undefined cover
undefined cover
73. Sorj Chalandon "Mon traître" et "Retour à Killybegs " avec Christian de La Villehuchet cover
73. Sorj Chalandon "Mon traître" et "Retour à Killybegs " avec Christian de La Villehuchet cover
4ème de couverture

73. Sorj Chalandon "Mon traître" et "Retour à Killybegs " avec Christian de La Villehuchet

73. Sorj Chalandon "Mon traître" et "Retour à Killybegs " avec Christian de La Villehuchet

29min |01/11/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
73. Sorj Chalandon "Mon traître" et "Retour à Killybegs " avec Christian de La Villehuchet cover
73. Sorj Chalandon "Mon traître" et "Retour à Killybegs " avec Christian de La Villehuchet cover
4ème de couverture

73. Sorj Chalandon "Mon traître" et "Retour à Killybegs " avec Christian de La Villehuchet

73. Sorj Chalandon "Mon traître" et "Retour à Killybegs " avec Christian de La Villehuchet

29min |01/11/2021
Listen

Description

Sorj Chalendon "Mon traître"  (2008 Grasset) et "retour à Killybegs" (2011 Grasset)


C'est le choix de livres de Christian de la Villehuchet, Chief Integration Officer du groupe Havas.


"Le traître" 

À Belfast en 1977, Antoine (surnommé ensuite Tony), luthier à Paris, violoniste et passionné de musique traditionnelle irlandaise, fait la connaissance de Tyrone, vétéran de l'IRA, l'Armée républicaine irlandaise. 

En 1979, Tyrone est arrêté par les Britanniques (pas par l'IRA) et libéré en 1981. Tony et Tyrone se voient régulièrement. 

Tyrone est arrêté de nouveau en 2006, cette fois par l'IRA. Il avoue que – « retourné » après sa sortie de prison en 1981 par les services secrets britanniques, sur chantage de la révélation d'un secret inavouable  à ses compagnons de l'IRA –, il est devenu un agent double et a vendu des infos aux Anglais depuis 1981. Après la trêve de 1994, il est « lâché » par les services secrets qui le manipulaient – pour semer la haine parmi les républicains radicaux –. L'IRA déclare à Tony qu'il ne pourra plus venir en Ulster. Tyrone est tué en 2007 par un commando.

Dans "Retour à Killybegs", le récit se concentre sur la vie de Tyrone, de son enfance marquée par la violence d’un père alcoolique, républicain pur et dur avec ses enfants, sur le ghetto catholique de Belfast soumis à la violence intercommunautaire et à celle de la Seconde Guerre mondiale, de ses premiers pas comme combattant de l’IRA et jusqu’à son destin de traître.


Choix musicaux : Schubert "Mélodie hongroise d817" et Mozart "Don Giovanni: Viva la Liberta"

Description

Sorj Chalendon "Mon traître"  (2008 Grasset) et "retour à Killybegs" (2011 Grasset)


C'est le choix de livres de Christian de la Villehuchet, Chief Integration Officer du groupe Havas.


"Le traître" 

À Belfast en 1977, Antoine (surnommé ensuite Tony), luthier à Paris, violoniste et passionné de musique traditionnelle irlandaise, fait la connaissance de Tyrone, vétéran de l'IRA, l'Armée républicaine irlandaise. 

En 1979, Tyrone est arrêté par les Britanniques (pas par l'IRA) et libéré en 1981. Tony et Tyrone se voient régulièrement. 

Tyrone est arrêté de nouveau en 2006, cette fois par l'IRA. Il avoue que – « retourné » après sa sortie de prison en 1981 par les services secrets britanniques, sur chantage de la révélation d'un secret inavouable  à ses compagnons de l'IRA –, il est devenu un agent double et a vendu des infos aux Anglais depuis 1981. Après la trêve de 1994, il est « lâché » par les services secrets qui le manipulaient – pour semer la haine parmi les républicains radicaux –. L'IRA déclare à Tony qu'il ne pourra plus venir en Ulster. Tyrone est tué en 2007 par un commando.

Dans "Retour à Killybegs", le récit se concentre sur la vie de Tyrone, de son enfance marquée par la violence d’un père alcoolique, républicain pur et dur avec ses enfants, sur le ghetto catholique de Belfast soumis à la violence intercommunautaire et à celle de la Seconde Guerre mondiale, de ses premiers pas comme combattant de l’IRA et jusqu’à son destin de traître.


Choix musicaux : Schubert "Mélodie hongroise d817" et Mozart "Don Giovanni: Viva la Liberta"

Share

Embed

You may also like

Description

Sorj Chalendon "Mon traître"  (2008 Grasset) et "retour à Killybegs" (2011 Grasset)


C'est le choix de livres de Christian de la Villehuchet, Chief Integration Officer du groupe Havas.


"Le traître" 

À Belfast en 1977, Antoine (surnommé ensuite Tony), luthier à Paris, violoniste et passionné de musique traditionnelle irlandaise, fait la connaissance de Tyrone, vétéran de l'IRA, l'Armée républicaine irlandaise. 

En 1979, Tyrone est arrêté par les Britanniques (pas par l'IRA) et libéré en 1981. Tony et Tyrone se voient régulièrement. 

Tyrone est arrêté de nouveau en 2006, cette fois par l'IRA. Il avoue que – « retourné » après sa sortie de prison en 1981 par les services secrets britanniques, sur chantage de la révélation d'un secret inavouable  à ses compagnons de l'IRA –, il est devenu un agent double et a vendu des infos aux Anglais depuis 1981. Après la trêve de 1994, il est « lâché » par les services secrets qui le manipulaient – pour semer la haine parmi les républicains radicaux –. L'IRA déclare à Tony qu'il ne pourra plus venir en Ulster. Tyrone est tué en 2007 par un commando.

Dans "Retour à Killybegs", le récit se concentre sur la vie de Tyrone, de son enfance marquée par la violence d’un père alcoolique, républicain pur et dur avec ses enfants, sur le ghetto catholique de Belfast soumis à la violence intercommunautaire et à celle de la Seconde Guerre mondiale, de ses premiers pas comme combattant de l’IRA et jusqu’à son destin de traître.


Choix musicaux : Schubert "Mélodie hongroise d817" et Mozart "Don Giovanni: Viva la Liberta"

Description

Sorj Chalendon "Mon traître"  (2008 Grasset) et "retour à Killybegs" (2011 Grasset)


C'est le choix de livres de Christian de la Villehuchet, Chief Integration Officer du groupe Havas.


"Le traître" 

À Belfast en 1977, Antoine (surnommé ensuite Tony), luthier à Paris, violoniste et passionné de musique traditionnelle irlandaise, fait la connaissance de Tyrone, vétéran de l'IRA, l'Armée républicaine irlandaise. 

En 1979, Tyrone est arrêté par les Britanniques (pas par l'IRA) et libéré en 1981. Tony et Tyrone se voient régulièrement. 

Tyrone est arrêté de nouveau en 2006, cette fois par l'IRA. Il avoue que – « retourné » après sa sortie de prison en 1981 par les services secrets britanniques, sur chantage de la révélation d'un secret inavouable  à ses compagnons de l'IRA –, il est devenu un agent double et a vendu des infos aux Anglais depuis 1981. Après la trêve de 1994, il est « lâché » par les services secrets qui le manipulaient – pour semer la haine parmi les républicains radicaux –. L'IRA déclare à Tony qu'il ne pourra plus venir en Ulster. Tyrone est tué en 2007 par un commando.

Dans "Retour à Killybegs", le récit se concentre sur la vie de Tyrone, de son enfance marquée par la violence d’un père alcoolique, républicain pur et dur avec ses enfants, sur le ghetto catholique de Belfast soumis à la violence intercommunautaire et à celle de la Seconde Guerre mondiale, de ses premiers pas comme combattant de l’IRA et jusqu’à son destin de traître.


Choix musicaux : Schubert "Mélodie hongroise d817" et Mozart "Don Giovanni: Viva la Liberta"

Share

Embed

You may also like