#9 Rencontre au pied de Banian avec Titaua Peu autrice de Mūtisme et de Pina, publié chez Au vent des îles cover
#9 Rencontre au pied de Banian avec Titaua Peu autrice de Mūtisme et de Pina, publié chez Au vent des îles cover
Encres bleues, l'océanie entre les lignes - Le podcast des littératures du Pacifique

#9 Rencontre au pied de Banian avec Titaua Peu autrice de Mūtisme et de Pina, publié chez Au vent des îles

#9 Rencontre au pied de Banian avec Titaua Peu autrice de Mūtisme et de Pina, publié chez Au vent des îles

52min |18/06/2022|

20

Play
#9 Rencontre au pied de Banian avec Titaua Peu autrice de Mūtisme et de Pina, publié chez Au vent des îles cover
#9 Rencontre au pied de Banian avec Titaua Peu autrice de Mūtisme et de Pina, publié chez Au vent des îles cover
Encres bleues, l'océanie entre les lignes - Le podcast des littératures du Pacifique

#9 Rencontre au pied de Banian avec Titaua Peu autrice de Mūtisme et de Pina, publié chez Au vent des îles

#9 Rencontre au pied de Banian avec Titaua Peu autrice de Mūtisme et de Pina, publié chez Au vent des îles

52min |18/06/2022|

20

Play

Description

 L’association des éditeurs de Tahiti et des îles organise depuis plus de 20 ans le Salon du livre de Tahiti « lire en Polyénsie ». Public, lecteur, auteur, éditeurs, petits et grands se retrouvent au pied du Tumu ora, le Banian de la maison de la culture de Papeete, pendant 4 jours pour fêter la littérature d’ici et d’ailleurs.

Le Podcast Encres Bleues vous propose de revivre ces moments d’échanges avec les nombreux auteurs présents à cette occasion dans les épisodes hors série # rencontres au pied du Banian. 

  

Retrouvez pour cet épisode De rencontre au pied du Banian, l’autrice Titaua Peu. L’occasion de découvrir son parcours d’écrivaine, sa plume engagée, ses mots de révolte et d’amour pour son pays.

  

Auteure à l’engagement éminemment politique, Titaua Peu donne à voir une société polynésienne réaliste, loin des clichés illusoires. Elle représente une des principales voix francophones de la littérature du Pacifique. Prenant le pas des « écrivains de l’ailleurs », c’est par sa voix tahitienne que s’expriment les réalités de son propre pays. Malgré son refus d’assimilation et son côté inclassable, elle s’impose pourtant définitivement comme auteure incontournable du paysage intellectuel et artistique polynésien. 

Mutismes est son premier roman. Paru initialement en 2003, il fait d’elle la plus jeune auteure tahitienne à être publiée. Dès sa sortie, ce qu’elle décrit comme une « fiction », car « rien ne s’est passé et pourtant tout est vrai », fait scandale : ce texte est un véritable coup de poing contre l’establishment. Manifeste indépendantiste, il (re)donne voix aux oubliés des années fastes du Centre d’Expérimentation du Pacifique (CEP). 

Avec Pina, son second roman, lauréat du Prix Eugène Dabit  en 2017, Titaua Peu réalise un tour de force volontairement déterminé, salué par la critique, qui scelle son combat littéraire tout autant que social. 

  

Pina, publié chez Au vent des îles  

Livre « coup de poing » qui dit les misères contemporaines à Tahiti, où Pina brosse le portrait d’une Polynésie déchirée où deux mondes parallèles se côtoient sans se voir. Tahiti, île des différences qui séparent.

Lire un extrait  

écouter un extrait

  

Mūtismes, publié chez Au vent des îles 

« Mutismes, pour tous ces silences qui ont miné l’âme polynésienne… » 

Tabous et non-dits, frustrations et conflits, zones d’ombre et de silences. Autant de maux qui gangrènent la société polynésienne des années 1980 à 2000. 

Face aux drames qui bouleversent sa vie, depuis son enfance exposée à la violence du père, jusqu’à l’adolescence marquée par les départs et les arrachements, tandis que des atolls se font souiller par les tirs nucléaires d’une mère patrie dont elle ignore tout, cette jeune fille doute de sa foi en l’humanité. Seule son admiration pour Rori, activiste politique
indépendantiste au charisme incontestable, parvient à lui redonner le sourire et à insuffler un sens à sa vie. Mais l’amour ne peut aveugler éperdument : il lui faudra s’exiler à 22 000 kilomètres, sur cette terre française étrangère, pour trouver la force de mettre des mots sur l’indicible. Et tenter de (ré)écrire l’histoire de son pays. 

Avec ce roman social et initiatique, Titaua Peu s’attelle à poser des mots sur les silences, à créer de la parole là où elle a été confisquée, oubliée. L’auteure de Pina (Prix Eugène Dabit en 2017) n’a jamais eu des termes aussi justes que lorsqu’elle évoque les silences, soulignant les non-dits et les interdits d’une société en perdition. 

Mū, n.c. tahitien : silence de quelqu’un qui a quelque chose à dire mais qui se tait. (Dictionnaire de l’Académie tahitienne – Fare Vāna’a) 

https://www.auventdesiles.pf/catalogue/collections/litterature/mutismes/ 

Lire un extrait 

écouter un extrait

  

Au vent des îles est une maison
d’édition spécialisée dans la publication d’ouvrages d’auteurs océaniens ou
traitant de l’Océanie. Depuis plus de vingt ans, Au vent des îles s’attache à
diffuser les cultures Pacifique dans le monde, son catalogue comprend une dizaine
de collections: littérature, sciences humaines, pratiques, guides, jeunesse.
Les collections « Littératures du Pacifique » et « Culture océanienne » sont
également disponibles au format Ebook, pour tous supports, Apple, Kindle, Kobo… 

 www.auventdesiles.pf 

  

  

  

  

  

   

Description

 L’association des éditeurs de Tahiti et des îles organise depuis plus de 20 ans le Salon du livre de Tahiti « lire en Polyénsie ». Public, lecteur, auteur, éditeurs, petits et grands se retrouvent au pied du Tumu ora, le Banian de la maison de la culture de Papeete, pendant 4 jours pour fêter la littérature d’ici et d’ailleurs.

Le Podcast Encres Bleues vous propose de revivre ces moments d’échanges avec les nombreux auteurs présents à cette occasion dans les épisodes hors série # rencontres au pied du Banian. 

  

Retrouvez pour cet épisode De rencontre au pied du Banian, l’autrice Titaua Peu. L’occasion de découvrir son parcours d’écrivaine, sa plume engagée, ses mots de révolte et d’amour pour son pays.

  

Auteure à l’engagement éminemment politique, Titaua Peu donne à voir une société polynésienne réaliste, loin des clichés illusoires. Elle représente une des principales voix francophones de la littérature du Pacifique. Prenant le pas des « écrivains de l’ailleurs », c’est par sa voix tahitienne que s’expriment les réalités de son propre pays. Malgré son refus d’assimilation et son côté inclassable, elle s’impose pourtant définitivement comme auteure incontournable du paysage intellectuel et artistique polynésien. 

Mutismes est son premier roman. Paru initialement en 2003, il fait d’elle la plus jeune auteure tahitienne à être publiée. Dès sa sortie, ce qu’elle décrit comme une « fiction », car « rien ne s’est passé et pourtant tout est vrai », fait scandale : ce texte est un véritable coup de poing contre l’establishment. Manifeste indépendantiste, il (re)donne voix aux oubliés des années fastes du Centre d’Expérimentation du Pacifique (CEP). 

Avec Pina, son second roman, lauréat du Prix Eugène Dabit  en 2017, Titaua Peu réalise un tour de force volontairement déterminé, salué par la critique, qui scelle son combat littéraire tout autant que social. 

  

Pina, publié chez Au vent des îles  

Livre « coup de poing » qui dit les misères contemporaines à Tahiti, où Pina brosse le portrait d’une Polynésie déchirée où deux mondes parallèles se côtoient sans se voir. Tahiti, île des différences qui séparent.

Lire un extrait  

écouter un extrait

  

Mūtismes, publié chez Au vent des îles 

« Mutismes, pour tous ces silences qui ont miné l’âme polynésienne… » 

Tabous et non-dits, frustrations et conflits, zones d’ombre et de silences. Autant de maux qui gangrènent la société polynésienne des années 1980 à 2000. 

Face aux drames qui bouleversent sa vie, depuis son enfance exposée à la violence du père, jusqu’à l’adolescence marquée par les départs et les arrachements, tandis que des atolls se font souiller par les tirs nucléaires d’une mère patrie dont elle ignore tout, cette jeune fille doute de sa foi en l’humanité. Seule son admiration pour Rori, activiste politique
indépendantiste au charisme incontestable, parvient à lui redonner le sourire et à insuffler un sens à sa vie. Mais l’amour ne peut aveugler éperdument : il lui faudra s’exiler à 22 000 kilomètres, sur cette terre française étrangère, pour trouver la force de mettre des mots sur l’indicible. Et tenter de (ré)écrire l’histoire de son pays. 

Avec ce roman social et initiatique, Titaua Peu s’attelle à poser des mots sur les silences, à créer de la parole là où elle a été confisquée, oubliée. L’auteure de Pina (Prix Eugène Dabit en 2017) n’a jamais eu des termes aussi justes que lorsqu’elle évoque les silences, soulignant les non-dits et les interdits d’une société en perdition. 

Mū, n.c. tahitien : silence de quelqu’un qui a quelque chose à dire mais qui se tait. (Dictionnaire de l’Académie tahitienne – Fare Vāna’a) 

https://www.auventdesiles.pf/catalogue/collections/litterature/mutismes/ 

Lire un extrait 

écouter un extrait

  

Au vent des îles est une maison
d’édition spécialisée dans la publication d’ouvrages d’auteurs océaniens ou
traitant de l’Océanie. Depuis plus de vingt ans, Au vent des îles s’attache à
diffuser les cultures Pacifique dans le monde, son catalogue comprend une dizaine
de collections: littérature, sciences humaines, pratiques, guides, jeunesse.
Les collections « Littératures du Pacifique » et « Culture océanienne » sont
également disponibles au format Ebook, pour tous supports, Apple, Kindle, Kobo… 

 www.auventdesiles.pf 

  

  

  

  

  

   

Share

Embed

You may also like

Description

 L’association des éditeurs de Tahiti et des îles organise depuis plus de 20 ans le Salon du livre de Tahiti « lire en Polyénsie ». Public, lecteur, auteur, éditeurs, petits et grands se retrouvent au pied du Tumu ora, le Banian de la maison de la culture de Papeete, pendant 4 jours pour fêter la littérature d’ici et d’ailleurs.

Le Podcast Encres Bleues vous propose de revivre ces moments d’échanges avec les nombreux auteurs présents à cette occasion dans les épisodes hors série # rencontres au pied du Banian. 

  

Retrouvez pour cet épisode De rencontre au pied du Banian, l’autrice Titaua Peu. L’occasion de découvrir son parcours d’écrivaine, sa plume engagée, ses mots de révolte et d’amour pour son pays.

  

Auteure à l’engagement éminemment politique, Titaua Peu donne à voir une société polynésienne réaliste, loin des clichés illusoires. Elle représente une des principales voix francophones de la littérature du Pacifique. Prenant le pas des « écrivains de l’ailleurs », c’est par sa voix tahitienne que s’expriment les réalités de son propre pays. Malgré son refus d’assimilation et son côté inclassable, elle s’impose pourtant définitivement comme auteure incontournable du paysage intellectuel et artistique polynésien. 

Mutismes est son premier roman. Paru initialement en 2003, il fait d’elle la plus jeune auteure tahitienne à être publiée. Dès sa sortie, ce qu’elle décrit comme une « fiction », car « rien ne s’est passé et pourtant tout est vrai », fait scandale : ce texte est un véritable coup de poing contre l’establishment. Manifeste indépendantiste, il (re)donne voix aux oubliés des années fastes du Centre d’Expérimentation du Pacifique (CEP). 

Avec Pina, son second roman, lauréat du Prix Eugène Dabit  en 2017, Titaua Peu réalise un tour de force volontairement déterminé, salué par la critique, qui scelle son combat littéraire tout autant que social. 

  

Pina, publié chez Au vent des îles  

Livre « coup de poing » qui dit les misères contemporaines à Tahiti, où Pina brosse le portrait d’une Polynésie déchirée où deux mondes parallèles se côtoient sans se voir. Tahiti, île des différences qui séparent.

Lire un extrait  

écouter un extrait

  

Mūtismes, publié chez Au vent des îles 

« Mutismes, pour tous ces silences qui ont miné l’âme polynésienne… » 

Tabous et non-dits, frustrations et conflits, zones d’ombre et de silences. Autant de maux qui gangrènent la société polynésienne des années 1980 à 2000. 

Face aux drames qui bouleversent sa vie, depuis son enfance exposée à la violence du père, jusqu’à l’adolescence marquée par les départs et les arrachements, tandis que des atolls se font souiller par les tirs nucléaires d’une mère patrie dont elle ignore tout, cette jeune fille doute de sa foi en l’humanité. Seule son admiration pour Rori, activiste politique
indépendantiste au charisme incontestable, parvient à lui redonner le sourire et à insuffler un sens à sa vie. Mais l’amour ne peut aveugler éperdument : il lui faudra s’exiler à 22 000 kilomètres, sur cette terre française étrangère, pour trouver la force de mettre des mots sur l’indicible. Et tenter de (ré)écrire l’histoire de son pays. 

Avec ce roman social et initiatique, Titaua Peu s’attelle à poser des mots sur les silences, à créer de la parole là où elle a été confisquée, oubliée. L’auteure de Pina (Prix Eugène Dabit en 2017) n’a jamais eu des termes aussi justes que lorsqu’elle évoque les silences, soulignant les non-dits et les interdits d’une société en perdition. 

Mū, n.c. tahitien : silence de quelqu’un qui a quelque chose à dire mais qui se tait. (Dictionnaire de l’Académie tahitienne – Fare Vāna’a) 

https://www.auventdesiles.pf/catalogue/collections/litterature/mutismes/ 

Lire un extrait 

écouter un extrait

  

Au vent des îles est une maison
d’édition spécialisée dans la publication d’ouvrages d’auteurs océaniens ou
traitant de l’Océanie. Depuis plus de vingt ans, Au vent des îles s’attache à
diffuser les cultures Pacifique dans le monde, son catalogue comprend une dizaine
de collections: littérature, sciences humaines, pratiques, guides, jeunesse.
Les collections « Littératures du Pacifique » et « Culture océanienne » sont
également disponibles au format Ebook, pour tous supports, Apple, Kindle, Kobo… 

 www.auventdesiles.pf 

  

  

  

  

  

   

Description

 L’association des éditeurs de Tahiti et des îles organise depuis plus de 20 ans le Salon du livre de Tahiti « lire en Polyénsie ». Public, lecteur, auteur, éditeurs, petits et grands se retrouvent au pied du Tumu ora, le Banian de la maison de la culture de Papeete, pendant 4 jours pour fêter la littérature d’ici et d’ailleurs.

Le Podcast Encres Bleues vous propose de revivre ces moments d’échanges avec les nombreux auteurs présents à cette occasion dans les épisodes hors série # rencontres au pied du Banian. 

  

Retrouvez pour cet épisode De rencontre au pied du Banian, l’autrice Titaua Peu. L’occasion de découvrir son parcours d’écrivaine, sa plume engagée, ses mots de révolte et d’amour pour son pays.

  

Auteure à l’engagement éminemment politique, Titaua Peu donne à voir une société polynésienne réaliste, loin des clichés illusoires. Elle représente une des principales voix francophones de la littérature du Pacifique. Prenant le pas des « écrivains de l’ailleurs », c’est par sa voix tahitienne que s’expriment les réalités de son propre pays. Malgré son refus d’assimilation et son côté inclassable, elle s’impose pourtant définitivement comme auteure incontournable du paysage intellectuel et artistique polynésien. 

Mutismes est son premier roman. Paru initialement en 2003, il fait d’elle la plus jeune auteure tahitienne à être publiée. Dès sa sortie, ce qu’elle décrit comme une « fiction », car « rien ne s’est passé et pourtant tout est vrai », fait scandale : ce texte est un véritable coup de poing contre l’establishment. Manifeste indépendantiste, il (re)donne voix aux oubliés des années fastes du Centre d’Expérimentation du Pacifique (CEP). 

Avec Pina, son second roman, lauréat du Prix Eugène Dabit  en 2017, Titaua Peu réalise un tour de force volontairement déterminé, salué par la critique, qui scelle son combat littéraire tout autant que social. 

  

Pina, publié chez Au vent des îles  

Livre « coup de poing » qui dit les misères contemporaines à Tahiti, où Pina brosse le portrait d’une Polynésie déchirée où deux mondes parallèles se côtoient sans se voir. Tahiti, île des différences qui séparent.

Lire un extrait  

écouter un extrait

  

Mūtismes, publié chez Au vent des îles 

« Mutismes, pour tous ces silences qui ont miné l’âme polynésienne… » 

Tabous et non-dits, frustrations et conflits, zones d’ombre et de silences. Autant de maux qui gangrènent la société polynésienne des années 1980 à 2000. 

Face aux drames qui bouleversent sa vie, depuis son enfance exposée à la violence du père, jusqu’à l’adolescence marquée par les départs et les arrachements, tandis que des atolls se font souiller par les tirs nucléaires d’une mère patrie dont elle ignore tout, cette jeune fille doute de sa foi en l’humanité. Seule son admiration pour Rori, activiste politique
indépendantiste au charisme incontestable, parvient à lui redonner le sourire et à insuffler un sens à sa vie. Mais l’amour ne peut aveugler éperdument : il lui faudra s’exiler à 22 000 kilomètres, sur cette terre française étrangère, pour trouver la force de mettre des mots sur l’indicible. Et tenter de (ré)écrire l’histoire de son pays. 

Avec ce roman social et initiatique, Titaua Peu s’attelle à poser des mots sur les silences, à créer de la parole là où elle a été confisquée, oubliée. L’auteure de Pina (Prix Eugène Dabit en 2017) n’a jamais eu des termes aussi justes que lorsqu’elle évoque les silences, soulignant les non-dits et les interdits d’une société en perdition. 

Mū, n.c. tahitien : silence de quelqu’un qui a quelque chose à dire mais qui se tait. (Dictionnaire de l’Académie tahitienne – Fare Vāna’a) 

https://www.auventdesiles.pf/catalogue/collections/litterature/mutismes/ 

Lire un extrait 

écouter un extrait

  

Au vent des îles est une maison
d’édition spécialisée dans la publication d’ouvrages d’auteurs océaniens ou
traitant de l’Océanie. Depuis plus de vingt ans, Au vent des îles s’attache à
diffuser les cultures Pacifique dans le monde, son catalogue comprend une dizaine
de collections: littérature, sciences humaines, pratiques, guides, jeunesse.
Les collections « Littératures du Pacifique » et « Culture océanienne » sont
également disponibles au format Ebook, pour tous supports, Apple, Kindle, Kobo… 

 www.auventdesiles.pf 

  

  

  

  

  

   

Share

Embed

You may also like