undefined cover
undefined cover
Épisode #52 - Alexis Leps : Avoir une dent contre l’échec cover
Épisode #52 - Alexis Leps : Avoir une dent contre l’échec cover
Vet'o micro

Épisode #52 - Alexis Leps : Avoir une dent contre l’échec

Épisode #52 - Alexis Leps : Avoir une dent contre l’échec

1h02 |27/10/2023|

4738

Play
undefined cover
undefined cover
Épisode #52 - Alexis Leps : Avoir une dent contre l’échec cover
Épisode #52 - Alexis Leps : Avoir une dent contre l’échec cover
Vet'o micro

Épisode #52 - Alexis Leps : Avoir une dent contre l’échec

Épisode #52 - Alexis Leps : Avoir une dent contre l’échec

1h02 |27/10/2023|

4738

Play

Description

Alexis Leps, 1er français titulaire (bientôt !) du Collège européen de dentisterie équine (Liège, 2016) au 🎤 de Sophie.

Si les animaux ont toujours fait partie de sa vie, sa préférence va indéniablement aux chevaux. Il délaisse d’ailleurs rapidement la lubie de devenir cavalier pro pour entreprendre des études vétérinaires, métier qui lui semble concilier parfaitement la fascination exercée par les animaux 😍 et l’acquisition de compétences enviées à son papa, chirurgien de la main. A cause d’un parcours scolaire chaotique, il préfère s’orienter vers la Belgique, sans passer par la case « Prépa » et intègre Namur en 2004. Après 2 années sans anicroche 🥳, Alexis perd pied suite à une rupture difficile. Et là c’est la descente aux enfers… Il ne valide pas sa 3ème année, redouble à Liège, triple sa 4ème année et finit par être renvoyé de l’université. 

Le retour en France n’a rien de celui qu’il avait imaginé. Pourtant, en attendant d’être autorisé à repostuler à Liège, il entame une formation courte d’ostéopathe animalier qu’il autofinance grâce à des petits boulots. Comme il ne se voit pas faire autre chose que vétérinaire 🩺, il parvient à revenir à Liège et à finir son cursus. Une dernière année en équine le conforte sur la connexion particulière qu’il a avec les chevaux. Son diplôme en poche après 12 ans, il choisit un internat privé en équine 🐴 qui se révèle être une super expérience à tous points de vue.

Souhaitant poursuivre sa quête de connaissances, il cherche une résidence en chir mais ne trouve ni poste ni véritable projet pro. Grâce à Vétojob (et oui ! 😉) il obtient un premier poste dans le sud-ouest puis un second en région parisienne qui lui convient davantage. Mais lorsqu’un assistanat en chir s’ouvre à Nantes avec une résidence potentielle à la clé, Alexis saute sur l’occasion. Cette 1ère année est d’ailleurs un rêve éveillé : apprendre quelque chose de nouveau chaque jour, travailler en équipe, aller au bout de la prise en charge de chaque patient… Malheureusement la place de résident ne s’ouvre plus et Alexis se retrouve à nouveau dans l’impasse. Mais c’est sans compter sur la rencontre providentielle 🍀 avec un expert en dentisterie anglo-saxon venu opérer un cheval à Nantes. 

Alexis prend un poste de résident en dentisterie équine 🦷 à Gent avec un objectif clair : revenir exercer en France en référé comme stomatologue équin itinérant. Si la dentisterie est un pan de la médecine vétérinaire qui a été quelque peu délaissé, ça reste de la médecine et il faudrait selon lui changer de paradigme et replacer le vétérinaire au cœur de la prise en charge des affections de la bouche (et donc des dents) du cheval ! 

👉 A partir de 2024, Alexis va donc relever de nouveaux défis 🚙 et partir d’une feuille blanche pour faire évoluer ce domaine de la médecine vétérinaire en France et faire progresser la compréhension et le respect du BEA car il est intimement convaincu que l’avenir de la profession est étroitement corrélé à cette notion.

🔗 Liens de l'épisode : 

https://www.linkedin.com/in/alexis-leps-690256103/  

https://www.facebook.com/LepsVetDent
 

Création : Marine Slove - Production : TÉMAvet - Hôte : Sophie Wilford - Enregistrement : Sophie Wilford - Montage : Stéphanie Patiny - Textes : Annabelle Orszag - Musique : Chocolate Cookie Jam - An Jone


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Chapters

  • Intro

    00:00

  • Episode

    01:17

Description

Alexis Leps, 1er français titulaire (bientôt !) du Collège européen de dentisterie équine (Liège, 2016) au 🎤 de Sophie.

Si les animaux ont toujours fait partie de sa vie, sa préférence va indéniablement aux chevaux. Il délaisse d’ailleurs rapidement la lubie de devenir cavalier pro pour entreprendre des études vétérinaires, métier qui lui semble concilier parfaitement la fascination exercée par les animaux 😍 et l’acquisition de compétences enviées à son papa, chirurgien de la main. A cause d’un parcours scolaire chaotique, il préfère s’orienter vers la Belgique, sans passer par la case « Prépa » et intègre Namur en 2004. Après 2 années sans anicroche 🥳, Alexis perd pied suite à une rupture difficile. Et là c’est la descente aux enfers… Il ne valide pas sa 3ème année, redouble à Liège, triple sa 4ème année et finit par être renvoyé de l’université. 

Le retour en France n’a rien de celui qu’il avait imaginé. Pourtant, en attendant d’être autorisé à repostuler à Liège, il entame une formation courte d’ostéopathe animalier qu’il autofinance grâce à des petits boulots. Comme il ne se voit pas faire autre chose que vétérinaire 🩺, il parvient à revenir à Liège et à finir son cursus. Une dernière année en équine le conforte sur la connexion particulière qu’il a avec les chevaux. Son diplôme en poche après 12 ans, il choisit un internat privé en équine 🐴 qui se révèle être une super expérience à tous points de vue.

Souhaitant poursuivre sa quête de connaissances, il cherche une résidence en chir mais ne trouve ni poste ni véritable projet pro. Grâce à Vétojob (et oui ! 😉) il obtient un premier poste dans le sud-ouest puis un second en région parisienne qui lui convient davantage. Mais lorsqu’un assistanat en chir s’ouvre à Nantes avec une résidence potentielle à la clé, Alexis saute sur l’occasion. Cette 1ère année est d’ailleurs un rêve éveillé : apprendre quelque chose de nouveau chaque jour, travailler en équipe, aller au bout de la prise en charge de chaque patient… Malheureusement la place de résident ne s’ouvre plus et Alexis se retrouve à nouveau dans l’impasse. Mais c’est sans compter sur la rencontre providentielle 🍀 avec un expert en dentisterie anglo-saxon venu opérer un cheval à Nantes. 

Alexis prend un poste de résident en dentisterie équine 🦷 à Gent avec un objectif clair : revenir exercer en France en référé comme stomatologue équin itinérant. Si la dentisterie est un pan de la médecine vétérinaire qui a été quelque peu délaissé, ça reste de la médecine et il faudrait selon lui changer de paradigme et replacer le vétérinaire au cœur de la prise en charge des affections de la bouche (et donc des dents) du cheval ! 

👉 A partir de 2024, Alexis va donc relever de nouveaux défis 🚙 et partir d’une feuille blanche pour faire évoluer ce domaine de la médecine vétérinaire en France et faire progresser la compréhension et le respect du BEA car il est intimement convaincu que l’avenir de la profession est étroitement corrélé à cette notion.

🔗 Liens de l'épisode : 

https://www.linkedin.com/in/alexis-leps-690256103/  

https://www.facebook.com/LepsVetDent
 

Création : Marine Slove - Production : TÉMAvet - Hôte : Sophie Wilford - Enregistrement : Sophie Wilford - Montage : Stéphanie Patiny - Textes : Annabelle Orszag - Musique : Chocolate Cookie Jam - An Jone


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Chapters

  • Intro

    00:00

  • Episode

    01:17

Share

Embed

You may also like

Description

Alexis Leps, 1er français titulaire (bientôt !) du Collège européen de dentisterie équine (Liège, 2016) au 🎤 de Sophie.

Si les animaux ont toujours fait partie de sa vie, sa préférence va indéniablement aux chevaux. Il délaisse d’ailleurs rapidement la lubie de devenir cavalier pro pour entreprendre des études vétérinaires, métier qui lui semble concilier parfaitement la fascination exercée par les animaux 😍 et l’acquisition de compétences enviées à son papa, chirurgien de la main. A cause d’un parcours scolaire chaotique, il préfère s’orienter vers la Belgique, sans passer par la case « Prépa » et intègre Namur en 2004. Après 2 années sans anicroche 🥳, Alexis perd pied suite à une rupture difficile. Et là c’est la descente aux enfers… Il ne valide pas sa 3ème année, redouble à Liège, triple sa 4ème année et finit par être renvoyé de l’université. 

Le retour en France n’a rien de celui qu’il avait imaginé. Pourtant, en attendant d’être autorisé à repostuler à Liège, il entame une formation courte d’ostéopathe animalier qu’il autofinance grâce à des petits boulots. Comme il ne se voit pas faire autre chose que vétérinaire 🩺, il parvient à revenir à Liège et à finir son cursus. Une dernière année en équine le conforte sur la connexion particulière qu’il a avec les chevaux. Son diplôme en poche après 12 ans, il choisit un internat privé en équine 🐴 qui se révèle être une super expérience à tous points de vue.

Souhaitant poursuivre sa quête de connaissances, il cherche une résidence en chir mais ne trouve ni poste ni véritable projet pro. Grâce à Vétojob (et oui ! 😉) il obtient un premier poste dans le sud-ouest puis un second en région parisienne qui lui convient davantage. Mais lorsqu’un assistanat en chir s’ouvre à Nantes avec une résidence potentielle à la clé, Alexis saute sur l’occasion. Cette 1ère année est d’ailleurs un rêve éveillé : apprendre quelque chose de nouveau chaque jour, travailler en équipe, aller au bout de la prise en charge de chaque patient… Malheureusement la place de résident ne s’ouvre plus et Alexis se retrouve à nouveau dans l’impasse. Mais c’est sans compter sur la rencontre providentielle 🍀 avec un expert en dentisterie anglo-saxon venu opérer un cheval à Nantes. 

Alexis prend un poste de résident en dentisterie équine 🦷 à Gent avec un objectif clair : revenir exercer en France en référé comme stomatologue équin itinérant. Si la dentisterie est un pan de la médecine vétérinaire qui a été quelque peu délaissé, ça reste de la médecine et il faudrait selon lui changer de paradigme et replacer le vétérinaire au cœur de la prise en charge des affections de la bouche (et donc des dents) du cheval ! 

👉 A partir de 2024, Alexis va donc relever de nouveaux défis 🚙 et partir d’une feuille blanche pour faire évoluer ce domaine de la médecine vétérinaire en France et faire progresser la compréhension et le respect du BEA car il est intimement convaincu que l’avenir de la profession est étroitement corrélé à cette notion.

🔗 Liens de l'épisode : 

https://www.linkedin.com/in/alexis-leps-690256103/  

https://www.facebook.com/LepsVetDent
 

Création : Marine Slove - Production : TÉMAvet - Hôte : Sophie Wilford - Enregistrement : Sophie Wilford - Montage : Stéphanie Patiny - Textes : Annabelle Orszag - Musique : Chocolate Cookie Jam - An Jone


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Chapters

  • Intro

    00:00

  • Episode

    01:17

Description

Alexis Leps, 1er français titulaire (bientôt !) du Collège européen de dentisterie équine (Liège, 2016) au 🎤 de Sophie.

Si les animaux ont toujours fait partie de sa vie, sa préférence va indéniablement aux chevaux. Il délaisse d’ailleurs rapidement la lubie de devenir cavalier pro pour entreprendre des études vétérinaires, métier qui lui semble concilier parfaitement la fascination exercée par les animaux 😍 et l’acquisition de compétences enviées à son papa, chirurgien de la main. A cause d’un parcours scolaire chaotique, il préfère s’orienter vers la Belgique, sans passer par la case « Prépa » et intègre Namur en 2004. Après 2 années sans anicroche 🥳, Alexis perd pied suite à une rupture difficile. Et là c’est la descente aux enfers… Il ne valide pas sa 3ème année, redouble à Liège, triple sa 4ème année et finit par être renvoyé de l’université. 

Le retour en France n’a rien de celui qu’il avait imaginé. Pourtant, en attendant d’être autorisé à repostuler à Liège, il entame une formation courte d’ostéopathe animalier qu’il autofinance grâce à des petits boulots. Comme il ne se voit pas faire autre chose que vétérinaire 🩺, il parvient à revenir à Liège et à finir son cursus. Une dernière année en équine le conforte sur la connexion particulière qu’il a avec les chevaux. Son diplôme en poche après 12 ans, il choisit un internat privé en équine 🐴 qui se révèle être une super expérience à tous points de vue.

Souhaitant poursuivre sa quête de connaissances, il cherche une résidence en chir mais ne trouve ni poste ni véritable projet pro. Grâce à Vétojob (et oui ! 😉) il obtient un premier poste dans le sud-ouest puis un second en région parisienne qui lui convient davantage. Mais lorsqu’un assistanat en chir s’ouvre à Nantes avec une résidence potentielle à la clé, Alexis saute sur l’occasion. Cette 1ère année est d’ailleurs un rêve éveillé : apprendre quelque chose de nouveau chaque jour, travailler en équipe, aller au bout de la prise en charge de chaque patient… Malheureusement la place de résident ne s’ouvre plus et Alexis se retrouve à nouveau dans l’impasse. Mais c’est sans compter sur la rencontre providentielle 🍀 avec un expert en dentisterie anglo-saxon venu opérer un cheval à Nantes. 

Alexis prend un poste de résident en dentisterie équine 🦷 à Gent avec un objectif clair : revenir exercer en France en référé comme stomatologue équin itinérant. Si la dentisterie est un pan de la médecine vétérinaire qui a été quelque peu délaissé, ça reste de la médecine et il faudrait selon lui changer de paradigme et replacer le vétérinaire au cœur de la prise en charge des affections de la bouche (et donc des dents) du cheval ! 

👉 A partir de 2024, Alexis va donc relever de nouveaux défis 🚙 et partir d’une feuille blanche pour faire évoluer ce domaine de la médecine vétérinaire en France et faire progresser la compréhension et le respect du BEA car il est intimement convaincu que l’avenir de la profession est étroitement corrélé à cette notion.

🔗 Liens de l'épisode : 

https://www.linkedin.com/in/alexis-leps-690256103/  

https://www.facebook.com/LepsVetDent
 

Création : Marine Slove - Production : TÉMAvet - Hôte : Sophie Wilford - Enregistrement : Sophie Wilford - Montage : Stéphanie Patiny - Textes : Annabelle Orszag - Musique : Chocolate Cookie Jam - An Jone


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Chapters

  • Intro

    00:00

  • Episode

    01:17

Share

Embed

You may also like