undefined cover
undefined cover
05. Travailleurs indépendants : comment allier liberté et protection ? cover
05. Travailleurs indépendants : comment allier liberté et protection ? cover
Faire Éco

05. Travailleurs indépendants : comment allier liberté et protection ?

05. Travailleurs indépendants : comment allier liberté et protection ?

29min |14/06/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
05. Travailleurs indépendants : comment allier liberté et protection ? cover
05. Travailleurs indépendants : comment allier liberté et protection ? cover
Faire Éco

05. Travailleurs indépendants : comment allier liberté et protection ?

05. Travailleurs indépendants : comment allier liberté et protection ?

29min |14/06/2021
Listen

Description

💼👩‍💻🗂️D’après l’INSEE[1] la France comptait en 2018 11,4% de travailleur.euse.s indépendant.e.s. C’est une tendance qui se développe, notamment depuis 2009 et la création du statut d’autoentrepreneur. Ces dernières années, plusieurs modèles issus de l’économie sociale et solidaire ont vu le jour. Ils permettent aux travailleur.euse.s indépendant.e.s de développer leurs projets naissant tout en étant accompagné, d’accroitre leurs réseaux ou encore de disposer d’un lieu de travail partagé pour pallier l’isolement. C’est le cas par exemple des incubateurs sociaux et des tiers-lieux. Au cœur de ce riche écosystème ESS, le modèle des coopératives d’activités et d’emploi est encore peu connu du grand public malgré ses nombreux atouts.


imaginez deux minutes que vous soyez un.e entrepreneur.eure indépendant.e – architecte, graphiste, journaliste, communiquant, menuisier, artiste ou encore prof de yoga. Vous aimez votre travail et le fait d’être votre propre patron mais avez envie de vous épanouir au sein d’un collectif, tout en étant aidé sur vos tâches administratives, accompagné pour développer vos activités et protégé par des droits sociaux tels que l’assurance maladie ou le chômage. Ça vous semble compliqué ? Et pourtant, c’est ce que proposent les coopératives d’activités et d’emplois via le statut d’entrepreneur-salarié associé qui allie la liberté de l’autoentrepreneuriat avec la protection du salariat, le tout en créant du collectif et de la coopération. 


Les CAE ont émergé il y a 25 ans et étaient déjà une centaine en France quand la loi du 31 juillet 2014 a permis d’en sécuriser le cadre. Comment les CAE fonctionnent-t-elles ? Quelle est la philosophie à l’origine de ce modèle toujours novateur pour travailleurs autonomes ? Qui peut accéder au statut d’entrepreneur-salarié associé ? Comment les CAE ont su faire face à la crise sanitaire ?


J’ai demandé à Anne-Claire Pignal, pilote de la toute récente Fédération des coopératives d’activités et d’emplois, fondée en décembre 2020, de nous raconter ce modèle inspirant afin de mieux le faire connaître pour que demain, il n’y ait pas à choisir entre indépendance et droits sociaux.

    

[1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/4470764?sommaire=4470890


 Bonne écoute ! 🎧


Pour aller plus loin🤓  :


 

 

Cette série dédiée aux nouvelles formes d'emploi est soutenue par la Fondation Crédit Coopératif  et réalisée en partenariat avec Chorum.

Description

💼👩‍💻🗂️D’après l’INSEE[1] la France comptait en 2018 11,4% de travailleur.euse.s indépendant.e.s. C’est une tendance qui se développe, notamment depuis 2009 et la création du statut d’autoentrepreneur. Ces dernières années, plusieurs modèles issus de l’économie sociale et solidaire ont vu le jour. Ils permettent aux travailleur.euse.s indépendant.e.s de développer leurs projets naissant tout en étant accompagné, d’accroitre leurs réseaux ou encore de disposer d’un lieu de travail partagé pour pallier l’isolement. C’est le cas par exemple des incubateurs sociaux et des tiers-lieux. Au cœur de ce riche écosystème ESS, le modèle des coopératives d’activités et d’emploi est encore peu connu du grand public malgré ses nombreux atouts.


imaginez deux minutes que vous soyez un.e entrepreneur.eure indépendant.e – architecte, graphiste, journaliste, communiquant, menuisier, artiste ou encore prof de yoga. Vous aimez votre travail et le fait d’être votre propre patron mais avez envie de vous épanouir au sein d’un collectif, tout en étant aidé sur vos tâches administratives, accompagné pour développer vos activités et protégé par des droits sociaux tels que l’assurance maladie ou le chômage. Ça vous semble compliqué ? Et pourtant, c’est ce que proposent les coopératives d’activités et d’emplois via le statut d’entrepreneur-salarié associé qui allie la liberté de l’autoentrepreneuriat avec la protection du salariat, le tout en créant du collectif et de la coopération. 


Les CAE ont émergé il y a 25 ans et étaient déjà une centaine en France quand la loi du 31 juillet 2014 a permis d’en sécuriser le cadre. Comment les CAE fonctionnent-t-elles ? Quelle est la philosophie à l’origine de ce modèle toujours novateur pour travailleurs autonomes ? Qui peut accéder au statut d’entrepreneur-salarié associé ? Comment les CAE ont su faire face à la crise sanitaire ?


J’ai demandé à Anne-Claire Pignal, pilote de la toute récente Fédération des coopératives d’activités et d’emplois, fondée en décembre 2020, de nous raconter ce modèle inspirant afin de mieux le faire connaître pour que demain, il n’y ait pas à choisir entre indépendance et droits sociaux.

    

[1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/4470764?sommaire=4470890


 Bonne écoute ! 🎧


Pour aller plus loin🤓  :


 

 

Cette série dédiée aux nouvelles formes d'emploi est soutenue par la Fondation Crédit Coopératif  et réalisée en partenariat avec Chorum.

Share

Embed

You may also like

Description

💼👩‍💻🗂️D’après l’INSEE[1] la France comptait en 2018 11,4% de travailleur.euse.s indépendant.e.s. C’est une tendance qui se développe, notamment depuis 2009 et la création du statut d’autoentrepreneur. Ces dernières années, plusieurs modèles issus de l’économie sociale et solidaire ont vu le jour. Ils permettent aux travailleur.euse.s indépendant.e.s de développer leurs projets naissant tout en étant accompagné, d’accroitre leurs réseaux ou encore de disposer d’un lieu de travail partagé pour pallier l’isolement. C’est le cas par exemple des incubateurs sociaux et des tiers-lieux. Au cœur de ce riche écosystème ESS, le modèle des coopératives d’activités et d’emploi est encore peu connu du grand public malgré ses nombreux atouts.


imaginez deux minutes que vous soyez un.e entrepreneur.eure indépendant.e – architecte, graphiste, journaliste, communiquant, menuisier, artiste ou encore prof de yoga. Vous aimez votre travail et le fait d’être votre propre patron mais avez envie de vous épanouir au sein d’un collectif, tout en étant aidé sur vos tâches administratives, accompagné pour développer vos activités et protégé par des droits sociaux tels que l’assurance maladie ou le chômage. Ça vous semble compliqué ? Et pourtant, c’est ce que proposent les coopératives d’activités et d’emplois via le statut d’entrepreneur-salarié associé qui allie la liberté de l’autoentrepreneuriat avec la protection du salariat, le tout en créant du collectif et de la coopération. 


Les CAE ont émergé il y a 25 ans et étaient déjà une centaine en France quand la loi du 31 juillet 2014 a permis d’en sécuriser le cadre. Comment les CAE fonctionnent-t-elles ? Quelle est la philosophie à l’origine de ce modèle toujours novateur pour travailleurs autonomes ? Qui peut accéder au statut d’entrepreneur-salarié associé ? Comment les CAE ont su faire face à la crise sanitaire ?


J’ai demandé à Anne-Claire Pignal, pilote de la toute récente Fédération des coopératives d’activités et d’emplois, fondée en décembre 2020, de nous raconter ce modèle inspirant afin de mieux le faire connaître pour que demain, il n’y ait pas à choisir entre indépendance et droits sociaux.

    

[1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/4470764?sommaire=4470890


 Bonne écoute ! 🎧


Pour aller plus loin🤓  :


 

 

Cette série dédiée aux nouvelles formes d'emploi est soutenue par la Fondation Crédit Coopératif  et réalisée en partenariat avec Chorum.

Description

💼👩‍💻🗂️D’après l’INSEE[1] la France comptait en 2018 11,4% de travailleur.euse.s indépendant.e.s. C’est une tendance qui se développe, notamment depuis 2009 et la création du statut d’autoentrepreneur. Ces dernières années, plusieurs modèles issus de l’économie sociale et solidaire ont vu le jour. Ils permettent aux travailleur.euse.s indépendant.e.s de développer leurs projets naissant tout en étant accompagné, d’accroitre leurs réseaux ou encore de disposer d’un lieu de travail partagé pour pallier l’isolement. C’est le cas par exemple des incubateurs sociaux et des tiers-lieux. Au cœur de ce riche écosystème ESS, le modèle des coopératives d’activités et d’emploi est encore peu connu du grand public malgré ses nombreux atouts.


imaginez deux minutes que vous soyez un.e entrepreneur.eure indépendant.e – architecte, graphiste, journaliste, communiquant, menuisier, artiste ou encore prof de yoga. Vous aimez votre travail et le fait d’être votre propre patron mais avez envie de vous épanouir au sein d’un collectif, tout en étant aidé sur vos tâches administratives, accompagné pour développer vos activités et protégé par des droits sociaux tels que l’assurance maladie ou le chômage. Ça vous semble compliqué ? Et pourtant, c’est ce que proposent les coopératives d’activités et d’emplois via le statut d’entrepreneur-salarié associé qui allie la liberté de l’autoentrepreneuriat avec la protection du salariat, le tout en créant du collectif et de la coopération. 


Les CAE ont émergé il y a 25 ans et étaient déjà une centaine en France quand la loi du 31 juillet 2014 a permis d’en sécuriser le cadre. Comment les CAE fonctionnent-t-elles ? Quelle est la philosophie à l’origine de ce modèle toujours novateur pour travailleurs autonomes ? Qui peut accéder au statut d’entrepreneur-salarié associé ? Comment les CAE ont su faire face à la crise sanitaire ?


J’ai demandé à Anne-Claire Pignal, pilote de la toute récente Fédération des coopératives d’activités et d’emplois, fondée en décembre 2020, de nous raconter ce modèle inspirant afin de mieux le faire connaître pour que demain, il n’y ait pas à choisir entre indépendance et droits sociaux.

    

[1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/4470764?sommaire=4470890


 Bonne écoute ! 🎧


Pour aller plus loin🤓  :


 

 

Cette série dédiée aux nouvelles formes d'emploi est soutenue par la Fondation Crédit Coopératif  et réalisée en partenariat avec Chorum.

Share

Embed

You may also like