undefined cover
undefined cover
53- Reconstuire les femmes victimes de violence, avec Ghada Hatem fondatrice de la Maison des Femmes cover
53- Reconstuire les femmes victimes de violence, avec Ghada Hatem fondatrice de la Maison des Femmes cover
Demain N'attend Pas

53- Reconstuire les femmes victimes de violence, avec Ghada Hatem fondatrice de la Maison des Femmes

53- Reconstuire les femmes victimes de violence, avec Ghada Hatem fondatrice de la Maison des Femmes

44min |07/04/2023|

1154

Play
undefined cover
undefined cover
53- Reconstuire les femmes victimes de violence, avec Ghada Hatem fondatrice de la Maison des Femmes cover
53- Reconstuire les femmes victimes de violence, avec Ghada Hatem fondatrice de la Maison des Femmes cover
Demain N'attend Pas

53- Reconstuire les femmes victimes de violence, avec Ghada Hatem fondatrice de la Maison des Femmes

53- Reconstuire les femmes victimes de violence, avec Ghada Hatem fondatrice de la Maison des Femmes

44min |07/04/2023|

1154

Play

Description

🏆Mon invitĂ© de cette semaine, Ghada Hatem Gantzer, fondatrice de la Maison des Femmes, est une vĂ©ritable hĂ©roĂŻne.   


A 18 ans, Ghada fuit les bombes qui tombent sur le Liban et vient faire ses études de médecine à Paris. Devenue gynécologue obstétricienne, Ghada exerce dans de nombreuses maternités parisiennes, avant de devenir chef de service à la maternité Delafontaine de St Denis. 

Là, elle est confrontée à un niveau de précarité et de violence particuliÚrement élevé : 

  • 💣14% de femmes excisĂ©es !
  • đŸ’„Des femmes violĂ©es, victimes d’inceste, de violence, d’emprise
 Des femmes qui accouchent et repartent sans domicile fixe avec leur nourrisson sous le bras


LĂ  oĂč les autres mĂ©decins se contentent de pratiquer comme ils peuvent les soins attendus (et c’est dĂ©jĂ  beaucoup !), Ghada entre alors en mission. 

 

Pour accompagner pleinement les femmes en souffrance qui viennent la consulter, elle imagine et créée la MAISON DES FEMMES, une structure adossée à la maternité de St Denis. 

Une maison pour pour les femmes victimes de violence, gaie et accueillante, qui regroupe sous un mĂȘme toit des services mĂ©dicaux, du suivi psychologique, des services administratifs, des policiers pour prendre les plaintes, des ateliers pour se reconstruire
  Bref, tout ce dont les femmes confrontĂ©es Ă  des violences ont besoin pour se soigner et se reconstruire ! 


đŸŽ€Cet Ă©change m’a bouleversĂ© : 

 

  • ⚡Je suis en colĂšre d’entendre les violences que subissent ces femmes dans notre sociĂ©tĂ©.
  • đŸ’«Je suis admirative de la force de caractĂšre de Ghada, de sa vision qui va largement au-delĂ  de sa zone de compĂ©tence mĂ©dicale, et de sa capacitĂ© Ă  bouger des montagnes.
  • 🙌Je suis humble devant l’efficacitĂ© de la structure qu’elle a montĂ©e et qui se dĂ©ploie aujourd’hui partout en France.  


Ghada est visionnaire, tenace, persĂ©vĂ©rante, d’une humanitĂ© sans faille !

 

🎧Je suis trùs heureuse de partager avec vous la voix de Ghada, qui, j’en suis sure, vous transportera autant que moi. 

 

🎧Je vous souhaite une trĂšs bonne Ă©coute et, comme toujours, si l’épisode vous intĂ©resse, partagez-le largement autour de vous et allez mettre un gentil commentaire sur votre plateforme d'Ă©coute đŸ”„Â 

 

Et comme toujours, quelques notes : 


Pour soutenir et suivre la Maison des Femmes : https://www.lamaisondesfemmes.fr/ et La Maison des femmes de Saint-Denis (@lamaisondesfemmes93) ‱ Photos et vidĂ©os Instagram 


Pour aller plus loin et lire les livres de Ghada : https://www.fnac.com/ia9242698/Ghada-Hatem-Gantzer


POUR ME SUIVRE :Delphine Darmon | LinkedIn et Demain n'attend pas : administrateur de la Page LinkedIn | LinkedIn  


POUR ME SOUTENIR :
Et comme toujours, si le podcast vous plait,   

- vous pouvez vous abonner sur l’application de podcasts que vous prĂ©fĂ©rez (Apple podcast, Spotify, Deezer
) , 

- le partager en cliquant sur les 3 points,  

- laisser un avis 5 Ă©toiles ou un commentaire sur l’application iTunes 

- me laisser votre adresse email pour recevoir la newsletter : abonnement à la newsletter - Demain n'attend pas (demainnattendpas.fr) 

- et en parler autour de vous (vive le bouche-à-oreille), 

Ca m’aide vraiment ! Bonne Ă©coute ! 

Et pour cet Ă©pisode, merci Ă  :

- Julie Da Costa, qui m'accompagne avec ses doigts de fée sur les réseaux sociaux
- Clara Ernoult, pour une post-prod sans pareil   

Description

🏆Mon invitĂ© de cette semaine, Ghada Hatem Gantzer, fondatrice de la Maison des Femmes, est une vĂ©ritable hĂ©roĂŻne.   


A 18 ans, Ghada fuit les bombes qui tombent sur le Liban et vient faire ses études de médecine à Paris. Devenue gynécologue obstétricienne, Ghada exerce dans de nombreuses maternités parisiennes, avant de devenir chef de service à la maternité Delafontaine de St Denis. 

Là, elle est confrontée à un niveau de précarité et de violence particuliÚrement élevé : 

  • 💣14% de femmes excisĂ©es !
  • đŸ’„Des femmes violĂ©es, victimes d’inceste, de violence, d’emprise
 Des femmes qui accouchent et repartent sans domicile fixe avec leur nourrisson sous le bras


LĂ  oĂč les autres mĂ©decins se contentent de pratiquer comme ils peuvent les soins attendus (et c’est dĂ©jĂ  beaucoup !), Ghada entre alors en mission. 

 

Pour accompagner pleinement les femmes en souffrance qui viennent la consulter, elle imagine et créée la MAISON DES FEMMES, une structure adossée à la maternité de St Denis. 

Une maison pour pour les femmes victimes de violence, gaie et accueillante, qui regroupe sous un mĂȘme toit des services mĂ©dicaux, du suivi psychologique, des services administratifs, des policiers pour prendre les plaintes, des ateliers pour se reconstruire
  Bref, tout ce dont les femmes confrontĂ©es Ă  des violences ont besoin pour se soigner et se reconstruire ! 


đŸŽ€Cet Ă©change m’a bouleversĂ© : 

 

  • ⚡Je suis en colĂšre d’entendre les violences que subissent ces femmes dans notre sociĂ©tĂ©.
  • đŸ’«Je suis admirative de la force de caractĂšre de Ghada, de sa vision qui va largement au-delĂ  de sa zone de compĂ©tence mĂ©dicale, et de sa capacitĂ© Ă  bouger des montagnes.
  • 🙌Je suis humble devant l’efficacitĂ© de la structure qu’elle a montĂ©e et qui se dĂ©ploie aujourd’hui partout en France.  


Ghada est visionnaire, tenace, persĂ©vĂ©rante, d’une humanitĂ© sans faille !

 

🎧Je suis trùs heureuse de partager avec vous la voix de Ghada, qui, j’en suis sure, vous transportera autant que moi. 

 

🎧Je vous souhaite une trĂšs bonne Ă©coute et, comme toujours, si l’épisode vous intĂ©resse, partagez-le largement autour de vous et allez mettre un gentil commentaire sur votre plateforme d'Ă©coute đŸ”„Â 

 

Et comme toujours, quelques notes : 


Pour soutenir et suivre la Maison des Femmes : https://www.lamaisondesfemmes.fr/ et La Maison des femmes de Saint-Denis (@lamaisondesfemmes93) ‱ Photos et vidĂ©os Instagram 


Pour aller plus loin et lire les livres de Ghada : https://www.fnac.com/ia9242698/Ghada-Hatem-Gantzer


POUR ME SUIVRE :Delphine Darmon | LinkedIn et Demain n'attend pas : administrateur de la Page LinkedIn | LinkedIn  


POUR ME SOUTENIR :
Et comme toujours, si le podcast vous plait,   

- vous pouvez vous abonner sur l’application de podcasts que vous prĂ©fĂ©rez (Apple podcast, Spotify, Deezer
) , 

- le partager en cliquant sur les 3 points,  

- laisser un avis 5 Ă©toiles ou un commentaire sur l’application iTunes 

- me laisser votre adresse email pour recevoir la newsletter : abonnement à la newsletter - Demain n'attend pas (demainnattendpas.fr) 

- et en parler autour de vous (vive le bouche-à-oreille), 

Ca m’aide vraiment ! Bonne Ă©coute ! 

Et pour cet Ă©pisode, merci Ă  :

- Julie Da Costa, qui m'accompagne avec ses doigts de fée sur les réseaux sociaux
- Clara Ernoult, pour une post-prod sans pareil   

Share

Embed

You may also like

Description

🏆Mon invitĂ© de cette semaine, Ghada Hatem Gantzer, fondatrice de la Maison des Femmes, est une vĂ©ritable hĂ©roĂŻne.   


A 18 ans, Ghada fuit les bombes qui tombent sur le Liban et vient faire ses études de médecine à Paris. Devenue gynécologue obstétricienne, Ghada exerce dans de nombreuses maternités parisiennes, avant de devenir chef de service à la maternité Delafontaine de St Denis. 

Là, elle est confrontée à un niveau de précarité et de violence particuliÚrement élevé : 

  • 💣14% de femmes excisĂ©es !
  • đŸ’„Des femmes violĂ©es, victimes d’inceste, de violence, d’emprise
 Des femmes qui accouchent et repartent sans domicile fixe avec leur nourrisson sous le bras


LĂ  oĂč les autres mĂ©decins se contentent de pratiquer comme ils peuvent les soins attendus (et c’est dĂ©jĂ  beaucoup !), Ghada entre alors en mission. 

 

Pour accompagner pleinement les femmes en souffrance qui viennent la consulter, elle imagine et créée la MAISON DES FEMMES, une structure adossée à la maternité de St Denis. 

Une maison pour pour les femmes victimes de violence, gaie et accueillante, qui regroupe sous un mĂȘme toit des services mĂ©dicaux, du suivi psychologique, des services administratifs, des policiers pour prendre les plaintes, des ateliers pour se reconstruire
  Bref, tout ce dont les femmes confrontĂ©es Ă  des violences ont besoin pour se soigner et se reconstruire ! 


đŸŽ€Cet Ă©change m’a bouleversĂ© : 

 

  • ⚡Je suis en colĂšre d’entendre les violences que subissent ces femmes dans notre sociĂ©tĂ©.
  • đŸ’«Je suis admirative de la force de caractĂšre de Ghada, de sa vision qui va largement au-delĂ  de sa zone de compĂ©tence mĂ©dicale, et de sa capacitĂ© Ă  bouger des montagnes.
  • 🙌Je suis humble devant l’efficacitĂ© de la structure qu’elle a montĂ©e et qui se dĂ©ploie aujourd’hui partout en France.  


Ghada est visionnaire, tenace, persĂ©vĂ©rante, d’une humanitĂ© sans faille !

 

🎧Je suis trùs heureuse de partager avec vous la voix de Ghada, qui, j’en suis sure, vous transportera autant que moi. 

 

🎧Je vous souhaite une trĂšs bonne Ă©coute et, comme toujours, si l’épisode vous intĂ©resse, partagez-le largement autour de vous et allez mettre un gentil commentaire sur votre plateforme d'Ă©coute đŸ”„Â 

 

Et comme toujours, quelques notes : 


Pour soutenir et suivre la Maison des Femmes : https://www.lamaisondesfemmes.fr/ et La Maison des femmes de Saint-Denis (@lamaisondesfemmes93) ‱ Photos et vidĂ©os Instagram 


Pour aller plus loin et lire les livres de Ghada : https://www.fnac.com/ia9242698/Ghada-Hatem-Gantzer


POUR ME SUIVRE :Delphine Darmon | LinkedIn et Demain n'attend pas : administrateur de la Page LinkedIn | LinkedIn  


POUR ME SOUTENIR :
Et comme toujours, si le podcast vous plait,   

- vous pouvez vous abonner sur l’application de podcasts que vous prĂ©fĂ©rez (Apple podcast, Spotify, Deezer
) , 

- le partager en cliquant sur les 3 points,  

- laisser un avis 5 Ă©toiles ou un commentaire sur l’application iTunes 

- me laisser votre adresse email pour recevoir la newsletter : abonnement à la newsletter - Demain n'attend pas (demainnattendpas.fr) 

- et en parler autour de vous (vive le bouche-à-oreille), 

Ca m’aide vraiment ! Bonne Ă©coute ! 

Et pour cet Ă©pisode, merci Ă  :

- Julie Da Costa, qui m'accompagne avec ses doigts de fée sur les réseaux sociaux
- Clara Ernoult, pour une post-prod sans pareil   

Description

🏆Mon invitĂ© de cette semaine, Ghada Hatem Gantzer, fondatrice de la Maison des Femmes, est une vĂ©ritable hĂ©roĂŻne.   


A 18 ans, Ghada fuit les bombes qui tombent sur le Liban et vient faire ses études de médecine à Paris. Devenue gynécologue obstétricienne, Ghada exerce dans de nombreuses maternités parisiennes, avant de devenir chef de service à la maternité Delafontaine de St Denis. 

Là, elle est confrontée à un niveau de précarité et de violence particuliÚrement élevé : 

  • 💣14% de femmes excisĂ©es !
  • đŸ’„Des femmes violĂ©es, victimes d’inceste, de violence, d’emprise
 Des femmes qui accouchent et repartent sans domicile fixe avec leur nourrisson sous le bras


LĂ  oĂč les autres mĂ©decins se contentent de pratiquer comme ils peuvent les soins attendus (et c’est dĂ©jĂ  beaucoup !), Ghada entre alors en mission. 

 

Pour accompagner pleinement les femmes en souffrance qui viennent la consulter, elle imagine et créée la MAISON DES FEMMES, une structure adossée à la maternité de St Denis. 

Une maison pour pour les femmes victimes de violence, gaie et accueillante, qui regroupe sous un mĂȘme toit des services mĂ©dicaux, du suivi psychologique, des services administratifs, des policiers pour prendre les plaintes, des ateliers pour se reconstruire
  Bref, tout ce dont les femmes confrontĂ©es Ă  des violences ont besoin pour se soigner et se reconstruire ! 


đŸŽ€Cet Ă©change m’a bouleversĂ© : 

 

  • ⚡Je suis en colĂšre d’entendre les violences que subissent ces femmes dans notre sociĂ©tĂ©.
  • đŸ’«Je suis admirative de la force de caractĂšre de Ghada, de sa vision qui va largement au-delĂ  de sa zone de compĂ©tence mĂ©dicale, et de sa capacitĂ© Ă  bouger des montagnes.
  • 🙌Je suis humble devant l’efficacitĂ© de la structure qu’elle a montĂ©e et qui se dĂ©ploie aujourd’hui partout en France.  


Ghada est visionnaire, tenace, persĂ©vĂ©rante, d’une humanitĂ© sans faille !

 

🎧Je suis trùs heureuse de partager avec vous la voix de Ghada, qui, j’en suis sure, vous transportera autant que moi. 

 

🎧Je vous souhaite une trĂšs bonne Ă©coute et, comme toujours, si l’épisode vous intĂ©resse, partagez-le largement autour de vous et allez mettre un gentil commentaire sur votre plateforme d'Ă©coute đŸ”„Â 

 

Et comme toujours, quelques notes : 


Pour soutenir et suivre la Maison des Femmes : https://www.lamaisondesfemmes.fr/ et La Maison des femmes de Saint-Denis (@lamaisondesfemmes93) ‱ Photos et vidĂ©os Instagram 


Pour aller plus loin et lire les livres de Ghada : https://www.fnac.com/ia9242698/Ghada-Hatem-Gantzer


POUR ME SUIVRE :Delphine Darmon | LinkedIn et Demain n'attend pas : administrateur de la Page LinkedIn | LinkedIn  


POUR ME SOUTENIR :
Et comme toujours, si le podcast vous plait,   

- vous pouvez vous abonner sur l’application de podcasts que vous prĂ©fĂ©rez (Apple podcast, Spotify, Deezer
) , 

- le partager en cliquant sur les 3 points,  

- laisser un avis 5 Ă©toiles ou un commentaire sur l’application iTunes 

- me laisser votre adresse email pour recevoir la newsletter : abonnement à la newsletter - Demain n'attend pas (demainnattendpas.fr) 

- et en parler autour de vous (vive le bouche-à-oreille), 

Ca m’aide vraiment ! Bonne Ă©coute ! 

Et pour cet Ă©pisode, merci Ă  :

- Julie Da Costa, qui m'accompagne avec ses doigts de fée sur les réseaux sociaux
- Clara Ernoult, pour une post-prod sans pareil   

Share

Embed

You may also like