L'effondrement #ToutBrûleDéjà cover
L'effondrement #ToutBrûleDéjà cover
Tumulte

L'effondrement #ToutBrûleDéjà

L'effondrement #ToutBrûleDéjà

1h07 |21/10/2022
Play
L'effondrement #ToutBrûleDéjà cover
L'effondrement #ToutBrûleDéjà cover
Tumulte

L'effondrement #ToutBrûleDéjà

L'effondrement #ToutBrûleDéjà

1h07 |21/10/2022
Play

Description

L'effondrement de notre civilisation thermo-industrielle n'est en aucun cas la fin du monde. 

Même si l'espèce humaine a littéralement saccagé la vie sur Terre au point de finir par disparaitre elle-même dans un avenir proche, notre planète, à l'échelle géologique, s'en remettra.

C'est plutôt la fin d'un monde, le nôtre, celui de notre civilisation thermo-industrielle, de notre société capitaliste et ultra libérale dont le triple Graal est la croissance infinie, la compétition toxique et l'hyper consommation destructrice. Le tout sous perfusion carbonée.

L'effondrement n'est pas non plus un événement cataclysmique unique et ponctuel, en mode hollywoodien.


C'est un long processus qui a déjà commencé.

« L'effondrement est le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi . »

Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement et président de l’Institut Momentum.


« Nous envisageons l'effondrement de la civilisation thermo-industrielle (ou même plus) comme un processus géographiquement hétérogène qui a déjà commencé, mais n'a pas encore atteint sa phase la plus critique, et qui se prolongera sur une durée indéterminée. C'est à la fois lointain et proche, lent et rapide, graduel et brutal. Cela ne concerne pas seulement les événements naturels, mais aussi (et surtout) des chocs politiques, économiques et sociaux, ainsi que des événements d'ordre psychologique (comme des basculements de conscience collective). »

Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle


"Une autre fin du monde est possible - Vivre l'effondrement (et pas seulement y survivre)"

« L'effondrement est le passage d'un état d'hétéronomie à un état d'autonomie. Il n'y a pas un effondrement global, mais des effondrements locaux. »

Arthur Keller


« L'effondrement est le moment où les lois humaines sont remplacées par les lois naturelles de compétition, rivalité ou entraide, pour l'accès aux ressources. »

Vincent Mignerot


letumulte.fr

Description

L'effondrement de notre civilisation thermo-industrielle n'est en aucun cas la fin du monde. 

Même si l'espèce humaine a littéralement saccagé la vie sur Terre au point de finir par disparaitre elle-même dans un avenir proche, notre planète, à l'échelle géologique, s'en remettra.

C'est plutôt la fin d'un monde, le nôtre, celui de notre civilisation thermo-industrielle, de notre société capitaliste et ultra libérale dont le triple Graal est la croissance infinie, la compétition toxique et l'hyper consommation destructrice. Le tout sous perfusion carbonée.

L'effondrement n'est pas non plus un événement cataclysmique unique et ponctuel, en mode hollywoodien.


C'est un long processus qui a déjà commencé.

« L'effondrement est le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi . »

Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement et président de l’Institut Momentum.


« Nous envisageons l'effondrement de la civilisation thermo-industrielle (ou même plus) comme un processus géographiquement hétérogène qui a déjà commencé, mais n'a pas encore atteint sa phase la plus critique, et qui se prolongera sur une durée indéterminée. C'est à la fois lointain et proche, lent et rapide, graduel et brutal. Cela ne concerne pas seulement les événements naturels, mais aussi (et surtout) des chocs politiques, économiques et sociaux, ainsi que des événements d'ordre psychologique (comme des basculements de conscience collective). »

Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle


"Une autre fin du monde est possible - Vivre l'effondrement (et pas seulement y survivre)"

« L'effondrement est le passage d'un état d'hétéronomie à un état d'autonomie. Il n'y a pas un effondrement global, mais des effondrements locaux. »

Arthur Keller


« L'effondrement est le moment où les lois humaines sont remplacées par les lois naturelles de compétition, rivalité ou entraide, pour l'accès aux ressources. »

Vincent Mignerot


letumulte.fr

Share

Embed

You may also like

Description

L'effondrement de notre civilisation thermo-industrielle n'est en aucun cas la fin du monde. 

Même si l'espèce humaine a littéralement saccagé la vie sur Terre au point de finir par disparaitre elle-même dans un avenir proche, notre planète, à l'échelle géologique, s'en remettra.

C'est plutôt la fin d'un monde, le nôtre, celui de notre civilisation thermo-industrielle, de notre société capitaliste et ultra libérale dont le triple Graal est la croissance infinie, la compétition toxique et l'hyper consommation destructrice. Le tout sous perfusion carbonée.

L'effondrement n'est pas non plus un événement cataclysmique unique et ponctuel, en mode hollywoodien.


C'est un long processus qui a déjà commencé.

« L'effondrement est le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi . »

Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement et président de l’Institut Momentum.


« Nous envisageons l'effondrement de la civilisation thermo-industrielle (ou même plus) comme un processus géographiquement hétérogène qui a déjà commencé, mais n'a pas encore atteint sa phase la plus critique, et qui se prolongera sur une durée indéterminée. C'est à la fois lointain et proche, lent et rapide, graduel et brutal. Cela ne concerne pas seulement les événements naturels, mais aussi (et surtout) des chocs politiques, économiques et sociaux, ainsi que des événements d'ordre psychologique (comme des basculements de conscience collective). »

Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle


"Une autre fin du monde est possible - Vivre l'effondrement (et pas seulement y survivre)"

« L'effondrement est le passage d'un état d'hétéronomie à un état d'autonomie. Il n'y a pas un effondrement global, mais des effondrements locaux. »

Arthur Keller


« L'effondrement est le moment où les lois humaines sont remplacées par les lois naturelles de compétition, rivalité ou entraide, pour l'accès aux ressources. »

Vincent Mignerot


letumulte.fr

Description

L'effondrement de notre civilisation thermo-industrielle n'est en aucun cas la fin du monde. 

Même si l'espèce humaine a littéralement saccagé la vie sur Terre au point de finir par disparaitre elle-même dans un avenir proche, notre planète, à l'échelle géologique, s'en remettra.

C'est plutôt la fin d'un monde, le nôtre, celui de notre civilisation thermo-industrielle, de notre société capitaliste et ultra libérale dont le triple Graal est la croissance infinie, la compétition toxique et l'hyper consommation destructrice. Le tout sous perfusion carbonée.

L'effondrement n'est pas non plus un événement cataclysmique unique et ponctuel, en mode hollywoodien.


C'est un long processus qui a déjà commencé.

« L'effondrement est le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi . »

Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement et président de l’Institut Momentum.


« Nous envisageons l'effondrement de la civilisation thermo-industrielle (ou même plus) comme un processus géographiquement hétérogène qui a déjà commencé, mais n'a pas encore atteint sa phase la plus critique, et qui se prolongera sur une durée indéterminée. C'est à la fois lointain et proche, lent et rapide, graduel et brutal. Cela ne concerne pas seulement les événements naturels, mais aussi (et surtout) des chocs politiques, économiques et sociaux, ainsi que des événements d'ordre psychologique (comme des basculements de conscience collective). »

Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle


"Une autre fin du monde est possible - Vivre l'effondrement (et pas seulement y survivre)"

« L'effondrement est le passage d'un état d'hétéronomie à un état d'autonomie. Il n'y a pas un effondrement global, mais des effondrements locaux. »

Arthur Keller


« L'effondrement est le moment où les lois humaines sont remplacées par les lois naturelles de compétition, rivalité ou entraide, pour l'accès aux ressources. »

Vincent Mignerot


letumulte.fr

Share

Embed

You may also like