undefined cover
undefined cover
#17 Juliette de Gabory, consultante en développement culturel, "L'art peut transformer" cover
#17 Juliette de Gabory, consultante en développement culturel, "L'art peut transformer" cover
Art du Lien

#17 Juliette de Gabory, consultante en développement culturel, "L'art peut transformer"

#17 Juliette de Gabory, consultante en développement culturel, "L'art peut transformer"

37min |24/05/2021
Play
undefined cover
undefined cover
#17 Juliette de Gabory, consultante en développement culturel, "L'art peut transformer" cover
#17 Juliette de Gabory, consultante en développement culturel, "L'art peut transformer" cover
Art du Lien

#17 Juliette de Gabory, consultante en développement culturel, "L'art peut transformer"

#17 Juliette de Gabory, consultante en développement culturel, "L'art peut transformer"

37min |24/05/2021
Play

Description

1:37 SA MISSION : démocratiser la culture: transmettre les arts et la culture au plus grand nombre, avec l'objectif de transformer.

3:10 SON PARCOURS: Un double cursus à l'école Normale Supérieure et à l'ESSEC pour des compétences complémentaires (Histoire de l'art, image, formes, couleurs + gestion de projet, marketing et finances). Une 10aine d'années dans les musées: Au Grand Palais (Direction de la Stratégie et Développement), puis plus proche du contenu artistique et culturel et des liens avec les publics, au Musée du Luxembourg, Paris-Musées, Musée d'Orsay-de l'orangerie... Responsable des publics, elle accompagne au mieux les publics pour qu'ils s'approprient au mieux les collections, les expositions.

10:00 UNE REUSSITE: pour rendre accessible une exposition sur le symbolisme dans les pays baltes, elle a conçu un festival de cultures baltiques, au musée d'Orsay, : animations très variées, comme un DJ estonien NOËP dans salle de bal, un salon lecture dans le fumoir tout en boiserie, une interview de romancière estonienne, un grand concert dans la Nef. 

13:20 AUJOURD'HUI SE LANCER COMME INDEPENDANTE, pour contribuer à des projets plus librement, développre toujours sa mission de médiation culturelle. Les modalités de travail sont différentes, mais ce n'est pas du tout une reconversion. 

"J'ai une vraie joie de m'éprouver au travail, différement. J'ai adoré travailler dans ces grands paquebots de la culture française... Avec la casquette d'indépendant, tu deviens ton propre outil de travail. Tu es maître à bord, ..." L'enjeu est alors d'aller chercher à l'extérieur des partenaires potentiels, des collaborateurs, des clients...

17:55 SON ACTUALITE:  Avec la Fondation EDF, elle a collaboré à proposer l'exposition  pédagogique "Fake News": comment l'art peut faire réfléchir dans notre vie quotidienne, aux enjeux de 2021... LE PITCH:  20 artistes contemporains, à travers des images, photos vidéos, reconstituées, faussées... nous invitent à nous méfier des informations en général. Les lignes sont floues entre fiction et réalité.

L'écosystème de partenaires mobilisé pour cette expo : l'Education Nationale et le réseau Canopée, dont le CLEMI dédié à l'information sur les média: un livret interactif, animé par des webinaires, et des modules itinérants, avec voyage de l'exposition dans les CDI des établissements de la France entière. 

25:30 - LES CONTRAINTES ET DIFFICULTES: "Même si je suis très impliquée dans les collectifs de travail, le travail en équipes physiques me manque, comme consultante indépendante"

27:22 - ETRE LE CHANGEMENT QUE L'ON SOUHAITE POUR LE MONDE:  par le travail sur soi, la connexion avec soi-même. "Toute sa vie on cherche cet alignement... Le yoga, la méditation aussi aident à refaire circuler les énergies..." Devenir enseignante lui permet de montrer aux autres à quel point cela peut être transformatif. Chacun est responsable à sa juste place. 

30:15 - Une PERSONNE QUI L'INSPIRE : Nathalie Bondil, ancienne directrice du Musée des Beaux Arts de Montréal, et la muséothérapie: le beau et l'art peuvent permettre de contribuer à des soins et des thérapies globales. On peut aller au musée sur prescription médicale. 

27:22 ETRE LE CHANGEMENT QUE L'ON SOUHAITE POUR LE MONDE:  par le travail sur soi, la connexion avec soi-même.'oeuvre d'art: passer par des outils corporels pour s'ouvrir.

34:54 Hors-les-murs, on peut diffuser les collections (hôpital, en prison, en entreprise...) Clin d'oeil à Adeline Cubères avec ArtWork in Promess

35:43 Séparer l'essentiel et le non-essentiel est terrible: l'art nous connectant à plus grand que nous, il est essentiel pour tous à ses yeux.

Description

1:37 SA MISSION : démocratiser la culture: transmettre les arts et la culture au plus grand nombre, avec l'objectif de transformer.

3:10 SON PARCOURS: Un double cursus à l'école Normale Supérieure et à l'ESSEC pour des compétences complémentaires (Histoire de l'art, image, formes, couleurs + gestion de projet, marketing et finances). Une 10aine d'années dans les musées: Au Grand Palais (Direction de la Stratégie et Développement), puis plus proche du contenu artistique et culturel et des liens avec les publics, au Musée du Luxembourg, Paris-Musées, Musée d'Orsay-de l'orangerie... Responsable des publics, elle accompagne au mieux les publics pour qu'ils s'approprient au mieux les collections, les expositions.

10:00 UNE REUSSITE: pour rendre accessible une exposition sur le symbolisme dans les pays baltes, elle a conçu un festival de cultures baltiques, au musée d'Orsay, : animations très variées, comme un DJ estonien NOËP dans salle de bal, un salon lecture dans le fumoir tout en boiserie, une interview de romancière estonienne, un grand concert dans la Nef. 

13:20 AUJOURD'HUI SE LANCER COMME INDEPENDANTE, pour contribuer à des projets plus librement, développre toujours sa mission de médiation culturelle. Les modalités de travail sont différentes, mais ce n'est pas du tout une reconversion. 

"J'ai une vraie joie de m'éprouver au travail, différement. J'ai adoré travailler dans ces grands paquebots de la culture française... Avec la casquette d'indépendant, tu deviens ton propre outil de travail. Tu es maître à bord, ..." L'enjeu est alors d'aller chercher à l'extérieur des partenaires potentiels, des collaborateurs, des clients...

17:55 SON ACTUALITE:  Avec la Fondation EDF, elle a collaboré à proposer l'exposition  pédagogique "Fake News": comment l'art peut faire réfléchir dans notre vie quotidienne, aux enjeux de 2021... LE PITCH:  20 artistes contemporains, à travers des images, photos vidéos, reconstituées, faussées... nous invitent à nous méfier des informations en général. Les lignes sont floues entre fiction et réalité.

L'écosystème de partenaires mobilisé pour cette expo : l'Education Nationale et le réseau Canopée, dont le CLEMI dédié à l'information sur les média: un livret interactif, animé par des webinaires, et des modules itinérants, avec voyage de l'exposition dans les CDI des établissements de la France entière. 

25:30 - LES CONTRAINTES ET DIFFICULTES: "Même si je suis très impliquée dans les collectifs de travail, le travail en équipes physiques me manque, comme consultante indépendante"

27:22 - ETRE LE CHANGEMENT QUE L'ON SOUHAITE POUR LE MONDE:  par le travail sur soi, la connexion avec soi-même. "Toute sa vie on cherche cet alignement... Le yoga, la méditation aussi aident à refaire circuler les énergies..." Devenir enseignante lui permet de montrer aux autres à quel point cela peut être transformatif. Chacun est responsable à sa juste place. 

30:15 - Une PERSONNE QUI L'INSPIRE : Nathalie Bondil, ancienne directrice du Musée des Beaux Arts de Montréal, et la muséothérapie: le beau et l'art peuvent permettre de contribuer à des soins et des thérapies globales. On peut aller au musée sur prescription médicale. 

27:22 ETRE LE CHANGEMENT QUE L'ON SOUHAITE POUR LE MONDE:  par le travail sur soi, la connexion avec soi-même.'oeuvre d'art: passer par des outils corporels pour s'ouvrir.

34:54 Hors-les-murs, on peut diffuser les collections (hôpital, en prison, en entreprise...) Clin d'oeil à Adeline Cubères avec ArtWork in Promess

35:43 Séparer l'essentiel et le non-essentiel est terrible: l'art nous connectant à plus grand que nous, il est essentiel pour tous à ses yeux.

Share

Embed

You may also like

Description

1:37 SA MISSION : démocratiser la culture: transmettre les arts et la culture au plus grand nombre, avec l'objectif de transformer.

3:10 SON PARCOURS: Un double cursus à l'école Normale Supérieure et à l'ESSEC pour des compétences complémentaires (Histoire de l'art, image, formes, couleurs + gestion de projet, marketing et finances). Une 10aine d'années dans les musées: Au Grand Palais (Direction de la Stratégie et Développement), puis plus proche du contenu artistique et culturel et des liens avec les publics, au Musée du Luxembourg, Paris-Musées, Musée d'Orsay-de l'orangerie... Responsable des publics, elle accompagne au mieux les publics pour qu'ils s'approprient au mieux les collections, les expositions.

10:00 UNE REUSSITE: pour rendre accessible une exposition sur le symbolisme dans les pays baltes, elle a conçu un festival de cultures baltiques, au musée d'Orsay, : animations très variées, comme un DJ estonien NOËP dans salle de bal, un salon lecture dans le fumoir tout en boiserie, une interview de romancière estonienne, un grand concert dans la Nef. 

13:20 AUJOURD'HUI SE LANCER COMME INDEPENDANTE, pour contribuer à des projets plus librement, développre toujours sa mission de médiation culturelle. Les modalités de travail sont différentes, mais ce n'est pas du tout une reconversion. 

"J'ai une vraie joie de m'éprouver au travail, différement. J'ai adoré travailler dans ces grands paquebots de la culture française... Avec la casquette d'indépendant, tu deviens ton propre outil de travail. Tu es maître à bord, ..." L'enjeu est alors d'aller chercher à l'extérieur des partenaires potentiels, des collaborateurs, des clients...

17:55 SON ACTUALITE:  Avec la Fondation EDF, elle a collaboré à proposer l'exposition  pédagogique "Fake News": comment l'art peut faire réfléchir dans notre vie quotidienne, aux enjeux de 2021... LE PITCH:  20 artistes contemporains, à travers des images, photos vidéos, reconstituées, faussées... nous invitent à nous méfier des informations en général. Les lignes sont floues entre fiction et réalité.

L'écosystème de partenaires mobilisé pour cette expo : l'Education Nationale et le réseau Canopée, dont le CLEMI dédié à l'information sur les média: un livret interactif, animé par des webinaires, et des modules itinérants, avec voyage de l'exposition dans les CDI des établissements de la France entière. 

25:30 - LES CONTRAINTES ET DIFFICULTES: "Même si je suis très impliquée dans les collectifs de travail, le travail en équipes physiques me manque, comme consultante indépendante"

27:22 - ETRE LE CHANGEMENT QUE L'ON SOUHAITE POUR LE MONDE:  par le travail sur soi, la connexion avec soi-même. "Toute sa vie on cherche cet alignement... Le yoga, la méditation aussi aident à refaire circuler les énergies..." Devenir enseignante lui permet de montrer aux autres à quel point cela peut être transformatif. Chacun est responsable à sa juste place. 

30:15 - Une PERSONNE QUI L'INSPIRE : Nathalie Bondil, ancienne directrice du Musée des Beaux Arts de Montréal, et la muséothérapie: le beau et l'art peuvent permettre de contribuer à des soins et des thérapies globales. On peut aller au musée sur prescription médicale. 

27:22 ETRE LE CHANGEMENT QUE L'ON SOUHAITE POUR LE MONDE:  par le travail sur soi, la connexion avec soi-même.'oeuvre d'art: passer par des outils corporels pour s'ouvrir.

34:54 Hors-les-murs, on peut diffuser les collections (hôpital, en prison, en entreprise...) Clin d'oeil à Adeline Cubères avec ArtWork in Promess

35:43 Séparer l'essentiel et le non-essentiel est terrible: l'art nous connectant à plus grand que nous, il est essentiel pour tous à ses yeux.

Description

1:37 SA MISSION : démocratiser la culture: transmettre les arts et la culture au plus grand nombre, avec l'objectif de transformer.

3:10 SON PARCOURS: Un double cursus à l'école Normale Supérieure et à l'ESSEC pour des compétences complémentaires (Histoire de l'art, image, formes, couleurs + gestion de projet, marketing et finances). Une 10aine d'années dans les musées: Au Grand Palais (Direction de la Stratégie et Développement), puis plus proche du contenu artistique et culturel et des liens avec les publics, au Musée du Luxembourg, Paris-Musées, Musée d'Orsay-de l'orangerie... Responsable des publics, elle accompagne au mieux les publics pour qu'ils s'approprient au mieux les collections, les expositions.

10:00 UNE REUSSITE: pour rendre accessible une exposition sur le symbolisme dans les pays baltes, elle a conçu un festival de cultures baltiques, au musée d'Orsay, : animations très variées, comme un DJ estonien NOËP dans salle de bal, un salon lecture dans le fumoir tout en boiserie, une interview de romancière estonienne, un grand concert dans la Nef. 

13:20 AUJOURD'HUI SE LANCER COMME INDEPENDANTE, pour contribuer à des projets plus librement, développre toujours sa mission de médiation culturelle. Les modalités de travail sont différentes, mais ce n'est pas du tout une reconversion. 

"J'ai une vraie joie de m'éprouver au travail, différement. J'ai adoré travailler dans ces grands paquebots de la culture française... Avec la casquette d'indépendant, tu deviens ton propre outil de travail. Tu es maître à bord, ..." L'enjeu est alors d'aller chercher à l'extérieur des partenaires potentiels, des collaborateurs, des clients...

17:55 SON ACTUALITE:  Avec la Fondation EDF, elle a collaboré à proposer l'exposition  pédagogique "Fake News": comment l'art peut faire réfléchir dans notre vie quotidienne, aux enjeux de 2021... LE PITCH:  20 artistes contemporains, à travers des images, photos vidéos, reconstituées, faussées... nous invitent à nous méfier des informations en général. Les lignes sont floues entre fiction et réalité.

L'écosystème de partenaires mobilisé pour cette expo : l'Education Nationale et le réseau Canopée, dont le CLEMI dédié à l'information sur les média: un livret interactif, animé par des webinaires, et des modules itinérants, avec voyage de l'exposition dans les CDI des établissements de la France entière. 

25:30 - LES CONTRAINTES ET DIFFICULTES: "Même si je suis très impliquée dans les collectifs de travail, le travail en équipes physiques me manque, comme consultante indépendante"

27:22 - ETRE LE CHANGEMENT QUE L'ON SOUHAITE POUR LE MONDE:  par le travail sur soi, la connexion avec soi-même. "Toute sa vie on cherche cet alignement... Le yoga, la méditation aussi aident à refaire circuler les énergies..." Devenir enseignante lui permet de montrer aux autres à quel point cela peut être transformatif. Chacun est responsable à sa juste place. 

30:15 - Une PERSONNE QUI L'INSPIRE : Nathalie Bondil, ancienne directrice du Musée des Beaux Arts de Montréal, et la muséothérapie: le beau et l'art peuvent permettre de contribuer à des soins et des thérapies globales. On peut aller au musée sur prescription médicale. 

27:22 ETRE LE CHANGEMENT QUE L'ON SOUHAITE POUR LE MONDE:  par le travail sur soi, la connexion avec soi-même.'oeuvre d'art: passer par des outils corporels pour s'ouvrir.

34:54 Hors-les-murs, on peut diffuser les collections (hôpital, en prison, en entreprise...) Clin d'oeil à Adeline Cubères avec ArtWork in Promess

35:43 Séparer l'essentiel et le non-essentiel est terrible: l'art nous connectant à plus grand que nous, il est essentiel pour tous à ses yeux.

Share

Embed

You may also like