Le désir de  Zoé, une psychanalyste de rêve (Podcast n°5) cover
Le désir de  Zoé, une psychanalyste de rêve (Podcast n°5) cover
Une psychanalyse à fleur d'inconscient

Le désir de Zoé, une psychanalyste de rêve (Podcast n°5)

Le désir de Zoé, une psychanalyste de rêve (Podcast n°5)

11min |20/12/2021
Play
Le désir de  Zoé, une psychanalyste de rêve (Podcast n°5) cover
Le désir de  Zoé, une psychanalyste de rêve (Podcast n°5) cover
Une psychanalyse à fleur d'inconscient

Le désir de Zoé, une psychanalyste de rêve (Podcast n°5)

Le désir de Zoé, une psychanalyste de rêve (Podcast n°5)

11min |20/12/2021
Play

Description

Bienvenue sur ce site de podcasts.  C'est toujours  à fleur d'inconscient que se rencontrent la clinique et la théorie c'est ce qui justifie le choix de ce titre. En effet  les élaborations théoriques du psychanalyste sont, au même titre que ses symptômes ou que ses rêves,  des  formations de l'inconscient .  

Lorsque les femmes cultivent les champs de la psychanalyse, on peut reconnaître qu'elles ont le plus souvent la main verte. Elles écoutent volontiers les manifestations de l'inconscient de leur analyste et puis tout aussi volontiers celles de leurs analysants. Si elles ont ces facilités, c'est peut-être du à la singularité de leur rapport à l'inconscient ou encore à la forme même du complexe de castration féminin.

En guise  d'exemple, je vous parlerai  aujourd'hui de Zoé, une psychanalyste de rêve. La vivante et espiègle Zoé avait en effet entrepris de guérir de son délire son ami d'enfance un peu fou, Norbert Hanold, un jeune archéologue, tombé amoureux d'une statue de pierre qu'il appelait la Gradiva, celle qui resplendit en marchant.  

Ce roman que Freud a beaucoup apprécié dans son livre «  Délire et rêves dans la
Gradiva de Jensen » pour y décrire "la marée montante du transfert" pourrait être aussi considéré comme une jolie métaphore de ce qu'est le transfert selon Lacan : «  la mise en acte de la réalité de l'inconscient dans son lien au désir du psychanalyste », avec justement ce qu'il en était du  désir de Zoé Bertgang.



J'ai créé, il y a maintenant longtemps, dans les années 2000, un des
premiers sites de psychanalyse.  Je l'ai appelé " Le goût de la
 psychanalyse". Vous pouvez y retrouver la plupart de  ces textes développés

(  https://www.le-gout-de-la-psychanalyse.fr/ )


 Musique :  Sincerity par  Glowing Palace   

Description

Bienvenue sur ce site de podcasts.  C'est toujours  à fleur d'inconscient que se rencontrent la clinique et la théorie c'est ce qui justifie le choix de ce titre. En effet  les élaborations théoriques du psychanalyste sont, au même titre que ses symptômes ou que ses rêves,  des  formations de l'inconscient .  

Lorsque les femmes cultivent les champs de la psychanalyse, on peut reconnaître qu'elles ont le plus souvent la main verte. Elles écoutent volontiers les manifestations de l'inconscient de leur analyste et puis tout aussi volontiers celles de leurs analysants. Si elles ont ces facilités, c'est peut-être du à la singularité de leur rapport à l'inconscient ou encore à la forme même du complexe de castration féminin.

En guise  d'exemple, je vous parlerai  aujourd'hui de Zoé, une psychanalyste de rêve. La vivante et espiègle Zoé avait en effet entrepris de guérir de son délire son ami d'enfance un peu fou, Norbert Hanold, un jeune archéologue, tombé amoureux d'une statue de pierre qu'il appelait la Gradiva, celle qui resplendit en marchant.  

Ce roman que Freud a beaucoup apprécié dans son livre «  Délire et rêves dans la
Gradiva de Jensen » pour y décrire "la marée montante du transfert" pourrait être aussi considéré comme une jolie métaphore de ce qu'est le transfert selon Lacan : «  la mise en acte de la réalité de l'inconscient dans son lien au désir du psychanalyste », avec justement ce qu'il en était du  désir de Zoé Bertgang.



J'ai créé, il y a maintenant longtemps, dans les années 2000, un des
premiers sites de psychanalyse.  Je l'ai appelé " Le goût de la
 psychanalyse". Vous pouvez y retrouver la plupart de  ces textes développés

(  https://www.le-gout-de-la-psychanalyse.fr/ )


 Musique :  Sincerity par  Glowing Palace   

Share

Embed

You may also like

Description

Bienvenue sur ce site de podcasts.  C'est toujours  à fleur d'inconscient que se rencontrent la clinique et la théorie c'est ce qui justifie le choix de ce titre. En effet  les élaborations théoriques du psychanalyste sont, au même titre que ses symptômes ou que ses rêves,  des  formations de l'inconscient .  

Lorsque les femmes cultivent les champs de la psychanalyse, on peut reconnaître qu'elles ont le plus souvent la main verte. Elles écoutent volontiers les manifestations de l'inconscient de leur analyste et puis tout aussi volontiers celles de leurs analysants. Si elles ont ces facilités, c'est peut-être du à la singularité de leur rapport à l'inconscient ou encore à la forme même du complexe de castration féminin.

En guise  d'exemple, je vous parlerai  aujourd'hui de Zoé, une psychanalyste de rêve. La vivante et espiègle Zoé avait en effet entrepris de guérir de son délire son ami d'enfance un peu fou, Norbert Hanold, un jeune archéologue, tombé amoureux d'une statue de pierre qu'il appelait la Gradiva, celle qui resplendit en marchant.  

Ce roman que Freud a beaucoup apprécié dans son livre «  Délire et rêves dans la
Gradiva de Jensen » pour y décrire "la marée montante du transfert" pourrait être aussi considéré comme une jolie métaphore de ce qu'est le transfert selon Lacan : «  la mise en acte de la réalité de l'inconscient dans son lien au désir du psychanalyste », avec justement ce qu'il en était du  désir de Zoé Bertgang.



J'ai créé, il y a maintenant longtemps, dans les années 2000, un des
premiers sites de psychanalyse.  Je l'ai appelé " Le goût de la
 psychanalyse". Vous pouvez y retrouver la plupart de  ces textes développés

(  https://www.le-gout-de-la-psychanalyse.fr/ )


 Musique :  Sincerity par  Glowing Palace   

Description

Bienvenue sur ce site de podcasts.  C'est toujours  à fleur d'inconscient que se rencontrent la clinique et la théorie c'est ce qui justifie le choix de ce titre. En effet  les élaborations théoriques du psychanalyste sont, au même titre que ses symptômes ou que ses rêves,  des  formations de l'inconscient .  

Lorsque les femmes cultivent les champs de la psychanalyse, on peut reconnaître qu'elles ont le plus souvent la main verte. Elles écoutent volontiers les manifestations de l'inconscient de leur analyste et puis tout aussi volontiers celles de leurs analysants. Si elles ont ces facilités, c'est peut-être du à la singularité de leur rapport à l'inconscient ou encore à la forme même du complexe de castration féminin.

En guise  d'exemple, je vous parlerai  aujourd'hui de Zoé, une psychanalyste de rêve. La vivante et espiègle Zoé avait en effet entrepris de guérir de son délire son ami d'enfance un peu fou, Norbert Hanold, un jeune archéologue, tombé amoureux d'une statue de pierre qu'il appelait la Gradiva, celle qui resplendit en marchant.  

Ce roman que Freud a beaucoup apprécié dans son livre «  Délire et rêves dans la
Gradiva de Jensen » pour y décrire "la marée montante du transfert" pourrait être aussi considéré comme une jolie métaphore de ce qu'est le transfert selon Lacan : «  la mise en acte de la réalité de l'inconscient dans son lien au désir du psychanalyste », avec justement ce qu'il en était du  désir de Zoé Bertgang.



J'ai créé, il y a maintenant longtemps, dans les années 2000, un des
premiers sites de psychanalyse.  Je l'ai appelé " Le goût de la
 psychanalyse". Vous pouvez y retrouver la plupart de  ces textes développés

(  https://www.le-gout-de-la-psychanalyse.fr/ )


 Musique :  Sincerity par  Glowing Palace   

Share

Embed

You may also like