Mad Lords - Joaillerie edgy et chic dédiée aux anti-conformistes cover
Mad Lords - Joaillerie edgy et chic dédiée aux anti-conformistes cover
Wholesale Is Not Dead

Mad Lords - Joaillerie edgy et chic dédiée aux anti-conformistes

Mad Lords - Joaillerie edgy et chic dédiée aux anti-conformistes

38min |05/05/2021
Listen
Mad Lords - Joaillerie edgy et chic dédiée aux anti-conformistes cover
Mad Lords - Joaillerie edgy et chic dédiée aux anti-conformistes cover
Wholesale Is Not Dead

Mad Lords - Joaillerie edgy et chic dédiée aux anti-conformistes

Mad Lords - Joaillerie edgy et chic dédiée aux anti-conformistes

38min |05/05/2021
Listen

Description

 Il reste peu de concept store à Paris ayant encore une âme, une personnalité artistique et une véritable passion des produits qu'ils dénichent. Serge et Caroline Muller ont construit un univers à la fois esthétique et spirituel qu'ils incarnent parfaitement. Serge nous livre sa vision du marché et de l'évolution de leur concept store alliant parfaitement analyse économique et métaphore poétique.

C'est en 2012 que Mad Lords voit le jour au fond d'une cour cachée de la rue Saint Honoré. Alors qu'à ce moment, la norme des concepts stores tels que Max Field, Just One Eye à Los Angeles et évidemment de Colette qui fut leur voisin pendant de longues années, est d'être le plus global possible, ils choisissent la voie de l'ultra spécialisation autour de leur passion: le bijoux.  Leur univers hippy-chic propose une sélection exclusive de créateurs atypiques et de bijoux rares tels que Maria Tash, Jacquie Aiche, Maor Cohen ou Tobias Wistisen mais aussi Sevan Bicaczi ou Shamballa Jewels.

Ils développent également leur propre ligne de bijoux, Mad Private en argent et or jaune inspiré de l'antiqué et Mad Precious & Ethical en or noir inspiré du luxe tribal. Oui, Ethical, car le caractère écoresponsable des produits qu'ils développent est très important pour eux. Ils sont labellisés Fairmined.

Le choc des mouvements sociaux répétés à Paris et de la pandémie de la Covid les a poussés à investir tres tot sur le digital, en développant une équipe interne afin de développer une plateforme de vente ultra réactive et véloce.
Leur ambition ne s'arrête pas là, ils ont ouvert un troisième point de vente à Deauville et envisagent de s'agrandir rapidement à Saint-Tropez.

Découvrez Mad Lords, le concept store caché, mais plus secret pour longtemps.

Excellente écoute, 

https://www.madlords.com/
https://justoneeye.com/
https://www.maxfieldla.com/
https://fairmined.org/fr/

https://www.mariatash.com/
https://jacquieaiche.com/
https://www.mcohendesigns.com/
https://www.tobiaswistisen.com/


 Pour soutenir le podcast : S'abonner à Wholesale Is Not Dead pour ne pas rater la sortie du prochain épisode ! Mettre 5 étoiles et laisser un commentaire cool sur Apple Podcast pour aider d'autres personnes à découvrir le podcast. Pour nous poser des questions c'est par ici : info@marsbranding.com. Sur instagram : @marsbrandingagency 

Description

 Il reste peu de concept store à Paris ayant encore une âme, une personnalité artistique et une véritable passion des produits qu'ils dénichent. Serge et Caroline Muller ont construit un univers à la fois esthétique et spirituel qu'ils incarnent parfaitement. Serge nous livre sa vision du marché et de l'évolution de leur concept store alliant parfaitement analyse économique et métaphore poétique.

C'est en 2012 que Mad Lords voit le jour au fond d'une cour cachée de la rue Saint Honoré. Alors qu'à ce moment, la norme des concepts stores tels que Max Field, Just One Eye à Los Angeles et évidemment de Colette qui fut leur voisin pendant de longues années, est d'être le plus global possible, ils choisissent la voie de l'ultra spécialisation autour de leur passion: le bijoux.  Leur univers hippy-chic propose une sélection exclusive de créateurs atypiques et de bijoux rares tels que Maria Tash, Jacquie Aiche, Maor Cohen ou Tobias Wistisen mais aussi Sevan Bicaczi ou Shamballa Jewels.

Ils développent également leur propre ligne de bijoux, Mad Private en argent et or jaune inspiré de l'antiqué et Mad Precious & Ethical en or noir inspiré du luxe tribal. Oui, Ethical, car le caractère écoresponsable des produits qu'ils développent est très important pour eux. Ils sont labellisés Fairmined.

Le choc des mouvements sociaux répétés à Paris et de la pandémie de la Covid les a poussés à investir tres tot sur le digital, en développant une équipe interne afin de développer une plateforme de vente ultra réactive et véloce.
Leur ambition ne s'arrête pas là, ils ont ouvert un troisième point de vente à Deauville et envisagent de s'agrandir rapidement à Saint-Tropez.

Découvrez Mad Lords, le concept store caché, mais plus secret pour longtemps.

Excellente écoute, 

https://www.madlords.com/
https://justoneeye.com/
https://www.maxfieldla.com/
https://fairmined.org/fr/

https://www.mariatash.com/
https://jacquieaiche.com/
https://www.mcohendesigns.com/
https://www.tobiaswistisen.com/


 Pour soutenir le podcast : S'abonner à Wholesale Is Not Dead pour ne pas rater la sortie du prochain épisode ! Mettre 5 étoiles et laisser un commentaire cool sur Apple Podcast pour aider d'autres personnes à découvrir le podcast. Pour nous poser des questions c'est par ici : info@marsbranding.com. Sur instagram : @marsbrandingagency 

Share

Embed

You may also like

Description

 Il reste peu de concept store à Paris ayant encore une âme, une personnalité artistique et une véritable passion des produits qu'ils dénichent. Serge et Caroline Muller ont construit un univers à la fois esthétique et spirituel qu'ils incarnent parfaitement. Serge nous livre sa vision du marché et de l'évolution de leur concept store alliant parfaitement analyse économique et métaphore poétique.

C'est en 2012 que Mad Lords voit le jour au fond d'une cour cachée de la rue Saint Honoré. Alors qu'à ce moment, la norme des concepts stores tels que Max Field, Just One Eye à Los Angeles et évidemment de Colette qui fut leur voisin pendant de longues années, est d'être le plus global possible, ils choisissent la voie de l'ultra spécialisation autour de leur passion: le bijoux.  Leur univers hippy-chic propose une sélection exclusive de créateurs atypiques et de bijoux rares tels que Maria Tash, Jacquie Aiche, Maor Cohen ou Tobias Wistisen mais aussi Sevan Bicaczi ou Shamballa Jewels.

Ils développent également leur propre ligne de bijoux, Mad Private en argent et or jaune inspiré de l'antiqué et Mad Precious & Ethical en or noir inspiré du luxe tribal. Oui, Ethical, car le caractère écoresponsable des produits qu'ils développent est très important pour eux. Ils sont labellisés Fairmined.

Le choc des mouvements sociaux répétés à Paris et de la pandémie de la Covid les a poussés à investir tres tot sur le digital, en développant une équipe interne afin de développer une plateforme de vente ultra réactive et véloce.
Leur ambition ne s'arrête pas là, ils ont ouvert un troisième point de vente à Deauville et envisagent de s'agrandir rapidement à Saint-Tropez.

Découvrez Mad Lords, le concept store caché, mais plus secret pour longtemps.

Excellente écoute, 

https://www.madlords.com/
https://justoneeye.com/
https://www.maxfieldla.com/
https://fairmined.org/fr/

https://www.mariatash.com/
https://jacquieaiche.com/
https://www.mcohendesigns.com/
https://www.tobiaswistisen.com/


 Pour soutenir le podcast : S'abonner à Wholesale Is Not Dead pour ne pas rater la sortie du prochain épisode ! Mettre 5 étoiles et laisser un commentaire cool sur Apple Podcast pour aider d'autres personnes à découvrir le podcast. Pour nous poser des questions c'est par ici : info@marsbranding.com. Sur instagram : @marsbrandingagency 

Description

 Il reste peu de concept store à Paris ayant encore une âme, une personnalité artistique et une véritable passion des produits qu'ils dénichent. Serge et Caroline Muller ont construit un univers à la fois esthétique et spirituel qu'ils incarnent parfaitement. Serge nous livre sa vision du marché et de l'évolution de leur concept store alliant parfaitement analyse économique et métaphore poétique.

C'est en 2012 que Mad Lords voit le jour au fond d'une cour cachée de la rue Saint Honoré. Alors qu'à ce moment, la norme des concepts stores tels que Max Field, Just One Eye à Los Angeles et évidemment de Colette qui fut leur voisin pendant de longues années, est d'être le plus global possible, ils choisissent la voie de l'ultra spécialisation autour de leur passion: le bijoux.  Leur univers hippy-chic propose une sélection exclusive de créateurs atypiques et de bijoux rares tels que Maria Tash, Jacquie Aiche, Maor Cohen ou Tobias Wistisen mais aussi Sevan Bicaczi ou Shamballa Jewels.

Ils développent également leur propre ligne de bijoux, Mad Private en argent et or jaune inspiré de l'antiqué et Mad Precious & Ethical en or noir inspiré du luxe tribal. Oui, Ethical, car le caractère écoresponsable des produits qu'ils développent est très important pour eux. Ils sont labellisés Fairmined.

Le choc des mouvements sociaux répétés à Paris et de la pandémie de la Covid les a poussés à investir tres tot sur le digital, en développant une équipe interne afin de développer une plateforme de vente ultra réactive et véloce.
Leur ambition ne s'arrête pas là, ils ont ouvert un troisième point de vente à Deauville et envisagent de s'agrandir rapidement à Saint-Tropez.

Découvrez Mad Lords, le concept store caché, mais plus secret pour longtemps.

Excellente écoute, 

https://www.madlords.com/
https://justoneeye.com/
https://www.maxfieldla.com/
https://fairmined.org/fr/

https://www.mariatash.com/
https://jacquieaiche.com/
https://www.mcohendesigns.com/
https://www.tobiaswistisen.com/


 Pour soutenir le podcast : S'abonner à Wholesale Is Not Dead pour ne pas rater la sortie du prochain épisode ! Mettre 5 étoiles et laisser un commentaire cool sur Apple Podcast pour aider d'autres personnes à découvrir le podcast. Pour nous poser des questions c'est par ici : info@marsbranding.com. Sur instagram : @marsbrandingagency 

Share

Embed

You may also like