#95 Cowboy Bebop - Matthieu Pinon cover
#95 Cowboy Bebop - Matthieu Pinon cover
C'est plus que de la SF

#95 Cowboy Bebop - Matthieu Pinon

#95 Cowboy Bebop - Matthieu Pinon

1h04 |22/11/2021
Play
#95 Cowboy Bebop - Matthieu Pinon cover
#95 Cowboy Bebop - Matthieu Pinon cover
C'est plus que de la SF

#95 Cowboy Bebop - Matthieu Pinon

#95 Cowboy Bebop - Matthieu Pinon

1h04 |22/11/2021
Play

Description

Cowboy Bebob n’est pas mort. La série culte imaginée par Shin'ichiro Watanabe fait son grand retour en live-action sur la plateforme Netflix. Considéré comme l’égal d’Evangelion, la série produire par le Studio Sunrise a marqué l’époque grâce à son syncrétisme si particulier. Entre le polar, le space opera, et le western, Cowboy Bebop ne cesse de jouer avec les références du cinéma américain tout en rendant hommage à l’âge d’or de la science-fiction. Les aventures de Spike, Faye, Jet et Edward sont marqués d’une mélancolie assez rare pour une série d’animation nippone. Portée par la bande-son exceptionnelle de Yoko Kanno et par un design si particulier, la franchise a longtemps marqué les esprits. Son renouveau par Netflix surprend. Le grand public ne connait pas vraiment cet univers et son esthétique qui mêle les années 60-70 peut apparaitre comme sacrément kitch en prise de vue réelle. Malgré une fidélité sans borgne et un amour certain pour le matériau d’origine, on ne comprend pas vraiment l’intérêt de cette nouvelle adaptation qui a pour mérite d’éviter un naufrage comme le faisaient redouter les premières images.  


Mathieu Pinon : Né en 1977, élevé à Récré A2 et au Club Dorothée, Matthieu Pinon a commencé une carrière dans l Éducation nationale qu'il a rapidement interrompue pour devenir journaliste spécialisé dans les mangas et l'animation japonaise. Collaborateur de longue date avec les magazines spécialisés AnimeLand et Coyote Mag, il décrypte pour le grand public français les origines de ces médias incontournables aujourd'hui (Histoire(s) du manga moderne, Un siècle d animation japonaise) mais aussi les différentes facettes du quotidien nippon (108 étoiles du Japon, Une année japonaise).

Description

Cowboy Bebob n’est pas mort. La série culte imaginée par Shin'ichiro Watanabe fait son grand retour en live-action sur la plateforme Netflix. Considéré comme l’égal d’Evangelion, la série produire par le Studio Sunrise a marqué l’époque grâce à son syncrétisme si particulier. Entre le polar, le space opera, et le western, Cowboy Bebop ne cesse de jouer avec les références du cinéma américain tout en rendant hommage à l’âge d’or de la science-fiction. Les aventures de Spike, Faye, Jet et Edward sont marqués d’une mélancolie assez rare pour une série d’animation nippone. Portée par la bande-son exceptionnelle de Yoko Kanno et par un design si particulier, la franchise a longtemps marqué les esprits. Son renouveau par Netflix surprend. Le grand public ne connait pas vraiment cet univers et son esthétique qui mêle les années 60-70 peut apparaitre comme sacrément kitch en prise de vue réelle. Malgré une fidélité sans borgne et un amour certain pour le matériau d’origine, on ne comprend pas vraiment l’intérêt de cette nouvelle adaptation qui a pour mérite d’éviter un naufrage comme le faisaient redouter les premières images.  


Mathieu Pinon : Né en 1977, élevé à Récré A2 et au Club Dorothée, Matthieu Pinon a commencé une carrière dans l Éducation nationale qu'il a rapidement interrompue pour devenir journaliste spécialisé dans les mangas et l'animation japonaise. Collaborateur de longue date avec les magazines spécialisés AnimeLand et Coyote Mag, il décrypte pour le grand public français les origines de ces médias incontournables aujourd'hui (Histoire(s) du manga moderne, Un siècle d animation japonaise) mais aussi les différentes facettes du quotidien nippon (108 étoiles du Japon, Une année japonaise).

Share

Embed

You may also like

Description

Cowboy Bebob n’est pas mort. La série culte imaginée par Shin'ichiro Watanabe fait son grand retour en live-action sur la plateforme Netflix. Considéré comme l’égal d’Evangelion, la série produire par le Studio Sunrise a marqué l’époque grâce à son syncrétisme si particulier. Entre le polar, le space opera, et le western, Cowboy Bebop ne cesse de jouer avec les références du cinéma américain tout en rendant hommage à l’âge d’or de la science-fiction. Les aventures de Spike, Faye, Jet et Edward sont marqués d’une mélancolie assez rare pour une série d’animation nippone. Portée par la bande-son exceptionnelle de Yoko Kanno et par un design si particulier, la franchise a longtemps marqué les esprits. Son renouveau par Netflix surprend. Le grand public ne connait pas vraiment cet univers et son esthétique qui mêle les années 60-70 peut apparaitre comme sacrément kitch en prise de vue réelle. Malgré une fidélité sans borgne et un amour certain pour le matériau d’origine, on ne comprend pas vraiment l’intérêt de cette nouvelle adaptation qui a pour mérite d’éviter un naufrage comme le faisaient redouter les premières images.  


Mathieu Pinon : Né en 1977, élevé à Récré A2 et au Club Dorothée, Matthieu Pinon a commencé une carrière dans l Éducation nationale qu'il a rapidement interrompue pour devenir journaliste spécialisé dans les mangas et l'animation japonaise. Collaborateur de longue date avec les magazines spécialisés AnimeLand et Coyote Mag, il décrypte pour le grand public français les origines de ces médias incontournables aujourd'hui (Histoire(s) du manga moderne, Un siècle d animation japonaise) mais aussi les différentes facettes du quotidien nippon (108 étoiles du Japon, Une année japonaise).

Description

Cowboy Bebob n’est pas mort. La série culte imaginée par Shin'ichiro Watanabe fait son grand retour en live-action sur la plateforme Netflix. Considéré comme l’égal d’Evangelion, la série produire par le Studio Sunrise a marqué l’époque grâce à son syncrétisme si particulier. Entre le polar, le space opera, et le western, Cowboy Bebop ne cesse de jouer avec les références du cinéma américain tout en rendant hommage à l’âge d’or de la science-fiction. Les aventures de Spike, Faye, Jet et Edward sont marqués d’une mélancolie assez rare pour une série d’animation nippone. Portée par la bande-son exceptionnelle de Yoko Kanno et par un design si particulier, la franchise a longtemps marqué les esprits. Son renouveau par Netflix surprend. Le grand public ne connait pas vraiment cet univers et son esthétique qui mêle les années 60-70 peut apparaitre comme sacrément kitch en prise de vue réelle. Malgré une fidélité sans borgne et un amour certain pour le matériau d’origine, on ne comprend pas vraiment l’intérêt de cette nouvelle adaptation qui a pour mérite d’éviter un naufrage comme le faisaient redouter les premières images.  


Mathieu Pinon : Né en 1977, élevé à Récré A2 et au Club Dorothée, Matthieu Pinon a commencé une carrière dans l Éducation nationale qu'il a rapidement interrompue pour devenir journaliste spécialisé dans les mangas et l'animation japonaise. Collaborateur de longue date avec les magazines spécialisés AnimeLand et Coyote Mag, il décrypte pour le grand public français les origines de ces médias incontournables aujourd'hui (Histoire(s) du manga moderne, Un siècle d animation japonaise) mais aussi les différentes facettes du quotidien nippon (108 étoiles du Japon, Une année japonaise).

Share

Embed

You may also like