Les dibbouks d'Irène Kaufer cover
Les dibbouks d'Irène Kaufer cover
Créatrices

Les dibbouks d'Irène Kaufer

Les dibbouks d'Irène Kaufer

28min |07/04/2021
Listen
Les dibbouks d'Irène Kaufer cover
Les dibbouks d'Irène Kaufer cover
Créatrices

Les dibbouks d'Irène Kaufer

Les dibbouks d'Irène Kaufer

28min |07/04/2021
Listen

Description

Les dibbouks d'Irène Kaufer

🎤 “Un dibbouk, c’est une sorte de fantôme qui vient nous hanter. C’est une  personne qui est “mal morte”, qui n’a pas eu une mort tranquille. Les dibbouks rentrent dans la personnalité d’un être vivant et prennent sa  place. Il faut une sorte d’exorcisme pour les faire sortir." (extrait de notre interview d'Irène Kaufer, publiée dans axelle ° 238, avril 2021). 

📖 Irène Kaufer, militante féministe de longue date, syndicaliste, commentatrice affûtée de notre société, autrice, est aussi la fille de survivant·es de la Shoah. De cette tragédie intime et collective, des silences de ses parents, de l’ombre d’une demi-sœur assassinée en 1942, est né son roman Dibbouks, sorti en avril 2021 aux éditions de l’Antilope. Un texte qui met les maux en mots, grâce au pouvoir proprement magique de la fiction et au bouclier de l’humour et de l’autodérision. 

Créatrices est un podcast produit par axelle magazine et réalisé par Corinne Ricuort, avec la participation éditoriale de Sabine Panet pour cet épisode. La musique du générique a été composée par Marielle Vancamp. L’illustration de la série est signée Candela Sierra.

À lire : "Dibbouks", Irène Kaufer, L’Antilope 2021, 224 p., 18 eur.

Musique de l'épisode : Mayn Rue Plats - The Klezmorin - DP / Es brent - Gebirtig Mordechai - DP / Firn di mekhutonim aheym - DP  / AYLE LYULE LYULYE -  Traditional Yiddish Lullaby, arrangements Juliana Graffagna - Kitka Women's Vocal Ensemble - album Cradle Songs © Diaphonica Productions 2009, courtesy of Kitka, Inc. www.kitka.org

Description

Les dibbouks d'Irène Kaufer

🎤 “Un dibbouk, c’est une sorte de fantôme qui vient nous hanter. C’est une  personne qui est “mal morte”, qui n’a pas eu une mort tranquille. Les dibbouks rentrent dans la personnalité d’un être vivant et prennent sa  place. Il faut une sorte d’exorcisme pour les faire sortir." (extrait de notre interview d'Irène Kaufer, publiée dans axelle ° 238, avril 2021). 

📖 Irène Kaufer, militante féministe de longue date, syndicaliste, commentatrice affûtée de notre société, autrice, est aussi la fille de survivant·es de la Shoah. De cette tragédie intime et collective, des silences de ses parents, de l’ombre d’une demi-sœur assassinée en 1942, est né son roman Dibbouks, sorti en avril 2021 aux éditions de l’Antilope. Un texte qui met les maux en mots, grâce au pouvoir proprement magique de la fiction et au bouclier de l’humour et de l’autodérision. 

Créatrices est un podcast produit par axelle magazine et réalisé par Corinne Ricuort, avec la participation éditoriale de Sabine Panet pour cet épisode. La musique du générique a été composée par Marielle Vancamp. L’illustration de la série est signée Candela Sierra.

À lire : "Dibbouks", Irène Kaufer, L’Antilope 2021, 224 p., 18 eur.

Musique de l'épisode : Mayn Rue Plats - The Klezmorin - DP / Es brent - Gebirtig Mordechai - DP / Firn di mekhutonim aheym - DP  / AYLE LYULE LYULYE -  Traditional Yiddish Lullaby, arrangements Juliana Graffagna - Kitka Women's Vocal Ensemble - album Cradle Songs © Diaphonica Productions 2009, courtesy of Kitka, Inc. www.kitka.org

Share

Embed

You may also like

Description

Les dibbouks d'Irène Kaufer

🎤 “Un dibbouk, c’est une sorte de fantôme qui vient nous hanter. C’est une  personne qui est “mal morte”, qui n’a pas eu une mort tranquille. Les dibbouks rentrent dans la personnalité d’un être vivant et prennent sa  place. Il faut une sorte d’exorcisme pour les faire sortir." (extrait de notre interview d'Irène Kaufer, publiée dans axelle ° 238, avril 2021). 

📖 Irène Kaufer, militante féministe de longue date, syndicaliste, commentatrice affûtée de notre société, autrice, est aussi la fille de survivant·es de la Shoah. De cette tragédie intime et collective, des silences de ses parents, de l’ombre d’une demi-sœur assassinée en 1942, est né son roman Dibbouks, sorti en avril 2021 aux éditions de l’Antilope. Un texte qui met les maux en mots, grâce au pouvoir proprement magique de la fiction et au bouclier de l’humour et de l’autodérision. 

Créatrices est un podcast produit par axelle magazine et réalisé par Corinne Ricuort, avec la participation éditoriale de Sabine Panet pour cet épisode. La musique du générique a été composée par Marielle Vancamp. L’illustration de la série est signée Candela Sierra.

À lire : "Dibbouks", Irène Kaufer, L’Antilope 2021, 224 p., 18 eur.

Musique de l'épisode : Mayn Rue Plats - The Klezmorin - DP / Es brent - Gebirtig Mordechai - DP / Firn di mekhutonim aheym - DP  / AYLE LYULE LYULYE -  Traditional Yiddish Lullaby, arrangements Juliana Graffagna - Kitka Women's Vocal Ensemble - album Cradle Songs © Diaphonica Productions 2009, courtesy of Kitka, Inc. www.kitka.org

Description

Les dibbouks d'Irène Kaufer

🎤 “Un dibbouk, c’est une sorte de fantôme qui vient nous hanter. C’est une  personne qui est “mal morte”, qui n’a pas eu une mort tranquille. Les dibbouks rentrent dans la personnalité d’un être vivant et prennent sa  place. Il faut une sorte d’exorcisme pour les faire sortir." (extrait de notre interview d'Irène Kaufer, publiée dans axelle ° 238, avril 2021). 

📖 Irène Kaufer, militante féministe de longue date, syndicaliste, commentatrice affûtée de notre société, autrice, est aussi la fille de survivant·es de la Shoah. De cette tragédie intime et collective, des silences de ses parents, de l’ombre d’une demi-sœur assassinée en 1942, est né son roman Dibbouks, sorti en avril 2021 aux éditions de l’Antilope. Un texte qui met les maux en mots, grâce au pouvoir proprement magique de la fiction et au bouclier de l’humour et de l’autodérision. 

Créatrices est un podcast produit par axelle magazine et réalisé par Corinne Ricuort, avec la participation éditoriale de Sabine Panet pour cet épisode. La musique du générique a été composée par Marielle Vancamp. L’illustration de la série est signée Candela Sierra.

À lire : "Dibbouks", Irène Kaufer, L’Antilope 2021, 224 p., 18 eur.

Musique de l'épisode : Mayn Rue Plats - The Klezmorin - DP / Es brent - Gebirtig Mordechai - DP / Firn di mekhutonim aheym - DP  / AYLE LYULE LYULYE -  Traditional Yiddish Lullaby, arrangements Juliana Graffagna - Kitka Women's Vocal Ensemble - album Cradle Songs © Diaphonica Productions 2009, courtesy of Kitka, Inc. www.kitka.org

Share

Embed

You may also like