Ep 40. Bernard Brizay, "Le Sac du Palais d'Eté" avec Christophe Dosogne cover
Ep 40. Bernard Brizay, "Le Sac du Palais d'Eté" avec Christophe Dosogne cover
4ème de couverture

Ep 40. Bernard Brizay, "Le Sac du Palais d'Eté" avec Christophe Dosogne

Ep 40. Bernard Brizay, "Le Sac du Palais d'Eté" avec Christophe Dosogne

31min |11/01/2021
Listen
Ep 40. Bernard Brizay, "Le Sac du Palais d'Eté" avec Christophe Dosogne cover
Ep 40. Bernard Brizay, "Le Sac du Palais d'Eté" avec Christophe Dosogne cover
4ème de couverture

Ep 40. Bernard Brizay, "Le Sac du Palais d'Eté" avec Christophe Dosogne

Ep 40. Bernard Brizay, "Le Sac du Palais d'Eté" avec Christophe Dosogne

31min |11/01/2021
Listen

Description

Christophe Dosogne : rédacteur en chef du mensuel COLLECT Arts Antiques Auctions nous parle de Bernard Brizay "Le Sac du Palais d'Eté. Seconde Guerre de l'Opium"  (Editions du Rocher 2003)

Le Sac du palais d'Eté a été traduit et publié en Chine en 2005. Ce livre a obtenu en 2007 le prix Wenlin décerné par la Bibliothèque Nationale de Chine. Vendu à 300.000 exemplaires avec 3 réimpressions.

Il s'agit de l''expédition anglo-française en Chine en 1860.
Les 7 et 8 octobre 1860, le fabuleux palais d'Eté de Pékin, le Versailles chinois, est pillé par les Français et les Anglais, au terme d'une expédition militaire destinée à ouvrir la Chine au commerce occidental et surtout à l'opium que les Anglais produisent en Inde.
 Dix jours plus tard, sur ordre de lord Elgin, il est incendié en représailles aux tortures et à la mort de prisonniers, otages des Chinois. Pour la Chine - et pour le patrimoine de l'Humanité - la perte est immense, incalculable, irréparable. Le palais d'Eté, le Yuanming yuan (qu'il ne faut pas confondre avec l'actuel palais d'Eté de Pékin qui date de la fin des années 1880), était une des merveilles du monde. Il abritait une extraordinaire collection d'oeuvres d'art, amassée sur cent cinquante ans, et une bibliothèque inestimable. Tout fut pillé ou brûlé.
Bernard Brizay raconte une des plus grandes catastrophes culturelles de l'humanité, que les Chinois ont encore en mémoire.

Choix musicaux: Ryūichi Sakamoto: "The Last Emperor" de Bernardo Bertolucci (1987)

Ofra Haza et Goran Bregovic, Elo Hi : "La Reine Margot" de Patrice Chéreau (1994)

Description

Christophe Dosogne : rédacteur en chef du mensuel COLLECT Arts Antiques Auctions nous parle de Bernard Brizay "Le Sac du Palais d'Eté. Seconde Guerre de l'Opium"  (Editions du Rocher 2003)

Le Sac du palais d'Eté a été traduit et publié en Chine en 2005. Ce livre a obtenu en 2007 le prix Wenlin décerné par la Bibliothèque Nationale de Chine. Vendu à 300.000 exemplaires avec 3 réimpressions.

Il s'agit de l''expédition anglo-française en Chine en 1860.
Les 7 et 8 octobre 1860, le fabuleux palais d'Eté de Pékin, le Versailles chinois, est pillé par les Français et les Anglais, au terme d'une expédition militaire destinée à ouvrir la Chine au commerce occidental et surtout à l'opium que les Anglais produisent en Inde.
 Dix jours plus tard, sur ordre de lord Elgin, il est incendié en représailles aux tortures et à la mort de prisonniers, otages des Chinois. Pour la Chine - et pour le patrimoine de l'Humanité - la perte est immense, incalculable, irréparable. Le palais d'Eté, le Yuanming yuan (qu'il ne faut pas confondre avec l'actuel palais d'Eté de Pékin qui date de la fin des années 1880), était une des merveilles du monde. Il abritait une extraordinaire collection d'oeuvres d'art, amassée sur cent cinquante ans, et une bibliothèque inestimable. Tout fut pillé ou brûlé.
Bernard Brizay raconte une des plus grandes catastrophes culturelles de l'humanité, que les Chinois ont encore en mémoire.

Choix musicaux: Ryūichi Sakamoto: "The Last Emperor" de Bernardo Bertolucci (1987)

Ofra Haza et Goran Bregovic, Elo Hi : "La Reine Margot" de Patrice Chéreau (1994)

Share

Embed

You may also like

Description

Christophe Dosogne : rédacteur en chef du mensuel COLLECT Arts Antiques Auctions nous parle de Bernard Brizay "Le Sac du Palais d'Eté. Seconde Guerre de l'Opium"  (Editions du Rocher 2003)

Le Sac du palais d'Eté a été traduit et publié en Chine en 2005. Ce livre a obtenu en 2007 le prix Wenlin décerné par la Bibliothèque Nationale de Chine. Vendu à 300.000 exemplaires avec 3 réimpressions.

Il s'agit de l''expédition anglo-française en Chine en 1860.
Les 7 et 8 octobre 1860, le fabuleux palais d'Eté de Pékin, le Versailles chinois, est pillé par les Français et les Anglais, au terme d'une expédition militaire destinée à ouvrir la Chine au commerce occidental et surtout à l'opium que les Anglais produisent en Inde.
 Dix jours plus tard, sur ordre de lord Elgin, il est incendié en représailles aux tortures et à la mort de prisonniers, otages des Chinois. Pour la Chine - et pour le patrimoine de l'Humanité - la perte est immense, incalculable, irréparable. Le palais d'Eté, le Yuanming yuan (qu'il ne faut pas confondre avec l'actuel palais d'Eté de Pékin qui date de la fin des années 1880), était une des merveilles du monde. Il abritait une extraordinaire collection d'oeuvres d'art, amassée sur cent cinquante ans, et une bibliothèque inestimable. Tout fut pillé ou brûlé.
Bernard Brizay raconte une des plus grandes catastrophes culturelles de l'humanité, que les Chinois ont encore en mémoire.

Choix musicaux: Ryūichi Sakamoto: "The Last Emperor" de Bernardo Bertolucci (1987)

Ofra Haza et Goran Bregovic, Elo Hi : "La Reine Margot" de Patrice Chéreau (1994)

Description

Christophe Dosogne : rédacteur en chef du mensuel COLLECT Arts Antiques Auctions nous parle de Bernard Brizay "Le Sac du Palais d'Eté. Seconde Guerre de l'Opium"  (Editions du Rocher 2003)

Le Sac du palais d'Eté a été traduit et publié en Chine en 2005. Ce livre a obtenu en 2007 le prix Wenlin décerné par la Bibliothèque Nationale de Chine. Vendu à 300.000 exemplaires avec 3 réimpressions.

Il s'agit de l''expédition anglo-française en Chine en 1860.
Les 7 et 8 octobre 1860, le fabuleux palais d'Eté de Pékin, le Versailles chinois, est pillé par les Français et les Anglais, au terme d'une expédition militaire destinée à ouvrir la Chine au commerce occidental et surtout à l'opium que les Anglais produisent en Inde.
 Dix jours plus tard, sur ordre de lord Elgin, il est incendié en représailles aux tortures et à la mort de prisonniers, otages des Chinois. Pour la Chine - et pour le patrimoine de l'Humanité - la perte est immense, incalculable, irréparable. Le palais d'Eté, le Yuanming yuan (qu'il ne faut pas confondre avec l'actuel palais d'Eté de Pékin qui date de la fin des années 1880), était une des merveilles du monde. Il abritait une extraordinaire collection d'oeuvres d'art, amassée sur cent cinquante ans, et une bibliothèque inestimable. Tout fut pillé ou brûlé.
Bernard Brizay raconte une des plus grandes catastrophes culturelles de l'humanité, que les Chinois ont encore en mémoire.

Choix musicaux: Ryūichi Sakamoto: "The Last Emperor" de Bernardo Bertolucci (1987)

Ofra Haza et Goran Bregovic, Elo Hi : "La Reine Margot" de Patrice Chéreau (1994)

Share

Embed

You may also like