undefined cover
undefined cover
Épisode #46 - Julien Herla : Addiction, moi non plus cover
Épisode #46 - Julien Herla : Addiction, moi non plus cover
Vet'o micro

Épisode #46 - Julien Herla : Addiction, moi non plus

Épisode #46 - Julien Herla : Addiction, moi non plus

1h12 |08/09/2023|

6413

Play
undefined cover
undefined cover
Épisode #46 - Julien Herla : Addiction, moi non plus cover
Épisode #46 - Julien Herla : Addiction, moi non plus cover
Vet'o micro

Épisode #46 - Julien Herla : Addiction, moi non plus

Épisode #46 - Julien Herla : Addiction, moi non plus

1h12 |08/09/2023|

6413

Play

Description

Julien Herla, vétérinaire rural sur tous les fronts (Liège, 2008) au 🎤 de Sophie.

Pas de vocation au berceau pour Julien, le déclic se produit lors d’un voyage dans sa famille au Canada où il rencontre un cousin, vétérinaire. Recalé au concours, il n’en abandonne pas son projet pour autant, et part poursuivre son cursus en Belgique, d’abord à Namur puis à Liège. Le folklore local 🥳 prend rapidement le pas sur les études ; l’alcool, marqueur fictif de convivialité, s’invite partout… Il fait partie des codes sociaux du milieu étudiant et devient rapidement une (mauvaise !) habitude, pernicieuse. Pourtant, la Belgique représente bien plus qu’un moyen d’obtenir son diplôme, c’est un véritable pays d’adoption ; il y noue d’ailleurs de solides amitiés.

On lui propose tout de suite un premier poste 🐮 dans le Cantal. Pendant 18 mois, il ne compte ni ses heures ni son investissement intellectuel car cette première opportunité professionnelle lui permet de répéter ses gammes pour gagner en autonomie et en sérénité. Pourtant, comme chez beaucoup de débutants, la peur de décevoir (ses employeurs mais aussi les clients) est omniprésente. Les soirées arrosées 🍹🍹🍹 semblent alors former un rempart (illusoire) contre le stress et doper sa confiance. Mais le château de cartes ne tarde pas à s’écrouler et c’est rapidement la descente aux enfers. Il trouve néanmoins les ressources pour réussir un sevrage total en complète autonomie. Libéré de toutes ses addictions, il ne voit pas le danger qui guette à nouveau ; le surmenage a fait de lui un prisonnier consentant et il y a 2 ans, c’est le burn-out.

Plusieurs éléments convergents l’amènent à découvrir le monde de l’ostéopathie, qui lui ouvre de nouvelles perspectives quant à la prise en charge des animaux. Après 2 ans de formation, il passe le DIE 👨‍🎓 en 2021. Julien apprécie particulièrement le climat de confiance réciproque qui s’instaure avec l’animal grâce à cette approche d’écoute. L’animal ne ment pas, avec lui on ne peut pas tricher. Toutefois, on ne peut pas véritablement l’aider si on n’est pas soi-même dans un état compatible avec l’apport de soins. Pas question pour autant de renier sa formation initiale : Julien est vétérinaire avant tout 🩺 et il utilise médecines manuelle et allopathique 💊 en fonction des besoins de chaque animal.

Avec les changements qui secouent l’écosystème vétérinaire, il n’a pas hésité à s’engager aux côtés de Pierre Mathevet (épisode #23 ) pour faire de la prévention au sein de la profession. Son leitmotiv ? « Tout le monde est utile mais personne n’est indispensable ! ». Cela traduit d’ailleurs plutôt bien son envie de promouvoir un modèle positif de l’entreprise dans lequel chacun s’épanouit au travail mais peut aussi se mettre en retrait (vacances, RTT…) sans culpabilité. Son implication ne s’arrête pas là, puisque Julien est un membre actif des GTV depuis 7 ans. Une aventure humaine incomparable qui lui permet de mettre sa fougue et ses idées au service de thématiques qui lui tiennent à cœur comme la gestion du stress ou la prévention du suicide chez les éleveurs.

Aujourd’hui associé dans une structure qui lui correspond, Julien est parvenu à trouver un nouvel équilibre ⚖️, à se construire d’autres référentiels et à investir son énergie dans des projets qui font sens. Malgré un parcours tumultueux, il a toujours continué d’avancer car « se résigner, c’est faire le choix de ne plus avoir le choix ». Finalement, si la vie est un perpétuel travail sur soi pour rester en harmonie, il semblerait bien que Julien soit sur la bonne voie ! 😉


"🔗 Liens de l'épisode :

- https://www.sngtv.org/ 

- https://imaov.com/ 

- lien vers épisode #23 P. Mathevet 


Création : Marine Slove - Production : TÉMAvet - Hôte : Sophie Wilford - Enregistrement : Sophie Wilford - Montage : Stéphanie Patiny - Textes : Annabelle Orszag - Musique : Chocolate Cookie Jam - An Jone 

Chapters

Description

Julien Herla, vétérinaire rural sur tous les fronts (Liège, 2008) au 🎤 de Sophie.

Pas de vocation au berceau pour Julien, le déclic se produit lors d’un voyage dans sa famille au Canada où il rencontre un cousin, vétérinaire. Recalé au concours, il n’en abandonne pas son projet pour autant, et part poursuivre son cursus en Belgique, d’abord à Namur puis à Liège. Le folklore local 🥳 prend rapidement le pas sur les études ; l’alcool, marqueur fictif de convivialité, s’invite partout… Il fait partie des codes sociaux du milieu étudiant et devient rapidement une (mauvaise !) habitude, pernicieuse. Pourtant, la Belgique représente bien plus qu’un moyen d’obtenir son diplôme, c’est un véritable pays d’adoption ; il y noue d’ailleurs de solides amitiés.

On lui propose tout de suite un premier poste 🐮 dans le Cantal. Pendant 18 mois, il ne compte ni ses heures ni son investissement intellectuel car cette première opportunité professionnelle lui permet de répéter ses gammes pour gagner en autonomie et en sérénité. Pourtant, comme chez beaucoup de débutants, la peur de décevoir (ses employeurs mais aussi les clients) est omniprésente. Les soirées arrosées 🍹🍹🍹 semblent alors former un rempart (illusoire) contre le stress et doper sa confiance. Mais le château de cartes ne tarde pas à s’écrouler et c’est rapidement la descente aux enfers. Il trouve néanmoins les ressources pour réussir un sevrage total en complète autonomie. Libéré de toutes ses addictions, il ne voit pas le danger qui guette à nouveau ; le surmenage a fait de lui un prisonnier consentant et il y a 2 ans, c’est le burn-out.

Plusieurs éléments convergents l’amènent à découvrir le monde de l’ostéopathie, qui lui ouvre de nouvelles perspectives quant à la prise en charge des animaux. Après 2 ans de formation, il passe le DIE 👨‍🎓 en 2021. Julien apprécie particulièrement le climat de confiance réciproque qui s’instaure avec l’animal grâce à cette approche d’écoute. L’animal ne ment pas, avec lui on ne peut pas tricher. Toutefois, on ne peut pas véritablement l’aider si on n’est pas soi-même dans un état compatible avec l’apport de soins. Pas question pour autant de renier sa formation initiale : Julien est vétérinaire avant tout 🩺 et il utilise médecines manuelle et allopathique 💊 en fonction des besoins de chaque animal.

Avec les changements qui secouent l’écosystème vétérinaire, il n’a pas hésité à s’engager aux côtés de Pierre Mathevet (épisode #23 ) pour faire de la prévention au sein de la profession. Son leitmotiv ? « Tout le monde est utile mais personne n’est indispensable ! ». Cela traduit d’ailleurs plutôt bien son envie de promouvoir un modèle positif de l’entreprise dans lequel chacun s’épanouit au travail mais peut aussi se mettre en retrait (vacances, RTT…) sans culpabilité. Son implication ne s’arrête pas là, puisque Julien est un membre actif des GTV depuis 7 ans. Une aventure humaine incomparable qui lui permet de mettre sa fougue et ses idées au service de thématiques qui lui tiennent à cœur comme la gestion du stress ou la prévention du suicide chez les éleveurs.

Aujourd’hui associé dans une structure qui lui correspond, Julien est parvenu à trouver un nouvel équilibre ⚖️, à se construire d’autres référentiels et à investir son énergie dans des projets qui font sens. Malgré un parcours tumultueux, il a toujours continué d’avancer car « se résigner, c’est faire le choix de ne plus avoir le choix ». Finalement, si la vie est un perpétuel travail sur soi pour rester en harmonie, il semblerait bien que Julien soit sur la bonne voie ! 😉


"🔗 Liens de l'épisode :

- https://www.sngtv.org/ 

- https://imaov.com/ 

- lien vers épisode #23 P. Mathevet 


Création : Marine Slove - Production : TÉMAvet - Hôte : Sophie Wilford - Enregistrement : Sophie Wilford - Montage : Stéphanie Patiny - Textes : Annabelle Orszag - Musique : Chocolate Cookie Jam - An Jone 

Chapters

Share

Embed

You may also like

Description

Julien Herla, vétérinaire rural sur tous les fronts (Liège, 2008) au 🎤 de Sophie.

Pas de vocation au berceau pour Julien, le déclic se produit lors d’un voyage dans sa famille au Canada où il rencontre un cousin, vétérinaire. Recalé au concours, il n’en abandonne pas son projet pour autant, et part poursuivre son cursus en Belgique, d’abord à Namur puis à Liège. Le folklore local 🥳 prend rapidement le pas sur les études ; l’alcool, marqueur fictif de convivialité, s’invite partout… Il fait partie des codes sociaux du milieu étudiant et devient rapidement une (mauvaise !) habitude, pernicieuse. Pourtant, la Belgique représente bien plus qu’un moyen d’obtenir son diplôme, c’est un véritable pays d’adoption ; il y noue d’ailleurs de solides amitiés.

On lui propose tout de suite un premier poste 🐮 dans le Cantal. Pendant 18 mois, il ne compte ni ses heures ni son investissement intellectuel car cette première opportunité professionnelle lui permet de répéter ses gammes pour gagner en autonomie et en sérénité. Pourtant, comme chez beaucoup de débutants, la peur de décevoir (ses employeurs mais aussi les clients) est omniprésente. Les soirées arrosées 🍹🍹🍹 semblent alors former un rempart (illusoire) contre le stress et doper sa confiance. Mais le château de cartes ne tarde pas à s’écrouler et c’est rapidement la descente aux enfers. Il trouve néanmoins les ressources pour réussir un sevrage total en complète autonomie. Libéré de toutes ses addictions, il ne voit pas le danger qui guette à nouveau ; le surmenage a fait de lui un prisonnier consentant et il y a 2 ans, c’est le burn-out.

Plusieurs éléments convergents l’amènent à découvrir le monde de l’ostéopathie, qui lui ouvre de nouvelles perspectives quant à la prise en charge des animaux. Après 2 ans de formation, il passe le DIE 👨‍🎓 en 2021. Julien apprécie particulièrement le climat de confiance réciproque qui s’instaure avec l’animal grâce à cette approche d’écoute. L’animal ne ment pas, avec lui on ne peut pas tricher. Toutefois, on ne peut pas véritablement l’aider si on n’est pas soi-même dans un état compatible avec l’apport de soins. Pas question pour autant de renier sa formation initiale : Julien est vétérinaire avant tout 🩺 et il utilise médecines manuelle et allopathique 💊 en fonction des besoins de chaque animal.

Avec les changements qui secouent l’écosystème vétérinaire, il n’a pas hésité à s’engager aux côtés de Pierre Mathevet (épisode #23 ) pour faire de la prévention au sein de la profession. Son leitmotiv ? « Tout le monde est utile mais personne n’est indispensable ! ». Cela traduit d’ailleurs plutôt bien son envie de promouvoir un modèle positif de l’entreprise dans lequel chacun s’épanouit au travail mais peut aussi se mettre en retrait (vacances, RTT…) sans culpabilité. Son implication ne s’arrête pas là, puisque Julien est un membre actif des GTV depuis 7 ans. Une aventure humaine incomparable qui lui permet de mettre sa fougue et ses idées au service de thématiques qui lui tiennent à cœur comme la gestion du stress ou la prévention du suicide chez les éleveurs.

Aujourd’hui associé dans une structure qui lui correspond, Julien est parvenu à trouver un nouvel équilibre ⚖️, à se construire d’autres référentiels et à investir son énergie dans des projets qui font sens. Malgré un parcours tumultueux, il a toujours continué d’avancer car « se résigner, c’est faire le choix de ne plus avoir le choix ». Finalement, si la vie est un perpétuel travail sur soi pour rester en harmonie, il semblerait bien que Julien soit sur la bonne voie ! 😉


"🔗 Liens de l'épisode :

- https://www.sngtv.org/ 

- https://imaov.com/ 

- lien vers épisode #23 P. Mathevet 


Création : Marine Slove - Production : TÉMAvet - Hôte : Sophie Wilford - Enregistrement : Sophie Wilford - Montage : Stéphanie Patiny - Textes : Annabelle Orszag - Musique : Chocolate Cookie Jam - An Jone 

Chapters

Description

Julien Herla, vétérinaire rural sur tous les fronts (Liège, 2008) au 🎤 de Sophie.

Pas de vocation au berceau pour Julien, le déclic se produit lors d’un voyage dans sa famille au Canada où il rencontre un cousin, vétérinaire. Recalé au concours, il n’en abandonne pas son projet pour autant, et part poursuivre son cursus en Belgique, d’abord à Namur puis à Liège. Le folklore local 🥳 prend rapidement le pas sur les études ; l’alcool, marqueur fictif de convivialité, s’invite partout… Il fait partie des codes sociaux du milieu étudiant et devient rapidement une (mauvaise !) habitude, pernicieuse. Pourtant, la Belgique représente bien plus qu’un moyen d’obtenir son diplôme, c’est un véritable pays d’adoption ; il y noue d’ailleurs de solides amitiés.

On lui propose tout de suite un premier poste 🐮 dans le Cantal. Pendant 18 mois, il ne compte ni ses heures ni son investissement intellectuel car cette première opportunité professionnelle lui permet de répéter ses gammes pour gagner en autonomie et en sérénité. Pourtant, comme chez beaucoup de débutants, la peur de décevoir (ses employeurs mais aussi les clients) est omniprésente. Les soirées arrosées 🍹🍹🍹 semblent alors former un rempart (illusoire) contre le stress et doper sa confiance. Mais le château de cartes ne tarde pas à s’écrouler et c’est rapidement la descente aux enfers. Il trouve néanmoins les ressources pour réussir un sevrage total en complète autonomie. Libéré de toutes ses addictions, il ne voit pas le danger qui guette à nouveau ; le surmenage a fait de lui un prisonnier consentant et il y a 2 ans, c’est le burn-out.

Plusieurs éléments convergents l’amènent à découvrir le monde de l’ostéopathie, qui lui ouvre de nouvelles perspectives quant à la prise en charge des animaux. Après 2 ans de formation, il passe le DIE 👨‍🎓 en 2021. Julien apprécie particulièrement le climat de confiance réciproque qui s’instaure avec l’animal grâce à cette approche d’écoute. L’animal ne ment pas, avec lui on ne peut pas tricher. Toutefois, on ne peut pas véritablement l’aider si on n’est pas soi-même dans un état compatible avec l’apport de soins. Pas question pour autant de renier sa formation initiale : Julien est vétérinaire avant tout 🩺 et il utilise médecines manuelle et allopathique 💊 en fonction des besoins de chaque animal.

Avec les changements qui secouent l’écosystème vétérinaire, il n’a pas hésité à s’engager aux côtés de Pierre Mathevet (épisode #23 ) pour faire de la prévention au sein de la profession. Son leitmotiv ? « Tout le monde est utile mais personne n’est indispensable ! ». Cela traduit d’ailleurs plutôt bien son envie de promouvoir un modèle positif de l’entreprise dans lequel chacun s’épanouit au travail mais peut aussi se mettre en retrait (vacances, RTT…) sans culpabilité. Son implication ne s’arrête pas là, puisque Julien est un membre actif des GTV depuis 7 ans. Une aventure humaine incomparable qui lui permet de mettre sa fougue et ses idées au service de thématiques qui lui tiennent à cœur comme la gestion du stress ou la prévention du suicide chez les éleveurs.

Aujourd’hui associé dans une structure qui lui correspond, Julien est parvenu à trouver un nouvel équilibre ⚖️, à se construire d’autres référentiels et à investir son énergie dans des projets qui font sens. Malgré un parcours tumultueux, il a toujours continué d’avancer car « se résigner, c’est faire le choix de ne plus avoir le choix ». Finalement, si la vie est un perpétuel travail sur soi pour rester en harmonie, il semblerait bien que Julien soit sur la bonne voie ! 😉


"🔗 Liens de l'épisode :

- https://www.sngtv.org/ 

- https://imaov.com/ 

- lien vers épisode #23 P. Mathevet 


Création : Marine Slove - Production : TÉMAvet - Hôte : Sophie Wilford - Enregistrement : Sophie Wilford - Montage : Stéphanie Patiny - Textes : Annabelle Orszag - Musique : Chocolate Cookie Jam - An Jone 

Chapters

Share

Embed

You may also like