[Episode 4] Corruption et relations commerciales, affaire Carrefour Banque, biens à double usage cover
[Episode 4] Corruption et relations commerciales, affaire Carrefour Banque, biens à double usage cover
Vigilance

[Episode 4] Corruption et relations commerciales, affaire Carrefour Banque, biens à double usage

[Episode 4] Corruption et relations commerciales, affaire Carrefour Banque, biens à double usage

05min |19/05/2021
Listen
[Episode 4] Corruption et relations commerciales, affaire Carrefour Banque, biens à double usage cover
[Episode 4] Corruption et relations commerciales, affaire Carrefour Banque, biens à double usage cover
Vigilance

[Episode 4] Corruption et relations commerciales, affaire Carrefour Banque, biens à double usage

[Episode 4] Corruption et relations commerciales, affaire Carrefour Banque, biens à double usage

05min |19/05/2021
Listen

Description

Depuis quinze jours, de nouvelles actualités en matière de compliance sont tombées. Dans ce nouvel épisode de Vigilance, présenté par Stefano Danna, :

  • Amélie Renard évoque un arrêt de la cour d'appel de Paris, du 5 mai dernier. La cour a validé une rupture de relations commerciales décidée sans préavis par une société vis-à-vis de l'un de ses fournisseurs pour des faits de corruption ;
  • Anne-Laure Pasquet détaille l'affaire Carrefour banque ayant conduit l'ACPR à sanctionner le groupe à hauteur d'1 million et demi d'euros pour son dispositif de lutte antiblanchiment ;
  • et Veronika Rébier présente un nouveau règlement de l'UE sur les biens à double usage, comme les technologies de surveillance ou les produits chimiques. Il imposera de nouvelles obligations de compliance aux grands exportateurs européens de tels biens.


Description

Depuis quinze jours, de nouvelles actualités en matière de compliance sont tombées. Dans ce nouvel épisode de Vigilance, présenté par Stefano Danna, :

  • Amélie Renard évoque un arrêt de la cour d'appel de Paris, du 5 mai dernier. La cour a validé une rupture de relations commerciales décidée sans préavis par une société vis-à-vis de l'un de ses fournisseurs pour des faits de corruption ;
  • Anne-Laure Pasquet détaille l'affaire Carrefour banque ayant conduit l'ACPR à sanctionner le groupe à hauteur d'1 million et demi d'euros pour son dispositif de lutte antiblanchiment ;
  • et Veronika Rébier présente un nouveau règlement de l'UE sur les biens à double usage, comme les technologies de surveillance ou les produits chimiques. Il imposera de nouvelles obligations de compliance aux grands exportateurs européens de tels biens.


Share

Embed

You may also like

Description

Depuis quinze jours, de nouvelles actualités en matière de compliance sont tombées. Dans ce nouvel épisode de Vigilance, présenté par Stefano Danna, :

  • Amélie Renard évoque un arrêt de la cour d'appel de Paris, du 5 mai dernier. La cour a validé une rupture de relations commerciales décidée sans préavis par une société vis-à-vis de l'un de ses fournisseurs pour des faits de corruption ;
  • Anne-Laure Pasquet détaille l'affaire Carrefour banque ayant conduit l'ACPR à sanctionner le groupe à hauteur d'1 million et demi d'euros pour son dispositif de lutte antiblanchiment ;
  • et Veronika Rébier présente un nouveau règlement de l'UE sur les biens à double usage, comme les technologies de surveillance ou les produits chimiques. Il imposera de nouvelles obligations de compliance aux grands exportateurs européens de tels biens.


Description

Depuis quinze jours, de nouvelles actualités en matière de compliance sont tombées. Dans ce nouvel épisode de Vigilance, présenté par Stefano Danna, :

  • Amélie Renard évoque un arrêt de la cour d'appel de Paris, du 5 mai dernier. La cour a validé une rupture de relations commerciales décidée sans préavis par une société vis-à-vis de l'un de ses fournisseurs pour des faits de corruption ;
  • Anne-Laure Pasquet détaille l'affaire Carrefour banque ayant conduit l'ACPR à sanctionner le groupe à hauteur d'1 million et demi d'euros pour son dispositif de lutte antiblanchiment ;
  • et Veronika Rébier présente un nouveau règlement de l'UE sur les biens à double usage, comme les technologies de surveillance ou les produits chimiques. Il imposera de nouvelles obligations de compliance aux grands exportateurs européens de tels biens.


Share

Embed

You may also like