33. Edmund de Waal : "Le lièvre aux yeux d'ambre"  avec Pauline Baer de Perignon cover
33. Edmund de Waal : "Le lièvre aux yeux d'ambre"  avec Pauline Baer de Perignon cover
4ème de couverture

33. Edmund de Waal : "Le lièvre aux yeux d'ambre" avec Pauline Baer de Perignon

33. Edmund de Waal : "Le lièvre aux yeux d'ambre" avec Pauline Baer de Perignon

38min |23/11/2020
Listen
33. Edmund de Waal : "Le lièvre aux yeux d'ambre"  avec Pauline Baer de Perignon cover
33. Edmund de Waal : "Le lièvre aux yeux d'ambre"  avec Pauline Baer de Perignon cover
4ème de couverture

33. Edmund de Waal : "Le lièvre aux yeux d'ambre" avec Pauline Baer de Perignon

33. Edmund de Waal : "Le lièvre aux yeux d'ambre" avec Pauline Baer de Perignon

38min |23/11/2020
Listen

Description

Entre "La collection disparue" de Pauline Baer de Perignon (Stock 2020) et "Le lièvre aux yeux d'ambre"  de Edmund de Waal (Flammarion 2010), il y a plus d'un point commun: une enquête de famille, un monde perdu, une collection d'art spoliée par les nazis.

Chez Pauline Baer de Perignon, il s'agit de son arrière-grand-père, Jules Strauss, chez Edmund de Waal, sa famille, les Ephrussi qu'il suit d'Odessa au XIXème, à Paris au temps de Proust, à Vienne pendant la seconde guerre mondiale, puis à Tokyo en 1950. On suit l'itinéraire de netsuke qui retrouvent leur pays d'origine.

"Je ne suis pas historienne de l’art, j’ai simplement voulu mener une enquête, policière et sentimentale, sur les traces de ma famille, juive, spoliée." dit Pauline Baert de Perignon

 "Les tableaux voyagent et sont témoins de nos vies et de nos revers de fortune." 

Choix musicaux : Joao Gilberto & Caetano Veloso "Chega de Saudade" et Charles Trenet "L'âme des poètes"

Description

Entre "La collection disparue" de Pauline Baer de Perignon (Stock 2020) et "Le lièvre aux yeux d'ambre"  de Edmund de Waal (Flammarion 2010), il y a plus d'un point commun: une enquête de famille, un monde perdu, une collection d'art spoliée par les nazis.

Chez Pauline Baer de Perignon, il s'agit de son arrière-grand-père, Jules Strauss, chez Edmund de Waal, sa famille, les Ephrussi qu'il suit d'Odessa au XIXème, à Paris au temps de Proust, à Vienne pendant la seconde guerre mondiale, puis à Tokyo en 1950. On suit l'itinéraire de netsuke qui retrouvent leur pays d'origine.

"Je ne suis pas historienne de l’art, j’ai simplement voulu mener une enquête, policière et sentimentale, sur les traces de ma famille, juive, spoliée." dit Pauline Baert de Perignon

 "Les tableaux voyagent et sont témoins de nos vies et de nos revers de fortune." 

Choix musicaux : Joao Gilberto & Caetano Veloso "Chega de Saudade" et Charles Trenet "L'âme des poètes"

Share

Embed

To listen also

Description

Entre "La collection disparue" de Pauline Baer de Perignon (Stock 2020) et "Le lièvre aux yeux d'ambre"  de Edmund de Waal (Flammarion 2010), il y a plus d'un point commun: une enquête de famille, un monde perdu, une collection d'art spoliée par les nazis.

Chez Pauline Baer de Perignon, il s'agit de son arrière-grand-père, Jules Strauss, chez Edmund de Waal, sa famille, les Ephrussi qu'il suit d'Odessa au XIXème, à Paris au temps de Proust, à Vienne pendant la seconde guerre mondiale, puis à Tokyo en 1950. On suit l'itinéraire de netsuke qui retrouvent leur pays d'origine.

"Je ne suis pas historienne de l’art, j’ai simplement voulu mener une enquête, policière et sentimentale, sur les traces de ma famille, juive, spoliée." dit Pauline Baert de Perignon

 "Les tableaux voyagent et sont témoins de nos vies et de nos revers de fortune." 

Choix musicaux : Joao Gilberto & Caetano Veloso "Chega de Saudade" et Charles Trenet "L'âme des poètes"

Description

Entre "La collection disparue" de Pauline Baer de Perignon (Stock 2020) et "Le lièvre aux yeux d'ambre"  de Edmund de Waal (Flammarion 2010), il y a plus d'un point commun: une enquête de famille, un monde perdu, une collection d'art spoliée par les nazis.

Chez Pauline Baer de Perignon, il s'agit de son arrière-grand-père, Jules Strauss, chez Edmund de Waal, sa famille, les Ephrussi qu'il suit d'Odessa au XIXème, à Paris au temps de Proust, à Vienne pendant la seconde guerre mondiale, puis à Tokyo en 1950. On suit l'itinéraire de netsuke qui retrouvent leur pays d'origine.

"Je ne suis pas historienne de l’art, j’ai simplement voulu mener une enquête, policière et sentimentale, sur les traces de ma famille, juive, spoliée." dit Pauline Baert de Perignon

 "Les tableaux voyagent et sont témoins de nos vies et de nos revers de fortune." 

Choix musicaux : Joao Gilberto & Caetano Veloso "Chega de Saudade" et Charles Trenet "L'âme des poètes"

Share

Embed

To listen also