63. Dino Buzzati "Le désert des Tartares" avec Fabrice Fries cover
63. Dino Buzzati "Le désert des Tartares" avec Fabrice Fries cover
4ème de couverture

63. Dino Buzzati "Le désert des Tartares" avec Fabrice Fries

63. Dino Buzzati "Le désert des Tartares" avec Fabrice Fries

27min |21/06/2021
Listen
63. Dino Buzzati "Le désert des Tartares" avec Fabrice Fries cover
63. Dino Buzzati "Le désert des Tartares" avec Fabrice Fries cover
4ème de couverture

63. Dino Buzzati "Le désert des Tartares" avec Fabrice Fries

63. Dino Buzzati "Le désert des Tartares" avec Fabrice Fries

27min |21/06/2021
Listen

Description

Fabrice Fries, PDG de l'AFP: "L'emprise du faux: désinformation; le temps du combat"  Editions de l’Observatoire


"Le désert des tartares" Dino Buzzati (1940) traduit par Michel Arnaud (1949 Robert Laffont)


Giovanni Drogo a choisi la carrière des armes. Dans une forteresse oubliée, aux confins de la frontière du Nord, il attendra de longues années, face à l'étendue aride, le début d'une guerre improbable. Que faire? Rester et taire les tentations de la jeunesse, ou partir et avouer sa faiblesse devant l'épreuve qui l'attend? La vanité militaire l'emportera et avec elle l'espoir d'un destin héroïque, mais il ne se passera rien au fort qui puisse susciter tant d'espoir, rien qui puisse justifier l'absurde attente, si ce n'est l'emprise du désert. Lorsque, enfin, sonnera l'alarme, Drogo sera trop vieux et trop malade. Alors, résigné, il guettera serein son ultime ennemi.


Choix musicaux: Jacques Brel "Zangra" et Ennio Morricone: version piano du film "Le Désert des tartares"

Description

Fabrice Fries, PDG de l'AFP: "L'emprise du faux: désinformation; le temps du combat"  Editions de l’Observatoire


"Le désert des tartares" Dino Buzzati (1940) traduit par Michel Arnaud (1949 Robert Laffont)


Giovanni Drogo a choisi la carrière des armes. Dans une forteresse oubliée, aux confins de la frontière du Nord, il attendra de longues années, face à l'étendue aride, le début d'une guerre improbable. Que faire? Rester et taire les tentations de la jeunesse, ou partir et avouer sa faiblesse devant l'épreuve qui l'attend? La vanité militaire l'emportera et avec elle l'espoir d'un destin héroïque, mais il ne se passera rien au fort qui puisse susciter tant d'espoir, rien qui puisse justifier l'absurde attente, si ce n'est l'emprise du désert. Lorsque, enfin, sonnera l'alarme, Drogo sera trop vieux et trop malade. Alors, résigné, il guettera serein son ultime ennemi.


Choix musicaux: Jacques Brel "Zangra" et Ennio Morricone: version piano du film "Le Désert des tartares"

Share

Embed

You may also like

Description

Fabrice Fries, PDG de l'AFP: "L'emprise du faux: désinformation; le temps du combat"  Editions de l’Observatoire


"Le désert des tartares" Dino Buzzati (1940) traduit par Michel Arnaud (1949 Robert Laffont)


Giovanni Drogo a choisi la carrière des armes. Dans une forteresse oubliée, aux confins de la frontière du Nord, il attendra de longues années, face à l'étendue aride, le début d'une guerre improbable. Que faire? Rester et taire les tentations de la jeunesse, ou partir et avouer sa faiblesse devant l'épreuve qui l'attend? La vanité militaire l'emportera et avec elle l'espoir d'un destin héroïque, mais il ne se passera rien au fort qui puisse susciter tant d'espoir, rien qui puisse justifier l'absurde attente, si ce n'est l'emprise du désert. Lorsque, enfin, sonnera l'alarme, Drogo sera trop vieux et trop malade. Alors, résigné, il guettera serein son ultime ennemi.


Choix musicaux: Jacques Brel "Zangra" et Ennio Morricone: version piano du film "Le Désert des tartares"

Description

Fabrice Fries, PDG de l'AFP: "L'emprise du faux: désinformation; le temps du combat"  Editions de l’Observatoire


"Le désert des tartares" Dino Buzzati (1940) traduit par Michel Arnaud (1949 Robert Laffont)


Giovanni Drogo a choisi la carrière des armes. Dans une forteresse oubliée, aux confins de la frontière du Nord, il attendra de longues années, face à l'étendue aride, le début d'une guerre improbable. Que faire? Rester et taire les tentations de la jeunesse, ou partir et avouer sa faiblesse devant l'épreuve qui l'attend? La vanité militaire l'emportera et avec elle l'espoir d'un destin héroïque, mais il ne se passera rien au fort qui puisse susciter tant d'espoir, rien qui puisse justifier l'absurde attente, si ce n'est l'emprise du désert. Lorsque, enfin, sonnera l'alarme, Drogo sera trop vieux et trop malade. Alors, résigné, il guettera serein son ultime ennemi.


Choix musicaux: Jacques Brel "Zangra" et Ennio Morricone: version piano du film "Le Désert des tartares"

Share

Embed

You may also like