A300 2/5 : Le sursaut européen - Mémoire d'Aerobuzz #15 cover
A300 2/5 : Le sursaut européen - Mémoire d'Aerobuzz #15 cover
Aerobuzz.fr, le podcast

A300 2/5 : Le sursaut européen - Mémoire d'Aerobuzz #15

A300 2/5 : Le sursaut européen - Mémoire d'Aerobuzz #15

12min |25/10/2022
Play
A300 2/5 : Le sursaut européen - Mémoire d'Aerobuzz #15 cover
A300 2/5 : Le sursaut européen - Mémoire d'Aerobuzz #15 cover
Aerobuzz.fr, le podcast

A300 2/5 : Le sursaut européen - Mémoire d'Aerobuzz #15

A300 2/5 : Le sursaut européen - Mémoire d'Aerobuzz #15

12min |25/10/2022
Play

Description

Dans le deuxième épisode intitulé « Le sursaut européen », Gérard Maoui et Philippe Jarry racontent comment, dans les années cinquante, la possibilité offerte à la République Fédérale d’Allemagne de s’équiper en aviation va être décisive. En RFA, mais aussi en France et en Grande-Bretagne, les entreprises aéronautiques vont se regroupées. Des accords binationaux vont déboucher sur des coopérations internationales. Les industriels apprennent à travailler ensemble. En 1965, 12 compagnies européennes définissent l’avion idéal : un gros porteur de 200 à 300 places. Il n’en demeure pas moins, qu’au milieu des années 60, les USA dominent commercialement et techniquement le marché en plein essor.

Description

Dans le deuxième épisode intitulé « Le sursaut européen », Gérard Maoui et Philippe Jarry racontent comment, dans les années cinquante, la possibilité offerte à la République Fédérale d’Allemagne de s’équiper en aviation va être décisive. En RFA, mais aussi en France et en Grande-Bretagne, les entreprises aéronautiques vont se regroupées. Des accords binationaux vont déboucher sur des coopérations internationales. Les industriels apprennent à travailler ensemble. En 1965, 12 compagnies européennes définissent l’avion idéal : un gros porteur de 200 à 300 places. Il n’en demeure pas moins, qu’au milieu des années 60, les USA dominent commercialement et techniquement le marché en plein essor.

Share

Embed

You may also like

Description

Dans le deuxième épisode intitulé « Le sursaut européen », Gérard Maoui et Philippe Jarry racontent comment, dans les années cinquante, la possibilité offerte à la République Fédérale d’Allemagne de s’équiper en aviation va être décisive. En RFA, mais aussi en France et en Grande-Bretagne, les entreprises aéronautiques vont se regroupées. Des accords binationaux vont déboucher sur des coopérations internationales. Les industriels apprennent à travailler ensemble. En 1965, 12 compagnies européennes définissent l’avion idéal : un gros porteur de 200 à 300 places. Il n’en demeure pas moins, qu’au milieu des années 60, les USA dominent commercialement et techniquement le marché en plein essor.

Description

Dans le deuxième épisode intitulé « Le sursaut européen », Gérard Maoui et Philippe Jarry racontent comment, dans les années cinquante, la possibilité offerte à la République Fédérale d’Allemagne de s’équiper en aviation va être décisive. En RFA, mais aussi en France et en Grande-Bretagne, les entreprises aéronautiques vont se regroupées. Des accords binationaux vont déboucher sur des coopérations internationales. Les industriels apprennent à travailler ensemble. En 1965, 12 compagnies européennes définissent l’avion idéal : un gros porteur de 200 à 300 places. Il n’en demeure pas moins, qu’au milieu des années 60, les USA dominent commercialement et techniquement le marché en plein essor.

Share

Embed

You may also like