Comment devenir couvreur ? - École Supérieure de Couverture x De l’or dans les mains cover
Comment devenir couvreur ? - École Supérieure de Couverture x De l’or dans les mains cover
De l'or dans les mains

Comment devenir couvreur ? - École Supérieure de Couverture x De l’or dans les mains

Comment devenir couvreur ? - École Supérieure de Couverture x De l’or dans les mains

12min |03/10/2023
Play
Comment devenir couvreur ? - École Supérieure de Couverture x De l’or dans les mains cover
Comment devenir couvreur ? - École Supérieure de Couverture x De l’or dans les mains cover
De l'or dans les mains

Comment devenir couvreur ? - École Supérieure de Couverture x De l’or dans les mains

Comment devenir couvreur ? - École Supérieure de Couverture x De l’or dans les mains

12min |03/10/2023
Play

Description

Comment devient-on couvreur ? 

Aujourd’hui, je vous emmène à Angers, en plein coeur du Maine-et-Loire. Une ville sous le signe de celui qu’on appelle « l’or bleu », pour ses élégantes toitures d’ardoise… Ici, l’ardoise est une spécialité ancestrale puisque ses carrières ont commencé à se développer autour de la ville dès le Moyen Âge. En recouvrant les toits des maisons puis des châteaux de la Loire, cette pierre noble a fait au fil des siècles la richesse et la fierté de la région. Au XXe siècle, les carrières d’Angers produisaient près de 230 000 tonnes d’ardoise par an, qui s’exportait jusqu’au Japon ! 

C’est dans cette tradition locale que s’inscrit la prestigieuse École Supérieure de Couverture d’Angers, créée en 1929. Elle offre des formations uniques en Europe pour approfondir et perfectionner les techniques de couverture. 

Un épisode en partenariat avec le BTP CFA Maine-et-Loire. 

Avec : 

  • Luc Paire, élève diplômé en BP (Brevet Professionnel) à l’ESC d'Angers. 
  • Sébastien Restout, formateur à l’ESC d'Angers.  

« De l’or dans les mains » est une association qui a pour mission de sensibiliser les jeunes aux métiers manuels en faisant entrer la pratique artisanale dans les collèges. À travers son podcast, conçu comme un outil pédagogique, elle donne de la voix à ces faiseurs et faiseuses qui façonnent la matière et transmettent par le geste. Pour qu’ils et elles se racontent, racontent leur métier, leurs outils et leur histoire... Et pour susciter, peut-être, des vocations !

Écriture et voix : Philomène Vuillard

Montage : Malo de Saint Venant

Musique : Oscar Meurer

Description

Comment devient-on couvreur ? 

Aujourd’hui, je vous emmène à Angers, en plein coeur du Maine-et-Loire. Une ville sous le signe de celui qu’on appelle « l’or bleu », pour ses élégantes toitures d’ardoise… Ici, l’ardoise est une spécialité ancestrale puisque ses carrières ont commencé à se développer autour de la ville dès le Moyen Âge. En recouvrant les toits des maisons puis des châteaux de la Loire, cette pierre noble a fait au fil des siècles la richesse et la fierté de la région. Au XXe siècle, les carrières d’Angers produisaient près de 230 000 tonnes d’ardoise par an, qui s’exportait jusqu’au Japon ! 

C’est dans cette tradition locale que s’inscrit la prestigieuse École Supérieure de Couverture d’Angers, créée en 1929. Elle offre des formations uniques en Europe pour approfondir et perfectionner les techniques de couverture. 

Un épisode en partenariat avec le BTP CFA Maine-et-Loire. 

Avec : 

  • Luc Paire, élève diplômé en BP (Brevet Professionnel) à l’ESC d'Angers. 
  • Sébastien Restout, formateur à l’ESC d'Angers.  

« De l’or dans les mains » est une association qui a pour mission de sensibiliser les jeunes aux métiers manuels en faisant entrer la pratique artisanale dans les collèges. À travers son podcast, conçu comme un outil pédagogique, elle donne de la voix à ces faiseurs et faiseuses qui façonnent la matière et transmettent par le geste. Pour qu’ils et elles se racontent, racontent leur métier, leurs outils et leur histoire... Et pour susciter, peut-être, des vocations !

Écriture et voix : Philomène Vuillard

Montage : Malo de Saint Venant

Musique : Oscar Meurer

Share

Embed

You may also like

Description

Comment devient-on couvreur ? 

Aujourd’hui, je vous emmène à Angers, en plein coeur du Maine-et-Loire. Une ville sous le signe de celui qu’on appelle « l’or bleu », pour ses élégantes toitures d’ardoise… Ici, l’ardoise est une spécialité ancestrale puisque ses carrières ont commencé à se développer autour de la ville dès le Moyen Âge. En recouvrant les toits des maisons puis des châteaux de la Loire, cette pierre noble a fait au fil des siècles la richesse et la fierté de la région. Au XXe siècle, les carrières d’Angers produisaient près de 230 000 tonnes d’ardoise par an, qui s’exportait jusqu’au Japon ! 

C’est dans cette tradition locale que s’inscrit la prestigieuse École Supérieure de Couverture d’Angers, créée en 1929. Elle offre des formations uniques en Europe pour approfondir et perfectionner les techniques de couverture. 

Un épisode en partenariat avec le BTP CFA Maine-et-Loire. 

Avec : 

  • Luc Paire, élève diplômé en BP (Brevet Professionnel) à l’ESC d'Angers. 
  • Sébastien Restout, formateur à l’ESC d'Angers.  

« De l’or dans les mains » est une association qui a pour mission de sensibiliser les jeunes aux métiers manuels en faisant entrer la pratique artisanale dans les collèges. À travers son podcast, conçu comme un outil pédagogique, elle donne de la voix à ces faiseurs et faiseuses qui façonnent la matière et transmettent par le geste. Pour qu’ils et elles se racontent, racontent leur métier, leurs outils et leur histoire... Et pour susciter, peut-être, des vocations !

Écriture et voix : Philomène Vuillard

Montage : Malo de Saint Venant

Musique : Oscar Meurer

Description

Comment devient-on couvreur ? 

Aujourd’hui, je vous emmène à Angers, en plein coeur du Maine-et-Loire. Une ville sous le signe de celui qu’on appelle « l’or bleu », pour ses élégantes toitures d’ardoise… Ici, l’ardoise est une spécialité ancestrale puisque ses carrières ont commencé à se développer autour de la ville dès le Moyen Âge. En recouvrant les toits des maisons puis des châteaux de la Loire, cette pierre noble a fait au fil des siècles la richesse et la fierté de la région. Au XXe siècle, les carrières d’Angers produisaient près de 230 000 tonnes d’ardoise par an, qui s’exportait jusqu’au Japon ! 

C’est dans cette tradition locale que s’inscrit la prestigieuse École Supérieure de Couverture d’Angers, créée en 1929. Elle offre des formations uniques en Europe pour approfondir et perfectionner les techniques de couverture. 

Un épisode en partenariat avec le BTP CFA Maine-et-Loire. 

Avec : 

  • Luc Paire, élève diplômé en BP (Brevet Professionnel) à l’ESC d'Angers. 
  • Sébastien Restout, formateur à l’ESC d'Angers.  

« De l’or dans les mains » est une association qui a pour mission de sensibiliser les jeunes aux métiers manuels en faisant entrer la pratique artisanale dans les collèges. À travers son podcast, conçu comme un outil pédagogique, elle donne de la voix à ces faiseurs et faiseuses qui façonnent la matière et transmettent par le geste. Pour qu’ils et elles se racontent, racontent leur métier, leurs outils et leur histoire... Et pour susciter, peut-être, des vocations !

Écriture et voix : Philomène Vuillard

Montage : Malo de Saint Venant

Musique : Oscar Meurer

Share

Embed

You may also like