Rokia Bamba, ondes et flow cover
Rokia Bamba, ondes et flow cover
Créatrices

Rokia Bamba, ondes et flow

Rokia Bamba, ondes et flow

30min |20/05/2021
Listen
Rokia Bamba, ondes et flow cover
Rokia Bamba, ondes et flow cover
Créatrices

Rokia Bamba, ondes et flow

Rokia Bamba, ondes et flow

30min |20/05/2021
Listen

Description

Rokia Bamba, ondes et flow

« Dans ce milieu de mecs, on n’ira jamais demander à un mec qui garde ses gosses. Moi, on me l’a demandé. Mais je t’en pose, moi, des questions ? » 

Dans un entretien intime, joyeux et plein d’émotions, entrecoupé de musique et de répétitions d’un spectacle, la DJ et artiviste Rokia Bamba se raconte. 

Enfance, entre Jacques Martin, Alpha Blondie et Fela Kuti. La radio. La Côte d’Ivoire. Les enfants. Le burnout. La maladie. Les violences. Le racisme. Le sexisme. Les normes. Être à part. Hors normes. Prendre sur soi. Et puis dire non. Le pardon. Se libérer. La musique comme soin. Les signes. La joie retrouvée. La puissance et la force. Prendre sa place. Se balader avec son chien. Avoir un succès phénoménal. Et aimer ça. 

Rencontre avec une femme hors du commun à l’énergie contagieuse. 

Bio express

Rokia Bamba découvre l’univers de la radio à l’âge de 12 ans. Un univers qu’elle ne cessera d’explorer, notamment en travaillant pour Radio Campus, la station radio de l’Université libre de Bruxelles fondée en 1980. Dès 1989, elle y présente “Sous l’Arbre à Palabres”, émission de la diaspora africaine de Bruxelles, et y développe, en 1992, l’une des premières émissions hip-hop, soul, R&B et funk. À 40 ans, Rokia Bamba, qui avait l’habitude de mixer des sons pour la radio, se lance comme DJ, mais pas sur n’importe quelle scène. Elle se produit dans des lieux militants, pour des événements engagés (festival Massimadi, Pink Screen, Afropunk…). Son style singulier mêle hip-hop groovy, rythmes africains, house et techno. En 2022, elle sera la commissaire de la première édition du festival New Afro-Ke-Pon’ en Belgique. En plus d’être DJ, Rokia Bamba est aussi une exploratrice sonore qui met son talent au service du théâtre et des arts plastiques. 

Relire ici son interview pour axelle dans notre rubrique « sur le bout des doigts »

Prises de son interview : Corinne Ricuort et Sabine Panet.

Prises de son au théâtre National lors des répétitions de "Buddy Body" d’Elsa Poisot : Laure Lapel.

Générique : Marielle Vancamp.

Composition sonore : Rokia Bamba - « My Fruit Strange – No Resistance Without Music », montage sonore réalisé pour le Rautenstrauch Joest Museum de Cologne. 

Extrait musical : Orchestre Conseil de l'Entente.

Visuel : Candela Sierra.


🎧 Retrouvez tous les épisodes de notre série Créatrices sur :

👉 www.axellemag.be/serie/creatrices

🔥 Soutenez notre média d'information générale féministe 

👉 www.axellemag.be

💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux 

👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine/

👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine

Description

Rokia Bamba, ondes et flow

« Dans ce milieu de mecs, on n’ira jamais demander à un mec qui garde ses gosses. Moi, on me l’a demandé. Mais je t’en pose, moi, des questions ? » 

Dans un entretien intime, joyeux et plein d’émotions, entrecoupé de musique et de répétitions d’un spectacle, la DJ et artiviste Rokia Bamba se raconte. 

Enfance, entre Jacques Martin, Alpha Blondie et Fela Kuti. La radio. La Côte d’Ivoire. Les enfants. Le burnout. La maladie. Les violences. Le racisme. Le sexisme. Les normes. Être à part. Hors normes. Prendre sur soi. Et puis dire non. Le pardon. Se libérer. La musique comme soin. Les signes. La joie retrouvée. La puissance et la force. Prendre sa place. Se balader avec son chien. Avoir un succès phénoménal. Et aimer ça. 

Rencontre avec une femme hors du commun à l’énergie contagieuse. 

Bio express

Rokia Bamba découvre l’univers de la radio à l’âge de 12 ans. Un univers qu’elle ne cessera d’explorer, notamment en travaillant pour Radio Campus, la station radio de l’Université libre de Bruxelles fondée en 1980. Dès 1989, elle y présente “Sous l’Arbre à Palabres”, émission de la diaspora africaine de Bruxelles, et y développe, en 1992, l’une des premières émissions hip-hop, soul, R&B et funk. À 40 ans, Rokia Bamba, qui avait l’habitude de mixer des sons pour la radio, se lance comme DJ, mais pas sur n’importe quelle scène. Elle se produit dans des lieux militants, pour des événements engagés (festival Massimadi, Pink Screen, Afropunk…). Son style singulier mêle hip-hop groovy, rythmes africains, house et techno. En 2022, elle sera la commissaire de la première édition du festival New Afro-Ke-Pon’ en Belgique. En plus d’être DJ, Rokia Bamba est aussi une exploratrice sonore qui met son talent au service du théâtre et des arts plastiques. 

Relire ici son interview pour axelle dans notre rubrique « sur le bout des doigts »

Prises de son interview : Corinne Ricuort et Sabine Panet.

Prises de son au théâtre National lors des répétitions de "Buddy Body" d’Elsa Poisot : Laure Lapel.

Générique : Marielle Vancamp.

Composition sonore : Rokia Bamba - « My Fruit Strange – No Resistance Without Music », montage sonore réalisé pour le Rautenstrauch Joest Museum de Cologne. 

Extrait musical : Orchestre Conseil de l'Entente.

Visuel : Candela Sierra.


🎧 Retrouvez tous les épisodes de notre série Créatrices sur :

👉 www.axellemag.be/serie/creatrices

🔥 Soutenez notre média d'information générale féministe 

👉 www.axellemag.be

💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux 

👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine/

👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine

Share

Embed

You may also like

Description

Rokia Bamba, ondes et flow

« Dans ce milieu de mecs, on n’ira jamais demander à un mec qui garde ses gosses. Moi, on me l’a demandé. Mais je t’en pose, moi, des questions ? » 

Dans un entretien intime, joyeux et plein d’émotions, entrecoupé de musique et de répétitions d’un spectacle, la DJ et artiviste Rokia Bamba se raconte. 

Enfance, entre Jacques Martin, Alpha Blondie et Fela Kuti. La radio. La Côte d’Ivoire. Les enfants. Le burnout. La maladie. Les violences. Le racisme. Le sexisme. Les normes. Être à part. Hors normes. Prendre sur soi. Et puis dire non. Le pardon. Se libérer. La musique comme soin. Les signes. La joie retrouvée. La puissance et la force. Prendre sa place. Se balader avec son chien. Avoir un succès phénoménal. Et aimer ça. 

Rencontre avec une femme hors du commun à l’énergie contagieuse. 

Bio express

Rokia Bamba découvre l’univers de la radio à l’âge de 12 ans. Un univers qu’elle ne cessera d’explorer, notamment en travaillant pour Radio Campus, la station radio de l’Université libre de Bruxelles fondée en 1980. Dès 1989, elle y présente “Sous l’Arbre à Palabres”, émission de la diaspora africaine de Bruxelles, et y développe, en 1992, l’une des premières émissions hip-hop, soul, R&B et funk. À 40 ans, Rokia Bamba, qui avait l’habitude de mixer des sons pour la radio, se lance comme DJ, mais pas sur n’importe quelle scène. Elle se produit dans des lieux militants, pour des événements engagés (festival Massimadi, Pink Screen, Afropunk…). Son style singulier mêle hip-hop groovy, rythmes africains, house et techno. En 2022, elle sera la commissaire de la première édition du festival New Afro-Ke-Pon’ en Belgique. En plus d’être DJ, Rokia Bamba est aussi une exploratrice sonore qui met son talent au service du théâtre et des arts plastiques. 

Relire ici son interview pour axelle dans notre rubrique « sur le bout des doigts »

Prises de son interview : Corinne Ricuort et Sabine Panet.

Prises de son au théâtre National lors des répétitions de "Buddy Body" d’Elsa Poisot : Laure Lapel.

Générique : Marielle Vancamp.

Composition sonore : Rokia Bamba - « My Fruit Strange – No Resistance Without Music », montage sonore réalisé pour le Rautenstrauch Joest Museum de Cologne. 

Extrait musical : Orchestre Conseil de l'Entente.

Visuel : Candela Sierra.


🎧 Retrouvez tous les épisodes de notre série Créatrices sur :

👉 www.axellemag.be/serie/creatrices

🔥 Soutenez notre média d'information générale féministe 

👉 www.axellemag.be

💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux 

👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine/

👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine

Description

Rokia Bamba, ondes et flow

« Dans ce milieu de mecs, on n’ira jamais demander à un mec qui garde ses gosses. Moi, on me l’a demandé. Mais je t’en pose, moi, des questions ? » 

Dans un entretien intime, joyeux et plein d’émotions, entrecoupé de musique et de répétitions d’un spectacle, la DJ et artiviste Rokia Bamba se raconte. 

Enfance, entre Jacques Martin, Alpha Blondie et Fela Kuti. La radio. La Côte d’Ivoire. Les enfants. Le burnout. La maladie. Les violences. Le racisme. Le sexisme. Les normes. Être à part. Hors normes. Prendre sur soi. Et puis dire non. Le pardon. Se libérer. La musique comme soin. Les signes. La joie retrouvée. La puissance et la force. Prendre sa place. Se balader avec son chien. Avoir un succès phénoménal. Et aimer ça. 

Rencontre avec une femme hors du commun à l’énergie contagieuse. 

Bio express

Rokia Bamba découvre l’univers de la radio à l’âge de 12 ans. Un univers qu’elle ne cessera d’explorer, notamment en travaillant pour Radio Campus, la station radio de l’Université libre de Bruxelles fondée en 1980. Dès 1989, elle y présente “Sous l’Arbre à Palabres”, émission de la diaspora africaine de Bruxelles, et y développe, en 1992, l’une des premières émissions hip-hop, soul, R&B et funk. À 40 ans, Rokia Bamba, qui avait l’habitude de mixer des sons pour la radio, se lance comme DJ, mais pas sur n’importe quelle scène. Elle se produit dans des lieux militants, pour des événements engagés (festival Massimadi, Pink Screen, Afropunk…). Son style singulier mêle hip-hop groovy, rythmes africains, house et techno. En 2022, elle sera la commissaire de la première édition du festival New Afro-Ke-Pon’ en Belgique. En plus d’être DJ, Rokia Bamba est aussi une exploratrice sonore qui met son talent au service du théâtre et des arts plastiques. 

Relire ici son interview pour axelle dans notre rubrique « sur le bout des doigts »

Prises de son interview : Corinne Ricuort et Sabine Panet.

Prises de son au théâtre National lors des répétitions de "Buddy Body" d’Elsa Poisot : Laure Lapel.

Générique : Marielle Vancamp.

Composition sonore : Rokia Bamba - « My Fruit Strange – No Resistance Without Music », montage sonore réalisé pour le Rautenstrauch Joest Museum de Cologne. 

Extrait musical : Orchestre Conseil de l'Entente.

Visuel : Candela Sierra.


🎧 Retrouvez tous les épisodes de notre série Créatrices sur :

👉 www.axellemag.be/serie/creatrices

🔥 Soutenez notre média d'information générale féministe 

👉 www.axellemag.be

💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux 

👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine/

👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine

Share

Embed

You may also like