ressemble. Désormais entrepreneur, il a "ouvert énormément de portes" dont celle de la sophrologie qu'il exerce à mi-temps, mais il est aussi livreur de couches lavables pour la société "Ma petite couche". 

Bien sûr il a fallu revoir son niveau de vie, convaincre ses proches, faire le grand saut... Mais c'est sans regrets qu'il vit aujourd'hui avec son quotidien qui a changé avec sa carrière: minimalisme, zéro déchet, bienveillance


Pour Philippe, "la sophrologie c'est de l'écologie humaine", pour lui, "ça va bien, mais je gagne pas 3000 euros par mois par contre". S'il a perdu en pouvoir d'achat, il dit avoir gagné "de la vitalité, du bonheur". Une interview à écouter, partager ici avec ce nouvel épisode du Podcast Transition(s).

Description

Pour ce onzième numéro de ce podcast sur les basculements vers la transition écologique, Philippe Braquier est à mon micro.

Philippe était cadre en informatique dans un ministère depuis 30 ans, c'est sous sa douche qu'il a pris sa décision : démissionner de la fonction publique et faire un métier qui lui ressemble. Désormais entrepreneur, il a "ouvert énormément de portes" dont celle de la sophrologie qu'il exerce à mi-temps, mais il est aussi livreur de couches lavables pour la société "Ma petite couche". 

Bien sûr il a fallu revoir son niveau de vie, convaincre ses proches, faire le grand saut... Mais c'est sans regrets qu'il vit aujourd'hui avec son quotidien qui a changé avec sa carrière: minimalisme, zéro déchet, bienveillance


Pour Philippe, "la sophrologie c'est de l'écologie humaine", pour lui, "ça va bien, mais je gagne pas 3000 euros par mois par contre". S'il a perdu en pouvoir d'achat, il dit avoir gagné "de la vitalité, du bonheur". Une interview à écouter, partager ici avec ce nouvel épisode du Podcast Transition(s).

Share

Embed

To listen also

Description

Pour ce onzième numéro de ce podcast sur les basculements vers la transition écologique, Philippe Braquier est à mon micro.

Philippe était cadre en informatique dans un ministère depuis 30 ans, c'est sous sa douche qu'il a pris sa décision : démissionner de la fonction publique et faire un métier qui lui ressemble. Désormais entrepreneur, il a "ouvert énormément de portes" dont celle de la sophrologie qu'il exerce à mi-temps, mais il est aussi livreur de couches lavables pour la société "Ma petite couche". 

Bien sûr il a fallu revoir son niveau de vie, convaincre ses proches, faire le grand saut... Mais c'est sans regrets qu'il vit aujourd'hui avec son quotidien qui a changé avec sa carrière: minimalisme, zéro déchet, bienveillance


Pour Philippe, "la sophrologie c'est de l'écologie humaine", pour lui, "ça va bien, mais je gagne pas 3000 euros par mois par contre". S'il a perdu en pouvoir d'achat, il dit avoir gagné "de la vitalité, du bonheur". Une interview à écouter, partager ici avec ce nouvel épisode du Podcast Transition(s).

Description

Pour ce onzième numéro de ce podcast sur les basculements vers la transition écologique, Philippe Braquier est à mon micro.

Philippe était cadre en informatique dans un ministère depuis 30 ans, c'est sous sa douche qu'il a pris sa décision : démissionner de la fonction publique et faire un métier qui lui ressemble. Désormais entrepreneur, il a "ouvert énormément de portes" dont celle de la sophrologie qu'il exerce à mi-temps, mais il est aussi livreur de couches lavables pour la société "Ma petite couche". 

Bien sûr il a fallu revoir son niveau de vie, convaincre ses proches, faire le grand saut... Mais c'est sans regrets qu'il vit aujourd'hui avec son quotidien qui a changé avec sa carrière: minimalisme, zéro déchet, bienveillance


Pour Philippe, "la sophrologie c'est de l'écologie humaine", pour lui, "ça va bien, mais je gagne pas 3000 euros par mois par contre". S'il a perdu en pouvoir d'achat, il dit avoir gagné "de la vitalité, du bonheur". Une interview à écouter, partager ici avec ce nouvel épisode du Podcast Transition(s).

Share

Embed

To listen also