Ep 39. Junichirô Tanizaki:  "Eloge de l'ombre" avec Pierre Rouy-Cartier cover
Ep 39. Junichirô Tanizaki:  "Eloge de l'ombre" avec Pierre Rouy-Cartier cover
4ème de couverture

Ep 39. Junichirô Tanizaki: "Eloge de l'ombre" avec Pierre Rouy-Cartier

Ep 39. Junichirô Tanizaki: "Eloge de l'ombre" avec Pierre Rouy-Cartier

34min |04/01/2021
Listen
Ep 39. Junichirô Tanizaki:  "Eloge de l'ombre" avec Pierre Rouy-Cartier cover
Ep 39. Junichirô Tanizaki:  "Eloge de l'ombre" avec Pierre Rouy-Cartier cover
4ème de couverture

Ep 39. Junichirô Tanizaki: "Eloge de l'ombre" avec Pierre Rouy-Cartier

Ep 39. Junichirô Tanizaki: "Eloge de l'ombre" avec Pierre Rouy-Cartier

34min |04/01/2021
Listen

Description

"Eloge de l'ombre" de Junichirô Tanizaki  publié au Japon en 1933 et chez Verdier en 1978, traduit par René Sieffert. C'est un livre culte, une réflexion sur la conception japonaise de la beauté.

Tanizaki aborde plusieurs thèmes qui  expriment l'occidentalisation de la vie japonaise:
- L'architecture. Il a quelques pages sur les toilettes japonaises
- La notion de clair-obscur 

- La beauté japonaise parcourt ce livre avec les objets, la céramique, la cérémonie du thé et puis la beauté des femmes japonaises avec leur dents noires pour rehausser la blancheur de leur peau. 

- L'opposition entre tradition et modernité. 

- Une ode à la beauté poignante des choses fragiles. Parce que l’ombre est fragile.

Pierre Rouy Cartier a publié "L'ultime lettre" (Les Editions Abordables 2016)

Choix musical : Matsukaze de Hosokuwa et Philip Glass: "The hours" Arr. Michael Riesman - I'm Going To Make A Cake

Description

"Eloge de l'ombre" de Junichirô Tanizaki  publié au Japon en 1933 et chez Verdier en 1978, traduit par René Sieffert. C'est un livre culte, une réflexion sur la conception japonaise de la beauté.

Tanizaki aborde plusieurs thèmes qui  expriment l'occidentalisation de la vie japonaise:
- L'architecture. Il a quelques pages sur les toilettes japonaises
- La notion de clair-obscur 

- La beauté japonaise parcourt ce livre avec les objets, la céramique, la cérémonie du thé et puis la beauté des femmes japonaises avec leur dents noires pour rehausser la blancheur de leur peau. 

- L'opposition entre tradition et modernité. 

- Une ode à la beauté poignante des choses fragiles. Parce que l’ombre est fragile.

Pierre Rouy Cartier a publié "L'ultime lettre" (Les Editions Abordables 2016)

Choix musical : Matsukaze de Hosokuwa et Philip Glass: "The hours" Arr. Michael Riesman - I'm Going To Make A Cake

Share

Embed

You may also like

Description

"Eloge de l'ombre" de Junichirô Tanizaki  publié au Japon en 1933 et chez Verdier en 1978, traduit par René Sieffert. C'est un livre culte, une réflexion sur la conception japonaise de la beauté.

Tanizaki aborde plusieurs thèmes qui  expriment l'occidentalisation de la vie japonaise:
- L'architecture. Il a quelques pages sur les toilettes japonaises
- La notion de clair-obscur 

- La beauté japonaise parcourt ce livre avec les objets, la céramique, la cérémonie du thé et puis la beauté des femmes japonaises avec leur dents noires pour rehausser la blancheur de leur peau. 

- L'opposition entre tradition et modernité. 

- Une ode à la beauté poignante des choses fragiles. Parce que l’ombre est fragile.

Pierre Rouy Cartier a publié "L'ultime lettre" (Les Editions Abordables 2016)

Choix musical : Matsukaze de Hosokuwa et Philip Glass: "The hours" Arr. Michael Riesman - I'm Going To Make A Cake

Description

"Eloge de l'ombre" de Junichirô Tanizaki  publié au Japon en 1933 et chez Verdier en 1978, traduit par René Sieffert. C'est un livre culte, une réflexion sur la conception japonaise de la beauté.

Tanizaki aborde plusieurs thèmes qui  expriment l'occidentalisation de la vie japonaise:
- L'architecture. Il a quelques pages sur les toilettes japonaises
- La notion de clair-obscur 

- La beauté japonaise parcourt ce livre avec les objets, la céramique, la cérémonie du thé et puis la beauté des femmes japonaises avec leur dents noires pour rehausser la blancheur de leur peau. 

- L'opposition entre tradition et modernité. 

- Une ode à la beauté poignante des choses fragiles. Parce que l’ombre est fragile.

Pierre Rouy Cartier a publié "L'ultime lettre" (Les Editions Abordables 2016)

Choix musical : Matsukaze de Hosokuwa et Philip Glass: "The hours" Arr. Michael Riesman - I'm Going To Make A Cake

Share

Embed

You may also like