Une invitation à la psychanalyse cover
Une invitation à la psychanalyse cover
Une psychanalyse à fleur d'inconscient

Une invitation à la psychanalyse

Une invitation à la psychanalyse

10min |17/09/2021
Listen
Une invitation à la psychanalyse cover
Une invitation à la psychanalyse cover
Une psychanalyse à fleur d'inconscient

Une invitation à la psychanalyse

Une invitation à la psychanalyse

10min |17/09/2021
Listen

Description

Bienvenue sur ce site de podcasts «Une psychanalyse à fleur d'inconscient »


Je m'appelle Liliane Fainsilber.  J'ai exercé pendant près de vingt ans la médecine
générale à Mantes la jolie, une petite ville de la vallée de la Seine qui était en ces années 70 très prospère.

Après avoir fait une psychanalyse  avec Jacques Lacan, je suis devenue  psychanalyste.

Je suis maintenant une vieille dame mais, comme je m'intéresse toujours à cette si
surprenante invention de Freud, une de mes petites filles m'a suggéré, il y a quelques mois,  d'enregistrer des podcasts pour  y  parler de psychanalyse,  une psychanalyse que je souhaite légère et même gaie.  Aussitôt  dit  aussitôt fait, autant profiter des
occasions que nous offre le dit progrès.  Je me lance donc dans cette entreprise. J'espère que vous la partagerez avec moi.

Je partirai de  cette question  qui est importante à savoir que la psychanalyse ne peut
pas seulement  s'apprendre dans les livres ou à l'université.  On ne peut devenir psychanalyste qu'après avoir été analysant.

Si les textes freudiens qui sont à la base de cette invention première doivent être lus
mot à mot et si les textes d'autres analystes et bien sûr, parmi eux,  les séminaires de Lacan, doivent être  déchiffrés, ce ne peut être qu'en raison des effets de transfert qu'ils provoquent, c'est à dire des nouvelles énonciations qu'elles permettent.   Ainsi il ne peuvent être mesurés et appréciés qu'à l'aune du savoir inconscient de leurs lecteurs.

 Les concepts de cette nouvelle science inventée par Freud ne sont mis à l'épreuve que
dans l'analyse de chaque analysant.  

Avec ce titre « une psychanalyse à fleur d'inconscient » je voudrais évoquer aussi le fait que la théorie analytique devrait toujours se trouver très  proche de la clinique, mise en continuité avec elle.   On peut en effet dire que c'est  à fleur d'inconscient qu'elles peuvent se rencontrer toutes deux. Car, au même titre que ses symptômes ou
que ses rêves,  ses élaborations théoriques du psychanalyste sont  elles aussi, à proprement parler,  des formations de l'inconscient.  L'analyste redevient ainsi, à cette occasion, au moins pour un temps, analysant.

C'est ainsi que chaque analyste a la lourde charge d'avoir à transmettre la psychanalyse et à la maintenir en vie en la réinventant.

J'ai créé, il y a maintenant longtemps, dans les années 2000, un des premiers sites de psychanalyse.  Je l'ai appelé " Le goût de la  psychanalyse".

(  https://www.le-gout-de-la-psychanalyse.fr/ )

Description

Bienvenue sur ce site de podcasts «Une psychanalyse à fleur d'inconscient »


Je m'appelle Liliane Fainsilber.  J'ai exercé pendant près de vingt ans la médecine
générale à Mantes la jolie, une petite ville de la vallée de la Seine qui était en ces années 70 très prospère.

Après avoir fait une psychanalyse  avec Jacques Lacan, je suis devenue  psychanalyste.

Je suis maintenant une vieille dame mais, comme je m'intéresse toujours à cette si
surprenante invention de Freud, une de mes petites filles m'a suggéré, il y a quelques mois,  d'enregistrer des podcasts pour  y  parler de psychanalyse,  une psychanalyse que je souhaite légère et même gaie.  Aussitôt  dit  aussitôt fait, autant profiter des
occasions que nous offre le dit progrès.  Je me lance donc dans cette entreprise. J'espère que vous la partagerez avec moi.

Je partirai de  cette question  qui est importante à savoir que la psychanalyse ne peut
pas seulement  s'apprendre dans les livres ou à l'université.  On ne peut devenir psychanalyste qu'après avoir été analysant.

Si les textes freudiens qui sont à la base de cette invention première doivent être lus
mot à mot et si les textes d'autres analystes et bien sûr, parmi eux,  les séminaires de Lacan, doivent être  déchiffrés, ce ne peut être qu'en raison des effets de transfert qu'ils provoquent, c'est à dire des nouvelles énonciations qu'elles permettent.   Ainsi il ne peuvent être mesurés et appréciés qu'à l'aune du savoir inconscient de leurs lecteurs.

 Les concepts de cette nouvelle science inventée par Freud ne sont mis à l'épreuve que
dans l'analyse de chaque analysant.  

Avec ce titre « une psychanalyse à fleur d'inconscient » je voudrais évoquer aussi le fait que la théorie analytique devrait toujours se trouver très  proche de la clinique, mise en continuité avec elle.   On peut en effet dire que c'est  à fleur d'inconscient qu'elles peuvent se rencontrer toutes deux. Car, au même titre que ses symptômes ou
que ses rêves,  ses élaborations théoriques du psychanalyste sont  elles aussi, à proprement parler,  des formations de l'inconscient.  L'analyste redevient ainsi, à cette occasion, au moins pour un temps, analysant.

C'est ainsi que chaque analyste a la lourde charge d'avoir à transmettre la psychanalyse et à la maintenir en vie en la réinventant.

J'ai créé, il y a maintenant longtemps, dans les années 2000, un des premiers sites de psychanalyse.  Je l'ai appelé " Le goût de la  psychanalyse".

(  https://www.le-gout-de-la-psychanalyse.fr/ )

Share

Embed

You may also like

Description

Bienvenue sur ce site de podcasts «Une psychanalyse à fleur d'inconscient »


Je m'appelle Liliane Fainsilber.  J'ai exercé pendant près de vingt ans la médecine
générale à Mantes la jolie, une petite ville de la vallée de la Seine qui était en ces années 70 très prospère.

Après avoir fait une psychanalyse  avec Jacques Lacan, je suis devenue  psychanalyste.

Je suis maintenant une vieille dame mais, comme je m'intéresse toujours à cette si
surprenante invention de Freud, une de mes petites filles m'a suggéré, il y a quelques mois,  d'enregistrer des podcasts pour  y  parler de psychanalyse,  une psychanalyse que je souhaite légère et même gaie.  Aussitôt  dit  aussitôt fait, autant profiter des
occasions que nous offre le dit progrès.  Je me lance donc dans cette entreprise. J'espère que vous la partagerez avec moi.

Je partirai de  cette question  qui est importante à savoir que la psychanalyse ne peut
pas seulement  s'apprendre dans les livres ou à l'université.  On ne peut devenir psychanalyste qu'après avoir été analysant.

Si les textes freudiens qui sont à la base de cette invention première doivent être lus
mot à mot et si les textes d'autres analystes et bien sûr, parmi eux,  les séminaires de Lacan, doivent être  déchiffrés, ce ne peut être qu'en raison des effets de transfert qu'ils provoquent, c'est à dire des nouvelles énonciations qu'elles permettent.   Ainsi il ne peuvent être mesurés et appréciés qu'à l'aune du savoir inconscient de leurs lecteurs.

 Les concepts de cette nouvelle science inventée par Freud ne sont mis à l'épreuve que
dans l'analyse de chaque analysant.  

Avec ce titre « une psychanalyse à fleur d'inconscient » je voudrais évoquer aussi le fait que la théorie analytique devrait toujours se trouver très  proche de la clinique, mise en continuité avec elle.   On peut en effet dire que c'est  à fleur d'inconscient qu'elles peuvent se rencontrer toutes deux. Car, au même titre que ses symptômes ou
que ses rêves,  ses élaborations théoriques du psychanalyste sont  elles aussi, à proprement parler,  des formations de l'inconscient.  L'analyste redevient ainsi, à cette occasion, au moins pour un temps, analysant.

C'est ainsi que chaque analyste a la lourde charge d'avoir à transmettre la psychanalyse et à la maintenir en vie en la réinventant.

J'ai créé, il y a maintenant longtemps, dans les années 2000, un des premiers sites de psychanalyse.  Je l'ai appelé " Le goût de la  psychanalyse".

(  https://www.le-gout-de-la-psychanalyse.fr/ )

Description

Bienvenue sur ce site de podcasts «Une psychanalyse à fleur d'inconscient »


Je m'appelle Liliane Fainsilber.  J'ai exercé pendant près de vingt ans la médecine
générale à Mantes la jolie, une petite ville de la vallée de la Seine qui était en ces années 70 très prospère.

Après avoir fait une psychanalyse  avec Jacques Lacan, je suis devenue  psychanalyste.

Je suis maintenant une vieille dame mais, comme je m'intéresse toujours à cette si
surprenante invention de Freud, une de mes petites filles m'a suggéré, il y a quelques mois,  d'enregistrer des podcasts pour  y  parler de psychanalyse,  une psychanalyse que je souhaite légère et même gaie.  Aussitôt  dit  aussitôt fait, autant profiter des
occasions que nous offre le dit progrès.  Je me lance donc dans cette entreprise. J'espère que vous la partagerez avec moi.

Je partirai de  cette question  qui est importante à savoir que la psychanalyse ne peut
pas seulement  s'apprendre dans les livres ou à l'université.  On ne peut devenir psychanalyste qu'après avoir été analysant.

Si les textes freudiens qui sont à la base de cette invention première doivent être lus
mot à mot et si les textes d'autres analystes et bien sûr, parmi eux,  les séminaires de Lacan, doivent être  déchiffrés, ce ne peut être qu'en raison des effets de transfert qu'ils provoquent, c'est à dire des nouvelles énonciations qu'elles permettent.   Ainsi il ne peuvent être mesurés et appréciés qu'à l'aune du savoir inconscient de leurs lecteurs.

 Les concepts de cette nouvelle science inventée par Freud ne sont mis à l'épreuve que
dans l'analyse de chaque analysant.  

Avec ce titre « une psychanalyse à fleur d'inconscient » je voudrais évoquer aussi le fait que la théorie analytique devrait toujours se trouver très  proche de la clinique, mise en continuité avec elle.   On peut en effet dire que c'est  à fleur d'inconscient qu'elles peuvent se rencontrer toutes deux. Car, au même titre que ses symptômes ou
que ses rêves,  ses élaborations théoriques du psychanalyste sont  elles aussi, à proprement parler,  des formations de l'inconscient.  L'analyste redevient ainsi, à cette occasion, au moins pour un temps, analysant.

C'est ainsi que chaque analyste a la lourde charge d'avoir à transmettre la psychanalyse et à la maintenir en vie en la réinventant.

J'ai créé, il y a maintenant longtemps, dans les années 2000, un des premiers sites de psychanalyse.  Je l'ai appelé " Le goût de la  psychanalyse".

(  https://www.le-gout-de-la-psychanalyse.fr/ )

Share

Embed

You may also like