Ep.19.Jean Clair "Terre natale" avec Richard Laub cover
Ep.19.Jean Clair "Terre natale" avec Richard Laub cover
4ème de couverture

Ep.19.Jean Clair "Terre natale" avec Richard Laub

Ep.19.Jean Clair "Terre natale" avec Richard Laub

31min |29/06/2020
Listen
Ep.19.Jean Clair "Terre natale" avec Richard Laub cover
Ep.19.Jean Clair "Terre natale" avec Richard Laub cover
4ème de couverture

Ep.19.Jean Clair "Terre natale" avec Richard Laub

Ep.19.Jean Clair "Terre natale" avec Richard Laub

31min |29/06/2020
Listen

Description

«J’habite un corps qui m’est si étranger que je ne sais plus comment en sortir – ni comment y rentrer.»
Dans les vingt-quatre exercices de piété, Jean Clair mêle ses souvenirs, ses réflexions et ses rêves. Il se penche d’abord sur lui-même. Il évoque  son enfance en Mayenne, ses parent. Il décrit la campagne des années 40 et 50 qui a disparu comme les haies qui la scandaient. Il raconte son déménagement de la campagne à la ville, à Pantin, où son père devient poinçonneur dans le métro, loin de sa terre, ses études à Carnot et Henri IV, des voyages baudelairiens en Belgique, des amitiés à Venise. 
Il parle de la vie qui court, l’âge qui vient, le corps qui vieillit, les absences, les insomnies, le souvenir des femmes qu'il a aimé, les temps qui changent et conspirent contre l’intériorité. 

Chansons: Le thème de "Neptune's Daughter": "Baby it's cold outside"

Leonard Cohen: "Dance Me to the End of Love"

Description

«J’habite un corps qui m’est si étranger que je ne sais plus comment en sortir – ni comment y rentrer.»
Dans les vingt-quatre exercices de piété, Jean Clair mêle ses souvenirs, ses réflexions et ses rêves. Il se penche d’abord sur lui-même. Il évoque  son enfance en Mayenne, ses parent. Il décrit la campagne des années 40 et 50 qui a disparu comme les haies qui la scandaient. Il raconte son déménagement de la campagne à la ville, à Pantin, où son père devient poinçonneur dans le métro, loin de sa terre, ses études à Carnot et Henri IV, des voyages baudelairiens en Belgique, des amitiés à Venise. 
Il parle de la vie qui court, l’âge qui vient, le corps qui vieillit, les absences, les insomnies, le souvenir des femmes qu'il a aimé, les temps qui changent et conspirent contre l’intériorité. 

Chansons: Le thème de "Neptune's Daughter": "Baby it's cold outside"

Leonard Cohen: "Dance Me to the End of Love"

Share

Embed

To listen also

Description

«J’habite un corps qui m’est si étranger que je ne sais plus comment en sortir – ni comment y rentrer.»
Dans les vingt-quatre exercices de piété, Jean Clair mêle ses souvenirs, ses réflexions et ses rêves. Il se penche d’abord sur lui-même. Il évoque  son enfance en Mayenne, ses parent. Il décrit la campagne des années 40 et 50 qui a disparu comme les haies qui la scandaient. Il raconte son déménagement de la campagne à la ville, à Pantin, où son père devient poinçonneur dans le métro, loin de sa terre, ses études à Carnot et Henri IV, des voyages baudelairiens en Belgique, des amitiés à Venise. 
Il parle de la vie qui court, l’âge qui vient, le corps qui vieillit, les absences, les insomnies, le souvenir des femmes qu'il a aimé, les temps qui changent et conspirent contre l’intériorité. 

Chansons: Le thème de "Neptune's Daughter": "Baby it's cold outside"

Leonard Cohen: "Dance Me to the End of Love"

Description

«J’habite un corps qui m’est si étranger que je ne sais plus comment en sortir – ni comment y rentrer.»
Dans les vingt-quatre exercices de piété, Jean Clair mêle ses souvenirs, ses réflexions et ses rêves. Il se penche d’abord sur lui-même. Il évoque  son enfance en Mayenne, ses parent. Il décrit la campagne des années 40 et 50 qui a disparu comme les haies qui la scandaient. Il raconte son déménagement de la campagne à la ville, à Pantin, où son père devient poinçonneur dans le métro, loin de sa terre, ses études à Carnot et Henri IV, des voyages baudelairiens en Belgique, des amitiés à Venise. 
Il parle de la vie qui court, l’âge qui vient, le corps qui vieillit, les absences, les insomnies, le souvenir des femmes qu'il a aimé, les temps qui changent et conspirent contre l’intériorité. 

Chansons: Le thème de "Neptune's Daughter": "Baby it's cold outside"

Leonard Cohen: "Dance Me to the End of Love"

Share

Embed

To listen also