EP 45.Joan Didion:  "L'année de la pensée magique" avec Stéphanie Busuttil-Janssen cover
EP 45.Joan Didion:  "L'année de la pensée magique" avec Stéphanie Busuttil-Janssen cover
4ème de couverture

EP 45.Joan Didion: "L'année de la pensée magique" avec Stéphanie Busuttil-Janssen

EP 45.Joan Didion: "L'année de la pensée magique" avec Stéphanie Busuttil-Janssen

29min |15/02/2021
Listen
EP 45.Joan Didion:  "L'année de la pensée magique" avec Stéphanie Busuttil-Janssen cover
EP 45.Joan Didion:  "L'année de la pensée magique" avec Stéphanie Busuttil-Janssen cover
4ème de couverture

EP 45.Joan Didion: "L'année de la pensée magique" avec Stéphanie Busuttil-Janssen

EP 45.Joan Didion: "L'année de la pensée magique" avec Stéphanie Busuttil-Janssen

29min |15/02/2021
Listen

Description

Joan Didion:  "L'année de la pensée magique" (Grasset 2005. Traduit en français par Pierre Demarty)
 Prix Médicis essai 2007. National Book Award

Une soirée ordinaire, fin décembre à New York. Joan Didion s'apprête à dîner avec son mari, l'écrivain John Gregory Dunne - quand ce dernier s’écroule sur la table de la salle à manger, victime d'une crise cardiaque foudroyante. 

Le livre a été écrit entre octobre et décembre 2004.
Pendant cette année, elle revit quarante ans de vie commune. Il y a les lieux, les rencontres, leurs échanges, ses réflexions… elle explore avec une minutie presque maniaque le monde parallèle où vivent ceux qui ont perdu un proche. 

Elle décrit la souffrance, l'incompréhension, l'incrédulité, la méditation obsessionnelle autour de cet événement si commun et pourtant inconcevable : la mort d'un être cher. 

Choix musical : George Gershwin "Rhapsody in blue" et Gilbert Bécaud: "Je reviens te chercher"

Description

Joan Didion:  "L'année de la pensée magique" (Grasset 2005. Traduit en français par Pierre Demarty)
 Prix Médicis essai 2007. National Book Award

Une soirée ordinaire, fin décembre à New York. Joan Didion s'apprête à dîner avec son mari, l'écrivain John Gregory Dunne - quand ce dernier s’écroule sur la table de la salle à manger, victime d'une crise cardiaque foudroyante. 

Le livre a été écrit entre octobre et décembre 2004.
Pendant cette année, elle revit quarante ans de vie commune. Il y a les lieux, les rencontres, leurs échanges, ses réflexions… elle explore avec une minutie presque maniaque le monde parallèle où vivent ceux qui ont perdu un proche. 

Elle décrit la souffrance, l'incompréhension, l'incrédulité, la méditation obsessionnelle autour de cet événement si commun et pourtant inconcevable : la mort d'un être cher. 

Choix musical : George Gershwin "Rhapsody in blue" et Gilbert Bécaud: "Je reviens te chercher"

Share

Embed

You may also like

Description

Joan Didion:  "L'année de la pensée magique" (Grasset 2005. Traduit en français par Pierre Demarty)
 Prix Médicis essai 2007. National Book Award

Une soirée ordinaire, fin décembre à New York. Joan Didion s'apprête à dîner avec son mari, l'écrivain John Gregory Dunne - quand ce dernier s’écroule sur la table de la salle à manger, victime d'une crise cardiaque foudroyante. 

Le livre a été écrit entre octobre et décembre 2004.
Pendant cette année, elle revit quarante ans de vie commune. Il y a les lieux, les rencontres, leurs échanges, ses réflexions… elle explore avec une minutie presque maniaque le monde parallèle où vivent ceux qui ont perdu un proche. 

Elle décrit la souffrance, l'incompréhension, l'incrédulité, la méditation obsessionnelle autour de cet événement si commun et pourtant inconcevable : la mort d'un être cher. 

Choix musical : George Gershwin "Rhapsody in blue" et Gilbert Bécaud: "Je reviens te chercher"

Description

Joan Didion:  "L'année de la pensée magique" (Grasset 2005. Traduit en français par Pierre Demarty)
 Prix Médicis essai 2007. National Book Award

Une soirée ordinaire, fin décembre à New York. Joan Didion s'apprête à dîner avec son mari, l'écrivain John Gregory Dunne - quand ce dernier s’écroule sur la table de la salle à manger, victime d'une crise cardiaque foudroyante. 

Le livre a été écrit entre octobre et décembre 2004.
Pendant cette année, elle revit quarante ans de vie commune. Il y a les lieux, les rencontres, leurs échanges, ses réflexions… elle explore avec une minutie presque maniaque le monde parallèle où vivent ceux qui ont perdu un proche. 

Elle décrit la souffrance, l'incompréhension, l'incrédulité, la méditation obsessionnelle autour de cet événement si commun et pourtant inconcevable : la mort d'un être cher. 

Choix musical : George Gershwin "Rhapsody in blue" et Gilbert Bécaud: "Je reviens te chercher"

Share

Embed

You may also like