undefined cover
undefined cover
83. Pierre Assouline "Le portrait" avec Theresa Revay cover
83. Pierre Assouline "Le portrait" avec Theresa Revay cover
4ème de couverture

83. Pierre Assouline "Le portrait" avec Theresa Revay

83. Pierre Assouline "Le portrait" avec Theresa Revay

28min |10/01/2022
Play
undefined cover
undefined cover
83. Pierre Assouline "Le portrait" avec Theresa Revay cover
83. Pierre Assouline "Le portrait" avec Theresa Revay cover
4ème de couverture

83. Pierre Assouline "Le portrait" avec Theresa Revay

83. Pierre Assouline "Le portrait" avec Theresa Revay

28min |10/01/2022
Play

Description

Theresa Revay : "La course parfaite" (Tallandier 2021)

Pierre Assouline: "Le portrait" (Gallimard 2007)


Et si un tableau pouvait parler ? Dire tout ce qu'il voit et tout ce qu'il entend, partout où il est accroché ? Le portrait de la baronne Betty de Rothschild (1805-1886), peint par Ingres en 1848, raconte, à travers ce roman surprenant, un siècle et demi des fastes et des tourments de sa famille.


Choix musical: Chopin "nocturne n°1 op.9" et Leonard Cohen "Dance me to the end of love"

Description

Theresa Revay : "La course parfaite" (Tallandier 2021)

Pierre Assouline: "Le portrait" (Gallimard 2007)


Et si un tableau pouvait parler ? Dire tout ce qu'il voit et tout ce qu'il entend, partout où il est accroché ? Le portrait de la baronne Betty de Rothschild (1805-1886), peint par Ingres en 1848, raconte, à travers ce roman surprenant, un siècle et demi des fastes et des tourments de sa famille.


Choix musical: Chopin "nocturne n°1 op.9" et Leonard Cohen "Dance me to the end of love"

Share

Embed

You may also like

Description

Theresa Revay : "La course parfaite" (Tallandier 2021)

Pierre Assouline: "Le portrait" (Gallimard 2007)


Et si un tableau pouvait parler ? Dire tout ce qu'il voit et tout ce qu'il entend, partout où il est accroché ? Le portrait de la baronne Betty de Rothschild (1805-1886), peint par Ingres en 1848, raconte, à travers ce roman surprenant, un siècle et demi des fastes et des tourments de sa famille.


Choix musical: Chopin "nocturne n°1 op.9" et Leonard Cohen "Dance me to the end of love"

Description

Theresa Revay : "La course parfaite" (Tallandier 2021)

Pierre Assouline: "Le portrait" (Gallimard 2007)


Et si un tableau pouvait parler ? Dire tout ce qu'il voit et tout ce qu'il entend, partout où il est accroché ? Le portrait de la baronne Betty de Rothschild (1805-1886), peint par Ingres en 1848, raconte, à travers ce roman surprenant, un siècle et demi des fastes et des tourments de sa famille.


Choix musical: Chopin "nocturne n°1 op.9" et Leonard Cohen "Dance me to the end of love"

Share

Embed

You may also like